AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» Message et humeur du moment en musique..
Aujourd'hui à 21:13 par farfadet

» IRL SUR PARIS
Aujourd'hui à 21:08 par Barbie_Rose

» A quoi penses-tu ?
Aujourd'hui à 20:51 par Ambrøse

» Quels sont vos constats du jour ???
Aujourd'hui à 20:29 par farfadet

» suite logique
Aujourd'hui à 20:25 par Tweety162002

» Que faites-vous en ce moment ?
Aujourd'hui à 19:27 par Alma34

» As tu déjà ... ?
Aujourd'hui à 19:23 par Traxa

» Ça ou ça ?
Aujourd'hui à 19:17 par Traxa

» cap ou pas cap ?
Aujourd'hui à 19:05 par Prunetille

Mots-clés
femme DRAGUE première films kyss love lesbienne votre ebook saison vous Adèle fois vidéo récit jour amour kelysa image écoutez service rennes girl belle lesbien film
Sondage
anipassion.com
Partagez | 
 

 Julia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NinaPomme



Messages : 48
Date d'inscription : 12/05/2014
Age : 22
Localisation : Besançon

MessageSujet: Julia    Mar 13 Mai - 20:51

Le début d'une histoire d'amour :3 Si vous aimez je vous mets la suite =) (je précise que j'avais 15 ans quand j'ai commencé à l'écrire, aujourd'hui j'en ai 20 et l'histoire n'est toujours pas terminée)


Une chambre dérangée, des livres éparpillés sur le sol, une chaussette solitaire sous une armoire… Un lit… Une jeune fille aux cheveux orange sur le lit, des cheveux assez courts, en bataille. Un piercing tant désiré sous la lèvre inférieure. Quelques taches de rousseur vers le nez… Un petit nez rond… Une longue chemise à carreaux et un jean un peu moulant…Des yeux noisette, une lumière dans les yeux. Des yeux qui versent des larmes. Une bouche fine. Une bouche fine aux lèvres rouges. Une bouche qui sourit, qui rit un peu, et qui tremble aussi. Des mains sensibles, des doigts fins… Un portable dans les mains. Un message. Un message qui la fait pleurer, un message qui la fait rire. Un vide, un soulagement.
On frappe à la porte. La jeune fille sèche ses larmes mais garde son sourire.
_Oui ?
On entre. Une petite fille. Une petite fille avec des boucles en  chocolat, et des grands yeux de biches, et des taches de rousseurs, et cette même lumière dans les yeux. Une petite sœur. Immobile au milieu de la pièce en désordre. Elle regarde sa sœur. Elle devine. Elle sait. Après tout c’est sa sœur. Mais elle ne dit rien. Après tout elle n’a que 12 ans. La grande sait que la petite sait. Mais elle ne dit rien non plus. Pas besoin. Petit sourire. ‘’Bonjour’’. Regard insistant. ‘’Flo  est la’’. La grande se lève, sans un bruit. Quitte la chambre. La  petite reste. Se glisse dans le lit de sa sœur. Une peluche qui a son odeur. Elle serait encore  seule  ce soir. Peut être que papa rentrera. Peut être que maman se lèvera.


Une soirée… Florence  l’emmenait en soirée.
_T’inquiète Shanouille c’est une soirée tranquille entre potes.
Flo la prend par l’épaule.  Elle sourit. Shane aussi. C’est comme ça avec Flo, c’est une boule de joie contagieuse. C’est des taches de rousseurs, c’est des grands yeux ébahis, c’est un sourire constant. Un soleil. Et des idées idiotes. Une soirée…
_Y’aura des beaux mecs, des belles nanas, tu vas voir c’est cool.
Silence. Flo reprend.
_Allé quoi j’imagine bien que tu vas pas te recaser de suite mais tu peux t’éclater, profite.
Profiter… Shane le conjugue dans sa tète, comme pour en imprégner le sens. A l’envers. Elles  profitent… Elles arrivent dans une petite rue… Boum, boum . Vous profitez… Un grand bâtiment dans un style ancien, un immeuble du centre ville… Boum, boum, boum. Nous profitons… Flo tape un code. Tip tip tip. Elles montent un escalier étroit. Boum, boum,boum , boum. Sonnent. Entrent. Boum, boum. Des gens qu’elle ne connait pas. Elle profite…Boum boum… Boum boum… Musique obsédante qui s’accorde avec les battements  de son cœur. Boum. Boum. Boum. On lui parle.
_Ah c’est toi Shane , j’aime bien ta nouvelle coupe.
Quelle coupe ?
Tu profites.
_Hey Shane comment ça va depuis la dernière fois ?
‘’ On se connait ? ‘’. Je profite…C’est trop tôt… C’est trop tôt pour profiter. Il est encore la, dans sa tête. Il la regarde, il la hante. Il la nargue. Il lui dit :
_Pourras tu vivre sans moi ?
Oui je pourrais… J’y arriverais…  La musique est trop forte. Elle résonne dans sa tète. Boum, boum. Elle lui rappelle qu’elle est seule. La musique lui rit au nez, les invités se moquent, Flo l’ignore. ‘’Bouuuh tu es seule, tu pourras jamais refaire ta vie’’. Taisez vous…Taisez vous…
_TAISEZ VOUS !!!
Regards ahuris.  Sa tète tourne… Trop de gens, trop de bruit, trop de tout… Trop de tout qui lui rappelle qu’il n’est pas là…Soudain elle réalise… Son message... Elle se sauve… Boum… La musique s’éloigne. Elle habite loin. Elle court , des heures elle en a l’impression. Axelle… Axelle est seule à la maison. Elle court plus vite encore. Pauvre Axelle. Elle l’imagine seule dans sa chambre, serrant un nounours… Un nounours… Bien mince réconfort … Atteris Shane. Ta sœur a douze ans… Elle va bien…  Ses joues sont mouillées .  Il pleut un peu. La nuit est chaude pourtant. Elle a chaud. Elle est essouflée. Bip, Bip. Son portable sonne . Bip, bip. Bon dieu faites que ça soit lui . Bip,bip… Elle sort son portable… Mon dieu… Bip,bip. Elle sait que c’est pas lui. Il ne l’appelera pas. C’est fini… Un appel manqué. Flo. Bah… Elle reprend sa course, plus doucement.  Bip bip. Flo rappelle.
_Oui .
Boum, boum à l’autre bout du fil. Florence crie.
_T’es ou ?
La musique s’éloigne. Florence  a changé de place.
_Suis partie,j’étais pas bien.
_Erf… J’aurais du m’en douter. Tu aurais du me dire…Je serais venue avec toi. T’es ou ? Je te rejoins .
_T’inquiète ça va aller. Profite…
‘’profite…’’
_Non mais je te rejoins en plus j’me fais chier comme un rat mort.
_C’est ça… J’suis sure que tu t’amuses comme une folle. Allé t’en fais pas Flou, j’ai juste besoin de calme. Je vais me poser tranquille, regarder une vieille comédie ringarde en caressant mon chat.
Silence… Flo hésite.
_Bon… Ok… Mais promets moi que si tu as besoin tu appelles !
_J’te promets. Allé bonne soirée à toi.
_Bonne soirée à toi aussi ma belle, et interdiction de trop pleurer, où alors tu…
_Appelles tata Flo, je sais .
_Ya interet façon je t’appelle demain. Allé bisous Shanouille.
_Oui je sais que tu peux pas te passer de moi. A demain Flo.
Dans cinq minutes elle sera chez elle. Dans cinq minutes elle ira embrasser sa sœur. Dans cinq minutes elle se glissera dans son lit, dans cinq minutes elle revera de lui… Tout n’était qu’une question de minutes. Peut etre finira t’elle par l’oublier, dans quelques milliards de minutes…Une silouhette se rapproche… Un garçon… Si seulement c’était lui. Stop Shane. Stop. Le garçon la regarde. Sourit . N’a pas l’air méchant. Mais ce n’est pas lui… Il l’aborde.
_Bonjour mademoiselle, t’attends quelqu’un ?
Le classique du gros lourd. Il faut y couper court. Rapidement. Envie de rentrer chez elle.  Juste ça. Foutez moi la paix .
_Non… En fait si j’attends mon copain.
Si seulement…
_ Ah ok ben t’sais quoi c’est cool j’te laisse hein. Façon c’était une blague tu me plaisais pas les rousses c’est pas mon truc.
J’suis pas rousse connard.
Elle arrive chez elle. Enfin. Un trajet qui lui a paru etre une éternité. Elle se déshabille et se  précipite sous la douche . La douche, son dernier recours. Elle fait couler l’eau brulante sur son corps pendant des dizaines de minutes… ‘’Tout n’était qu’une question de minutes’’ . Sa mère se lève, elle entend ses pas dans la chambre. Sa mere rentre dans la salle de bain, elle rale :
_L’eau  ça coute cher on a pas assez faut payer les putes de papa.
Sa mère sort de la salle de bain et retourne se coucher. Shane sort de la douche. Elle reste debout comme ça en laissant les gouttes d’eau ruisseler sur sa peau nue. Elle a chaud, elle a froid. Finalement, elle enfile un peignoir. Un peignoir de papa. Dans sa chambre, sa petite sœur est endormie. Elle parait minuscule dans ce grand lit. Pourtant elle a déjà douze ans. Ses boucles chocolats lui tombent sur le visage. Shane se glisse à coté d’elle, et la prend dans ses bras . Tout de suite ça va mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
polochonne



Messages : 142
Date d'inscription : 12/05/2014
Age : 17
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Julia    Mar 13 Mai - 22:25

Woh, tu m'as transportée tu as vraiment du talent, franchement les mots ne me viennent pas. MAGNIFIQUE!
A quand la suite?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NinaPomme



Messages : 48
Date d'inscription : 12/05/2014
Age : 22
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Julia    Mer 14 Mai - 22:23

Je te remercie très beaucoup ! Eh bien si je poste tout maintenant je n'aurai plus rien à poster ='(
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
polochonne



Messages : 142
Date d'inscription : 12/05/2014
Age : 17
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Julia    Mer 14 Mai - 22:53

Ahah petit peu par petit peu :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwizdo



Messages : 215
Date d'inscription : 02/03/2014
Age : 23

MessageSujet: Re: Julia    Jeu 15 Mai - 18:30

On attend la suite... !
C'est fluide. On rentre facilement dans l'histoire. L'avantage de commencer "in media res". Tu n'oublies pas la description des personnages principaux pour autant, et donne juste assez d'info pour qu'on ne soit pas totalement perdu, sans véritablement savoir ce qu'il se passe.

 study 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NinaPomme



Messages : 48
Date d'inscription : 12/05/2014
Age : 22
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Julia    Ven 16 Mai - 18:06

Je poste la suite mardi prochain les filles :3 Merci pour vos réponses et n'hésitez pas à me dire si quelque chose vous interpelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NinaPomme



Messages : 48
Date d'inscription : 12/05/2014
Age : 22
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Julia    Lun 19 Mai - 16:59

Allé je poste la suite Very Happy


Les jours se suivent et se ressemblent… Il faut manger, il faut dormir. Des fois elle oublie de manger, des fois elle dort trop longtemps. Les volets sont baissés. Elle n’a plus vraiment la notion du temps. Elle ne veut pas savoir quel jour on est. Elle espère se réveiller un matin et que les vacances soient finies. Parce qu’elle devait les passer avec lui… Des fois Florence l’appelle. Elle est partie chez son père à l’autre bout de la France. Elle revient dans une semaine… Le temps passe plus doucement qu’elle ne l’aurait pensé… Elle s’est pris la tète avec Axelle à cause de ses cheveux qui trainent dans la baignoire. Du coup Axelle est partie chez une amie. Elle dit que sa sœur est ‘’imbuvable’’. C’est son nouveau mot ça ‘’imbuvable’’.

Un beau matin Florence frappe à la porte. Elle prend son amie dans ses bras et remarque tout de suite que ça ne va pas. Elle salue la mère de son amie et se précipite dans la chambre. Quand Shane la rejoint tout est ouvert. Elle est éblouie par la lumière. Comme dans les films. Elle rigole toute seule. Flo l’observe, septique.
- Il était temps que je rentre…
Shane remarque la valise de son amie dans la chambre. Elle n’est même pas passée chez elle déposer ses affaires…
- P …Pourquoi Flo ?
- Pourquoi quoi ?
- Pourquoi tu fais tout ça pour moi? Tu… Tu n’es même pas passée chez toi déposer tes affaires.
Une boule se forme dans sa gorge.
- Bah… Ta maison est plus proche de la gare tu le sais, et bon comme je savais que ça serait dur pour toi de te passer de moi… D’ailleurs je sais pas comment tu as fait…
Shane lui balance un coussin. Soudain elle se sent plus légère… Flo est la. Sa Flo à elle, pour elle toute seule. Elle s’assoit. Elle est sereine maintenant.
- Tu as raison… Cette semaine était invivable… Vraiment spéciale.
Elle plonge son regard dans celui de son amie.
- Il était temps que tu rentres.

Flo reste dormir. Elles parlent longtemps, de tout de rien… Flo regarde les photos au mur. Elle les connait par cœur mais prend plaisir à les revoir. Enfin c’est ce qu’elle dit. Elle dit qu’elle découvre à chaque fois des petits détails. Puis elle s’arrete, et se tourne vers son amie. Shane connait la question. Elle la redoute.
- Dis Shane… ça fait combien de temps que tu n’as pas photographié ?

Florence a du partir tot. Aider sa mère pour les travaux de la maison. Shane va mieux. Elle se reprend en main. Bien sur elle pense à lui. Bien sur il lui manque. Bien sur chaque seconde est un combat pour ne pas succomber à la tentation de lui envoyer un message. Bien sur elle regarde son portable toutes les heures. Et bien sur à chaque fois c’est une nouvelle déception .Mais elle fait avec. Elle se dit que ça va passer. Après le départ de son amie elle sent une vague de motivation monter en elle. Elle décide de ranger sa chambre. Elle fait tourner l’album d’Amy Macdonald . Elle se met au travail. Trier le linge sale, vider l’armoire, retrouver les chaussettes égarées, former les couples, faire le lit, débarrasser le bureau, ramasser les papiers, passer l’aspirateur, épousseter, décrocher des vielles photos, en coller des nouvelles, deplacer le lit, changer de décor…Enfin elle s’assoit sur le lit. Là au moins elle sait pourquoi elle est fatiguée. Mais elle a oublié un tiroir. Volontairement. Celui où il y a écrit ‘’ private’’. Celui qui contient des photos et des souvenirs. Doucement elle se lève. Allé Shane… C’est un tiroir… Il la fixe on dirait. Il la dévisage. Sa poignée lui sourit… ‘’Allé Shane viens découvrir l’ampleur de ce que tu as perdu… Viens regarder les photos, viens relire les lettres, tu sais celles où il t’appelle ‘’ma princesse’’, celle où il te dit que tu es belle, que tu es sa vie…’’. Il le faudra bien de toute façon. Mais pas aujourd’hui. Non aujourd’hui elle n’a pas envie de pleurer, elle n’en a pas l’énergie. Son regard se pose au dessus de l’étagère. Là où trône son appareil numérique. Son vieux copain qu’elle a reçu l’année dernière, pour ses 17 ans. ‘’Du matos de pro’’. Comme lui avait dit son père. Sur le moment elle avait sauté de joie, et dans les bras de ses parents. Aujourd’hui elle le regarde prendre la poussière sur son étagère, sous l’œil critique de l’objectif…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
polochonne



Messages : 142
Date d'inscription : 12/05/2014
Age : 17
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Julia    Lun 19 Mai - 18:47

Magnifique, comme le début. Bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NinaPomme



Messages : 48
Date d'inscription : 12/05/2014
Age : 22
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Julia    Mar 30 Sep - 20:21

Kyoukou, je vous poste un nouvel extrait Smile Ah et j'ai rebaptisé Shane, ça faisait trop "l word"). Oui j'avais 15 ans quand j'ai commencé à écrire ça, et depuis mes gouts on quand même ben changé Smile


« Bien sur que tu as mon feu vert ». Mathilde se répète cette phrase en boucle depuis une semaine déjà. Elle ne peut pas croire qu'elle lui ai dit ça. Elle ne peut pas croire qu'elle n'ai pas eu le courage de lui dire la vérité. Elle ne peut pas l'imaginer avec Thomas et une foule de nouveaux sentiments ont pris part de son être, faisant échos à l'amour, le désir et la passion : colère, déception, et sentiment d'impuissance. Elle tourne en rond dans sa chambre, elle n'arrive pas à garder son calme. Elle essaie de s'occuper mais son cerveau tourne en boucle le même refrain « Thomas et Julia, Thomas et Julia ». Mais qu'est ce qu'elle s'imaginait elle aussi ? Que Julia avait débarqué chez elle comme ça pour lui avouer la réciprocité de ses sentiments ? Qu'elle aussi elle rêvait d'elle et qu'elle crevait d'envie de l'embrasser à chaque fois qu'elle se trouvait en face d'elle ? Qu'est ce qu'elle pensait ? Que les choses arrivent comme ça, tout droit sorties du four, toutes chaudes encore pour nous tomber pré-machées dans la bouche, sans qu'elle n'ai besoin de bouger le petit doigt ou de se battre un peu ? Sincérement Mathilde, à quel moment tu t'es dit que ta vie était un roman et que tu pouvais avoir ce que tu voulais sans te bouger un minimum les fesses ?
Se bouger les fesses. Oui bien sur. Sans réfléchir elle sort son portable.
_ Oui ?
_ Julia c'est Mathilde ! Ecoute moi aussi j'ai quelque chose à te dire quand est ce que je peux passer ?
_ Oh ! Bha écoute pas ce soir – elle baisse le ton- je suis avec Thomas ce soir. Ça peut attendre demain fin d'aprèm ? Et puis comme ça je pourrais te raconter !
Oh oui que j'ai hate que tu me racontes tout ça...
_ Ok ça marche on se voit demain alors.

Mathilde tourne encore plus en rond dans sa chambre, si bien que Pinceau a senti l'orage arriver et s'est tiré. A l'heure qu'il est Julia est avec Thomas. Il va dormir chez elle, dans ses draps, dans son lit... Peut être qu'il va l'embrasser. Surement d'ailleurs. C'est ce que font les couples non ? Peut être qu'il passera ses doigts sur ses hanches, ou dans son cou. Peut être même qu'elle frissonnera, qu'elle aimera ça. Et si c'était elle qui l'embrassait ? Qui prenait les devants ? Et si c'était elle qui touchait sa cuisse en premier, ou qui prenait sa main dans la sienne. Et si ils allaient plus loin ? Non … Non pas le premier soir, jamais le premier soir …
Mathilde est sur le point d'exploser de l'intérieur. Il lui faut une corde, une bouée de secours.. Ou un appareil photo.
Le problème avec la photographie, c'est qu'il faut être calme et patient. Et la Mathilde est tout sauf calme et patiente. Elle a eu beau se rabattre sur une vielle porte de bistro qui ne risque pas de s'échapper, elle n'arrive même pas à cadrer. Ses mains tremblent et elle ressent des fourmis dans le bout de ses doigts. Putain de porte, putain d'appareil, putain de sentiments.
Quand elle rentre chez elle elle trouve Théo qui l'attend sur ses escaliers. Elle ne peut s'empêcher de sourire devant ce grand gaillard qui paraît tout gêné en la voyant arriver. Elle se dit qu'en fait il doit être la version masculine de Julia. En moins sexy.
_ Euuuh salut Mathilde. Je suis désolé de t'attendre comme ça... En fait il faut que je te parle d'un truc..
Juste 3 fois en une semaine que Mathilde entend cette phrase.
_ Quoi ? Toi aussi tu es amoureux de Julia ? Ouais je te comprends, après tout je ne vois pas comment on peut ne pas tomber amoureux d'elle.
Théo a ses yeux ronds comme des billes.
_ Euh non pas du tout … En fait c'est de toi dont je suis amoureux..
_ Ah. Tu montes boire un café ?

Théo a bu son café d'une traite. Le pauvre n'a vraiment pas l'air à l'aise. Mathilde pense à tout ça. Tout se chamboule dans sa tête. Avant c'était simple, elle faisait partie d'un triangle amoureux. Thomas et elle amoureux de Julia, que le meilleur gagne. Mais maintenant ça n'a plus rien d'une forme géométrique. C'est une espèce de pyramide instable qui risque de se casser la gueule au moindre coup de vent. Il y a Théo qui aime Mathilde et Thomas et Mathilde qui aiment Julia. Et donc au bout de cette Pyramide impossible trône Julia, pure et innocente. Julia qui a semé la zizanie dans sa vie, le bazar dans sa tête et un orchestre fou dans son cœur.
_ Je … J'imagine que ce n'est pas réciproque.
Mathilde sort de ses pensées dans un sursaut. Ah oui. Théo.
_ Quoi donc ?
Théo semble de moins en moins dans son assiette. Il s'est recroquevillé sur sa chaise, et a baissé sa tête, jouant nerveusement avec sa cuillère.
_ Eh bien... Mes sentiments.
Ah oui les sentiments de Théo. Tu suis un peu Mathilde ? C'est pourtant pas bien compliqué.
_ Ah euh oui. Si ne t'inquiète pas ça va aller.
Mathilde se lève, un peu trop rapidement, et Théo commence à se demander si elle ne s'est pas mise à consommer des substances douteuses. Elle prend les tasses et s'empresse de rejoindre la cuisine. Elle souffle un grand coup. T'es vraiment con Mathilde. Allé reconnecte tes deux neurones. Elle revient dans le salon, tout sourire.
_ Oui enfin non... Je veux dire bien sur que mes sentiments ne sont pas réciproques.
Putain mais Mathilde à quel moment ton cerveau a arrêté de fonctionner normalement ?
_ Pardon, ce n'est pas ce que je voulais dire. Je suis désolée Théo je suis un peu...
Complètement au bord de la crise de nerf.
_ Perturbée. Mais t'es vraiment un gars bien. Je veux dire... Je suis sure que si j'étais amoureuse de toi je serai la fille la plus heureuse du monde. Mais je contrôle pas ça... Et vraiment je le regrette. Mais je ne t'aime pas.
_ Oui bien sur je comprends, on ne contrôle pas les sentiments.
Théo sourit . Pas un sourire gêné. Pas un sourire forcé, ni déçu. Non un sourire simple et sincère. Si bien que Mathilde se retrouve désarmée devant tant de compréhension et d'humilité.
_ C'est Julia que tu aimes n'est ce pas ?
Mathilde est stupéfaite, mais le garçon continue.
_ Oui j'aurai du m'en douter. Il suffit de voir comme tu la regardais à ton anniversaire. En fait tu ne la regardais pas. Tu la dévorais. Ou plutot... Je pense plutot que tu la savourais.
Comment.. Et à quel moment a t'il pu voir tout ça ? Son amour pour Julia crève t'il tellement les yeux que ça ? Ou Théo est il juste super perspicace ?
_ Tu as raison. Je suis amoureuse de cette fille. Mais tu comprends elle va sortir avec Thomas. Du coup ça fait une figure pas très géométrique tout ça . Surtout avec toi qui vient d'entrer en jeu.
_ Eh bien je pense que tu devrais lui en parler. Seule Julia a les clés. Tu dois lui dire que tu l'aimes et elle pourra choisir avec qui elle veut être en toute connaissance de cause.
Ah bah oui, dans la bouche de Théo ça devient tout de suite simple et clair.

Théo est reparti, les mains dans les poches et le cœur décu. Il aime Mathilde depuis le collège, mais n'a jamais osé faire le premier pas. Il est tombé amoureux d'elle, dès le premier jour, il est tombé amoureux de cette fille un peu trop discrète. Il aurait aimé la prendre sous son aile, la voler à Flo. Mais il n'avait pas le charisme, pas la prestance de Florence. Alors il la regardait des heures entières, espérant que leurs regards se croisent, espérant qu'elle le remarque. Parfois il lui arrivait de rêver qu'il n'était pas timide, qu'il n'était pas transparent. Parfois il imaginait qu'enfin elle le regardait, et qu'elle comprenait. Alors seulement la il se permettait de l'embrasser sur le coin des lèvres, et de lui prendre la main.
Driing. Driiing driiiiing.
_ Allo ?
_ Oui Théo c'est Mathilde...
Tiens Mathilde justement j'étais en train de me rappeler à quel point je t'aimais.
_ Je... Je voulais te dire merci. Tu... Tu es vraiment un mec adorable et ..
Ahah oui, je vois. Le type tellement adorable qu'on ne veut pas sortir avec pour pas le blesser hm ? Et la quoi, tu vas me demander qu'on soit amis toi et moi hein ? Bof t'en fais pas j'ai accepté mon destin...
_ J'aurais aimé qu'on soit amis toi et moi, si tu penses que c'est possible.
Oh ne t'inquiète pas j'ai accepté, je m'y étais préparé tu vois. Je m'étais préparé à n'être qu'un personnage secondaire dans ta romance. Parce que oui tu as vraiment tes chances avec Julia. Et le pire... C'est que vous feriez un beau couple. Vraiment.
_ Pas de soucis Mathilde. Je serai ton ami. Avec plaisir. Vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Julia    Aujourd'hui à 21:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Julia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JULIA FIORE
» Julia Roberts
» La Tante Julia et le scribouillard - de Mario Vargas Llosa
» MAC X Julia Petit Collection - Printemps 2015
» julia boschiero

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde est Lesbien :: Zone de partage :: Créations-
Sauter vers: