AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» Envie de....
Aujourd'hui à 18:40 par Wanum

» Combien valez-vous ?
Aujourd'hui à 18:37 par Prunetille

» A quoi penses-tu ?
Aujourd'hui à 18:33 par Wanum

» As tu déjà ... ?
Aujourd'hui à 18:10 par Traxa

» La dernière fois que tu...
Aujourd'hui à 18:09 par Traxa

» Ça ou ça ?
Aujourd'hui à 18:08 par Traxa

» cap ou pas cap ?
Aujourd'hui à 18:07 par Traxa

» Qui est la suivante ???
Aujourd'hui à 18:07 par Traxa

» Vos vidéo du jour
Aujourd'hui à 17:54 par Prunetille

Mots-clés
écoutez girl image jour première récit fois votre film service kyss femme rennes amour love belle films vidéo ebook vous Adèle lesbienne DRAGUE kelysa lesbien saison
Sondage

Partagez | 
 

 Cette campagne difficile qui attend la France...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Lord
Administratrice


Messages : 1332
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 27
Localisation : Belgique

MessageSujet: Cette campagne difficile qui attend la France...   Sam 10 Sep - 17:59

Alors qu'on sait que dans quelques mois, la nation française se choisira un président, la lutte pour le "saint siège" bien temporel de la République de France a commencé. Nicolas Sarkozy avait promis une campagne présidentielle "sale", nous y sommes déjà, avec un scandale sexuel, le Front National qui avance dangereusement dans l'arène où la pitié n'est qu'un mot, le visage du Parti Socialiste qui garde toujours et douloureusement la même expression enthousiaste malgré que les candidats à la primaire lui entaille la commissure des lèvres pour lui faire un visage dramatique, la blessure de la division... L'UMP, quant elle, union prétendument populaire devenue, sous Sarkozy, celle des chevaliers à la solde des riches, connait elle aussi des luttes intestines alors qu'on la croyait protégée par la main petite et dure de son véritable chef de file invisible, caché derrière un Jean-François Copé de plus en plus bousculé par les anciens et les plus fortes têtes du parti...

...Et vous, françaises, qui serez appelées à voter pour l'avenir de votre pays, pour un homme ou une femme de bagout qui, durant la quinquennalité de son mandat, vous en fera voir de toutes les couleurs, ou bien seulement trois, celles de votre drapeau duquel vous êtes fières et qui vous honorera encore bien plus de brandir, le travail accompli...

A cette période (nous sommes à moins d'un an des présidentielles), quelles sont vos souhaits pour la France, qu'elles sont vos attentes en tant que citoyennes ? De quel bord êtes-vous ? Quel candidat(e) soutenez-vous ? Pourquoi ? Comment ?

A vous la parole...

_________________
Aucun chemin fleuri ne conduit à la gloire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-monde-est-lesbien.positifforum.com
katagena



Messages : 104
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Sam 10 Sep - 18:21

Lord a écrit:
A cette période (nous sommes à moins d'un an des présidentielles), quelles sont vos souhaits pour la France, qu'elles sont vos attentes en tant que citoyennes ? De quel bord êtes-vous ? Quel candidat(e) soutenez-vous ? Pourquoi ? Comment ?

Pour ma part, je suis de gauche, une famille qui a été ancré dans la politique (Georges Marchais étant mon grand oncle, un grand père adjoint au maire). Pour ce qui est du candidat, j'attend de voir le programme et s'il en est convaincu. Je préfère ne pas me décider maintenant.
Et pour finir, mes attentes, au lieu de penser à soit penser à ceux qui triment toute leur vie (le problème des retraites), trouver un moyen pour que les entreprises arrêtent de se délocaliser, sous prétexte que la main d'oeuvre est moins cher ailleurs. Ce serait déjà un bon début je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwam



Messages : 1806
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Sam 10 Sep - 20:01

La politique ? Petite question et vaste sujet, comme on dit !!

Réponse un peu longue à taper, il faudrait que je me replonge dans quelques souvenirs pour écrire une réponse constructive ...

Mais je vais juste contribuer au sujet en disant que je n'ai jamais voté. Que je ne vote pas, parce que personne ne me plait; et que la politique nous dépasse tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Divinea



Messages : 116
Date d'inscription : 08/09/2011
Age : 35
Localisation : 92

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Sam 10 Sep - 20:43

Citation :
Mais je vais juste contribuer au sujet en disant que je n'ai jamais voté. Que je ne vote pas, parce que personne ne me plait; et que la politique nous dépasse tous

+une: la politique depuis le temps qu'elle existe ( je parle de la France) que ce soit la droite, le centre, la gauche, les gens crèvent toujours de faim.
Chaque gouvernements vide un peu plus les caisses de l'état , et on s'enfonce irrémédiablement au fond du trou.
La seule chose qui ne change pas, c'est que pour eux, privilèges en tout genre et passe droits sont toujours d'actualité que ce soit en cours ou après leur mandats.
Je n'ai jamais voté et je ne crois pas que je le ferais un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tripleL



Messages : 5150
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Sam 10 Sep - 20:51

à vrai dire pour le moment je me plonge pas là dedans, car y a 80% de chances que je sois à l'étranger au moment des élections, et je ne compte pas donner procuration donc... pas de vote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Sam 10 Sep - 23:00

Ah ! Ma pov Lucette ! Je sais plus.....

J'y crois plus en fait..... Je sais que c'est nul de dire ça mais, je te jure que c'est là que j'en suis aujourd'hui.....

J'ai 37 ans demain et je..... Pfff ! Ils me font tous gerber..... C'est tout blanc bonnet, bonnet blanc....

Ils travaillent pas pour le pays ou pour le peuple mais pour leur gueule, c'est tout.... Le pouvoir, la place et la place de leur entourage familial....

Quel que soit le bord, ils me dégoutent tous.....

Sur la tête de ma mère, je crois que je vais pas aller voter..... Et pourtant, je sais que dans bcp de pays, le droit de vote est bafoué etc, que ça laisse un point de plus au FN ou chais pas quoi mais.....

Pourquoi j'irai voter ? Puisque j'y crois plus....

J'ai même pas de quoi vivre..... J'ai été riche, je suis pauvre aujourd'hui..... Participer à ce monde .....

Pfff !


Dernière édition par Eowyn le Dim 11 Sep - 16:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
sosso22



Messages : 1408
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 45
Localisation : bretagne

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 3:42

je suis tellement dégoûtée de se qui se passe dans ce pays gouverné par une personne que je ressent comme un petit "roi" avec ses larbins qui decident de s'augmenter dès leur arrivée au pouvoir !!
et nous?? 1%.2% .!!ALLEZ C'EST BON!!
je suis une maman qui vie seule avec sa fille et qui galère,c'est de pire en pire jusqu'a présent j'ai voté pour les presidentielles,mais je ne vois pas qu'elle personne je veux comme chef d'état..mais alors personne!!!

si j'avais le choix je voterais pour ma meilleurs amie qui à de superbes idées de la vie Smile on refais le monde et je suis sur que c'est nous Le peuple qui avons raison!!!!!
............. Vive moi lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 7:04

HUmmmmmm, non pas que le coix soit difficile, à mes yeux c'est tous des navets, je me souviens parfaitement des dernières presidentielles, j'etais sur le point de mettre au monde mon premier enfant. Tout ce que j'ai retenus de leurs debats et programmes, c'est la petite guéguerre qu'ils se faisaient.
Ils s'acharnaient plus les uns contres les autres, qu'a presenter un programme.
Au seins meme du PS, notre tres chere segolene royal balances deja des pics sur son ex et sur Martine.
LAMANTABLEEEEEEEEEEEEEEEEE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 10:12

Je ne voudrai pas vous casser le moral mais entre Aubry qui a un peu trop d'attirance pour les produits alcoolisés et Hollande, certes très bon économiste, mais sans aucun charisme, DSK, chez un psy pour ses problèmes avec sa kekette, Besancenot qui n'est plus, bah on est dans un gros caca nauséabond.
Revenir en haut Aller en bas
loidu54



Messages : 47
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 24
Localisation : Nancy :D

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 10:23

Pour ma part je voterai à gauche c'est certain, il faut à tout pris éviter que Sarko ou marine ne passe ... J'attend les primaires socialistes où j'irai également voter MEme si pour l'instant je ne sais pas pour qui. Et MEme si je pense que pour nous sortir de la mouise dans laquelle on est il faudrait un véritable miracle ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosy66



Messages : 323
Date d'inscription : 08/09/2011
Age : 64
Localisation : ARGELES SUR MER

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 10:42

Moi aussi je ne sais qui sera apte pour redresser la France, pour que celle ci retrouve un sérénité. Pour ne plus avoir cette dette, très pesante, pour que nos jeunes retrouvent adéquat à leurs qualifications, pour une retraite bien méritée avec des mensualités pouvant vivre correctement.................................ça serait le rêve. Qui serait capable...............voilà la question......................en tout cas ça devient de plus en plus critique...........................voici des gens qui bougent pour que ça change..................
http://www.demosphere.eu/node/25470
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwam



Messages : 1806
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 10:58

Sauf qu'on a beau avoir des aides/allocations qui certes, se cassent la gueule, il y a un moment; où le rôle de celui/celle qui sera Président(e), sera d'annoncer que c'est terminé.

Parce que là comment dire ... Ils ont tous de belles paroles, entre Bayrou qui répond à la question "Votre 1ère mesure pour la République en tant que Psd ce serait ... ?" , qu'il commencerait par baisser les salaires des membre du gouvernement, laisse moi rire ..... Marine qui veut nous faire sortir de l'Euro, et même si l'Euro a eu des conséquences néfastes pour la France, aujourd'hui, en sortir c'est signer son arrêt de mort. Bonjour les relations internationales avec le franc :-/

Donc comment dire ? Si on ne peut pas toucher aux plus fortunés, si on ne peut pas imposer plus les grosses sociétés, ni les ménages, ni diminuer les salaires, kesskon fait ? On arrête avec les belles paroles qui servent à rien, et ba.... on supprime les plus grosses dépenses : l'assurance maladie et/ou les retraites. Paske 40M d'€ de déficit, ça fait pencher la culotte comme on dit ...
- Et là , vous pourrez me dire que c'est la faute à 50ans de capitalisme incontrôlé. Mais j'étais pas née Ange -

Bon je ne dis pas ça à court terme, mais d'ici quelques années c'est ce qui va se passer. On va trouver un système comme un peu partout en fait, où les plus stables financièrement pourront se payer une vraie couverture maladie et pourront s'arrêter de travailler sans craindre pour leur "survie" post-professionnelle; et où les plus instables pourront probablement oublier le remboursement de la visite chez l'ORL à 22€ pour le petit dernier qui a un rhume et travailleront jusqu'à 90ans



bounce Comment ça jsuis pessimiste ??
Et au cas où j'aurai laissé transparaitre des idées qui seraient de droite ou de gauche, je rappel que je ne suis pour aucun parti. J'ai juste mon idée sur la question, alors oui sans doute mauvaise et sans vraie connaissance économique. Mais de là où je suis, la 1ère idée, c'est ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 11:18

Euh... Dites les Abstentionnistes... Je peux comprendre votre dégoût de la politique. Votre impression que rien ne bouge, etc. Mais si vous n'allez pas choisir un candidat barrage à Marine, je vous garantis que ça va changer et qu'en tant que personnes faisant partie d'une minorité, vous allez la sentir passer !

Votre lassitude de tout ça, votre impression que ça ne sert à rien, je la vis tous les jours dans mon pays... Vous n'êtes pas sans savoir la lamentable politique du parti majoritaire qui siège au parlement chez nous... Heureusement qu'il n'a pas la majorité absolue, sinon y a longtemps qu'il aurait démantelé tout le système politique, afin de s'assurer une prise de pouvoir solide (et discutablement démocratique...) Cela fait partie de son programme depuis longtemps et ça n'empêche pas les gens de voter pour lui. Cela dit, comme il n'a pas encore tout pouvoir, il se contente de remuer la me*** avec des initiatives parfaitement inutiles, du type empêcher la construction des minarets en Suisse ! Je crois que s'il y a 10 minarets ici, et qui en plus, n'ont jamais servi à l'appel à la prière, ça doit bien être un maximum. Et si y en a plus, ils ne se voient pas assez pour qu'on en parle... Bref. Pendant qu'il détourne l'attention du citoyen avec des projets populistes, au lieu d'essayer de s'attaquer aux problèmes de fond, il s'enracine le parti en question. Et croyez-moi que quand on voit ses prises de parti quand il y a des projets homos, on a plutôt intérêt à voter contre lui !!! Meme si ça le fait à peine reculer, ce sera peut-être suffisant pour l'empecher de tout gagner. Et pourtant en Suisse on n'est pas tellement mieux loti que vous, avec une gauche qui a une extinction de voix et une droite qui se compromet avec l'extreme pour garder le pouvoir...
Revenir en haut Aller en bas
gwam



Messages : 1806
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 11:25

Pour caricaturer, je ne suis pas du genre à donner une voix au diablotin pour éviter que le diable passe.
C'est la technique du "moins pire passe" , et encore, car pour trouver le moins pire, ça diverge selon les personnes.


Et pour la Suisse et son système politique, bizarrement je ne voyais pas ça comme ça. Bon hormis l'histoire des minarets, j'ai toujours pensé que la Suisse était un pays comme les états nordiques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 11:31

A des années lumières... Mais bon. On n'est pas vraiment assez grands pour qu'on s'occupe de nous. Quant à ta métaphore... Tant que c'est une métaphore, ça fait stylé. Cela dit, je ne te souhaite pas de rencontrer le Diable comme tu dis. En IRL, c'est pas très fun et ça fait de gros dégâts...
Revenir en haut Aller en bas
gwam



Messages : 1806
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 11:44

Je sais très bien , mais quand on y regarde, il y a de grandes (grandes) chances que Sarko reprenne un mandat. Il s'est arrangé pour s'ouvrir une voie royale en éliminant ses rivaux : DSK avec son procès et Villepain avec Clearstream.
Et comme je l'ai déjà dis au début, l'avenir politique de la France ne se joue pas dans les urnes. Les hommes politiques se mettent des bâtons dans les roues, forçant certains à s'éloigner de la vie politique. Nous petits citoyens extérieurs à tout ça, on se retrouve avec une liste plus petite, sans aucune figure qui nous fasse envie. On est obligé de choisir entre ceux qui ont les moyens de communication les plus forts (Sarko); et ceux qui ont les médias dans la poche depuis plusieurs mois (MLP).
Donc finalement on ne choisit qu'une personne qui a déjà subit un espèce de "tri selectif" ; et peut importe qui on choisit au final, sur la liste des 10 qu'on va nous proposer, chacun y trouve son compte.
- Je ne sais pas si j'ai bien formulé en fait oO


Après OK MLP si elle passe au 1er tour des présidentielles, on va trembler pour le 2nd. Parce que elle a déjà le vent en poupe en ce moment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 11:46

Ok, je vois mieux ce que tu voulais dire... Smile Vous laissez pas abattre va, les primaires n'ont pas encore eu lieu et tout n'est pas joué pour le premier tour ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
gwam



Messages : 1806
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 11:52

On verra oui. Mais bon si MLP devient Présidente, je déménage moi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord
Administratrice


Messages : 1332
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 27
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 12:47

Pour l'amour du Ciel, ou de votre pays, si vous êtes athées... Défendez-vous contre ceux qui voteront contre vous, contre vos droits, contre votre idéal pour la France ! Ne laissez pas le scénario de 98 se reproduire (Chirac vs. Le Pen, 2e tour des présidentielles) ! Vous voulez le changement ? Allez le chercher !! Vous voulez vos droits ? Allez voter !! Les frontistes, eux, savent parfaitement pourquoi ils voteront, et ils le feront. Les UMP veulent également que leur politique triomphe en cette période de crise... et ils voteront ! Voulez-vous réellement subir une politique que vous n'aurez même pas choisie pour cinq longues années ?? Mobilisez-vous pour refuser la continuation, exigez la rupture avec la gestion catastrophique de la France qui a été faite jusqu'à présent, cette rupture que Sarkozy vous a promis et qu'il ne vous a pas donnée, mais arrachez-la-lui ! Vous êtes des citoyennes, vous êtes la France ! C'est de votre avenir et de vos droits qu'il est question.

Il est hors de question que vous payiez le prix des erreurs de ceux qui vous ont floué ! Hors de question que vos acquis sociaux soient discutés sous prétexte que chacun doit mettre la main à la pâte : ceux qui vous mis dans cette situation n'ont pas besoin des aides sociales pour survivre ! Exigez qu'une taxe sur les transactions boursières soit mise en place ! Exigez qu'un impôt sur la fortune d'au moins 3% soit retenu sur les grosses fortunes ! Votez !

Refusez que ces fortunés si fortunés qu'ils pourraient explosés ne participent pas sérieusement au problème de la France ! Refusez de ne pas exiger ! Refusez de vous faire gruger ! Votez !!!

_________________
Aucun chemin fleuri ne conduit à la gloire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-monde-est-lesbien.positifforum.com
heligoland



Messages : 159
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 27
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 14:16

Mais j'ai envie de voter.......................................................
...................... pour quelqu'un qui en vaut la peine et non par dépit. Je ne demande que ça de voter! Le problème est qu'à l'heure actuelle, je ne vois pas de candidats qui ont les idées et le charisme pour devenir président......

Je pense voter blanc d'ailleurs, pour exprimer mon mécontentement.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosy66



Messages : 323
Date d'inscription : 08/09/2011
Age : 64
Localisation : ARGELES SUR MER

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 14:27

Je suis comme toi Heligoland, c'est exactement ce que je ressents.
voter blanc n'est pas la solution non plus, certe pour toi ça exprime ton mécontentement mais ça donne des voix à l'adversaire.
Franchement je suis extrêmement dans le brouillard, je ne vois pas qui a le charisme pour gouverner notre pays, On nous a tellement trompé, menti, à qui pourrions nous faire confiance. L'avenir de chacun de nous surtout de nos enfants à besoin de quelqu'un qui a de réelles convictions et qui fait tout pour.................Qui? voilà la question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sechmet



Messages : 678
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : TOULOUSE

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 14:46

Looooooooord... je constate que tu fais comme si tout l'monde ici était pour le PS... et si on aime l'UMP, on fait quoi ? x)

Bouhahahaha... ^^

Nan, sérieux, moi, je pense que UMP, PS, tout ça, c'est n'importe quoi. Les distinctions, je trouve qu'au fond, c'est juste pour la forme. Parce que la droite aussi bien que la gauche prennent des mesures des DEUX bords. Et les deux abusent de notre confiance, les deux font des conneries, les deux profitent au maximum du pouvoir lorsqu'ils sont au sommet.
Parce que les politiques, c'est une grande famille. Comme dans toutes les familles, y a des coups bas, de la haine (on voit bien tous les candidats aux primaires socialistes se taper sur le nez...), mais c'est un grand et même tout.

Alors, voter pour la gauche et ses idéaux sociaux, finalement, c'est ce que le bon sens nous dicte de faire quand on n'est pas gonflé de fric, mais... est-ce que le fait d'avoir un président de gauche va changer à ce point la France ? On peut le croire... mais j'ai des doutes...

Mais de toute manière, je n'aurais 18 ans qu'en Juillet. Donc je n'aurais pas mon mot à dire sur le prochain, ou la prochaine présidente, juste à me la f*rmer et à subir.

Je ne suis d'aucun bord, quand je voterai, je le ferai pas parce que machin est de tel parti, mais parce qu'il me semblera avoir le la gueule, n'être pas bête et avoir un minimum les pieds sur Terre. En espérant qu'un tel candidat arrive. Les programmes ? Ouais, faut pas trop non plus compter la dessus, quand on voit comme ils sont respectés, une fois élus...

Sinooooon, ce que j'attends pour la France ? Ben, comme tout le monde, plus d'égalité (notamment au niveau des riches et du droit des homos), moins de chômage, moins de dette, blabla... tout ce qu'un bon citoyen est en mesure de désirer.

Et il FAUT voter, tout simplement parce que c'est un DEVOIR, en plus d'être un droit. Parce que si le nombre d’abstentionnistes augmente trop, on va la perdre, notre petite et fragile démocratie. Je vous en prie, les majeures, votez. Peut-être que vous vous tromperez, mais, au moins, votez, donnez votre avis. Parce que c'est important.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 14:56

heligoland a écrit:
Mais j'ai envie de voter.......................................................
...................... pour quelqu'un qui en vaut la peine et non par dépit. Je ne demande que ça de voter! Le problème est qu'à l'heure actuelle, je ne vois pas de candidats qui ont les idées et le charisme pour devenir président......

Je pense voter blanc d'ailleurs, pour exprimer mon mécontentement.




Alors merci, merci pour cet avis. Je reviens d'une partie de pêche avec le député ps des A.M, et l'on a parlé. Outre le fait que j'aie habité dans l'immeuble de son QG, il eut un temps, et que donc, j'aie pu conserver des liens de sympathies gauchistes avec le dit député, je le revois de temps à autre et nous parlons. Alors je dois rajouter qu'ici dans les A.M, être de gauche c'est comme être anarchiste, même les pauvres, vous regardent comme des révolutionnaires ! Etre du PS ici, c'est comme être soit un glandeur qui veut des thunes sans rien ficher, soit être un intello qui ne rencontre pas de soucis de fric à la fin du mois. Bref, ici, être de gauche c'est comme être un c*o*,n* quoi ! ^^. Du coup, je n'arrive pas à avoir une vision globale de l'état de l'âme gauchiste en France, enfin ailleurs que dans les A.M, fin le 06 quoi ! Longues digressions pour rebondir sur ce que tu as écris heligoloand... Aujourd'hui, j'ai parlé de la gauche qui est morte depuis longtemps et son remplacement par un centre démocrate, à cause des conséquence de la ratification du traité de Mastricht, qui était, avant tout, l'implacabilité de la mondialisation des biens. Après l'urss, étrange de réécrire "urss" d'ailleurs... Les choix furent impossibles autrement. La gauche, en France, a commencé son plongeon vers un centre de gauche, justement qui allait adopter le keynésianism, bien plus tard, lors de l'approbation de la guerre 14-18. Ensuite le reste, vous le connaissez, enfin je ne sais pas en fait ^^. Tout cela pour dire, que j'ai l'impression lorsque je regarde derrière moi, d'abord par ce que j'ai vécu, ces liesses de joies lorsque Mitterrand a été élu, tous ces gens de gauche, belle et vivante et ensuite ces désoeuvrements parce que c'était déjà trop tard depuis 14-18. Alors s'il n'y a plus vraiment de possibilité, nous avons été un exemple de la chute de la monarchie, serons-nous un exemple de la chute de la démocratie et de ses effets pervers ? Bref, je retourne bosser mes textes et je ne vous ennuie plus Smile Mais ces élections françaises laisseront une trace qui va changer les choses, d'un côté comme de l'autre.
Ca date pourtant ! Autant dire que c'est inscrit la fin de cette véritable possiblité de changer le monde en votant ! Nous ne pouvons rien faire ! http://www.deezer.com/listen-886302
Enfin oui nous pouvons mais plus, malheureusement, sans doute de cette manière. "UN système, bien, est voué à devenir pervers " Freud.
Revenir en haut Aller en bas
MCMistress



Messages : 261
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 42
Localisation : Région parisienne

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 15:51

Je suis tellement abasourdie de tant de désinvolture, de désintérêt pour l'avenir de la nation qui verra grandir nos enfants (enfin pas les miens Wink ).
Comment soutenir que gauche et droite sont équivalents?? Shocked
Il est quand même des différences tant au niveau du fond que de la forme qui ne relèvent même pas de la nuance. Et quand bien même il ne serait ici question que de nuances, ne vaudraient-elles pas la peine qu'on s'y arrête un peu et qu’on les considère.
"Tous pourris, tous dans le même sac..."??? Voila bien un discours des plus dangereux, autrefois porté par les extrêmes et qui ne peut que les servir (et au vu de la moribonderie de l'extrême gauche, ça ne sert en fait que l'extrême droite.)
Le champ d'action des politiques est évidemment réduit, du fait de la mondialisation de l'économie, mais il ne peut être négligeable et négligé sous prétexte que "arrivera ce qui arrivera, c'est comme ça et pis c'est tout, personne n'y peut rien!" C'est quoi ce renoncement?? C'est quoi ces têtes baissées?? Juste parce qu'aucun de nos politiques n'a la carrure de "l'homme providentiel" auquel on pourrait croire et suivre. Comme si c'était une histoire "d'homme".
C'est une histoire de positionnement dans l'existence. Je suis moi même positionnée à la gauche de la gauche mais je comprends beaucoup mieux que l'on soit positionné au centre ou à droite, que nulle part, les pieds dans le vide, balloté par le vent, amer sans plus d'espoir.

Quand Lord a lancé ce sujet, je m'attendais à des échanges vifs, des débats d'idées, on aurait même pu se fâcher un peu en toute mauvaise foi (l'apanage des discussions politiques), mais là, je suis sans voix.

Bon, on pourra toujours faire le bilan des 5 années écoulées, comparer les actes aux promesses, voir l'ampleur qu'a pris "la fracture sociale", s'intéresser à la mort à feu lent des services publiques (demander l'avis des quelques profs ou infirmières qui traineraient par ici par exemple), ou au sort des 13% de la population vivant dorénavant sous le seuil de pauvreté (plus d'un million d'enfants), quand le nombre de millionnaires n'a jamais été aussi élevé en France... tout un tas de sujets qui mériteraient d'être abordés, pour peu qu'on s'intéresse un peu à ce qui se passe et qu'on pense que tout cela n'est pas le fruit de "la fatalité".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 15:55

Je trouve vraiment moche de ne pas respecter l’écœurement de certains....
Comme si on était inconscient et débile. Comme si on était des monstres qui n'avions suivi aucun cours d'histoires, comme si à cause de nous, bientôt les arabes, les juifs, les homos, les francs-mac et les cocos allaient tous finir gazés.....

Pfff !

Edit : Ca veut pas dire qu'on va rester sur notre.... à attendre que ça sèche.... On discute, on s'exprime aussi.... Y a pas rien dans ce qui a été dit plus haut....

Bien sur qu'on va aller voter mais... je peux pas te dire, Fofo, que je vais y aller en chantant quoi.... Entre les taxis bleus de Mitterrand, les confiottes de Chirac, Les avions chercheurs de Giscard, Nicolas Ier ... Pfff ! Quand je les vois juste casser les arguments du camp adverse au lieu d'essayer d'avancer, moi ça m’écœure.... Parce que je SAIS qu'au final, ils en foutront pas une rame alors..... ( et qui que ce soit qui ira à l’Élysée vivre dans la dorure)....

Mais on ira voter oui... On ira.... On est contennnnt d'ailleurs...

Revenir en haut Aller en bas
Divinea



Messages : 116
Date d'inscription : 08/09/2011
Age : 35
Localisation : 92

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 17:41

Citation :
Il est hors de question que vous payiez le prix des erreurs de ceux qui vous ont floué ! Hors de question que vos acquis sociaux soient discutés sous prétexte que chacun doit mettre la main à la pâte : ceux qui vous mis dans cette situation n'ont pas besoin des aides sociales pour survivre ! Exigez qu'une taxe sur les transactions boursières soit mise en place ! Exigez qu'un impôt sur la fortune d'au moins 3% soit retenu sur les grosses fortunes ! Votez !

On en paye déjà le prix je trouve et ce n'est que le début, quant à la création d'un gouvernement économique de la zone euro, la taxation des transactions financières, l'adoption de la règle d'or il faudrait déjà que Sarkozy et Merkel soient d'accord et la c'est pas encore gagné,chacun voulant conserver un minimum son "bout de gras".
Ils vont tous et toutes se succéder comme à CHAQUE campagne électoral me promettant des lendemain meilleurs etc etc, mais comme à CHAQUE fin de mandat ma situation n'aura pas bougée d'un iota, elle aura même empirée comme en cette fin de mandat de Sarkozy.
La politique est de mon point de vue, un sujet trop vaste qui nous dépasse nous citoyens,nous la subissons plus que nous la vivons dans notre quotidien,il ne faut pas jeter la pierre à ceux qui comme moi ne vont pas voter et qui se tiennent loin des débats enflammés et surtout m'épargner le sempiternel couplet sur le devoir du citoyen, je me bat chaque jour pour gagner ma croûte, et faire manger ma famille, comme tout un chacun, c'est la mon unique devoir, et je ne vois pas QUI pourrait rendre ce quotidien moins pénible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwam



Messages : 1806
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 18:57

Citation :
'ai envie de voter.......................................................
...................... pour quelqu'un qui en vaut la peine et non par dépit

Merci ! Je pense pareil. Je veux bien voter là n'est pas le problème. Je ne vote pas, pas par désintérêt ni pour faire ma rebelle; mais simplement parce que rien ne m'attire. Vous parlez des années Mittérand, des liesses de joie quand il a été élu moi je n'ai pas connu ça.

Moi j'ai toujours connu Chirac. Quand j'étais jeune et après ses 14 années de chef de l'etat, je croyais qu'il serait toujours président. Parce que le changement ce n'était pas ça. C'était la droite qui était, et la droite qui restait : je n'ai jusqu'à présent, jamais connu la France présidée par la gauche.
Les "jeunes" comme moi, on ne leur présente que la "gauche caviar", une gauche qui n'a rien à voir avec les années 70 ou 80. Y'a de quoi s'y perdre non ?

Alors oui certes, Sarkozy n'est peut être pas un président modèle. On peut lui reprocher son "hyper présidentialisme", et pendant son pouvoir, quelques décisions/contournement de la Constitution qui n'auraient pas dus avoir lieu.
Mais ce n'est pas apparu avec Sarkozy ....

Pour l'avoir étudié (et non vécut, sans doute que toute la différence est là!), il nous faudrait un nouveau Général de Gaulle. Pourquoi je dis ça ? Parce que de ce que j'ai pu lire de sa vision de la France, du gouvernement, et de la politique en général, la Constitution est respectée et on ne voit pas de "soumission" des organes.
Forcément, ça reste très théorique, je ne déduis ça que de ce que j'ai étudié/lu/entendu, mais j'ai l'impression que personne aujourd'hui ne peux nous relever la tête.

Si on voyait transparaitre un programme éclatant, éblouissant de bon sens, alors on voterait pour lui depuis longtemps. Il n'y a pas de nouvelles figures politiques depuis longtemps, ceux sont toujours les même qui se présentent (et échouent lol).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flork



Messages : 949
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 29
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 20:27

*entre comme un boulet de canon* Allez Martine xD *ressort aussi vite*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 20:42


:grosrire: Merci Florkounette pour cet apport sur-puissant....
Revenir en haut Aller en bas
Flork



Messages : 949
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 29
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 20:51

Mais de rien, ca m'fait ziziiiiiiiiiir !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord
Administratrice


Messages : 1332
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 27
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 21:37

Bouktis a écrit:

Aujourd'hui, j'ai parlé de la gauche qui est morte depuis longtemps et son remplacement par un centre démocrate, à cause des conséquence de la ratification du traité de Mastricht, qui était, avant tout, l'implacabilité de la mondialisation des biens.

:woth?!: ?

Ce n'est pas les traités européens qui gardes vivantes ou tuent les idéologies politiques, ce sont les militants et les intérêts des classes et/ou des groupes. En tant qu'institution, la gauche belge est bien plus à gauche que la gauche française qui est plus à droite que la gauche allemande, etc... Le traité de Maastricht n'a pas tué la gauche : d'ailleurs le traité de Maastricht n'est pas "avant tout" l'implacabilité de la mondialisation des biens... c'est un traité qui donne les objectifs de l'UE... une feuille de route sous forme de traité, qui traite de tout, que ce soit des institutions, des procédures de sanctions, des principes démocratiques, du parlement, etc... On n'y parle même pas de commercialisation des biens...
Tu confonds surement avec le traité de Rome...

Citation :
Après l'urss, étrange de réécrire "urss" d'ailleurs... Les choix furent impossibles autrement. La gauche, en France, a commencé son plongeon vers un centre de gauche, justement qui allait adopter le keynésianism, bien plus tard, lors de l'approbation de la guerre 14-18.

:petard: (le prend pas mal Wink)

Donc, si je comprends bien, après l'URSS, la gauche, en France, a commencé à glisser vers le centre-gauche qui allait adopter le keynésianisme bien plus tard, lors de l'approbation de la guerre 14-18, c'est ça ?
Mais la fin de l'URSS, c'est 1991, Bouktis, hein ! Et la première grande ère du keynésianisme, c'est le krach boursier de 1929 ! Par ailleurs, la vraie """chute""" du socialisme français (avec toute la force et l'histoire que contient le mot "socialisme"), c'est l'ère post-Jospin...! Mais, encore une fois, j'aimerais rappeler que ce n'est pas des faits qui tuent, changent ou garde en vie une idéologie, ce sont les militants et les intérêts des classes ou groupes.

Citation :
Tout cela pour dire, que j'ai l'impression lorsque je regarde derrière moi, d'abord par ce que j'ai vécu, ces liesses de joies lorsque Mitterrand a été élu, tous ces gens de gauche, belle et vivante et ensuite ces désoeuvrements parce que c'était déjà trop tard depuis 14-18.


Encore ce petit coquin de "14-18" qui vient s'installer dans ton discours sans même qu'on ne comprenne pourquoi Smile. Déjà, qu'est-ce qui était "déjà trop tard" depuis 14-18 ? Et puis, franchement, de 1914-1918 à 1981, tu crois franchement qu'on est passé de "désœuvrement" en "désœuvrement" ? La reconstruction de l'Europe, les trente glorieuses, en 1936 -> Front Populaire, désœuvrement de la gauche ?... mmh? Humhumhum ?


Sinon, j'aimerais dire merci à McMistress... Smile

_________________
Aucun chemin fleuri ne conduit à la gloire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-monde-est-lesbien.positifforum.com
MCMistress



Messages : 261
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 42
Localisation : Région parisienne

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 22:16

Un petit récit qui a bien 7 ou 8 ans maintenant, mais que cette discussion m'a rappelé...
Ca s'appelait : 21 avril 2002

21 avril 2002
Aujourd’hui encore, on s’est levés tôt. Mais ce coup-ci, c’est détente.
Nous avons rendez-vous avec toute la clique de « Cap Plongée » avant 9 heures sur le port, pour une grande journée de voile. Les retardataires nous regarderons passer de loin, non mais…
A 9 heures et quart tapantes, tout le monde est à bord et le petit moteur du feeling 416 nous fait passer les remparts d’Antibes en douceur.
Comme souvent au mois d’avril sur la côte, il fait très beau, même doux, et un petit vent d’est nous pousse au large à bonne allure.
A bord, règne l’ambiance des grands jours. Ca rigole, ça charrie, ça chahute, ça joue les gros bras ou ça se cale confortablement contre le bastingage pour profiter de la vue.
On a mis à la barre Christophe, skipper chevronné de son état, et ravi de pouvoir nous infliger une gîte plus prononcée que nécessaire.

Il y a là, bien sûr, Antoine, le capitaine du bateau et l’élément fédérateur de cette joyeuse bande de plongeurs, qui a fermé le club exceptionnellement pour l’occasion, et sa ‘toinette (ça ne s’invente pas), la douce botaniste aux allures de Katharina Hepburn, capitaine en second.
Il y a évidemment, la Lolosecrétaireàmoi qui porte son sida depuis plus de 15 ans, presque la moitié de sa vie, avec une grâce non dissimulée et un entrain non feint, ainsi que Filou, qui a confié les rênes de son restaurant à son frère pour la journée (et que ça tend un peu) est là aussi
Sont aussi présents Steph et Jean- Marc, tombés amoureux du coin deux étés auparavant, enfin installés sur les hauteurs, et vivant essentiellement d’amour, d’eau fraîche et d’espoir que ça s’arrange (rassurez vous, ça s’arrangera).
Vincent, dit « Vince », l’ingénieur informaticien à dreadlocks qui drague à loisirs, ‘toinette, (sous les yeux de l’Antoine qui voit tout, ne dit rien et sourit) ou Kahena, la femme de Christophe, qui, lui, le prend beaucoup moins bien.
Mado, notre toiletteuse/assistante vétérinaire préférée, a pris sa journée pour profiter de la sortie avec sa sœur Valérie, prof de sport, en vacances au soleil, elle aussi.
Et puis, il y a moi, l’instit’ toute neuve, qui me suis vu refiler une classe de CP en ZEP (plus à 27 élèves qu’à 17) et qui bon an mal an commence à les faire lire, pour la plupart…Je suis venue donner un coup de main au club, pendant mes vacances, comme à chaque fois que ça m’est possible.

Toute cette joyeuse bande s’en va pour la journée, naviguer au large, dans l’espoir un peu fou de pêcher des thons, puis s’arrêter aux îles de Lérins pour manger un morceau et peut-être déranger gentiment, la quiétude des quelques moines qui vivent là. Fin du périple et retour à la base prévue avec le couchant.
Je ne vous cacherai pas que certains avaient pensé à se munir de bouteilles et cannettes, et qu’il m’a même semblé sentir les doux effluves de la production secrète, en placards super équipés, de l’ingénieur-rasta.
Bref, tout était réuni pour passer une belle journée de détente et de rigolade, et elle fut effectivement très bonne. Filou a même réussi à ramener un thon d’une bonne dizaine de Kilos au moins, qu’il a exhibé à tous les pauvres hères croisés sur le chemin du retour.
Oui, une délicieuse journée, jusqu’à….

Une fois rentrés, le voilier dégréé, rangé et lavé, le thon mis au frais, nous décidons de ne pas nous quitter comme ça et d’aller prendre un dernier verre au club. On sort les tables, les chaises, quelques bouteilles, les cacahuètes et deux trois paquets de chips. Vincent se dirige vers le fond du club pour allumer la télévision.
« Ha bah non Vince, pas la téloche !!! »
« Si, si, je voudrais bien voir les résultats quand même !
« Tu parles, c’était couru d’avance, pas l’ombre d’un suspens »
« On peut pas savoir, et j’espère que vous êtes allés voter ce matin, bande de bons à rien»
« Euh…non….,mais on ira pour le second tour… et toi ? »
« Moi ??!!Bien sûr que j’y suis allé ! »
« Ha… »

La mine légèrement déconfite du présentateur nous a mis en alerte et le silence s’est fait. Il est question de « grosse surprise », de « cataclysme » et ça s’agite beaucoup dans le poste à mesure que l’heure fatidique approche. Je crois que parmi nous, personne ne veut y croire, mais on sent beaucoup moins d’allant dans les rangs.

Finalement, c’était vrai. Le Pen est au second tour ! exit Jospin !

Nous voila douze adultes responsables, largement en age de voter, inscrits sur les listes électorales, plutôt portés à gauche, en tout cas, sans aucune sympathie pour les idées d’extrême droite, et un seul est allé déposer son bulletin (pour Arlette en plus !) dans l’urne.
Incrédules, pour la plupart. Abasourdis, tous. Plus un mot, chacun battant sa coulpe en silence. Nous regardons les cris de joie des uns, les larmes de colère, de dépit, d’impuissance des autres et écoutons les analyses contrites de chacun. Plus rien à faire. On a loupé le coche…La honte…

Et je repense à ma mère : « Tu n’oublieras pas de me laisser un pouvoir » « non, non », « pense à laisser un pouvoir ! » « oui, oui ». Et puis… rien…comme des milliers d’autres…
Adulte ? responsable ? vraiment ?!

Ca aurait pu être une belle journée, ça aurait dû être une belle journée, mais bon…
On ne m’y reprendra plus, c’est sûr !

Quant à ma mère, elle ne m’a pour ainsi dire plus adressé la parole jusqu’au second tour, qui l’a vu s’en aller au bureau de vote, en grand deuil, chapeau noir à voilette et talons qui claquent… obligée de voter Chirac… les boules…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Dim 11 Sep - 22:28

Eowyn... Je ne crois pas avoir lu de mépris contre les écœures du système... Juste des tentatives pour ranimer les consciences lasses... En Suisse on doit voter, oh en arrondissant vers le bas, je dirais 4-5 fois par années, pour oh, euh, 5-6 sujets différents à chaque fois !!! Je te dis pas le taux d'abstentions à chaque fois !!! Cet automne on a L'ELECTION du parlement fédéral, c'est à dire ce qui correspond, en terme d'importance, à vos présidentielles ! Youhouhou ! Je me marre...

... Je suis SURE que mes concitoyens connaissent mieux les actuels débats français que ce qui se passe chez nous...

Résultats : l'extreme droite est galopante, parce qu'elle va toujours voter, ELLE... Et alors maintenant qu'elle se sent plus forte que jamais, elle aurait tord de s'en priver !!!

Moi, pour des tas de raisons, je me suis toujours dit francophile ! Et ça me fait mal de voir ce qui se passe en ce moment en France... Si j'avais eu le droit de vote chez vous, j'aurais espéré de toutes mes forces un bon candidat de gauche. Hélas, ils ne se bousculent pas au portillon... Et le PS a décidément bien du mal à comprendre que les luttes intestines ne le servent pas du tout... !

Je te comprends, mais rien ne me fait plus peur que l'arrivée de l'extreme droite au pouvoir. Et si elle devait passer, ce serait la faute de ceux qui ont voté pour elle évidemment, de ceux qui ont désenchanté les citoyens (de tous bords politiques) et ... Aux risques de choquer, des abstentionnistes. Parcs que quand unpays passe à une dictature par un coups de force, ben la plupart des gens n'y peuvent rien. Mais quand cela se produit à cause des effets pervers de la démocratie (pour reprendre Bouktis et pour autant que j'aie compris ce qu'elle voulait dire), c'est de la faute quand meme aux citoyens... Meme si c'est pas plaisant à lire, à dire, à subir ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Lun 12 Sep - 7:36

Dans mon education, on m'a apprit à ne jamais dire pour qui je voterais, c'est perso ca.
Qui a dit que la gauche etait morte ? je le crois aussi. En effet une bonne majorités semble etre de gauche, nan mais vous etes serieuses la, vous avez vus les candidats. Bon ok a droite c'est pas mieux.
D'autres vont condamnés l'absenteisme ou le bultin blanc. Mais on va tout de meme pas voter n'importe quoi juste pour faire barrage a Marine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Lun 12 Sep - 12:53

Moi ce qui me préoccupe dans notre pays, c'est le chômage et l'insécurité. Que ce soit la gauche ou la droite, RIEN n'a été fait
Donc au jour d'aujourd'hui je ne sais encore absolument pas pour qui je vais voter.
Je vais vous retrouver une vidéo, je la trouve géniale
Je reviens
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Lun 12 Sep - 13:27


Salut Emilie !

Tu fais prévisualisation..... Là, tu as une tite peloche de film.... Tu rentres ton lien..... Et Gooooo !
Revenir en haut Aller en bas
Rosy66



Messages : 323
Date d'inscription : 08/09/2011
Age : 64
Localisation : ARGELES SUR MER

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Lun 12 Sep - 18:43

Emilie je t'ai envoyé 2 MP Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flork



Messages : 949
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 29
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Lun 12 Sep - 18:43

Hesite pas à cliquer sur le bouton "EDITER" pour retenter ton coup ! xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cora-lee



Messages : 99
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 25
Localisation : Courdimanche (95)

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Lun 12 Sep - 18:44

Emilie: j'ai supprimé tes messages "loupés" Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Lun 12 Sep - 18:45

ok merci beaucoup

On vient de m'aider
http://www.dailymotion.com/embed/video/xj09j9"></iframe><br /><a
Revenir en haut Aller en bas
Rosy66



Messages : 323
Date d'inscription : 08/09/2011
Age : 64
Localisation : ARGELES SUR MER

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Lun 12 Sep - 19:45

Il n'y a pas d'éditer ici, c'est normal?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Lun 12 Sep - 19:52

Lord a écrit:
Bouktis a écrit:

Aujourd'hui, j'ai parlé de la gauche qui est morte depuis longtemps et son remplacement par un centre démocrate, à cause des conséquence de la ratification du traité de Mastricht, qui était, avant tout, l'implacabilité de la mondialisation des biens.

:woth?!: ?

Ce n'est pas les traités européens qui gardes vivantes ou tuent les idéologies politiques, ce sont les militants et les intérêts des classes et/ou des groupes. En tant qu'institution, la gauche belge est bien plus à gauche que la gauche française qui est plus à droite que la gauche allemande, etc... Le traité de Maastricht n'a pas tué la gauche : d'ailleurs le traité de Maastricht n'est pas "avant tout" l'implacabilité de la mondialisation des biens... c'est un traité qui donne les objectifs de l'UE... une feuille de route sous forme de traité, qui traite de tout, que ce soit des institutions, des procédures de sanctions, des principes démocratiques, du parlement, etc... On n'y parle même pas de commercialisation des biens...
Tu confonds surement avec le traité de Rome...

Citation :
Après l'urss, étrange de réécrire "urss" d'ailleurs... Les choix furent impossibles autrement. La gauche, en France, a commencé son plongeon vers un centre de gauche, justement qui allait adopter le keynésianism, bien plus tard, lors de l'approbation de la guerre 14-18.

:petard: (le prend pas mal Wink)

Donc, si je comprends bien, après l'URSS, la gauche, en France, a commencé à glisser vers le centre-gauche qui allait adopter le keynésianisme bien plus tard, lors de l'approbation de la guerre 14-18, c'est ça ?
Mais la fin de l'URSS, c'est 1991, Bouktis, hein ! Et la première grande ère du keynésianisme, c'est le krach boursier de 1929 ! Par ailleurs, la vraie """chute""" du socialisme français (avec toute la force et l'histoire que contient le mot "socialisme"), c'est l'ère post-Jospin...! Mais, encore une fois, j'aimerais rappeler que ce n'est pas des faits qui tuent, changent ou garde en vie une idéologie, ce sont les militants et les intérêts des classes ou groupes.

Citation :
Tout cela pour dire, que j'ai l'impression lorsque je regarde derrière moi, d'abord par ce que j'ai vécu, ces liesses de joies lorsque Mitterrand a été élu, tous ces gens de gauche, belle et vivante et ensuite ces désoeuvrements parce que c'était déjà trop tard depuis 14-18.


Encore ce petit coquin de "14-18" qui vient s'installer dans ton discours sans même qu'on ne comprenne pourquoi Smile. Déjà, qu'est-ce qui était "déjà trop tard" depuis 14-18 ? Et puis, franchement, de 1914-1918 à 1981, tu crois franchement qu'on est passé de "désœuvrement" en "désœuvrement" ? La reconstruction de l'Europe, les trente glorieuses, en 1936 -> Front Populaire, désœuvrement de la gauche ?... mmh? Humhumhum ?


Sinon, j'aimerais dire merci à McMistress... Smile

Bah, encore une fois je n'ai pas du tout dit que la FRance la gauche et l'urss c'est pareil mais bref, ça me saoule que tu reprennes ce que je dis alors que tu lis de travers. La gauche, en France est morte depuis la première guerre mondiale, quand il y a la volonté de faire la guerre. Donc le keynésianisme est venu après, je ne vois pas en quoi c'est contradictoire. C'est une conséquence du krach, on peut dire ça mais pas seulement... Que je sache la raticfication et la chute de l'urss c'est assez concordant. Sinon, il faudrait peut-être songé à penser autrement au lieu de faire la morale aux gens qui ne voient plus à quoi cela sert !
De voter.
Par contre, tu devrais relire le traité de mastricht cat là tu fais un grand contre sens de lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Lun 12 Sep - 20:09

Je crois, en tout cas vu de l'extérieur, que l'enjeu de fond, c'est de savoir si on va laisser passer l'extrême-droite ou non. Comme je l'ai écrit plus haut, elle est galopante, partout en Europe, augmentation due à de nombreux facteurs, désenchantement général de la situation économique et sociale actuelle, le sentiment d'insécurité sur lequel elle surfe, etc, etc. Et bon, c'est tout à fait personnel, mais je trouve tout à fait inquiétant qu'on me dise qu'on ne va pas voter pour n'importe qui histoire de ne pas laisser passer Marine, alors que personnellement, traditionnellement de gauche, je serais bien foutue de voter à droite, si j'en avais la possibilité, plutôt que de laisser passer Marine...

Sinon, Bouktis, je suis désolée, mais dans ton message d'avant, tu parles de la liesse de la Gauche française au moment de l'élection de Mitterrand (années 80), tout en disant qu'elle est morte après la première guerre mondiale (pour prendre un exemple) : pardon, mais pour ce qui est des contradictions temporelles, tu vas tellement vite dans ta manière d'exprimer ta pensée, tu veux tellement mettre de choses en une phrase courte, qu'elle finit par avoir plein d'interprétations possibles... Tu ne le fais sûrement pas exprès, mais tout ça gagnerait en clarté si tu allais moins vite de temps en temps... Et dans le même ordre d'idée, est-ce que tu pourrais éditer quand tu rajoutes qqch directement à ta pensée, stp ? Toutes les filles le font. Ca évite les doubles posts et à nouveau, on y gagnerait sûrement en clarté. Wink

Enfin, et encore une fois, concernant le traité de Maastricht, comme pour savoir depuis quand la Gauche est tombée en concessions centre-gauche, etc, tout ça relève d'interprétations. Il peut y avoir différentes grilles de lecture de l'histoire qui ne fait pas partie des sciences dures... Raison pour laquelle plusieurs vérités sont possibles. La seule chose à peu près "objective" en histoire, est la chronologie... Le reste, les relations de cause à effet, etc. Tout ça, c'est une manière subjective de voir les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Lun 12 Sep - 20:17

Je parlais des grandes convictions de gauche au sein des députés et des intellectuels ! Quand je parle de Mitterrand, je parle du peuple ! Quand je dis que ça remonte à la 1èère guerre mondiale c'est d'un point de vue idéologique ! Entre le peuple et l'idéologie, il y a les manipulations où la démocratie est devenue une mascarade parce qu'on pense qu'on a le pouvoir alors que c'est faux. Voter pour ne pas avoir quoi ? Le pen ? Et alors ? Entre la fausse démocratie dans laquelle on nous tient et la réalité de la vie, le racisme au pouvoir mais avec l'étiquette de l'ump (je rappelle ce qu'il s'est passé avec les roms en France l'an passé et pas que ça d'ailleurs ) ! Alors je sais faire la différence entre l'idéologie et le peuple. Quand Mitterrand est arrivé au pouvoir c'était la liesse parce que les gens y croyaient à mort, du retour de la "vraie" gauche !

Ce que je veux dire c'est que voter de cette manière pour vivre de cette manière ça ne durera pas !
Revenir en haut Aller en bas
Sechmet



Messages : 678
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : TOULOUSE

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Lun 12 Sep - 20:41

Purééée ! Oh, mais tout doux, là. Ok, je suis désenchantée, ok, je suis dégoûtée, mais désinvolte ? Désintéressée ? Oh, oh… c’est l’impression que j’ai donné ? La France sombre, je m’en lave les mains ?

Je crois que j’ai été mal comprise, là. Parce que, de toute manière, c’est surtout nous, la jeune génération, qui va le plus morfler. Je soutiens que la droite et la gauche, c’est du pareil au même, pourquoi ? Vous voyez une grande différence, vous ? Vous y voyez une ? Parce que c’est censé être deux partis bien distincts, avec deux idéologies, deux projets de gouvernement séparés. Quand même, c’est bien le but de la démocratie, non ? Avoir le choix.

La gauche, c’est quand même un idéal social. Aider les pauvres, plus d’égalité dans le peuple. Et où elle est, là ? Moi, je ne vois qu’une bande de chiffonniers qui se battent, non pas pour l’intérêt du peuple, mais pour la satisfaction du pouvoir personnel. C’est la gauche, ça ?? Si c’était vraiment la gauche, telle qu’on nous l’enseigne, à l’école, ils se seraient unis, bon sang, unis pour faire face à la montée de l’extrême-droite, au lieu de se balancer des vacheries comme des idiots, et de vanter leurs qualités, de faire les beaux, en se montrant les dents les uns aux autres.

Nous, les jeunes, on n’a pas connu la gauche, comme le dit si bien Gwam. On nous la présente complètement idéalisée, avec les Trente Glorieuses (puisqu’elles ont été citées sur ce sujet, et sont au programme) et les réformes des congés payés, et tout… la différence est abyssale avec ce qu’on peut voir, aujourd’hui.

Donc, ouais, peut-être bien qu’au fond, en creusant, on peut quand même trouver des différences… mais quelle Gauche effacée, édulcorée, que la nôtre ! Pervertie, je dirais même. Et c’est ça qui me choque, et me décourage, et voilà pourquoi, provocatrice, je la mets dans le même panier que la Droite. Parce que les différences s’estompent tant qu’on a bien du mal à les distinguer, finalement.

Je ne comprends pas cette histoire, MCMistress, de positionnement dans l’existence. La politique est bien une affaire d’hommes politiques, sinon ça n’a pas de sens. Sans homme (ou femme) à leur tête, les partis ne seraient plus que des coquilles vides, des institutions représentant une idéologie, mais vides d’actions concrètes… et donc de sens. Parce qu’il faut un homme (ou une femme), pour faire bouger les choses, et parce qu’au font, on élit un homme (ou peut-être une femme, ce coup-ci) représentant un parti, mais un Homme tout d’abord. C’est, pour utiliser une image, le fer de lance d’un parti, ce qui le rend concret et efficace.

Le problème, c’est qu’il n’y a pas de grand Homme, je suis d’accord. Mais les « grands Hommes », ils arrivent toujours (ou très, très souvent) en situation de crise noire, c’est ainsi. Alors, en attendant que tout pète, faudra faire avec ce qu’on a… et c’est pas glorieux.

Je dis que je ne suis d’aucun bord. Et alors ? Mais je n’ai même pas à faire parti de quelque chose, je ne suis pas majeure ! Je ne suis même pas citoyenne ! De ce point de vue, je ne suis rien. J’ai pas mon mot à dire, même pour élire le péquenot qui sera maire de mon village !

Et puis, est-ce que c’est si grave, de rester ouverte, d’attendre de voir quels seront les candidats, de jauger leurs capacités, de manière la plus objective possible, au lieu de se précipiter aux urnes sans faire gaffe, et de voter pour bidule juste parce qu’il est de tel bord ? Je ne parle pas des extrêmes, soyons d’accord. Les extrêmes sont un cas à part. Je n’aurais pas voté pour Hitler juste parce qu’il avait de la gueule, et paraissait décidé et efficace (ahah… -_-‘). Je compte voter, en suivant ma logique, pour un Homme. Et l’Homme le plus compétent de la liste, celui que je jugerai être le meilleur pour la France, par ses capacités, ses idées, et enfin, considérant la situation, pour ses solutions.

Je prends toutes les remarques pour moi parce que j’ai la grosse impression que j’ai été visée. Donc, je remets les choses au clair, je ne suis pas fataliste dans le sens ou je ne compte rien faire, parce que je compte essayer de faire bouger les choses, et de oui, voter, quand je le pourrais, et non pas de subir, tête baissée, sans rien dire.

Je comprends les abstentionnistes au vu de la joyeuse brochette de candidats qu’on nous présente, mais, considérant qu’il faut toujours avoir un avis, quand on est concerné, je pense qu’il faudrait qu’elles votent. Parce qu’en passant en-dessous d’un certain pourcentage de votants, la démocratie disparait. Alors il faut voter, même si ça em…bête, même si on a l’impression que c’est sans espoir. Je n’étais qu’une morveuse de primaire lors du passage de Le Pen le père au second tour, mais je suis consciente des risques…





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Lun 12 Sep - 20:42

@Bouktis : Ben voilà, quand tu expliques tous les implicites que tu entends, les choses deviennent déjà plus simples... Smile En tout cas je comprends mieux...
Revenir en haut Aller en bas
MCMistress



Messages : 261
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 42
Localisation : Région parisienne

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Lun 12 Sep - 22:59

Sechmet a écrit:



Purééée ! Oh, mais tout doux, là. Ok, je suis désenchantée, ok, je suis dégoûtée, mais désinvolte ? Désintéressée ? Oh, oh… c’est l’impression que j’ai donné ? La France sombre, je m’en lave les mains ? (Euh, pardon, tu as proposé quoi au juste ? Dans une république démocratique comme la notre, quels sont les rares leviers dont disposent les citoyens pour influer sur l’évolution de la nation ??)
Je crois que j’ai été mal comprise, là. Parce que, de toute manière, c’est surtout nous, la jeune génération, qui va le plus morfler. (et bien si « nous la jeune génération » choisit le « ne rien faire et laisser faire, faudra pas qu’elle vienne se plaindre, à mon sens de middle age woman) Je soutiens que la droite et la gauche, c’est du pareil au même (et tu pourras même le copier 100000 fois ou l’écrire en lettres de sang, ce sera toujours aussi ineptes et sans fondement), pourquoi ? Vous voyez une grande différence, vous (ben oui !!)? Vous y voyez une (ben oui, pis pas qu’un peu) ? Parce que c’est censé être deux partis bien distincts, avec deux idéologies, deux projets de gouvernement séparés. Quand même, c’est bien le but de la démocratie, non ? Avoir le choix. (Exactement, et yen a du choix, si on veut bien se donner la peine d’y regarder de plus près ! )
La gauche, c’est quand même un idéal social (mais bien sûr, un idéal, alors que la droite, c’est le réalisme. Ya qu’à voir comment ce réalisme a bien fonctionné pour nos sociétés occidentales). Aider les pauvres, plus d’égalité dans le peuple. Et où elle est, là ? Moi, je ne vois qu’une bande de chiffonniers qui se battent, non pas pour l’intérêt du peuple, mais pour la satisfaction du pouvoir personnel (ben faut arrêter de regarder TF1 et aller un peu aux meetings, aux forums de discussion, de réflexion, par exemple). C’est la gauche, ça (celle que les organes d’état nous présentent, oui) ?? Si c’était vraiment la gauche, telle qu’on nous l’enseigne, à l’école, ils se seraient unis, bon sang, unis pour faire face à la montée de l’extrême-droite, au lieu de se balancer des vacheries comme des idiots, et de vanter leurs qualités, de faire les beaux, en se montrant les dents les uns aux autres (c’est le principe des primaires ça, chacun défend ses idées, débat, avec plus ou moins de classe évidemment, mais après, avec un peu de chance, ça devrait se tasser).

Nous, les jeunes, on n’a pas connu la gauche, comme le dit si bien Gwam. On nous la présente complètement idéalisée, avec les Trente Glorieuses (puisqu’elles ont été citées sur ce sujet, et sont au programme) et les réformes des congés payés, et tout… la différence est abyssale avec ce qu’on peut voir, aujourd’hui. (C'est-à-dire que le monde a un peu changé entre temps. Ya eu des évolutions, comme tu l’as peut-être vu à l’école… l’industrialisation à outrance, un capitalisme forcené, dont on peut voir les conséquences les plus immédiates aujourd’hui, une mondialisation de l’économie qui laisse peu de marge de manœuvre aux nations souveraines, etc…)
Donc, ouais, peut-être bien qu’au fond, en creusant, on peut quand même trouver des différences (ya pas besoin de creuser, il suffit de s’intéresser un peu et d’ouvrir ses yeux et son esprit, au lieu de gober et recracher tout de go la propagande gouvernementale)… mais quelle Gauche effacée, édulcorée, que la nôtre (amis des portes ouvertes, bonsoir) ! Pervertie, je dirais même (oui, violeuse de bonnes aussi, on sait !). Et c’est ça qui me choque, et me décourage, et voilà pourquoi, provocatrice, je la mets dans le même panier que la Droite (bravo, on t’en félicite). Parce que les différences s’estompent tant qu’on a bien du mal à les distinguer, finalement (surtout si on ne fait pas l’effort, se réfugiant derrière le « tous pourris, pas un pour rattraper l’autre », bien connu des partis d’extrême droite).

Je ne comprends pas cette histoire, MCMistress (oui), de positionnement dans l’existence (comme ça m’étonne. Il s’agit juste de savoir où l’on se situe. Du côté de ceux qui voudraient voir le pays retourner à un peu plus d’équité, ou du côté de ceux qui ont fait se creuser méchamment le faussé et promettent d’accélérer le mouvement (et si on fait partie de ceux d’en haut c’est très compréhensible et respectable comme choix), si on est pour la préférence nationale, le retour de la peine de mort, la discrimination raciale, le retour des femmes à leurs casseroles, le repli sur soi, voire, la meilleure de leurs bonnes blagues : le retour au franc, ou si on est là comme ça, le nez dans ses pompes, porté par la houle, un coup en avant, un coup en arrière (ce qui est tout aussi respectable après tout…)). La politique est bien une affaire d’hommes politiques (faux, des hommes politiques, des militants, des citoyens engagés, des citoyens, profitant du privilège d’avoir le droit d’exprimer leur opinion), sinon ça n’a pas de sens (là on est d’accord, cette affirmation n’a aucun sens). Sans homme (ou femme) à leur tête, les partis ne seraient plus que des coquilles vides, des institutions représentant une idéologie, mais vides d’actions concrètes (mais enfin, tu ne crois quand même pas que c’est le président de la république lui-même qui mène les actions concrètes dans ce pays ?? il n’est que la vitrine d’un parti qui l’a adoubé, le VRP d’une idéologie que des milliers de petites mains dans l’ombre et à tous les niveaux (régions, départements, communes, assoc’), s’ingénient à mettre en œuvre, malgré, et c’est encore heureux, un contre pouvoir local souvent fort (pourquoi dans certaines communes, tous les élèves ont accès au restaurant scolaire quand dans d’autres les enfants de chomeurs ou dont les parents ne peuvent payer, en sont exclus par exemple ?)… et donc de sens. Parce qu’il faut un homme (ou une femme), pour faire bouger les choses, et parce qu’au font, on élit un homme (ou peut-être une femme, ce coup-ci) représentant un parti, mais un Homme tout d’abord (si on croit au messie, au père noël, aux supers héros sans peur et sans reproche etc, on fait comme ça oui ! mais on ne peut qu’être déçu au final : le père noël n'existe pas! je te jure!). C’est, pour utiliser une image, le fer de lance d’un parti (non ! c’est au mieux la figure de proue, mais plus certainement, la petite princesse d’opérette qui salue la foule de son carrosse doré), ce qui le rend concret et efficace (miam l’efficacité sarkozienne de ces dernières années).

Le problème, c’est qu’il n’y a pas de grand Homme, je suis d’accord (ha enfin nous voila d’accord, mais comme ce n’est absolument pas l’essentiel, c’est pas très grave !). Mais les « grands Hommes », ils arrivent toujours (ou très, très souvent) en situation de crise noire, c’est ainsi (faux ! en situation de crise noire, de trouille immense, de risque avancé, on cherche un guide, un messie, un père noël, un super héros, pour tout arranger, et le premier péquin venu qui aura un peu plus de gueule que les autres, se verra affublé du costume). Alors, en attendant que tout pète, faudra faire avec ce qu’on a…(quelle position intéressante !) et c’est pas glorieux (je ne te le fais pas dire).

Je dis que je ne suis d’aucun bord (le milieu peut-être alors ??). Et alors ? Mais je n’ai même pas à faire parti de quelque chose, je ne suis pas majeure ! Je ne suis même pas citoyenne ! De ce point de vue, je ne suis rien. J’ai pas mon mot à dire, même pour élire le péquenot qui sera maire de mon village ! (c’est pas grave tu vas surement grandir et peut-être finir par voir les choses différemment. Il faut être petit avant d’être grand. Cependant, ton jeune âge n’est qu’une piètre excuse à ton manque de réflexion et d’engagement, si je peux me permettre)Et puis, est-ce que c’est si grave, de rester ouverte, d’attendre de voir quels seront les candidats, de jauger leurs capacités, de manière la plus objective possible, au lieu de se précipiter aux urnes sans faire gaffe, et de voter pour bidule juste parce qu’il est de tel bord (non ce n’est pas grave, c’est juste peu défendable intellectuellement comme attitude) ? Je ne parle pas des extrêmes, soyons d’accord. Les extrêmes sont un cas à part. Je n’aurais pas voté pour Hitler juste parce qu’il avait de la gueule, et paraissait décidé et efficace (ahah… -_-‘, (c’est pourtant ce qu’ont fait les allemands en leur temps, ni plus ni moins, élu démocratiquement, si, si). Je compte voter, en suivant ma logique, pour un Homme (pourvu que Brad Pitt soit encore en bonne forme pouf pouf). Et l’Homme le plus compétent de la liste, celui que je jugerai être le meilleur pour la France, par ses capacités, ses idées, et enfin, considérant la situation, pour ses solutions (ha ça éliminera peut-être Brad, dommage, il a quand même de la gueule pouf pouf).
Je prends toutes les remarques pour moi parce que j’ai la grosse impression que j’ai été visée (ben pas du tout. Ton message, dont je n’ai aucun souvenir, était malheureusement perdu au milieu du chant unanime des abstentionnistes en colère. Par contre cette réponse, t’est plus particulièrement adressée, puisque tu m’interpelles. J’espère que, bien qu’elle tire parfois vers le sarcasme, tu sauras voir qu’elle n’est pas méchante. Un poil piquante surement…). Donc, je remets les choses au clair, je ne suis pas fataliste dans le sens ou je ne compte rien faire, parce que je compte essayer de faire bouger les choses, et de oui, voter, quand je le pourrais, et non pas de subir, tête baissée, sans rien dire (Franchement, je l’espère et tu auras même le droit de te tromper, comme chacun…).Je comprends les abstentionnistes au vu de la joyeuse brochette de candidats qu’on nous présente (la brochette n’est pas encore présentée que je sache, à part sarko, MLP et Mélenchon, c’est le grand flou), mais, considérant qu’il faut toujours avoir un avis, quand on est concerné, je pense qu’il faudrait qu’elles votent. Parce qu’en passant en-dessous d’un certain pourcentage de votants, la démocratie disparait. (Et puis parce qu’il n’y a pas de fatalité, contrairement à ce qu’on essaie de vous faire croire, et que les idéologies des partis, ainsi que les hommes et les femmes qui les font vivre (je ne parle pas de ceux qu’on pose en vitrine et qui saluent la foule d’un geste mécanique), ne sont absolument pas semblables. Ce n’est pas pareil de vouloir réduire les effectifs de professeurs et d’infirmières, pour permettre aux plus riches, de continuer à s’enrichir sans vergogne, que de vouloir taxer un peu plus ces revenus les plus élevés pour préserver une éducation gratuite et correcte pour tous, et des hôpitaux en bon état de marche par exemple.) Alors il faut voter, même si ça em…bête, même si on a l’impression que c’est sans espoir. Je n’étais qu’une morveuse de primaire lors du passage de Le Pen le père au second tour, mais je suis consciente des risques…

Tout est politique, et ne pas s'occuper de politique n'empêchera pas la politique de s'occuper de notre cas.
La politique, c'est aussi ça : l'avenir de nos enfants. Un exemple parmi d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Lun 12 Sep - 23:20

Euh... je pense que sur le fond, MCMistress, je suis plus que d'accord avec toi ! (Encore aujourd'hui, je répondais à une jeune fille bien plus jeune que Sechmet sur le bien fondé des cours sur l'Education citoyenne, et bon... Je ne pense pas avoir fait une émule, d'autant moins que je n'étais que remplaçante, mais au moins a-t-elle écouté attentivement la réponse...). Mais...

Si je peux me permettre de venir un peu à la rescousse de Sechmet : tu as 37 ans (et je me permets de te le dire, parce que j'en ai 36...) et Sechmet, un peu moins que la moitié... La gauche vraiment présente, elle n'a pas vraiment connu. Alors certes, ses propos ne sont pas toujours justes sur le fond, néanmoins, ce qui me touche (et me désespère pour être honnête... mais d'un autre côté, j'en connais des moins jeunes qui tiendraient le même discours et qui n'ont pas la moitié la pertinence de Sechmet la plupart du temps) (et que personne sur le fofo ne se sente viser, par pitié, j'ai des relations aussi en dehors ! Very Happy) dans ce qu'elle dit, et qui malheureusement est quand même révélateur d'un réel malaise, c'est l'impression que donne la politique aujourd'hui... Enfin, LES POLITIQUES plutôt, ceux qui la font, ou prétendent en faire (bien souvent, on ne peut pas tout à fait lui donner tord, à des fins personnelles...).

Toujours est-il que je la trouve particulièrement intelligente quand je la vois écrire que la démocratie ne disparaît réellement que lorsqu'on ne va plus voter... Que lorsqu'on se désengage complètement... Que lorsqu'on croit que vaquer à son quotidien est suffisant, sans lire, s'intéresser, s'instruire. Quand elle dit qu'elle veut voter pour qqn, indépendamment de son parti, qui saura prendre le pays en main, ce que j'ai lu, moi, c'est qu'elle a l'intention de s'intéresser réellement à ce que cette personne défendra. C'est déjà pas mal... J'en connais (toujours hors forum) qui on voté pour Berlusconi parce qu'elles trouvaient qu'il avait une belle gueule et qu'il faisait tellement italien... pathétique...

Alors bon, tu me diras, c'est aussi ce que tu as dit. Je répondrai en partie. Parce que je t'ai trouvée un peu sévère avec elle. Raison pour laquelle je me permets d'intervenir en sa faveur (même je ne suis pas d'accord avec tout). Mais je trouve que compte tenu de son humilité en général dans les débats (en affirmant toujours qu'elle parle uniquement du haut de ce qu'elle peut voir, apprendre, sentir et ressentir), tout en essayant toujours de s'appuyer sur ce qu'elle apprend au fur et à mesure... Eh ben je la trouve pas mal du tout moi !

Et c'est bien dommage que les adultes qui font ce monde avec leurs décisions d'égoïstes finis ne s'intéressent un peu plus à ce genre de propos, ça ferait avancer tout le monde avec un peu plus de nuance et de clairvoyance malgré tout. Mais pour ça, il faudrait encore avoir l'intention honnête de changer les choses. Et franchement, je crois qu'on l'espère toutes, celui ou celle-là, par delà les frontières et les divisions culturelles...
Revenir en haut Aller en bas
MCMistress



Messages : 261
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 42
Localisation : Région parisienne

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Lun 12 Sep - 23:39

Ben tu sais quoi, moi aussi, je la trouve pas mal du tout, même si je vois bien qu'elle se trompe un peu quand même Wink
Sûrement pour cela que je me suis permis de répondre frontalement, comme elle s'est adressé à moi, c'est à dire en égales. J'ai pris le temps de bien lire son argumentation et j 'ai usé d'autant de bonne et de mauvaise foi nécessaires pour faire passer un message qui me semble important et que je la crois capable d'entendre.
J'espère vraiment pour elle, et il est évident, que dans 20 ans elle verra les choses différemment, d'autant que j'espère que grâce à elle et toutes ses petites copines de classe, les choses auront bien évolué d'ici qu'elle atteingne notre grand âge Very Happy
Mais surtout j'espère que les gens d'une façon plus générale, retrouveront la foi en la bataille politique et prendront le destin de leur pays en main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rock
Modératrice


Messages : 5042
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Mar 13 Sep - 0:34

Je suis ni de gauche ni de droite, je suis juste au milieu.
J'aime pas trop la politique, donc je suis entre les deux avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cette campagne difficile qui attend la France...   Aujourd'hui à 19:18

Revenir en haut Aller en bas
 
Cette campagne difficile qui attend la France...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Poussette avec landau pour campagne
» Vigour 3+ ou 4+ de Britax pour campagne? Taille des roues?
» Endormissement difficile
» Poussette Campagne ET Ville
» Abécédaire du Modem + Kit de campagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde est Lesbien :: Le café du coin :: Discussion générale-
Sauter vers: