AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» Mon ex est nostalgique
Aujourd'hui à 14:41 par Indécisiontotale

» A quoi penses-tu ?
Aujourd'hui à 14:08 par Louize

» Prunetille
Aujourd'hui à 13:55 par Prunetille

» Que faites-vous en ce moment ?
Aujourd'hui à 13:53 par damedenuit

» A qui penses-tu ?
Aujourd'hui à 13:12 par Alma34

» Humeur du moment
Aujourd'hui à 9:52 par damedenuit

» Message et humeur du moment en musique..
Aujourd'hui à 9:20 par Prunetille

» Demain est une autre nuit
Aujourd'hui à 4:37 par Skanzie

» coucou
Aujourd'hui à 4:34 par Skanzie

Mots-clés
première vidéo jour girl service belle récit lesbien Adèle écoutez vous amour lesbienne saison kelysa fois image rennes ebook DRAGUE films kyss love film votre femme
Sondage

Partagez | 
 

 Que peut-on attendre de ses parents/sa famille?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lost-in-Translation



Messages : 178
Date d'inscription : 12/01/2014
Age : 22
Localisation : Dans le placard

MessageSujet: Que peut-on attendre de ses parents/sa famille?   Dim 19 Jan - 20:37

J'espère ne pas m'être trompée d'endroit...

Alors voilà, j'ouvre ce topic pour avoir vos avis.

En ce qui me concerne, je vis ma sexualité en planquée. Mes parents et quelques amis sont au courant mais c'est tout. Personne là où je vis actuellement ne l'est.

Et au sein de ma famille ça commence à me poser des problèmes. Parce qu'à chaque fois que j'ai un copain au téléphone ou que j'envoies des messages c'est forcément un petit-ami. (Ben voyons.) Ca me met mal, de plus en plus et je sais que je n'arriverai pas à le cacher toute ma vie. Et plus je grandi, plus ça devient galère de jongler avec mes deux "vies".
C'est dans l'optique de faire mon CO au reste de la famille que j'ai fait part à ma mère de mon intention d'aller à la gay pride de Bruxelles.

Réponse: n'en parles surtout pas à ton père! (Merci maman!)
Depuis presque quatre ans je pensais que la pilule était passée et que je pourrai au moins prononcer ce mot sans que mon père s'étouffe. Du coup je me dis que pour l'annonce c'est...MORT   :swissid:  

Donc en mai je vais à Bruxelles mais pour les gaufres, le chocolat et pis voilà.  :confus: 

Les petites phrases qu'ils (et surtout elle) me distillent, m'amènent à penser que je vais être LA "fouteuse de merde" de la famille si je dis quoi que ce soit et même, parfois, l'impression qu'ils ont honte de moi.
Et je me dis que je leur en demande peut-être trop, que je devrais déjà être reconnaissante qu'ils ne m'aient pas renié, foutue à la porte et qu'ils paient gracieusement mes études.

Alors voilà, à votre avis que peut-on attendre de ses parents dans ce cas-là selon vous? (Peut-on se permettre d'attendre quelque chose d'ailleurs?)
Quelles sont pour vous les limites à ne pas franchir?
Quelles limites ne doivent-ils pas franchir?
Trouvez-vous normal qu'ils vous demandent de vous "faire discrète"?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mo-chan



Messages : 107
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : Puy-de-Dômes

MessageSujet: Re: Que peut-on attendre de ses parents/sa famille?   Dim 19 Jan - 21:09

Ma pauvre Lost... Je vie une situation pareil, je compatis donc à ton problème.

Selon moi on attend tous plus ou moins que nos parents nous soutienne quoi que l'on décide (ou non) de faire. Mais malheureusement ce n'est pas toujours le cas... Selon la façon de penser qu'ils ont certains ne comprennent pas pourquoi leurs enfants soudainement sorte de l'ordinaire, certains meme ce remettent en question et pensent que ce sont eux le problème, et que c'est parce qu'il y a eu un probleme dans l'image qu'ils ont renvoyer à leurs enfants pendant leurs enfance qu'ils ont "decider" de ne pas etre hétéro (je met décider entre guillemets parce que on ne decide pas vraiment en faite, on fais selon nos préférences...) D'où leur manque d'acceptation, leur honte et leur austerité face à ce genre de Coming Out...

Je pense qu'il ne faut donc pas parler de notre "deuxieme vie" au personne que l'on ne sent pas près a accepter ce genre de revelation (ainsi ma mère n'est pas au courant que je sors avec une fille, et plus elle m’énumère des prenoms de garçon pour trouver comment s’appelait mon ex "petit copain" moins je me sens à lui dire), pour moi c'est ça la limite... (meme si dans mon cas il n'y a donc que deux membres de ma famille au courant)

Les limites qu'ils ne doivent pas franchir selon moi c'est nous rejeter, s'éloigner brusquement sentimentalement parlant ou de t'empecher d'être celle que tu es lorsque tu vis ta vie (en dehors de la maison familiale je veux dire...)

Et, pour moi s'il veulent que tu sois discrète c'est surement à cause de la peur, honte ect. dont je parlais plus haut. Ou/et pour ne pas que des gens qu'ils pensent incapable de le supporter ne le sache. Dans les deux cas, c'est cruel, mais... plus ou moins compréhensible, non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X-voilà se qu'il en est-X



Messages : 317
Date d'inscription : 24/10/2013
Age : 19
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Que peut-on attendre de ses parents/sa famille?   Dim 19 Jan - 21:15

salut à toi ! Smile

oui je trouve que c'est compliqué, mes parents aussi je pensent qu'ils ont du mal mais ils sont tolérants. Après ça dépend des parents.

pour ma par j'ai une copine, mais j'évite d'en parler parce que j'ai fais l’expérience avec mon ex de l’emmener chez moi. mes parents l'on assez mal pris et jugée donc au final je préfère restée discrète.
et je suis reconnaissante qu'ils me payent mes études et ma nourriture, et tout ce qui me sers dans ma vie. ils en sont conscient.

Je pense qu'une discution sérieuse avec la famille ca peu aider (j'ai dejà fait) à condition que ta famille soit ouverte. si non tu risque d'etre vraiment etre une etrangere à ta famille..

le sujet peut etre abordé par differentes facons, juste par des questions: vous etes au courant que y les homosexuels ont le droit de se marier ? qu'est-ce que vous en pensez ? et toi tu donne ton point de vu et tes parents aussi

voili voilou !

mo-chan : je suis d'accord aussi

bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lfadier.jimdo.fr/
Flork



Messages : 949
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 29
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: Que peut-on attendre de ses parents/sa famille?   Dim 19 Jan - 21:43

Les proches ont parfois du mal à accepter notre sexualité.
Il faut leur laisser le temps de l'accepter, mais ce n'est pas en la dissimulant qu'ils vont y arriver.

Il faut y aller pas à pas.

Je serais plutot d'avis que tu dises à ton père que tu vas à la gaypride. Il aura le temps de digerer l'info d'ici mai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lost-in-Translation



Messages : 178
Date d'inscription : 12/01/2014
Age : 22
Localisation : Dans le placard

MessageSujet: Re: Que peut-on attendre de ses parents/sa famille?   Dim 19 Jan - 21:56

Merci pour vos réponses les filles  Wink 

Mo-chan:
Citation :
certains meme ce remettent en question et pensent que ce sont eux le problème,
Ca me rappelle ce que mon père m'a sorti quand je lui ai dit que j'aimais les filles: "Mais qu'est-ce qu'on a raté dans ton éducation pour que tu deviennes comme ça?"

Je pense comprendre ce que tu ressens par rapport à ta mère. Et plus elle insiste, plus t'as l'impression de t'enfoncer, d'étouffer. Plus ma famille me parle de mecs plus j'ai envie de partir en courant. Ou de péter un câble. Ca dépend des fois.

Citation :
Et, pour moi s'il veulent que tu sois discrète c'est surement à cause de la peur, honte ect. dont je parlais plus haut. Ou/et pour ne pas que des gens qu'ils pensent incapable de le supporter ne le sache. Dans les deux cas, c'est cruel, mais... plus ou moins compréhensible, non ?

Oui, je comprends, enfin j'essaye. Et j'ai du mal parce que quelque part c'est malhonnête de les laisser croire qu'ils vont un jour me voir débarquer avec un mec. Et quand j'aurai trente ans? Quand ils me demanderont quand je compte me trouver un mari? Avoir des enfants?
A ce moment là pourquoi ne pas pousser le mensonge plus loin, leur ramener un "alibi"?

Pense-tu à ta vie future? Tu l'envisages comment si ta situation n'évolue pas? Peux-tu seulement l'envisager?

X-voilà se qu'il en est-X: je pensais simplement dire à maa famille que je rentrerais chez mes parents plus tard car j'allais en Belgique. Et à la question "que vas-tu faire en Belgique?", répondre que j'allais à la Gay Pride etc.... Mais bon vu que mon père est proche de l'infarctus quand il entend ce nom...

Citation :
le sujet peut etre abordé par differentes facons, juste par des questions: vous etes au courant que y les homosexuels ont le droit de se marier ? qu'est-ce que vous en pensez ? et toi tu donne ton point de vu et tes parents aussi

 :batte: : je pense que ça ressemble pas mal à la tête que feront mes parents quand ils verront où je veux en venir.

Citation :
Je pense qu'une discution sérieuse avec la famille ca peu aider (j'ai dejà fait) à condition que ta famille soit ouverte. si non tu risque d'etre vraiment etre une etrangere à ta famille..

Je risque, je crois de devenir une étrangère, vu qu'ils sont tenus éloignés d'une partie de ma vie. Et si jamais, un jour, je décide de me lancer dans une relation sérieuse ça risque d'être compliqué à gérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X-voilà se qu'il en est-X



Messages : 317
Date d'inscription : 24/10/2013
Age : 19
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Que peut-on attendre de ses parents/sa famille?   Dim 19 Jan - 22:02

ouep !

Réfléchis bien surtout fait pas de bêtises car, des qu'on mène une double vie un seul faut pas vaux beaucoup de choses.. Bonne chance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lfadier.jimdo.fr/
Mo-chan



Messages : 107
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : Puy-de-Dômes

MessageSujet: Re: Que peut-on attendre de ses parents/sa famille?   Dim 19 Jan - 22:35

Lost-in-Translation a écrit:
Plus ma famille me parle de mecs plus j'ai envie de partir en courant. Ou de péter un câble. Ca dépend des fois.

Oui ce sentiment est énervant, moi il m'arrive des fois à en arriver de penser que tout serait plus simple si j'étais simplement celle qu'elle voudrait que je sois mais je ne peux juste pas, c'est pas quelque chose que j'ai choisis. Je n'arrive vraiment pas à m’imaginer plus qu'ami avec des garçons pour le moment, ça changera peut-être plus tard, mais pour le moment, je me tais juste et je suis désolé de ne pas pouvoir partager cette complicité avec ma mère...

Lost-in-Translation a écrit:
Oui, je comprends, enfin j'essaye. Et j'ai du mal parce que quelque part c'est malhonnête de les laisser croire qu'ils vont un jour me voir débarquer avec un mec. Et quand j'aurai trente ans? Quand ils me demanderont quand je compte me trouver un mari? Avoir des enfants?
A ce moment là pourquoi ne pas pousser le mensonge plus loin, leur ramener un "alibi"?

Non je ne pense pas que ce soit la meilleure et plus honnête chose à faire en effet... Evidemment ce n'est qu'une solution intermédiaire, jusqu'au moment où on peut trouver une ouverture qui permettrais d'introduire le sujet. Moi par exemple, j'ai réussi à en parler à mon grand-père, alors que je le croyais limite homophobe, et j'admet que pour ne pas lui mentir, il a fallut que je joue avec les mots pendant un moment. J'ai entrepris de lui laisser apparaître la possibilité et quand j'ai enfin cru qu'il avait compris, je me suis un peu détendu lorsque j'étais avec lui. (puis mon père lui a sorti tout d'un coup lors d'un repas entre nous, sans rien saisir de l'instant et sans une once de tact, chose pour laquelle je lui en ais énormément voulu, dans un sens Si j'avais perdu mon grand-père par sa faute, j'aurais été inconsolable...). Lorsque je parle à ma famille je ne dit jamais clairement "petit-copain", "il" ou des mots si précis, j'élude toujours. J'avoue que ce n'est pas très agréable, mais j'ai peur que sans le "bon moment" je puisse me retrouver moi aussi comme une étrangère dans ma famille.

Lost-in-Translation a écrit:
Pense-tu à ta vie future? Tu l'envisages comment si ta situation n'évolue pas? Peux-tu seulement l'envisager?

Si ma situation n'évolue pas, je pense que je deviendrai une étrangère dans ma famille. Mais dans mon cas personnel, j'admet ne pas être si proche d'eux que ça, dû à la distance dans un premier cas, mais aussi parce que j'ai toujours eu beaucoup plus de mal que quiconque que je connaisse à m'attacher au gens. Sur le peu de membre de ma famille qui m'importe vraiment ( c'est à dire 3), 2 sont déjà au courant et m'ont acceptée comme je suis. Il aura fallut un moment à mon grand frère pour ne plus me regarder bizarrement, mais maintenant il est l'un des meilleurs soutient que je connaisse, et pouvoir rire avec lui me fait toujours du bien, de plus il travail autant que moi pour introduire l'information à ma mère (en faisant des blagues à double sens par exemple, afin de lui mettre la puce à l'oreille).
Ce sera peut-être difficile pour toi, mais je pense qui si tu arrivais à te faire un "allié" de ce genre dans ta famille ça pourrait t’être bénéfique peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucedé



Messages : 227
Date d'inscription : 12/01/2014
Age : 23
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Que peut-on attendre de ses parents/sa famille?   Lun 20 Jan - 16:36

Je plussoie Mo-chan, j'ajouterais que le mensonge direct est vraiment un dernier recours, le mieux c'est d'y aller doucement, par allusions mais surtout par l'absence systématique de ta part d'acquiescement lorsqu'ils te parlent de garçons, si tu as l'impression de pas pouvoir approuver ça sincèrement...

Le meilleur allié c'est le temps, même des réactions assez violentes au départ peuvent devenir peu à peu des positions beaucoup plus neutres. Il faut avoir le courage de passer la surprise, parfois mauvaise, chez la personne en face, et leur laisser la possibilité d'y repenser seul... Parce que je pense sincèrement que même chez les pires homophobes évacuer le reste de la personnalité de quelqu'un décrété comme plus ou moins ignoble à cause d'une orientation/identité sexuelle "anormale" leur coûte aussi...

En ce qui me concerne, la plupart de mes amis le savent (tous les proches), et ma mère, j'ai pas fait de "coming-out" à proprement parler mais j'ai répondu sincèrement aux questions directes, et même évacué l'ambiguïté dès que je pouvais... Concrètement quand mes potes m'ont charrié à propos d'un mec j'ai commencé par dire "mais non!" et puis "en fait je t'explique... les mecs c'est pas tellement mon truc." Voilà, après à eux de voir, mais toujours en faisant simple et posé j'ai eu droit qu'à des réactions du genre "ah bon? ah ok... bon ben on s'en fout".

Ma mère me l'a demandé après avoir discuté une ou deux fois de "mon cas" avec des amies à elle (un couple de femmes), qui lui ont mis sous le nez "mais elle est pas homo ta fille?". Du coup elle a fini par me demander, en se sentant un peu bête. Plutôt friendly, même si elle a quand même réussi à me sortir une "cause potentielle", -ce qui était assez horrible comme moment, entre nous. Mais maintenant elle se prend plus la tête avec, limite elle est plus tranquille pour ce qui est de ma sexualité -lol.
Mon frère ne le sait pas, je pense pas qu'il le prendrait très mal mais il est en prépa en ce moment et il a autre chose à faire...

Mais de manière générale je ne mens plus à ce sujet donc si on me le demande je réponds clairement, avec explicitement l'absence ce qui peut être ressenti comme une "dimension militante", juste parce que la diplomatie dans le cadre de l'interaction avec le quidam lambda pas trop sensibilisé à la cause, une présentation "banalisée" de soi comme homo/bi/chose différente et inattendue aide beaucoup plus à faire accepter cette différence à terme -rapport à se placer dans l'opposition d'emblée, ça radicalise les avis en face.

Après... ça dépend de votre niveau de tolérance à vous aussi. Un de mes meilleurs amis, et de loin, autrement dit la personne avec qui je discute le plus, me marre beaucoup et que surtout je vois beaucoup plus souvent que les "friendly" parmi mes amis, est très croyant. Mais vraiment TRES croyant, aka chrétien évangélique, qui va à l'église trois fois par semaine et voit essentiellement ses potes de la jeunesse chrétienne (= mon sujet de mémoire envisagé en socio des religions pour ceux qui ont suivi ^^').
Et pour lui l'homosexualité reste une déviance -"y'a eu défaillance quand même..."-. Et il sait que je suis, de fait, déviante en ce sens. J'ai hésité à le lui dire, et puis je me suis dit que je (le) respectais quand même trop -son intelligence, sa confiance, bref- pour lui mentir sur le "et tes amours...?".

Au début il a eu du mal à me croire, vu qu'il y avait jamais été confronté aussi directement, et puis il m'a dit qu'il pensait que c'était une phase, que j'avais pas trouvé le bon gars... une fois, (je lui en parle pas expressément du coup, mais à chaque fois qu'il me demande les réponses sont les même ^^), il m'a regardé en disant "tu sais, moi tant que tu gardes ta bonne tête et que tu restes cool comme ça...". Vous me direz, j'ai pas besoin de son accord tacite pour être ou aimer XX ou Xx, mais quand même... je sais pas c'était chouette. Il me l'a dit lui-même -après m'avoir fait un éloge de la différence, le con, j'étais morte de rire-, sa tolérance est limitée par des principes moraux qu'il a choisi. Et moi, je respecte son opinion, je lui demande même des détails (sur la manière dont il voit les choses ça compris), j'essaie pas de le convaincre qu'il a tort (parce que je vois pas ça comme ça mais bref).

Pour autant je me cache pas, et je le laisse pas m'insulter. Tant que sa condamnation reste morale, qu'il me considère au-delà de ça et qu'il essaie pas de me caser avec le premier mec qui passe, moi ça me va x).

Voilà c'était l'anecdote de Luce, j'espère que ça pourra t'aider Lost...

(> Mo-chan : moi aussi j'ai la trouille de perdre mes grands-parents s'ils l'apprennent, je suis devenue assez proche d'eux depuis la fin du lycée et ma grand-mère ne cache pas que "les homosequessuels, ça va bien cinq minutes..." Mais c'est pareil s'ils me le demandent je dirai ce que je pense vraiment :/)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lost-in-Translation



Messages : 178
Date d'inscription : 12/01/2014
Age : 22
Localisation : Dans le placard

MessageSujet: Re: Que peut-on attendre de ses parents/sa famille?   Lun 20 Jan - 17:14

Encore une fois, merci pour vos réponses.

Plus que de l'aide ou des réponses personnelles (du genre comment l'annoncer à ma famille), je cherche surtout à savoir comment vous, vous positionnez par rapport à votre entourage. D'où mon hésitation à poster ça dans "A qui tendre la main?"
Je ne vais pas dire que ma situation m'enchante, ni que je le vis bien. Mais bon c'est comme ça, je le vis comme ça et pis voilà. (Au pire je m'achète un T-shirt avec marquée "pédée" dessus que je porterais au prochain repas de famille ^^")

En fait je me demandais comment vous parveniez à un équilibre (si équilibre il y a) dans vos relations avec vos proches qu'ils soient très ouverts ou non. En gros comment arrivez-vous à ne pas vous laisser étouffer par vos proches et où vous arrêtez vous (par exemple vous évitez de leur répéter h24 que vous êtes lesbiennes)

Le sujet étant "délicat" pour mes parents, j'ai parfois l'impression de trop en demander et je ne veux pas leur "imposer" ma sexualité. Bon maintenant si dès que je prononce gay pride c'est imposer ma sexualité, vous voyez?

Il me semble que chacun doit essayer de se trouver une position la moins inconfortable possible sans demander à l'autre de s'écraser.

I HOPE THAT'S CLEAR.

PS: dans le même cas que Mo' et Lucedé concernant mes grands-mères
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nosy



Messages : 461
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 24
Localisation : Entre le clavier et la chaise

MessageSujet: Re: Que peut-on attendre de ses parents/sa famille?   Mar 21 Jan - 14:54

Lost-in-Translation a écrit:
Plus que de l'aide ou des réponses personnelles (du genre comment l'annoncer à ma famille), je cherche surtout à savoir comment vous, vous positionnez par rapport à votre entourage.
J'apporte un petit témoignage du coup.

Personnellement, j'ai n'ai jamais eu à faire de Coming-out (comme Lucedé en fait) -exception faite de ma mère à qui j'ai dit par téléphone que j'étais sortie avec une fille, sans qu'elle me pose directement la question, donc on peut dire que c'est un petit Coming-out. Donc ça se passe comme ça pour moi : je réponds aux questions posées, je n'esquive que face à des personnes dont je me sentirais vraiment trop distante/étrangère (ça reste ma vie privée et il y a des occasions où je préfère me faire discrète), ou bien les gens tirent leur propre conclusion sans que j'ai à leur mettre sous le nez.

J'ai la chance de n'avoir jamais eu affaire à des personnes homophobes, ou des situations "inamicales" / hostiles. Mon entourage l'a très bien pris, parfois avec étonnement (et parfois pas, parce qu'ils doutaient), parfois en disant "pourquoi tu ne me l'as pas dit / pas dit plus tôt ?". Le cercle d'amis qui connaît ma sexualité (ou a des doutes) s'agrandit doucement mais sûrement : quand quelqu'un sait quelque chose de toute manière... ça peut se répandre assez vite et je n'en fais pas un secret.

Comment j'arrive à un équilibre dans mes relations avec mes proches ?
Alors la question ne se pose même pas, rien n'a vraiment été bousculé. J'ai toujours été très discrète sur mes coups de coeur (filles ou garçons), depuis toujours vraiment très discrète, donc je n'ai jamais été embêtée. Si avant mon père avait l'habitude de demander (une fois tous les 4-6 mois) "Alors, toujours pas de copain ?", et ma mère idem, maintenant je ne l'entends plus cette question xD (à moins qu'un jour mon père me sorte "Alors,... toujours pas de copine ?", ce qui me semble tout à fait probable. A quoi je répondrai, comme à toute question de sa part concernant mes amours -et si je suis toujours célibataire : "*soupir*... non Papaaa... Bon, tu débarrasses la vaisselle ?"). Une situation des plus banales finalement Wink.


Je déconseille le T-Shirt "pédée" au repas de famille xD.

Je ne connais pas exactement ta situation, ni ta relation exacte avec ta famille (même si tu dis en être assez distante ?), seule toi peut évaluer comme ça peut passer mais... Si le but est de trouver une position la moins inconfortable pour chacun, je pense que le "compromis" serait que de leur côté ils arrêtent toute référence à ta vie amoureuse (quitte à ne pas l'accepter, autant qu'ils "l'oublient" à 100%) -donc leur demander de ne pas t'emmerder sur ça ?, donc tu n'aurais plus à les corriger, te justifier, esquiver, etc. Et il me semble que dans ce cas-là, personne ne s'écrase, mais atteint un point d'entente. Ce serait -par comparaison- ne pas insister sur le fait que la Terre est ronde en face de quelqu'un qui la penserait catégoriquement plate et ne veut rien entendre d'autre. Ne pas en parler permet d'éviter le conflit, mais un jour, il faudra bien aborder le sujet.

C'est pour ça que j'insiste : ce n'est pas une situation idéale, c'est surtout oublier et masquer une conversation bloquée pour ne pas se retrouver en situation de conflit. Mais c'est un bon "truc" qui sert de solution temporaire : le temps que tu les penses un peu plus prêts, et/ou le temps de te sentir toi-même prête à affronter une conversation très sérieuse avec eux, sans te démonter -en restant calme, te sentir indépendante,... Le temps fait beaucoup de choses pour apaiser certains conflits si les choses tournaient au vinaigre-conflit direct (c'est pas toujours facile, mais It gets better ! xD ).

Lost-in-Translation a écrit:
Et j'ai du mal parce que quelque part c'est malhonnête de les laisser croire qu'ils vont un jour me voir débarquer avec un mec. Et quand j'aurai trente ans? Quand ils me demanderont quand je compte me trouver un mari? Avoir des enfants?
A ce moment là pourquoi ne pas pousser le mensonge plus loin, leur ramener un "alibi"?
Ils pensent ce qu'ils veulent, tu ne peux pas les en empêcher. Mais en aucun cas ce qu'ils pensent ne doit avoir un impact sur toi, ton comportement, ou créer un quelconque sentiment de culpabilité. Qu'ils espèrent ce qu'ils veulent, toi tu sais ce que tu veux Smile.
Exemple (inventés) : ma mère voulait que je finisse mes études rapidement / mon père voulait que je sois fonctionnaire, ils me le répètent régulièrement. Eh bien il n'empêche que je suis à Bac+4 vers une carrière dans le privé. Ce sont leurs rêves, leurs illusions, à toi de vivre tes envies et un jour, le moment venu, les bousculer en les confrontant (avec douceur mais fermeté) à la réalité (c'est l'éducation de tes parents maintenant héhé, chacun son tour d'apprendre ses leçons de vie).


A toi de peser le pour et le contre et prendre la décision qui, finalement, te fera te sentir mieux Toi. Et surtout, ne culpabilise pas lorsque tu leur parles de comment tu te sens, ce que tu es,... A eux d'assumer leur rôle de parents en acceptant la discussion. Si tu as besoin de parler, partager plus, des questions (si je peux y répondre malgré le peu d'expérience que j'ai du coming-out du coup x) ), n'hésite pas sur le forum ou par MP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shaell95



Messages : 259
Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 22
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Que peut-on attendre de ses parents/sa famille?   Mar 21 Jan - 18:29

J'aurais vraiment pas mieux dit. Tu gères Nosy !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucedé



Messages : 227
Date d'inscription : 12/01/2014
Age : 23
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Que peut-on attendre de ses parents/sa famille?   Mar 21 Jan - 23:54

Voilà. Je plussoie shaell (:smiley rouge: Nosy). Et puis si tu es convaincue d'être toi-même beaucoup plus qu'une simple identité sexuelle (ou autre), c'est l'image que tu renverras aux autres, et tu pourras aussi bien plus facilement (te) dire je suis AUSSI ça, pas besoin que ça plaise au monde entier.

Be brave I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rock
Modératrice


Messages : 5042
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Que peut-on attendre de ses parents/sa famille?   Sam 25 Jan - 2:37

que peut-on attendre de ses parents dans ce cas-là selon vous? (Peut-on se permettre d'attendre quelque chose d'ailleurs?) de la compréhension et ne pas jugé

Quelles sont pour vous les limites à ne pas franchir? rentré trop dans la vie privé de son enfant

Quelles limites ne doivent-ils pas franchir? d'obligé à changer d'orientation sexuelle

Trouvez-vous normal qu'ils vous demandent de vous "faire discrète"? oui de peur des "quand dira t'on"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayurii



Messages : 41
Date d'inscription : 12/01/2014
Age : 26
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Que peut-on attendre de ses parents/sa famille?   Sam 25 Jan - 15:56

Nouveau témoignage ...

Pour ma part, je sais que j'ai eu beaucoup de chance.
J'ai jusqu'à mes 21 ans, été avec des garçons, quelques flirts avec des filles, mais rien de bien concret.
Du coup, aux yeux de ma famille, j'ai toujours été "une parfaite hétéro".
Jusqu'à ce que je rencontre ma femme.

Là, pas de doute, je quitte mon copain de l'époque et je fonce.
On s'est rapidement mise ensemble.

J'en ai de suite parlé avec la copine de mon père, qui a été ma "complice" les premières semaines, et à l'une des meilleures amies de ma mère, qui est bi, et que je considère comme ma tata.
Il a bien fallu à un moment donné me décider à en parler à mes parents ! Ce que j'ai fait au bout d'un mois !

Ma mère m'a littéralement soufflée !
Je l'ai emmenée boire un café, et au moment ou je lui ai dit "faut que je te dise un truc", elle m'a dit " tu es avec une fille c'est ça ?"
Je vous laisse imaginer ma tête =O

Au final, je l'ai plus ou moins annoncé à tout le monde, mes tantes, mes grands parents, en partant du principe que si je les aimait comme ils étaient, ils devaient faire de même, ou bien me rayer de leur vies ( oui je suis du genre extreme ^^ )

Tout le monde l'a plus ou moins bien pris [ l'une de mes grands mère m'a dit qu'elle allait peut être tenter les femmes xD, tandis que l'autre tolère même si elle n'adhère pas ], mais au final, je n'ai perdu personne et au contraire, Chérie fait même maintenant parti de la famille !!! On fête Noël avec nos deux familles, on part en vacances avec ma mère parfois, bref, c'est la maison du bonheur lol ^^

Je sais que ce n'est pas possible pour tout le monde, selon l'âge qu'on a, la situation dans laquelle on vit, mais je pars du principe qu'en tant que parents, qu'amis, ou famille, on se doit d'aimer les gens pour ce qu'ils sont et tels qu'ils sont.
Je n'aurait pas toléré que qui que ce soit me dise de me faire discrète, aussi douloureux que ça puisse être, j'aurais préféré me séparer des personnes qui n'auraient pas eu l'ouverture d'esprit nécessaire pour m'accepter.

Après, la peur provient surtout de l'ignorance, peut être est-ce à nous d'éduquer ceux qui ne connaissent pas !
Mais il y a des gens qui toute leur vie, resteront fermés, bloqués dans leurs habitudes et leurs opinions, malheureusement.

Pour conclure, je pense que le plus important est de prendre conscience du fait que la normalité n'a pas de définition précise, pas de limites.

Etre normal, c'est être différent.
On est ce qu'on est par nature.
On est comme ça, et c'est tout.
On est comme ça, et c'est bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayurii



Messages : 41
Date d'inscription : 12/01/2014
Age : 26
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Que peut-on attendre de ses parents/sa famille?   Sam 25 Jan - 17:22

Je pense que je la place au bon endroit ....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucedé



Messages : 227
Date d'inscription : 12/01/2014
Age : 23
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Que peut-on attendre de ses parents/sa famille?   Sam 25 Jan - 18:19

*clap clap clap* Sayu, grand schelem Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que peut-on attendre de ses parents/sa famille?   Sam 25 Jan - 18:52

Effectivement, bien placée Sayu Wink Et superbe vidéo, si seulement certains pouvaient s'en inspirer!! Smile Merci pour le partage!
Revenir en haut Aller en bas
X-voilà se qu'il en est-X



Messages : 317
Date d'inscription : 24/10/2013
Age : 19
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Que peut-on attendre de ses parents/sa famille?   Sam 25 Jan - 18:55

*essuie une petite larmounette* :'( franchement, ça fait du bien de voir des gens qui nous rappelle qu'on a le droit d’être comme ça nan ?? :')

en passant

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lfadier.jimdo.fr/
Sayurii



Messages : 41
Date d'inscription : 12/01/2014
Age : 26
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Que peut-on attendre de ses parents/sa famille?   Sam 25 Jan - 18:56

Lol Luce, merci, merci ^^
Manza, je ne pouvait pas ne pas la partager <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fabulia



Messages : 182
Date d'inscription : 06/10/2013
Age : 20

MessageSujet: Re: Que peut-on attendre de ses parents/sa famille?   Sam 25 Jan - 21:26

oooooooooooh cette petite famille <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lost-in-Translation



Messages : 178
Date d'inscription : 12/01/2014
Age : 22
Localisation : Dans le placard

MessageSujet: Re: Que peut-on attendre de ses parents/sa famille?   Mer 29 Jan - 19:45

Voilà, voilà, je repasse vite fait la dessus, déjà, pour vous remercier encore une fois de toutes vos réponses.

Merci d'avoir pris le temps de développer ainsi que d'avoir fait l'effort de prendre du recul. Ce qui (je pense) n'est pas forcément évident vu qu'on est directement concernées.  Wink 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que peut-on attendre de ses parents/sa famille?   Aujourd'hui à 15:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Que peut-on attendre de ses parents/sa famille?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sifflements étranges... asthme?
» Franklin
» Un coup de gueule contre les parents
» A quel âge bébé peut se séparer de sa mère ??
» séparation plusieurs jours parents-bébé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde est Lesbien :: Le monde est vraiment lesbien...! :: Problématiques LGBT-
Sauter vers: