AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» A quoi penses-tu ?
Aujourd'hui à 0:26 par Alma34

» Vos citations du moment
Hier à 23:35 par Fred'

» Ça ou ça ?
Hier à 23:24 par renarde

» Couple Libre
Hier à 22:32 par AnneB

» Qu'écoutez vous en ce moment ?
Hier à 21:58 par Fred'

» Que lisez-vous en ce moment?
Hier à 21:58 par AnneB

» Si tu étais ?
Hier à 21:49 par popkorn

» Envie de....
Hier à 21:39 par annette74

» suite logique
Hier à 21:12 par Salambo

Mots-clés
kyss lesbien jour DRAGUE vous écoutez kelysa belle amour rennes première film image vidéo votre fois service lesbienne love récit Adèle films saison femme girl ebook
Sondage
anipassion.com
Partagez | 
 

 ciel ! un homme sur ce forum !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
beguin



Messages : 11
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 58

MessageSujet: ciel ! un homme sur ce forum !   Lun 2 Sep - 17:23

Bonjour à toutes
Voila, on pourrait à juste titre se demander ce que vient faire un homme sur ce site ?
Bien entendu la première hypothèse serait d'en conclure un voyeurisme mal placé.
En préambule je suis père et grand-père ! Alors  avant de commencer soyons clair, l'amour entre femmes ne fait pas partie de mon fantasme primaire (je pense qu'effectivement nous avons tous un fantasme "primaire"  et que tous nos autres fantasmes ne sont que des variantes de celui-ci) . Le mien n'est pas de voir deux femmes ensemble, et comme vous le savez,  on n'est pas maitre de son fantasme, on le subit (sans que ce mot soit péjoratif, je dis subir dans le sens où l'on ne peut qu'en prendre acte sans liberté de la réfuter).
Apres donc cette réserve je vais aller plus loin. Des l'adolescence, malgré une hétérosexualité vécue, j'ai toujours été intéressé, non par la sexualité entre femmes mais par l'amour entre femmes.
Vers 25 ans, déjà marié et papa, je tombais sur un très bel ouvrage d' Elula Perin (les femmes qui aiment les femmes). Plus tard Pivot me fit découvrir Vita Sacksville-West (par le bouquin de son fils) et l'écriture sublime d'Hélène de Montferrand (à mon avis un "grand"  écrivain de classe et pas assez connue-  son style et sa culture sont impressionnants !)
Je n'éprouvais pas d'excitation à ces lecture mais de l'émotion ce qui est très différent.
Peu après  ma trentaine ma mère vint à décéder. Quelques jours avant sa mort, elle révéla à ma femme un secret qu'elle dont elle avait honte et n'avait jamais parlé à quiconque : Elle avait vécu une grande passion amoureuse avec une femme ! (avant son mariage). C'est d'ailleurs à la suite de cette passion "honteuse" (pour l'époque - c'était dans les années 40) que, sur la pression violente de sa propre mère et de son frère (un notable), elle fut poussée sinon contrainte au mariage. Il faut dire aussi et cela c'est elle qui me l'avait dit : elle avait un désir d'enfant très fort.
Si elle révéla cela à ma femme, elle savait bien que je le saurai "post mortem" et je le comprends très bien et aujourd'hui je la bénis
Ce fut pour moi la pièce manquante du puzzle. Loin de moi toute idée de honte ou de répulsion. Non seulement je prenais très bien cette "révélation"  qui en fait ne me surpris  absolument pas, elle tombait sous le sens, mais en plus elle me rassurait car je prenais conscience que ma mère avait au moins connu un amour passionnel. Elle avait précisé que la femme était mariée et que cela avait été un enfer.
Je n'ai jamais cru à l'amour entre mes parents. Ils avaient de l'amitié l'un pour l'autre, des idées philosophiques, politiques, religieuses et existentielles communes mais je n'ai jamais eu l'impression d'un quelconque sentiment amoureux. J'ai vu quelques gestes de tendresse mais sans plus. Quoique parfois quelques accès de haine sembleraient démontrer malgré tout de l'amour ?
Ma mère a toujours eu des "grandes amies" et des relations un peu excessives avec des femmes mariées. Excessive dans les sens où elles partageaient beaucoup de temps et d'activités en commun. L'une d'elle toutefois, bien que mariée était manifestement homosexuelle (début des 70 !). On le voyait mais on n'en parlait pas. Je ne me posais pas de question à cette époque, trop jeune pour comprendre ou interpréter cela.
C'est plus tard que je réalisais que ma mère m'avait parlé de Violette Leduc quand j'etais ado, mais à l'époque, cela ne m'avait pas trop intéressé. Je crois même qu'elle avait essayé que j'en lise ?  (suis pas sur toutefois). Ajoutons que ma mère tenait des propos homophobes alors que dans son entourage professionnel et amical (milieu artistique) ça "grouillait" ;-) Pourquoi ces propos ? sans doute pour tenter de gommer sa véritable nature aux yeux du monde ? Et puis on sait aujourd'hui qu'il n'y a pas plus homophobe que les homos refoulés ;-)

Pour en revenir à ma mère, je ne sais pas ce qu'elle a vécu exactement, n'oubliez pas que c'était une toute autre époque. Ce que je sais par un cousin, c'est que la veille de son mariage elle avait demandé à son frère (le père de mon cousin - vous suivez ? ;-) "comment ça se passait". Ce qui semble bien démontrer qu'elle n'avait pas du vivre grand-chose ???… Mais c'est sans importance car comme le dit Dolto : la sexualité des parents ne regarde pas les enfants et la sexualité des enfants ne regardent pas les parents ! J'espère simplement pour elle qu'elle ait vécu quelque chose de "chouette" du moins sur ce plan là..

Enfin je pouvais mettre un sens sur mon émotion pour les amours féminines  ! Comme quoi, beaucoup de choses passent dans l'inconscient. Cela va plus loin puisque,  en marge de ma femme, j'ai eu  3 amours importantes. L'un, la jeune femme en question m'avait un jour simplement dit qu'elle pouvait aussi être attirée par les femmes, sans plus nous n'en avons jamais parlé.  Une autre fut ma grande passion amoureuse… Elle était mariée… et m'avoua avoir eu du moins dans l'adolescence des "aventures" féminines. Sur sa vie adulte, elle restait sur ce plan là silencieuse. Enfin une longue liaison épisodique  avec une femme (il s'agissait plus d'une relation basée sur une entente physique exceptionnelle, bref d'un fort lien charnel (mais qu'y a t il derrière un lien charnel ?). Elle se déclarait ni homo, ni même bi mais… m'entrainait régulièrement dans des délires genre boites et lieux échangistes où elle consommait plutôt avec des femmes qu'avec des hommes ???? Je dois dire que là aussi je n'avais pas d'excitation mais de l'émotion, un peu comme quand on regarde un tableau ou un paysage. l'une de ses partenaire me fit la confidence que mon amie avait du "savoir faire" ! ?
Quant à ma femme… elle a toujours eu 2 ou 3 grandes amies très intimes pres d'elle. L'une d'elle d'ailleurs m'a avoué que si je n'avais pas existé elle aurait proposé à me femme de vivre avec elle…
Ce genre d'amitié n'existe pas ou peu chez les hommes. Elle est rare, d'autant plus que les hommes craignent beaucoup l'image  "homo" qu'ils pourraient donner. Les mœurs évoluent mais pas tant qu'on le croit !
Quant à l'amitié profonde entre hommes et femmes… j'avoue que c'est difficile, ce P.. de B.. de M.. de désir vient toujours un peu foutre son bazar… Peut être finalement est elle possible entre une femme principalement homo et un homme  principalement homo ?

Je pense avoir un certain recul sur les relations affective (et sexuelles) entre les gens.
J'ajouterais qu'un proche, psychanalyste, m'a dit que le pourcentage de femmes de sa clientèle ayant eu une  "histoire" avec une autre femme avoisine les 1 sur 5 soit 20%  et encore, il s'agit de celle qui en parlent. La différence avec les hommes est selon lui, que les hommes en parlent des le premier ou deuxième rendez-vous alors que les femmes ne commencent à en parler qu'au bout de plusieurs mois.. Mais il s'agit probablement de femmes mariées ?  j'aimerais comprendre.  Question de psychologie je pense aussi ?

Je me remémore  avec humour à cette phrase du psychanalyste Lucie Israel (ne pas confondre avec le cancérologue) au sujet des problème de nature sexuelle dans les couples hétéros :" beaucoup d'hommes qui rencontrent des problèmes sexuels avec leur femme qu'il pensent frigide l'envoient chez le psy… Avec d'ailleurs succès… mais en général, c'est  pas le mari qui en profite" !

Alors pourquoi parler ici de tout cela ? eh bien parce que tout d'abord j'en ai envie et c'est déjà pas mal comme explication mais aussi pour dire certaines choses car je sais que ma mère n'a pas été heureuse et que sa vie a été totalement gâchée.
C'était une autre époque et heureusement aujourd'hui les choses ont évolué.
Ce que je voudrais dire c'est que la souffrance de ma mère vient du silence. Ce n'est pas la parole qui tue, la parole peut faire mal mais c'est le silence qui tue ! j'en suis plus que convaincu !
Je pense que si ma mère avait pu dire à son futur mari avant le mariage qu'elle avait des attirances pour les femmes alors leur relation aurait pu être tout autre. Pourquoi ? parce que je suis persuadé que quand l'un a un "secret", la relation est faussée. Bien qu'inconsciemment cela arrange l'autre, sinon ça ne pourrait pas fonctionner ! Un peu comme ces couples  à 3 que nous connaissons tous dans notre entourage, madame a un amant (ou Mr une maitresse ou encore  mme une maitresse etc)  tout le monde le sait dans l'entourage, personne n'en parle et ça fonctionne pendant des lustres ! Parce que quelque part pour qu'un couple fonctionne, même mal, il faut un équilibre ! Le bon sens populaire dit "il n'y a pire sourd que celui qui ne veut entendre".  Pourquoi ? parce que voir impliquerait une réaction et qu'en fait personne ne souhaite de réaction car personne ne veut modifier les choses.. Sauf parfois quand la souffrance est trop forte.

Je crois aussi, et la je vais faire bondir mais je le crois profondément, oui on peut aimer plusieurs personnes à la fois ! (la preuve ? les enfants !) c'est l'être aimé ou les êtres aimés qui en souffrent mais on peut aimer plusieurs personnes. Lorsque je vivais ma grande passion amoureuse, je n'en étais pas moins amoureux de ma femme ! Et n'allez pas croire que je milite en douce pour la polygamie car l'inverse est vrai aussi. Elle me disait m'aimer mais  je savais qu'elle aimait aussi son mari.
regardez jade78 par exemple sur ce site et beaucoup d'autres.
Voyez vous, pour qu'il y ait de la passion, il faut de la difficulté et/ ou de l'interdit.

En parcourant les forum je vois ces femmes ou jeunes filles qui s'interrogent sur leur sexualité et j'aimerais donner mon point de vue. Pour celle qui sont déjà dans la vie familiale, évidemment c'est la situation la plus difficile. S'il ne s'agit que de réaliser un petit rêve  ou de faire une expérience (quoique l'on ne sait jamais jusqu'où peut vous entrainer une "petite expérience"…) Alors effectivement vivez la et gardez la au fond de vous. Mais s'il s'agit d'une attirance franche, forte, omniprésente, si votre vécu vous confirme que c'est une partie de votre vie, alors essayez d'en parler . Et surtout parlez en à quelqu'un qui pourra un jour le dire à vos enfants (post mortem ?). Mon expérience personnelle me démontre que la connaissance que j'ai eu de l'homosexualité de ma mère a été une sorte de libération pour moi et d'explication de sa vie malheureuse (elle est décédée des suites d'interminables séquelles d'un cancer du sein… comme par hasard !). Et je l'ai dit à mes propres enfants… Qui d'ailleurs ont pris cela tout à fait bien.

Mais pour toutes celles qui ne sont pas encore dans la vie familiale, qui en ont le désir mais qui ont cet attrait irrésistible pour d'autres femmes, alors moi je conseillerais d'en parler avant. Bien entendu afin d'éviter toute équivoque, il faudra dire que c'est une partie de vous même non partageable, un jardin que vous souhaitez garder pour vous mais qui vous permettra une grande liberté de mouvement. S'il l'accepte alors vous pourrez être heureuse. S'il refuse alors changez de mec sans hésitation car soit vous vivrez dans la frustration soit dans le mensonge permanent selon que vous vivrez ou non la nature de vos désirs. Et vous ne serez pas heureuse(s) du tout ! et vos enfants non plus (et votre mec non plus d'ailleurs !) Mais quelle liberté pour vous si il comprend et accepte !

Bien sur qu'il y aura un risque qu'un jour vous le quittiez pour vivre totalement avec une autre femme, mais ce risque existe chez tous les  couples hétéros, non ?

Si par contre vous n'aimez que les femmes alors, il n'y a pas de problème ;-)

J'ai deux fois l'âge de la moyenne des gens sur ce forum, j'ai donc  une vision moins bercée d'illusions mais aussi peut être, une certaine connaissance de l'âme humaine. Je pense que l'être humain est par nature bisexuel. L'hétérosexualité a un but reproductif mais la sexualité a un but social et relationnel. Nos plus proches cousins les bonobos utilisent la sexualité dans leurs rapports de groupe des qu'il y a des tensions ou des conflits !
Nous avons en nous les deux sexes car nous sommes une seule cellule au début. Ce qui va déterminer le pourcentage qui nous fera basculer d'un coté ou de l'autre, c'est notre vécu, notre affectif, notre relationnel, nos traumatismes et l'amour que l'on a reçu.  Il est probable que la bisexualité soit plus fortes chez les femmes parce que leur premier amour est …. une femme (leur mère). Mais je n'irai pas plus loin dans ce domaine, terrain glissant dans lequel je ne veux pas m'égarer, ni me faire incendier :-).
Il y a aussi la rencontre ! ça c'est très important à mon avis. Il y a des rencontres que l'on fait ou que l'on ne fait pas ou que l'on fait trop tard ( quoiqu'il n'est jamais trop tard) La prédisposition est une chose, le hasard en est une autre ! Dolto posait toujours une question surprenante : est ce que son odeur vous plait ? !!! Oui je crois qu'il y a des alchimies qui n'ont pas d'explication et sur ce forum on peut trouver ces femmes un peu surprises qui tout à coup, au contact d'une autre qui croise leur route sentent un désir violent…  Et pensons à toutes celles qui ne viendront pas sur ce forum en discuter, elles doivent être majoritaires.. C'est la vie. Combien ont passé leur vie sans croiser celle ci et n'ont donc jamais su… Combien d'hommes ou de femmes ont vécu une vie entière sans rencontrer une passion (je les plains sincèrement…). il y a une chanson de Brassens sur ce thème… les oiseaux de passage :
Ils n'ont aucun besoin - De baiser sur les lèvres - Et loin des songes vains - Loin des soucis cuisants
Possèdent pour tout coeur - Un vicere sans fièvre - Un coucou régulier - Et garanti dix ans.


Il reste aussi celles (et ceux) qui n'ont pas franchi le pas parce qu'ils ont fait une rencontre qui a complété leur manque, c'est en général des couples inversés ou l'on sent que la femme a un rôle fortement masculin et l'homme l'inverse. Ces couples sont finalement très solides. Je ne parle pas de couples  "d'arrangement" comme le fut celui de Vita Sacksville west (elle homo  et lui aussi) Ils avaient une amitié et un lien très profond et surtout le désir d'une vie de famille mais ont vécu chacun leurs amours  de leurs cotés. (Notamment  avec Virginia Woolf pour Vita). Mais ils ont quand même fait des enfants donc...

Je crois que nul n'est à 100% homo ou hétéro. Mais le refoulement, le hasard de la vie, des passions autres (artistiques par exemple) permettent de sublimer parfois. Etant un mec et ayant vécu dans un milieu principalement de mecs, je peux vous dire qu'à chaque "bringue" alcoolisée, ça dérape toujours, un peu comme si l'alcool permettait de  vivre des choses qu'on se cacherait à soi-même ! Le lendemain tout est en ordre bien ré enfoui…jusqu'à la prochaine virée. L'alcool étant une sacrée (mauvaise) béquille.

Voila, je pense que j'en ai provisoirement terminé. Je suis ouvert au débat si ça intéresse quelques unes.

Je reviens sur quelques thèmes notamment le cinéma. Dans la rubrique films est cité "Chloé" d'atom Egoyan. Voyez le  c'est un excellent auteur. Mais procurez vous "la vérité nue" sublime film sur les faux semblants et scénario tiré au cordeau. Dans tous les films d'Egoyan l'homosexualité est présente et particulièrement féminine. Je ne serais pas étonné qu'une femme proche de lui, mère, soeur, épouse ?) soit bisexuelle.

A lire aussi la délicieuse écrivain Catherine Locandro ! (merci François  Busnel ! reviens nous vite)

En espérant ne pas vous avoir ennuyées et bonne route à toutes dans vos choix et surtout dans vos désirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flowerby



Messages : 234
Date d'inscription : 21/08/2013
Age : 24
Localisation : epernay

MessageSujet: Re: ciel ! un homme sur ce forum !   Lun 2 Sep - 22:49

A la fois choquant et touchant de lire ce texte de la part d'un homme
En tout cas on ne peux pas passer a coter de la sensibilite qui en degage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beguin



Messages : 11
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 58

MessageSujet: Re: ciel ! un homme sur ce forum !   Ven 6 Sep - 16:25

merci pour le "touchant", mais je m'interroge sur ce qu'il y a de "choquant "? je ne voulais surtout pas choquer mais simplement témoigner de ce qu'il peut y avoir de difficile à vivre pour un enfant qui découvre que l'un de ses parents avait une attirance homosexuelle. Enfin, je précise que ce n'est pas la révélation qui a été douloureuse pour moi, c'est plutot le silence qui a précédé ! je ne sais pas exactement si ma mère etait  homo ou s'il s'est agi d'une histoire "décalée". Je n'ai pas eu la possibilité d'en parler avec elle et je le regrette. mais je crois qu'elle ne l'a pas souhaité du tout car elle craignait mon jugement certainement. Si bien qu'il y a des "vides" qui ne seront jamais comblés. la seule chose que je sais, c'est qu'elle n'a pas été heureuse.  Mais bon dire que toutes les femmes qui ne sont pas heureuses en ménage hétéro sont homos est un raccourcis trop rapide. je pense que déja un couple hétéro c'est compliqué mais au moins il n'y a pas la pression sociale dessus, alors un couple homo !!!
J'ai écrit ce post en pensant à toutes celles qui ne se sentent pas fondamentalement hétéro ou bien qui, malgré une vie hétéro ont des attirances homosexuelles et  qui vont souffrir de la pression sociale car permettez moi de dire que malgré l'évolution des idées, je ne suis pas certain que les homos soient si bien acceptés que cela dans l'entreprise ou dans la vie sociale. On définit toujours les gens par "ah vous savez bien les deux petits , enfin comment dire, les deux homos" et on n'oublie pas d'ajouter "oh mais moi je n'ai rien contre les homos"   Mais on a quand même défini ces gens par leur préférence. Evil or Very Mad 
Je crois que j'aurais aimé que ma propre mère puisse m'en parler quand j'étais ado, elle en aurait moins souffert et et moi aussi. Mais elle avait certainement tres peur de mon jugement probablement, j'en sais rien ?
En ce qui me concerne j'ai pu dire à mes filles que leur grand'mère avait eu une relation avec une femme et je crois que j'ai bien fait. D'ailleurs ça ne les a pas traumatisées du tout  Laughing 
à vous lire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marya_19



Messages : 106
Date d'inscription : 26/08/2013
Age : 21
Localisation : Made in correze

MessageSujet: Re: ciel ! un homme sur ce forum !   Ven 6 Sep - 18:53

Sinon ya pas un mode "de poche"? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beguin



Messages : 11
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 58

MessageSujet: Re: ciel ! un homme sur ce forum !   Mar 17 Sep - 14:56

un mode "de poche" ? precisez svp ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flork



Messages : 950
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 29
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: ciel ! un homme sur ce forum !   Mer 18 Sep - 19:02

Je pense que marya plaisantait en réclamant une version plus courte de ton récit. Wink

Un témoignage bien dodu et c'est toujours un plaisir de lire les expériences des uns et des autres.

Merci beaucoup.

PS : j'ai bien ri à voir comme tu t'es bordé/protégé d'entrée de jeu. Sans doute était-ce nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nosy



Messages : 461
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 24
Localisation : Entre le clavier et la chaise

MessageSujet: Re: ciel ! un homme sur ce forum !   Mer 18 Sep - 20:28

Ciel ! Un homme ! Doit-on être choqué(es) ? :p

J'ai raté ce message lorsqu'il a été posté, j'aurais répondu plus tôt sinon ^^.

(En passant, je pense que oui, "mode de poche" était une plaisanterie sur votre plume loquace, héhé.)

Tout d'abord : merci pour ce témoignage-réflexion ! C'est agréable de lire quelque chose d'humain, et réfléchi. Promis, j'ai tout lu ! Laughing 

Je ne vais pas pouvoir répondre ou débattre sur tout les points que vous avez pu aborder, d'abord parce que je suis loin d'avoir votre expérience et contredire des réflexions qui me semblent vraies et pertinentes, et surtout, pas besoin de débattre puisque je suis assez d'accord avec la plupart des idées : le fait qu'il n'y ait pas vraiment de 100% homo ou hétéro, rien n'est jamais tout blanc tout noir / 100% homo 100% hétéro, aimer plusieurs personnes,... Je ne juge aucune de vos déclarations choquantes, vous avez pris beaucoup (trop ?) de pincettes (mieux vaut trop que pas assez, c'est vrai), mais je peux comprendre qu'elles puissent l'être pour certains. En tout cas rassurez-vous Beguin (du nom commun "béguin" détourné sans son é ou pseudonyme tout à fait classique ?), c'est un très joli sujet que vous nous avez fait là !

Savoir pourquoi une femme est plus encline à aimer une autre femme, qu'un homme un autre homme serait difficile à expliquer par une seule et unique raison (les hommes vivent par leur fierté et les femmes par leur émotions, serait réducteur par exemple, mais pourrait expliquer une partie de la différence). Autre exemple : je suis parfaitement capable d'imaginer une soirée pendant laquelle l'alcool-béquille favoriseraient des dérapages-attirance-jeux entre femmes, en revanche imaginer la même chose entre des hommes, je n'ai aucune idée de comment cela pourrait vraiment déraper comme vous dites... : comme quoi les idées reçues martelées par la société (fille-sentiment-rose-faible vs garçon-fierté-bleu-costaud) a bloqué mon imagination qui a du mal à envisager des hommes annoncés hétéros être plus "câlins" après une soirée arrosée (ou là encore c'est peut-être mon manque d'expérience, je n'ai pas tout vu ! Femmes-hétéros qui flirtent oui, hommes-hétéros qui flirtent non).

Les êtres humains sont bien complexes, la société dans laquelle on vit l'est aussi et j'espère qu'elle change principalement dans le bon sens (sur tous les sujet : amours, amitiés, tolérances, etc.).


Je me permet de reformuler le message qui se fond dans votre texte par :

Citation :
Parlez de vos passions-émotions-attirance à votre entourage, que ce soit une personne ou plusieurs, que vous soyez sûr(e/s) ou non de l'aspect persistant-permanent de ces sentiments (hormis expérience que vous savez être une réelle expérience d'un soir Wink). Ce faisant, vous écarterez les personnes qui ne comprendront pas, et vous entourerez des bonnes personnes, vous permettant d'être plus libres dans votre vie. Parlez li-bre-ment ! (y'aura toujours des cons, mais vous repèrerez vite les pas-cons qui vous soutiendront)
Dit comme ça, en résumé, ça sonne moins bien (un peu mièvre sur les bords même si ça ne véhicule qu'une sorte de logique pure, mais j'espère que ça satisfera tout le monde ! Smile


Merci pour les idées de film/ auteurs, je rajoute sur la watchlist. Chloé est très très connu, que ce soit le film français prédécesseur "Nathalie" ou ce remake.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beguin



Messages : 11
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 58

MessageSujet: merci Nosy   Mer 25 Sep - 12:22

Merci Nosy de cette réponse. Effectivement, j'ai été bien long mais qu'aurais je pu retirer ? Voyez vous, ce qui me touche vraiment c'est la prise de conscience que non seulement ma mère a souffert de cette différence mais qu'en plus elle a fait souffrir... Et tout cela à cause d'une part de l'époque mais aussi de son environnement familial (ils ont été tres durs avec elle!). Ajoutons surtout la culpabilité car jusqu'à sa mort elle a pensé qu'elle etait dans le mal !!!!
C'est pourquoi je suis sensible au fait qu'aujourd'hui, hélas encore, il y a des jeunes femmes (ou moins jeunes) qui se taisent et s'étouffent dans le silence et la frustration.
J'ai des enfants et des filles et je n'aurais pas voulu du tout qu'elle se sentent formatées par quoique ce soit probablement à cause de ce passé de ma mère. Que ce soit en matière politique, philosophique, religieuse et donc au niveau de leur sexualité, je n'ai interféré en rien. J'ai même pensé qu'une de mes filles avait des attirances homos car entre 14 et 20 ans, il n'y avait dans son entourage proche et intime que des jeunes femmes (dont l'une lui a clairement fait des avances ). Je l'acceptais mais , bon , elle s'est dirigée vers un homme mais ce n'est ni bien ni mal pour moi, c'est sa vie et l'important est qu'elle soit bien dans cette vie.
Pour en revenir aux "dérapages" entre mecs, alcool aidant, oui au risque de vous surprendre, il est plus que fréquent que dans les soirées "entre mecs" (sport, armée ou autre) cela finisse par des types qui sous couvert de plaisanterie "bien sur" se roulent des pelle ou surtout exhibent leurs attributs ! Ce que j'en pense ? c'est que tout simplement l'alibi de l'alcool permet de "se lacher".
Quant aux calins, non rassurez vous, les hommes les fuient aussi entre eux ;-)

Je partage également votre vision des images erronées hommes forts et durs et femmes rose/douces etc. J'avais lu une fois un article bien construit sur le fait qu'en réalité les hommes pleurent plus que les femmes !!! Mais bon, "ça ne se fait pas"...
J'ai aussi lu quelque part que les hommes homos se plaignaient que dans leur relation il y ait trop de sexe et pas assez d'amour et que pour les femmes c'était l'inverse ?  Qu'en penser ??? A parcourir le forum, je n'ai pas cette impression quoique derrière la demande de "coquinerie" se cache je pense une tres  forte demande de tendresse ?
Un dicton populaire dit :"les homme aiment pour coucher, et les femmes couchent pour etre aimée"... Bon, je ne sais pas quoi trop en penser du fait que je trouve cela réducteur, comme de réduire les hommes "ils ont toujours envie de ça" et les femmes à "elle ne pensent qu'aux sentiments". j'ai connu des femmes qui parfois exprimaient un désir physique et rien que cela (encore que...) et j'ai parfois eu plus l'envie de prendre dans mes bras que de faire autre chose... Bon je vais m'arrêter pour aujourd'hui car sinon je vais encore écrire un roman ;-)

à vous lire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flork



Messages : 950
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 29
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: ciel ! un homme sur ce forum !   Sam 28 Sep - 11:28

beguin a écrit:

J'ai aussi lu quelque part que les hommes homos se plaignaient que dans leur relation il y ait trop de sexe et pas assez d'amour et que pour les femmes c'était l'inverse ?  
FAke, j'ai jamais vu un homme se plaindre d'avoir trop de sexe. xD

Tu peux citer ta source?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beguin



Messages : 11
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 58

MessageSujet: précisions   Mar 1 Oct - 15:45

malgré mes recherches, je ne trouve plus cette news que j'avais lue sur yahoo. Bon je vais persévérer car elle doit bien se trouver quelque part.
Attention il n'y était pas dit que les hommes se plaignaient en général d'avoir trop de sexe mais plutot se plaignaient que le sexe soit privilégié par rapport aux sentiments (et que ce serait l'inverse chez les femmes) Faut donc pas en conclure du tout que les hommes n'aiment que le sexe et que les femmes n'aiment que le sentiment ! c'est un raccourcis erroné !
De même, croire que les hommes ne pensent qu'au sexe est malgré tout une idée qui arrange bien du monde (et le business). je crois moi que les hommes n'ont pas trop le droit socialement d'exprimer leurs sentiments et que la pression sociale (qui ne date pas d'hier) y est pour quelque chose. un homme doit socialement etre "au dessus de ça!"  ...hélas...
De la même façon que l'on croit à tort que les hommes pleurent moins que les femmes. c'est une idée fausse. En fait la différence est que les hommes se cachent pour pleurer alors que les femmes acceptent plus facilement de montrer leur larmes. On ne traite pas de tous les noms une femme qui pleure mais dès l'adolescence, un mec qui pleure est une "lavette" pour ne pas dire de mot plus grossier (et homophobe ;-).
Bon pour celles qui ont envie d'aller un peu plus loin, il y a un site canadien (ces canadiens sont bien en avance par rapport à nous !) que je vous conseille : psychomedia.qc.ca   Je ne sais pas si on peut mettre des liens ici mais j'essaye, il y a des infos sur la bisexualité chez la femme non comme une étape mais comme un état à part entière (une orientation)
http://www.psychomedia.qc.ca/sexualite/2008-01-16/la-femme-bisexuelle-etape-transition-ou-orientation-stable
et qu'elle est plus frequente chez les femmes que chez les hommes.  
http://www.psychomedia.qc.ca/sexualite/2007-05-26/plus-de-bisexualite-chez-les-femmes-plus-d-homosexualite-chez-les-hommes
C'est assez interessant. On en reparle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flork



Messages : 950
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 29
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: ciel ! un homme sur ce forum !   Mer 2 Oct - 18:55

beguin a écrit:

J'ai aussi lu quelque part que les hommes homos se plaignaient que dans leur relation il y ait trop de sexe et pas assez d'amour et que pour les femmes c'était l'inverse ?
Ceci est tout bonnement un préjugé.
Je plaisantais quand je demandais la source, mais rappelez moi de ne plus lire yahoo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beguin



Messages : 11
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 58

MessageSujet: inférence   Dim 6 Oct - 16:20

je jure que je lirai "pu" ;-)    Mais je crois qu'il y a inférence sur le sujet dans le sens où il ne s'agit pas de prétendre que les hommes (gay) se plaignent d'avoir trop de sexe, non ce dont je me souviens du topic etait que le rapport sexe/affectif etait selon l'étude, trop en faveur du sexe. ce qui n'est pas la meme chose. Mais bon on va pas en faire un fromage... Si je retrouve la news je la mettrai, sinon tirons un trait sur cet "écart" ;-)

Je préférerais quant à moi aborder le sujet des femmes qui ayant une préférence ou simplement une attirance lesbienne et qui, mariées, se murent dans le silence donc la souffrance, la culpabilité ou la frustration.  
Je sais bien que les choses ont changé depuis ma mère (voir le premier message) mais je crains que pour beaucoup, la souffrance, le silence et la destruction ( pas seulement de la femme mais aussi de son entourage) soit encore présente ? Est ce que je me trompe ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rock
Modératrice


Messages : 5042
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: ciel ! un homme sur ce forum !   Mer 23 Oct - 4:29

surement beguin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beguin



Messages : 11
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 58

MessageSujet: Re: ciel ! un homme sur ce forum !   Ven 25 Oct - 14:59

si tu le dis....    mais je ne suis pas convaincu à 100%  disons qu'il y a une evolution mais ce ne doit pas etre facile  tous les jours, il arrive toujours que dans un echange conflictuel reviennent vite les "sales pd "ou "vas donc eh, gouine"...
D'ici 50 ans encore ? peut etre pas quand meme mais encore beaucoup de souffrances...
a lire de suite le dernier psycho magazine avec belle interview de Muriel Robin, sublime !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ciel ! un homme sur ce forum !   Aujourd'hui à 3:58

Revenir en haut Aller en bas
 
ciel ! un homme sur ce forum !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De l'intereêt de la jupe !!!
» Quel(s) motif(s) sur le futur t-shirt du forum ?
» Êtes-vous intéressé par un écusson brodé du forum ?
» femme/homme au foyer?
» Un homme pose pour de la lingerie féminine!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde est Lesbien :: Le monde est vraiment lesbien...! :: Problématiques LGBT-
Sauter vers: