AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» A quoi penses-tu ?
Aujourd'hui à 9:48 par Leontine

» Les lieux publics interdits aux femmes ... Et quoi encore ?
Aujourd'hui à 9:40 par minipoussin

» Voyage vers l'Étrange.
Aujourd'hui à 4:14 par Karolinah

» Vos citations du moment
Hier à 23:35 par Fred'

» Ça ou ça ?
Hier à 23:24 par renarde

» Couple Libre
Hier à 22:32 par AnneB

» Qu'écoutez vous en ce moment ?
Hier à 21:58 par Fred'

» Que lisez-vous en ce moment?
Hier à 21:58 par AnneB

» Si tu étais ?
Hier à 21:49 par popkorn

Mots-clés
belle vous femme kelysa film votre récit love fois Adèle lesbien rennes saison girl DRAGUE écoutez service vidéo amour ebook kyss jour lesbienne première films image
Sondage

Partagez | 
 

 l'acceptation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
amazone22



Messages : 87
Date d'inscription : 02/05/2014
Age : 27
Localisation : cote d'armor

MessageSujet: l'acceptation   Jeu 5 Juin - 0:40

voila,
étant donné que je me pose beaucoup de questions en ce moment et qu'il est encore difficile pour moi d'admettre la possibilité d'être lesbienne, je vous pose ces questions:

a t-il été difficile pour vous d'accepter? par quelles étapes êtes vous passez?
combien de temps cela à durée?
quelles solutions avez vous trouvé pour vous aider?
y a t-il des personnes qui n'accepte toujours pas?

merci d'avance pour vos réponses, qui m'aideront énormément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'acceptation   Jeu 5 Juin - 12:21

Bonjour Amazone. Je me permets de répondre malgré que je sois toute nouvelle sur ce forum mais après tout c'est bien pour ça que tu postais aussi, alors je vais te raconter un peu ma vie =) ça risque d'être long, désolée d'avance!

J'ai mis du temps à prendre conscience combien de chance j'avais eu lors de ma propre découverte de mon homosexualité. C'est venu en plusieurs temps en fait. Le premier souvenir que j'ai c'est en CM1.

Un jour où je jouais avec des copines, y'avait un nouveau petit "couple" dans la classe, et moi je me suis mise à me demander ce que ça me ferait de sortir avec Gwendoline... Et puis comme tout minot de cet age là, je me suis simplement remise à jouer et j'ai oublié tout ça jusqu'en 3ème.

Pour faire comme tout le monde je m'étais "choisie" un garçon sur lequel fantasmer à la récré, mais en réalité j'en avais absolument rien à faire des garçons, et pas plus des filles, je les trouvais pestes et chiantes ^^.

Mais en 3ème, en cours d'anglais, je scotchais en attendant impatiemment la fin de la journée quand je me suis rendue compte que je matais sans retenue le joli fessier de la fille du premier rang...

Là je me suis dit, tiens, tu serais pas homo toi par hasard? J'ai donc essayé maladroitement de sonder un peu mes copines de l'époque pour voir ce qu'elles pensaient des homos et vu les réactions j'ai vite oublier tout ça !

Et puis est venue le 14 janvier 2002 ( j'ai une bonne mémoire des dates en général...). Un lundi matin, classe de seconde, on attendait pour aller en Physique-Chimie. Julie est arrivée et ma journée, comme chaque fois, s'est illuminée. On a parlé, rigolé, et puis là elle m'annonce fièrement que pour son anniv' son copain l'a invité au resto et qu'elle a dormi chez lui ensuite.

Et là...  Mad  Bonjour Mme Jalousie ! Du coup je me suis assise à ma place, en colère, et instinctivement je me suis tout de suite dit : bon y'a pas photo, t'es homo. Ca, c'est fait. Maintenant, c'était quoi déjà les exos à faire?!

Ben oui parce que j'ai eu énormément de chance de m'accepter sans problème. En fait, ça me paraissait tout à coup tellement évident ! Je comprenais à présent tout un tas de choses, tout devenait clair et je me sentais tellement bien, d'avoir des réponses à toutes ces questions que je me posais, c'était donc ça, j'étais homo !

Première erreur : le dire à tous mes potes. J'étais tellement soulagée, bien dans ma peau de comprendre enfin qui j'étais que je l'ai dit à tout le monde, c'était la nouvelle à annoncer , à partager avec mes amies... Qui ne m'ont pas cru une seconde. Apparemment d'après ces mêmes supers amies je le criais tellement sur tous les toits que ça ne pouvait être que pour me rendre intéressante... Rassurez vous j'ai vite changer d'amies!

Du coup je ne l'ai plus autant partagé et ça me pesait mais c'était mieux ainsi, je me suis pris en pleine face le dégoût, l'incompréhension, le rejet des autres.

Et puis j'ai naturellement voulu l'annoncer à ma mère de qui j'étais très proche, mais j'ai mis beaucoup de temps à essayer de trouver comment lui dire, trop longtemps puisque elle est partie avant que je ne puisse lui dire qui j'étais.

Mes grandes soeurs ont pris le relais de mères de substitution mais la communication était bien différente alors je n'ai jamais rien dit de peur d'être rejetée par la seule famille qu'il me restait.

Et puis un jour, des années plus tard, il y'a en fait a peu près deux ans, je me suis fait engueuler par ma plus grande soeur parce que je ne leur avais pas dit. Elles avaient compris depuis longtemps mais elles attendaient que je leur dise et m'en voulaient parce que je ne leur disait rien.

Cette plus grande soeur, avec un bon coup dans le nez, m'a sorti quelques phrases assez blessantes , du genre que c'était parce que j'étais trop moche que j'avais du coup CHOISI de me tourner vers les filles parce qu'elles sont moins regardantes. Déjà foutaises ! Elles sont tout aussi voir plus regardantes que les mecs! Et puis j'ai rien choisi moi.... Si j'avais pu, je crois bien que j'aurais choisi de pas m'ajouter une différence de plus mais on ne choisit pas ces choses là.

Bien entendu j'aime toujours ma soeur, même si elle ne comprends pas, on en parle plus et elle m'a accepté. Quant à mon autre soeur elle le crie sur tous les toits à tout le monde, à son boulot, sa belle famille, les gens qu'elle croise etc... Et dernièrement au curé qui allait officier à son mariage. J'ai bien aimé la tête du curé ! Du coup je suis parfois mal à l'aise mais dans le fond je sais que c'est pour me montrer maladroitement qu'elle m'accepte, qu'elle est fière de moi et qu'elle m'aime.

Voilà je ne sais pas du tout si ça t'aidera, mais si je raconte ma ptite vie c'est pour essayer de te montrer qu'il faut avant tout que tu arrives à t'accepter toi même , les autres, tu feras le tri ensuite. L'important c'est toi, et ce que tu ressens. Je peux tout à fait comprendre que tu ai du mal à te penser lesbienne, mais est-ce à cause du regard des autres, ou est-ce plus personnel parce que toi même tu n'as pas envie de l'être? Je pense que c'est une question important, mais ce n'est que mon avis bien entendu.

En tout cas j'espère que tu trouveras tes réponses, et je sais déjà que tu trouveras ici, le soutien qu'il te faudra pour tout affronter. Bon courage à toi Amazone.

Revenir en haut Aller en bas
amazone22



Messages : 87
Date d'inscription : 02/05/2014
Age : 27
Localisation : cote d'armor

MessageSujet: Re: l'acceptation   Jeu 5 Juin - 13:09

sheldex, merci beaucoup, sa m'aide énormément! et non ce n'était pas si long que sa! très intéressent. sa m'a émue  Embarassed 

c'est vrai que j'ai envie d'en parler à tous le monde autour de moi. pour trouver du soutien. mais c'est très difficile lorsqu'on ne connais pas l'avis et les réactions que pourrait avoir les gens.

je pense que d'en parler, faire son coming out est déjà une preuve que l'acceptation est en route.

l'orientation sexuelle est une partie très importante de notre personnalité. en gros, je pensais me connaitre, et en peu de temps je ne suis rendu compte que non. c'est très perturbant! j'ai parfois l'impression d'être quelqu'un d'autre, une nouvelle personne. je pense beaucoup au passé, au futur, si je serais capable d'assumer. j'en est parlé à ma famille, à quelques amies.

j'ai plusieurs amies lesbienne, donc ce milieu ne m'est pas inconnu, c'est déjà ca.

a 25 ans, une fille me fait tourner la tête à 180 degré et c'est toute ma vie qui est remise en question. après cette révélation, il est évident que je me sens soulagé. je me suis toujours demandé, pourquoi sa ne passe pas avec les mecs?!!!

je souhaite être heureuse, c'est tous se qui compte. je n'arrive pas à prendre du recul. actuellement, je n'ai pas d'emploi. j'ai tout le temps pour y penser. je regarde des films, des reportages, des series... pour essayer de comprendre. j'en peu plus!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'acceptation   Jeu 5 Juin - 13:18

Ne me remercie pas, vraiment, si mon histoire, mon vécu, quel que soit le sujet, peut aider un peu, je le partagerais avec plaisir.

Tu as raison, en parler c'est déjà un premier pas important vers l'acceptation.

L'orientation sexuelle est certes une partie importante de notre vie, mais je pense personnellement qu'elle ne doit pas nous définir en priorité. Après chacun voit ça a sa manière mais si on me demandait de me présenter en quelques mots, je ne sais pas si ça viendrait dans les premières choses. Il y a tellement d'autres choses qui nous définissent également.

Comment ont réagit ces quelques personnes de ta famille et de tes amis à qui tu en a parlé?

Ce milieu peut-être très vaste, très différent, mais c'est bien que tu ai des amies ou connaissances lesbiennes, ça t'aidera sans aucun doute, déjà à ne pas te sentir seule.

Je te souhaites de l'être, heureuse, mais à mon avis tu ne devrais pas passer ton temps à penser à cela. Ne pas bosser ou avoir d'activité est le meilleur moyen pour ruminer, je sais ce que c'est. Je comprends que tu te poses beaucoup de questions, c'est tout à fait normal au début de la découverte mais essaie de t'évader, de te changer un peu les idées sinon ça va devenir une obsession.

Essaie de trouver des personnes pour en discuter un peu, mais pas trop Wink. Et si jamais tu as des questions, ou envie de parler n'hésite pas, ma boite à mp est ouverte à tout le monde sans exception.

Revenir en haut Aller en bas
amazone22



Messages : 87
Date d'inscription : 02/05/2014
Age : 27
Localisation : cote d'armor

MessageSujet: Re: l'acceptation   Jeu 5 Juin - 18:11

tout le monde a très bien réagit pour l'instant. mais tout le monde est gêné maintenant. j'en ai toujours pas parlé à mes amies... les autres n'étant pas dans cette situation ne peuvent pas m'aider.

merci pour ta proposition, c'est très sympa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jarod



Messages : 41
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 30
Localisation : sud est

MessageSujet: Re: l'acceptation   Jeu 5 Juin - 19:26

Bonsoir   Amazone:D  ,

Je me permet d'apporter ma petite histoire…

Jusqu'à mes 17 ans je ne me suis jamais posé de questions !
Jusqu'au jour ou je trouve l'attitude d'une connaissance, un peu étrange.
Je me suis tournée vers une amie qui la connaissait un peu, qui m'a fait comprendre que je devais lui plaire !
j'ai été très surprise, très flattée, mon amie me demanda alors si cela me dérangerai de sortir avec une fille et très spontanément j'ai répondu "Non ! "  Shocked  je venais de dire que j'étais prête a vivre ça , alors que jamais ça ne m'avait effleuré l'esprit!
La j'ai commencé a me poser des questions, pourquoi la, pourquoi maintenant? Pourquoi moi? Pourquoi ça ne me dérange pas. .
Elle m'a embrassé et j'ai compris , l'évidence sur le ...
Pourquoi finalement il me manquait toujours quelque chose avec un garçon.
Pourquoi les choses ne collaient pas .etc etc..
Limite soulagée de me dire " je ne suis pas anormale, je suis juste lesbienne!"

J'étais heureuse de vivre mon histoire tout en timidité et discrétion et j'avais besoin de le partager , me sentir en sécurité auprès de mes amis, j'ai eu très peur de leur dire , l'angoisse totale qu'ils ne m'acceptent pas. J'ai eu cette chance d'avoir des amis ouverts et moi j'ai stressé pour rien.
Du côté de la famille, les rapports que j'ai avec eux n'ont pas jouer ma faveur. . J'avais peur de la réaction de ma mère, qu'elle le vive mal. Et pour mon père (ne vivant qu'avec lui) , je ne voulais rien lui confier, on ne se parlait pas il n'avait pas a savoir la moindre chose de ma vie..

J'ai mis 2 ans avant de leur dire ( quand je suis tombé amoureuse vraiment, vraiment..) et résultat , j'ai angoissé pendant tout ce temps, j'ai cherché mes mots, l'occasion de la voir, j'ai attendu le bon moment( qui n'existe pas), tout ce temps, pour qu'en fait elle me dise " et ben alors , c'est cool, les autres tu les EMM****, t'es ma fille ! " Limite je me suis fait engueulée par téléphone parce que j'aurai dû lui dire avant!
Pour mon père, ça a été bcp plus compliqué. Il "l'accepte", il le respecte mais je sais qu'il aurait préféré que se soit autrement.
Que puis-je faire ? Je ne saurai être différente, je ne pourrais pas aller contre tout ça.
Je sais que ça ne plait pas a tout le monde. Je sais que certaines personnes auront toujours un regard qui blesse, une parole qui fâche.
J'ai compris ma différence, je n'ai pas eu a l'accepté, ça s'est installé en moi comme s'il manquait une pièce très importante pour que je me révèle davantage, mais c'est cette peur du regard des autres m'a fait perdre le contrôle, qui ont rendues, au fil du temps les choses instables ds mes histoires d'amour et m'ont empêché de vivre pleinement les choses.
Aujourd'hui je sais que le plus important, c'est que je n'ai pas à avoir peur d'un "jugement" , parce que je sais ce que je suis , qu'etre lesbienne ne fait pas tout de moi. Que la plupart des gens qui jugent, ne savent pas de quoi ils parlent.

Je crois que ce qui m'a aidé , c'est d'avoir compris assez vite, que plus rien ne serait comme avant, que je ne pouvais plus rien y changer. Je ne me suis pas demandé si c'était bien ou mal. C'est d'avoir eu la chance de vivre une très belle histoire d'amour.

Je comprends que l'on se sente comme une autre, parce que jusque là c'était quelque chose de nous que l'on ne soupçonnais pas, ou qui a été nié . c'est normal que 'on se pose des questions sur notre passé, notre futur.. Est-ce que ceci , est ce que cela? Je vais arriver a l'assumer ? Est-ce qu'on va m'accepter? Comment ça va se passer ? mais au fond on se torture un peu pour rien parce que ces réponses on les a au fur et a mesure que l'on vit les choses.
Alors le principal, c'est toi.
Des évènement de ta vie t'ont révélé cette nouvelle part de toi. Ne cherche pas a avoir le contrôle la dessus. Laisse les choses venir. Ne te triture pas de questions. je me trompe peut etre mais je ne vois que ça pour prendre du recul

j'espere que ça n'a pas été long et décousu à lire.. Et comme sheldex ,j'espere que tu trouveras les réponses

Bonne continuation, très bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amazone22



Messages : 87
Date d'inscription : 02/05/2014
Age : 27
Localisation : cote d'armor

MessageSujet: Re: l'acceptation   Jeu 5 Juin - 23:43

merci jarod pour ce témoignage. c'était très plaisant de te lire et cela va, j'en suis sur, me donner encore plus de force et de courage pour la suite.  :câlins2:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jarod



Messages : 41
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 30
Localisation : sud est

MessageSujet: Re: l'acceptation   Sam 7 Juin - 13:22

mais de rien  ! Si je peux aider , je le fais ! Tiens nous au courant des avancées ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emilieopsire



Messages : 174
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 49

MessageSujet: Re: l'acceptation   Dim 8 Juin - 9:29

J'ai 47 ans et j'ai mis 30 ans pour accepter !!!!!!
A toutes ces jeunes filles que je lis sur des forums je leur dis : ne fuyez pas ce que vous êtes et soyez vraiment heureuse le plus tôt possible !!!!

Je raconte mon histoire, ma vie d'hétéro bien rangée jusqu'au jour où MA NATURE m'a rattrapée....

30 ans de mensonges est le titre de mon livre qui retrace mon parcours homo : mes joies, mes doutes, mes peurs et enfin MA LIBERATION, ma RE NAISSANCE !!!!

Vis ta vie, sois toi le plus tôt possible et sois heureuse, la vie est très courte....

http://www.thebookedition.com/30-ans-de-mensonges-de-emilie-opsire-p-91995.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amazone22



Messages : 87
Date d'inscription : 02/05/2014
Age : 27
Localisation : cote d'armor

MessageSujet: Re: l'acceptation   Dim 8 Juin - 18:41

merci Émilie Smile 
whaou! je pense que tu devrais mettre la référence de ton livre bien en évidence sur le site (si se n'est pas déjà fait). sa va en intéresser plus d'une je pense. en tout cas je trouve sa génial!
je te souhaite d'être heureuse! merci encore Wink
ah je vois que tu l'as déjà fait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tunturi



Messages : 5
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: l'acceptation   Mar 10 Juin - 20:23

Bonsoir Amazone !

Mon histoires est plutôt simple comparée à celles de nos comparses du forum, mais bon, je me suis dit que j'allais contribuer un peu aussi !

Je ne m'étais jamais posée de question sur ma sexualité de manière sérieuse... jusqu'au jour où je suis tombée amoureuse de ma meilleure amie ! J'avais 15 ans à l'époque.
Et donc la seule panique que j'ai ressentit à cette idée c'est que j'ai passé une semaine à me demander si j'étais lesbienne ou bi (je n'avais jamais eu de copain mais j'avais eu pas mal de gros crush masculins), à base de regarder les mecs dans le métro en me demandant si je les trouvais attirant xD
Ah oui, je dis panique parce que j'avais peur de me découvrir lesbienne dans le sens où je trouvais qu'il était assez difficile comme ça de trouver un garçon qui nous plaît et à qui on plaît, pour ne pas en plus ajouter le "il ne faut pas qu'elle soit hétéro" dans l'equation (j'espère que ce que je raconte est à peu près compréhensible).


Et.... voilà c'est tout !
Au bout d'une semaine j'étais sûre que, même si j'étais amoureuse d'une fille, les mecs me plaisaient toujours, donc je n'avais plus la panique de finir seule parce que je ne trouverais jamais de filles intéressée par moi.
Au final, je n'ai jamais été paniquée par le fait de ne pas être hétéro ! Smile

C'est donc une situation bien différente de la tienne, mais si ça peut servir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amazone22



Messages : 87
Date d'inscription : 02/05/2014
Age : 27
Localisation : cote d'armor

MessageSujet: Re: l'acceptation   Mar 10 Juin - 20:51

merci tunturi! toutes les histoires sont intéressantes à lire. tu as bien de la chance d'avoir accepté aussi vite.
et puis, si les mecs te plaises aussi, je pense qu'on peux voir les choses différemment, enfin sa fait relativiser. perso, je ne sais même plus si les mecs m'attirent toujours. en faite, se que tu faisais, regarder les mecs et voir si ils te plaisent, je le faisais aussi, sauf que, voir plus loin avoir eux ne n'a jamais intéressé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
misspika77



Messages : 92
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 27
Localisation : 77

MessageSujet: Re: l'acceptation   Jeu 24 Juil - 4:04

amazone22 a écrit:
voila,
étant donné que je me pose beaucoup de questions en ce moment et qu'il est encore difficile pour moi d'admettre la possibilité d'être lesbienne, je vous pose ces questions:

a t-il été difficile pour vous d'accepter? par quelles étapes êtes vous passez?
combien de temps cela à durée?
quelles solutions avez vous trouvé pour vous aider?
y a t-il des personnes qui n'accepte toujours pas?

merci d'avance pour vos réponses, qui m'aideront énormément.

Coucou je viens répondre aussi à tes questions car je suis passé par là il n'y a pas longtemps, même si j'ai raconté mon histoire à moult reprise ça fait rien et j'espère qu'on ne m'en voudra pas  Razz 

Perso ça fait environ 1 an que j'ai commencé à me poser des questions sérieusement. Alors ça à commencé comme ça pour moi.

J'ai découvert la femme de ma vie  Laughing  (l'actrice Mary McDonnell) et au début je pensais que je voulais lui ressembler, mais je me suis rendu compte qu'elle me mettait dans tout mes états.
Beaucoup de fans, la vois finir avec ses partenaires féminins dans ses séries...Je lisais beaucoup de fic et je regardais beaucoup de montage vidéo et plus ça allait plus ça me troublait voir m’excitais...Je me suis dis: "Heu...tu ne serais pas attirée par les filles toi?"

A partir de là j'ai commencé à m'analyser moi-même:

_ Avec les hommes ça se passe mal, soi je suis la bonne copine avec qui ils boivent des bières ou alors c'est systématiquement frontal. J'ai jamais eu de relation saine avec un mec comparé aux filles avec qui ça à toujours été "normal"

_ Sexuellement avec un homme, je ne ressens absolument RIEN! Je n'éprouve pas de désir, je m'ennuis dans l'acte...Je me suis pensé Asexuelle pendant TRES longtemps avant de me dire "t'es peut-être simplement lesbienne"

_ Je me suis rendu compte que je me voyais plus faire ma vie avec une femme qu'avec un homme!

Et ensuite, après m'être posé beaucoup de question je me suis dis que j'allais essayer avec une femme juste pour voir si j'étais vraiment Asexuel ou si j'étais gay.

Sauf que depuis ce jour, c'est plus un test que je veux car c'est devenu une évidence! Et je me suis même étonnée à me dire "La vache t'as 24 ans et c'est maintenant que tu t'en rend compte!"
Pour moi avant cette grande analyse sur moi-même c'était même inconcevable que je sois lesbienne voir même bi!

Après des mois de questionnement, j'ai commencé à en parler à mon entourage à commencé par mes amis (tous tolérant donc je n'avais pas peur de leur en parler!) Tout le monde l'a très bien pris! Ils m'ont dit qu'ils voulait que mon bonheur, qu'ils ont hâte que je leur ramène une petite femme...Y'en a même qui m'ont dit "On le savait depuis très longtemps!"  Laughing 

J'ai une très bonne relation avec ma maman, nous sommes très proche et je la savais très tolérante...mais j'avais quand même peur (normal! ^^) Voilà notre conversation:

Moi: Maman, je crois que j'ai un problème avec les garçon. Sexuellement ça marche pas je comprend pas.
Ma mère: Tu préfères peut-être les femmes
Moi: Et ça te dérangerai si un jour je te ramenais une belle-fille?
Ma mère: J'aurais préféré un petit gendre mais c'est ta vie et tu fais ce que tu veux, je m'en fou!

Merci Maman!
Je vais le dire à mon petit frère de 13 ans ce week end...j'ai un peu peur! ^^

Je ne l'ai pas dit à mon père et sa famille qui sont pratiquement tous raciste et homophobe! Je ne suis pas sortie de l'auberge!  Laughing 

Depuis que je suis sûre à 110% que je suis lesbienne, je me sens adulte, épanouie, heureuse et bien dans mes pompes!

Le conseil que je pourrais éventuellement te donner, c'est d'être en phase avec toi même. Si toi tu es sûre de ton homosexualité fonce et ne pense qu'à toi, le plus important c'est d'être bien dans ses pompes le reste coulera de source  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amazone22



Messages : 87
Date d'inscription : 02/05/2014
Age : 27
Localisation : cote d'armor

MessageSujet: Re: l'acceptation   Jeu 24 Juil - 13:42

cela fait plus d'un mois que je ne suis pas passé par ici.  Smile en peu de temps, je me suis sentis mieux. aujourd'hui j'accepte d'avantage d'être lesbienne (je n'arrivais même pas à écrire le mot lesbienne pour me décrire ya pas si longtemps  Wink ) je me sent beaucoup plus épanouie, libre, sereine. c'est en partit grâce à ce forum et à vous!!  :Prosterné

misspika77, j'ai l'impression d'avoir vécu la même chose que toi (des expériences testes avec des mecs qui ne marchait pas, la question sur l'asexualité, et le béguin pour une actrice de série)

par contre, ce n'est pas cette actrice qui n'a fais découvrir mon homosexualité. je me disais être fan seulement. c'est après avoir rencontré une fille il y a 1 ans que se fût la révélation et qu'ensuite, je me suis posée beaucoup de questions. c'est seulement là que je me suis rendu compte que j'aimais cette actrice.

continuez à envoyer vos témoignages. malgré que j'accepte beaucoup plus aujourd'hui, c'est toujours intéressent de pouvoir lire vos expériences. sa ne sera toujours d'une grande aide, et sa pourra aider beaucoup d'entre nos  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
theplaymo



Messages : 23
Date d'inscription : 09/02/2014
Age : 26

MessageSujet: Re: l'acceptation   Ven 25 Juil - 1:18

Pour répondre à tes questions, est-ce que ça a été difficile pour moi d'accepter mon orientation sexuelle : oui et non. Oui parce que aussi loin que je m'en souvienne, je sais que je suis pertinemment attirée par les filles depuis la maternelle (eh oui déjà :p) et non parce que je ne l'ai jamais assumé ouvertement jusqu'à récemment. Je m'explique: je viens de sortir d'une relation de 5-6 ans avec une fille et pendant toute notre relation, on s'est cachées parce que j'arrivais pas à m'accepter comme tel. Mes amies ne l'ont appris qu'à notre rupture... Après, tout le monde s'en doutait mais le fait est que c'était pas assumé. Et je sais que mon ex en a beaucoup souffert, je m'en veux de lui avoir fait subir ça mais du coup, aujourd'hui je ne me cache plus. Bref, pour ma part, j'ai dû attendre de perdre la femme de ma vie pour me réveiller et pour enfin m'assumer! :/

Ma famille n'est pas du tout ouverte à ce sujet donc autant dire que c'est tabou et qu'on en parle jamais.. Par contre, mes amies l'ont très bien pris, je dirais même qu'en se confiant, ça nous a beaucoup rapproché Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emilieopsire



Messages : 174
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 49

MessageSujet: Re: l'acceptation   Ven 25 Juil - 5:45

quelle tristesse de s'être cachées pendant 5 ans.... j'espère aujourd'hui que tu as décidé de changer
bon courage à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'acceptation   Ven 25 Juil - 16:19

a t-il été difficile pour vous d'accepter?
Oui pour ma part ce fût très long et très difficile d'accepter mon homosexualité et encore aujourd'hui j'admets faire des rechutes. Pourtant en y repensant, ça fait de nombreuses années que je le sais et je peux le dire en toute certitude, les maîtresses, les profs ont toutes un truc qui aide a révéler les lesbiennes ! ! En primaire j'étais en amour pour Sabine, la maîtresse remplaçante. Mais ne sachant pas vraiment ce que je ressentais... Au collège c'était ma prof d'espagnol ! Je l'adorais et la mattais tellement au début que par la suite je ne la regardais même plus, préfèrant sécher mes cours quand ça me devenait trop difficile a gérer. Je voulais pas être lesbienne... Après je suis partie faire mes études au dessus de Lyon et j'ai commencé à flirter via internet avec des filles sur un site de rencontre et de discussion très connu. Le cheminement pour en arriver à ce site c'était de la curiosité et en même temps je voulais qu'on me rassure, qu'on me confirme que je me posais juste les questions que toutes les filles se posaient... Or, ce n'était pas le cas! Mon cheminement c'était pas celui de toutes les filles! Mon attirance pour les femmes était bien là.

par quelles étapes êtes vous passez?

A partir de mon acceptation tardive de l'évidence posée devant mes yeux, j'ai eu un gros moment de déprime, 3 mois a peu près où je me sentais comme un monstre!
Puis après y a eu cette phase où j'ai voulu me changer. J'ai dû coucher avec la moitié des mecs de la ville où j'étudiais et j'en avais rien a faire! Un comportement que je qualifie d'autodestructeur mais qui se renouvel malheureusement encore maintenant. J'ai donc essayé de me convaincre que je pouvais changer! Vient ensuite la phase curiosité ! J'ai cherché une copine pour vivre mes premières expériences: un flirt platonique avec les premiers bisous magiques enfin je vous passe les détails....et puis j'ai rencontré mon ex... J'en suis tombée amoureuse folle au premier regard, je me suis accrochée pendant 2 ans pour l'avoir comme compagne. Et là j'étais bien, heureuse, moi! J'assume ce que je suis je ne m'en cache pas (ou presque pas), j'annonce à mes parents mon homosexualité etc etc... (Tout ça c'est déroulé sur plusieurs années évidement !)

combien de temps cela à durée?
J'ai aujourd'hui 30 ans et mon acceptation est encore en cours de travail: surtout depuis les manifs pour tous je me suis vraiment sentie attaquée et traînée dans la boue juste pour une question de sentiments. Ça été une période très difficile car la rupture avec mon ex est arrivée a ce moment du coup j'ai fais un gros bond en arrière et j'étais de nouveau dans une phase où je couchait avec des hommes pour me convertir... C'était y a pas si loin que ça! Novembre 2013.

quelles solutions avez vous trouvé pour vous aider?
Depuis cette "rechute" j'ai entamé une psychothérapie qui fonctionne très bien. Je ne me sens pas folle mais discuter de ce que je ressens me soulage et c'est déjà énorme.

y a t-il des personnes qui n'accepte toujours pas?
J'ai encore du mal parfois a l'accepter comme faisant partie d'une minorité, mais quand ça me prends je me rappelle que le seule moment où j'ai été heureuse c'était avec Fanny (même si je lui en veux terriblement pour d'autres raisons)

Voilà, j'espère avoir répondu  à ton questionnement pour t'expliquer un peu mon cheminement... Le travail sur moi n'est pas terminée d'ailleurs ! !
Amicalement.

Madd


Dernière édition par Madd le Ven 25 Juil - 20:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'acceptation   Ven 25 Juil - 18:02

Ca n'a pas l'air d'avoir été évident pour toi... :/

Mais est-ce vraiment "destructeur" cette passade avec les gars? Il n'y a pas de honte à vouloir se distraire quand on est seule ou un peu patraque, et puis les garçons sont ravis de nous aider en général Very Happy

Ou alors tu faisais vraiment ça en te forçant, pour te punir peut-être?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'acceptation   Ven 25 Juil - 20:45

ça n'a pas été tout rose, mais ce qui ne tue pas rend plus fort! Smile

Ha oui ça ils étaient très volontaires...

Au début:
Je me servais essentiellement d'eux, mais c'était assez malsain. Je ne prenais pas du tout de plaisir à ce genre de jeu, c'était juste une situation dont j'avais le contrôle. Alors y a eu des fois où la curiosité de "redécouvrir" les rapports hétéros était dominante, mais la plupart du temps c'était à titre destructeur... En m'efforçant d'entretenir ce genre de rapport, j'essayais de "tuer ma part lesbienne"...

Et au jour d'aujourd'hui:
Je ne fais ça qu'en cas de manque cruel Razz
Et je garde le contrôle toujours mais je ne cherche pas à changer ce que je suis!

En clair, je dirais que maintenant cette phase là m'aide à tirer un trait sur une chose difficile...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'acceptation   Sam 26 Juil - 15:03

Ok, tu n'en gardes que le meilleur au final...Si tu as envie, tu te fais plaisir sans risquer d'avoir mal. C'est plus sain en effet Smile
Revenir en haut Aller en bas
Aramat



Messages : 125
Date d'inscription : 25/07/2014
Age : 29

MessageSujet: Re: l'acceptation   Lun 28 Juil - 11:21

D'avance pardon, cela risque d'être relativement long..

Jusqu'au milieu de mes années fac, je ne m'étais absolument jamais posé la question de ma sexualité.. Il était tellement "évident" pour moi d'être hétéro.

Une nouvelle est arrivée dans ma promo, et je me suis tout de suite liée avec elle. Nous sommes devenues très proches. Les jours et semaines ont passé tranquillement, au rythme des cours. Un jour, lorsque nous étions toutes les 2 dans les toilettes de la fac (lieu glamour ô possible), elle a déposé un baiser sur mes lèvres sans que je ne m'y attende. Je crois n'avoir eu aucune réaction à ce moment-là. Elle est ensuite partie très vite. Courageuse comme je le suis, j'ai fait mon possible pour l'éviter pendant des jours. Son geste me tournait quand même pas mal dans la tête, et je ne parvenais pas à me l'expliquer. Il n'y avait pour moi aucune ambiguïté dans notre relation, elle n'était qu'une amie.

Nous nous sommes finalement revues un peu après à une soirée chez elle. J'avais beaucoup hésité à accepter, mais y suis allée en me disant que de toute façon il y aurait du monde et que rien ne m'obligerait à me retrouver seule avec (je suis souvent adepte du "courage, fuyons", mais je me soigne). La soirée s'est passée et j'ai quand même fini par me retrouver seule avec elle, tous les autres étant déjà partis sans que je ne m'en rende vraiment compte. Nous avons un peu discuté, j'étais mal à l'aise comme pas permis, je cherchais une manière polie de partir. Je lui ai dit que j’allais rentrer, la laisser se reposer, elle m’a répondu qu’il n’en était pas question, que de toute façon je n’avais pas le choix, je dormais chez elle car j’avais trop bu. J’ai fini par accepté après de nombreuses négociations avant de réaliser que :
1. Je n’avais absolument aucun change (l’angoisse)
2. Il n’y avait qu’un seul lit et le canapé (double angoisse)

Comme je suis une jeune fille bien élevée (et bien stressée), je suis partie m’installer vers le canapé. Elle m’a dit d’arrêter mon cirque, de venir la rejoindre, qu’elle ne me sauterait pas dessus. De  mal à l’aise je suis passée à « au secours, je veux disparaître sous terre ». Enfin bref… Cette nuit-là j’ai découvert l’amour au féminin. Le lendemain, je n’ai pas supporté, c’était trop nouveau, trop soudain, je n’y étais pas préparée !

J’ai fui pour de bon, coupé tout contact avec, sans vraiment une explication. Elle avait les larmes aux yeux le lendemain matin lorsque j’ai quitté son appartement, je crois qu’elle savait déjà à ce moment-là ce qui allait arriver. Je l’ai ignoré autant que possible, même à la fac. Je n’allais plus aux soirées, évitais tous les amis que nous avions en commun… A cette époque, j’avais un copain. Nous nous sommes séparés quelques temps après, je lui ai avoué l’avoir trompé, il ne l’a pas accepté, ce que je peux comprendre.

L’impression de tout gâcher avec tout le monde, je me suis mise à multiplier les relations d’un soir, avec des hommes naturellement. Pendant un an, je n’ai pas arrêté, en sombrant dans une espèce de spirale sans fin : sortir, boire beaucoup (trop), trouver un homme pour la soirée, coucher avec, et ainsi de suite.. Avec le recul, je ne suis vraiment pas fière de cette période.

Et puis un jour, dans les couloirs de la fac, je lui suis littéralement rentrée dedans, à elle.. J’ai perdu tous mes moyens et n’ai pu que lui sourire. Elle a fait de même. Nous sommes allées prendre un café, pour discuter tranquillement. Je me suis trouvée si bête d’avoir coupé les ponts comme ça. Le temps a passé et je lui ai proposé de venir boire un verre chez moi, parfaitement consciente du cliché vers lequel nous nous dirigions. Nous avons repassé la nuit ensemble. Le lendemain, c’est elle qui est partie.. L’histoire se rejoue à l’envers… J’ai passé une semaine à me morfondre, à regretter toute cette année passée, à me dire qu’Elle était tellement extraordinaire..

Une semaine après, elle est revenue chez moi. Elle m’a dit qu’elle avait eu mal quand j’étais partie la dernière fois, que nous aurions pu discuter plutôt que de partie comme une voleuse, qu’elle ne pourrait le supporter une fois de plus, qu’il fallait que je réfléchisse bien à ce que je voulais, à ce que j’étais, et qu’il fallait peut-être que j’admette ne pas être aussi hétéro que je le croyais… J’ai promis, juré, et je l’ai embrassée.

Cela fait cinq ans et demi maintenant que nous sommes ensemble (elle en a du mérite, mine de rien..), et que je l’aime. J’ai eu du mal au départ, beaucoup. Moi qui me suis toujours moquée de l’opinion que « les gens » pouvaient avoir de moi, j’avais peur de leurs remarques, de leurs attitudes, surtout peur que cela la blesse elle.

Je ne sais même pas si j’ai vraiment accepté aujourd’hui. Je ne sais d’ailleurs pas bien quoi accepter. Je sais que je l’aime elle, à la folie, et que je donnerais tout pour la rendre heureuse. Mais très honnêtement.. Si demain nous nous séparions, je ne sais pas qui serait ma prochaine relation. Je ne suis pas hétéro, c’est indéniable  Smile  Mais bi ou lesbienne… Peut-être bi, c’est encore le plus simple, cela m’évite trop de remise en question..

Désolée… C’était encore plus long que prévu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'acceptation   Lun 28 Juil - 16:20

Woaw, débuts difficiles mais 5 plus tard vous vous aimez "à la folie", c'est beau! Smile
Revenir en haut Aller en bas
x--feisu--x



Messages : 187
Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 29

MessageSujet: Re: l'acceptation   Sam 2 Aoû - 14:35

J'ai tout lu...je n'ai pas trouvé ça trop long Smile en effet comme le dit Ilsa c'est beau Smile d'autant plus si après 5 ans vous vous aimées comme au début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju23



Messages : 1940
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 28
Localisation : MONTARGIS

MessageSujet: Re: l'acceptation   Sam 2 Aoû - 15:48

Ton récit a en effet une très belle fin ! =) Félicitations à vous 2 ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramat



Messages : 125
Date d'inscription : 25/07/2014
Age : 29

MessageSujet: Re: l'acceptation   Sam 2 Aoû - 16:45

Merci à vous 3 :-)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kelysa



Messages : 306
Date d'inscription : 13/08/2014
Age : 23
Localisation : region parisienne

MessageSujet: Re: l'acceptation   Mer 27 Aoû - 0:08

J'ai sue que j'étais attirée par les files à l'age de 10 ans et javais honte à 15 ans je suis tomber amoureuse dune fille elle étais amoureuse de moi depuis plusieurs mois avant moi et le montrai devant tout le monde car elle assumais mais moi je la repoussais durant 1 an je suis ensuite sortie avec elle l'année d'après ais quand on sortaient je lui demandait qu'on se cache pour s'embrasser je ne voulais pas qu'elle me tienne la main j'ai fini par assumer à l'age de 17 ans et sa à été dur j'ai eu honte car a famille n'aime pas trop sa mais maintenant je ment fiche je suis bien avec ma sexualité voili voilou :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'acceptation   Dim 31 Aoû - 20:49

Moi je me rends compte peu à peu que je suis lesbienne...j'ai du mal à l'écrire, ça fait 12 ans que je me revendique bi en me vantant de mon ouverture d'esprit...hé bé en fait je pense que je ne le suis pas tant que ça. Mais je ne me pose pas plus de questions, je suis heureuse et je me fiche des étiquettes. Smile
Revenir en haut Aller en bas
kelysa



Messages : 306
Date d'inscription : 13/08/2014
Age : 23
Localisation : region parisienne

MessageSujet: Re: l'acceptation   Dim 31 Aoû - 20:56

je suis d’accort avec toi ilsa moi je me dit que de toute façon on va la ou le vent nous mène on peut être attirer juste par les fille et un jour comme sa tomber amoureuse d'un garçon je pence que c'est choses la ne se prévoit pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rock
Modératrice


Messages : 5042
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: l'acceptation   Ven 8 Jan - 21:10

a t-il été difficile pour vous d'accepter? non
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
misteriosa93



Messages : 27
Date d'inscription : 22/02/2016
Age : 29

MessageSujet: Re: l'acceptation   Lun 29 Fév - 14:06

Salut les filles,
C'est drôle plus ou moins, mais dans vos histoires je me retrouve.
Moi c'est un peu plus compliqué que cela.
En bref car j'avais posté un post la dessus: c'est partir d'une rumeur au collège, et puis par la suite j'étais troublée par des femmes au fils des années sans rien tenter avec bien évidemment, car je le refoulais inconsciemment.
Pour ne pas vous mentir, je pensais que j'étais attirée par les femmes à cause de la rumeur qui m'avait affecté, mais en y repensant et après analyse ante-rumeur, j'ai toujours eu une attirance pour les femmes, là il s'avère que c’était en l’occurrence des profs au début.
Mais cela va vous sembler fou ou irréaliste, voir ne pas me croire, mais lorsque j'ai constaté cela et que je suis remontée jusqu'aujourd'hui, est bien ce fut une réelle révélation, et je me sens en quelques sorte libéré d'un certain poids.
Certaines me diront que je veux à tout prix me mettre une étiquette ou autre, je ne recherche pas d’étiquette mais à savoir qui je suis.
Je commence à m'accepter mais cela va évoluer et j’espère dans le positif.
Voilà ma petite contribution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'acceptation   Lun 11 Avr - 16:00

Supprime
Revenir en haut Aller en bas
kanaria



Messages : 641
Date d'inscription : 15/02/2015
Age : 32
Localisation : quelque part sur terre

MessageSujet: Re: l'acceptation   Jeu 21 Avr - 15:36

Moi ça fait deux ans que je me suis avouée mon homosexualité. J'étais pas bien dans ma peau et une amie s'en est rendue compte et m'a expliqué son histoire. Je me suis rendue compte que je me cachais des choses à moi même. Je me suis souvenue qu'au lycée j'étais attirée par une camarade de classe mais j'en ai jamais parlé car à 16 ans on ne peut pas se dire qu'on est lesbienne donc on fait comme les autres.
J'en ai parlé tout d'abord à ma mère et cela s'est très bien passé. Dernièrement, on a été mangé chez mes parents, j'appréhendais la réaction de mon père et en fin de compte tout cela s'est très très bien passé.
Je regrette de ne pas avoir osé m'avouer ma sexualité avant car j'ai perdu des années de ma vie mais maintenant je vis pleinement ma vie et je suis heureuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'acceptation   Aujourd'hui à 9:49

Revenir en haut Aller en bas
 
l'acceptation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Merci pour l'acceptation
» la propreté
» De l'acceptation de se soumettre
» Bonjour ;)
» Thérapie ACT pour l'agoraphobie, la phobie sociale, l'anxiété généralisée...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde est Lesbien :: Le monde est vraiment lesbien...! :: Problématiques LGBT-
Sauter vers: