AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» TEST Découvre à quelle Winx tu ressembles le plus !
Aujourd'hui à 22:10 par Schatz

» Dernier films vus
Aujourd'hui à 21:56 par AnneB

» A qui penses-tu ?
Aujourd'hui à 21:54 par Prunetille

» Votre image du jour ou du moment...
Aujourd'hui à 21:20 par Lizzie83

» Le test du Choixpeau magique
Aujourd'hui à 21:13 par renarde

» A quoi penses-tu ?
Aujourd'hui à 21:10 par Prunetille

» Qu'écoutez vous en ce moment ?
Aujourd'hui à 20:51 par ArielPink

» Humeur du moment
Aujourd'hui à 20:47 par Prunetille

» Que faites-vous en ce moment ?
Aujourd'hui à 20:44 par Prunetille

Mots-clés
récit lesbienne image girl service lesbien belle votre écoutez fois jour DRAGUE femme rennes films amour film Adèle kyss vidéo première ebook kelysa love saison vous
Sondage

Partagez | 
 

 Massage coquin (OS)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mielpops



Messages : 653
Date d'inscription : 12/09/2014
Age : 50
Localisation : Midi-Pyrénées

MessageSujet: Massage coquin (OS)   Sam 13 Sep - 13:03

Nous rentrons d’une belle escapade dans les paysages majestueux et indescriptibles de beauté de ta belle région. Nous sommes en plein mois de janvier, mais va savoir pourquoi, il fait une chaleur estivale. Tu m’as fait découvrir des décors somptueux, mes yeux ne sachant plus où se poser. Mes jambes, mes pieds surtout, après une telle balade commencent à ressentir les douleurs saines de la marche à pied. Nous avons très chaud et sommes à présent sur la route du retour. Nous sommes exténuées et aucun son ne sort de nos bouches. Je te sens très fière de m’avoir fait découvrir tant de splendeur. Ma tête est encore pleine de ces paysages que tu aimes tant et je comprends pourquoi cette région est si chère à ton cœur.

Ta voiture avale les kilomètres et nous arrivons enfin chez toi, à ce petit appartement dont tu m’as parlé et qui, de fil en aiguille nous a permis de mieux nous connaître. Tu gares ta voiture dans le garage dont tu as enfin dégripé le portail. Nous descendons du véhicule, moi grimaçant à cause des courbatures qui commencent à se manifester sur tout mon corps. Nous grimpons à présent les marches qui mènent jusqu’à la porte de chez toi. Mes jambes ne me portent plus mais consentent à fournir un dernier effort pour arriver en haut. Pitié ! Plus de grimpette pour aujourd’hui, je démissionne !

Dernière marche, nous arrivons sur le pas de la porte. Tu me regardes et je vois un petit sourire se dessiner à la commissure de tes lèvres. Eh oui, je suis raide comme un passe lacet, crevée, lessivée, raide quoi !! Mais ton regard bleu quitte soudain mon visage et se dirige vers le sol. Tu viens de faire tomber ton trousseau de clés !! Tu te baisses pour le récupérer, et là, c’est sur mon visage fatigué que se dessine un sourire moqueur. Tu es aussi rouillée que moi ! Tu te relèves, et un fou rire nous prend à toutes les deux. Ah, on a l’air bien fin toi et moi, l’équipe tremblante, l’équipe des bras cassés !! Nos franches rigolades ne dépareillent pas de celles qu’on a pu attraper en tapant sur le clavier ! Tu arrives enfin à ouvrir la porte et nous entrons, nous débarrassons de nos sacs et nous laissons tomber sur le matelas qui fait office de canapé. Le silence règne dans la pièce. Nous profitons de quelques minutes de ce calme et fermons nos yeux quelques instants, manière de nous régénérer un peu avant que l’une d’entre nous se manifeste. Etendues, immobiles, les yeux clos, nous restons là, à nous remémorer notre randonnée de la journée. Qui de nous deux va se précipiter sous la douche ??? Et là, je sens que tu bouges, tu m’invites à me débarrasser de mes vêtements. Tu m’aides à retirer tout ce qui recouvre mon corps et me retrouve en boxer. Tu me fais m’allonger sur mon ventre et te mets à califourchon sur moi. Je ne résiste pas, je sais ce que tu as derrière la tête et laisse tes mains entamer un massage sur mon corps meurtri. Tes mains chaudes et douces dégagent une chaleur et un bien être indicibles. Je ferme les yeux et savoure chaque passage de tes mains sur ma peau. Tu as raté ta vocation ma chérie ! Je me délecte tellement que j’ai envie de suspendre la course du temps. Tes gestes sont si doux, si précis que je ne veux pas que ça s’arrête.

Ton massage me fait un bien fou et j’ai l’impression que mon corps s’est déjà régénéré. Je me dégage à présent de ton étreinte et j’ai envie aussi de te faire ressentir ce bien être. Je ne suis pas une experte es massage, mais je compte sur toi pour me guider ! Après tout, je viens de voir ce dont tu es capable!! Me voilà donc à califourchon sur toi, mes mains respectant scrupuleusement tes conseils et je découvre avec plaisir que je ne me défends trop mal pour une novice. Tu te retournes et ton regard bleu me fait face… un sourire se dessine sur ta face d’ange. Tu as laissé tes genoux pliés dans mon dos, et l’espace d’une seconde, tu les ouvres. Et voilà que je tombe à la renverse. Tu ris, moi aussi, mais ma fierté personnelle en a pris pour son grade. Je me relève d’un trait et te saute dessus afin de me venger de cet affront ! Et tu vas aussi payer pour tous les autres que j’ai essuyés depuis nos premiers contacts ! !! Ca ne peut plus durer, je dois laver mon honneur ! Je me penche sur toi et commence à entamer une partie de chatouilles dont je sais à l’avance que serai perdante, mais tant pis, j’en ai trop envie. Comme je m’y attendais, tu ne te laisse pas faire et tu ripostes à mes assauts. Cependant, tu n’arrives pas à te débarrasser de moi qui me suis remise à califourchon sur toi. J’ignore si je vais tenir longtemps car je me mets d’un seul coup à gigoter dans tous les sens, tes mains ayant réussi à atteindre mes poignées d’amour que tu chatouilles vigoureusement. Telle est prise qui croyait prendre, je perds l’équilibre et tu en profites pour prendre l’avantage.

Tu es maintenant sur moi, je suis prise au piège. Je n’ai plus de forces tellement je ris. Un immense sourire se dessine sur ta bouche, ce sourire que j’adore, sourire ultra bright ! Ce putain de sourire qui me fait craquer. Mon visage redevient sérieux, mon sourire s’estompe et je te regarde droit dans les yeux. Tu fais de même. Une envie irrépressible de t’embrasser naît soudain en moi. Je redresse ma tête de quelques centimètres, tes mains tenant toujours les miennes prisonnières et mes lèvres effleurent les tiennes. Je regarde ton visage, je ne te laisse pas le temps de réagir. Je dépose un second baiser sur ta bouche. Mais avant que je n’ai fini mon étreinte, tu me rends mon baiser. C’est moi qui fixe tes yeux à présent, aussi intensément que tu fixes les miens et dans un même élan, nos lèvres se soudent à nouveau. Encore et encore avec une tendresse infinie que seules deux femmes peuvent s’offrir.

Nos baisers deviennent de plus en plus intenses, plus profonds et nos langues viennent à s’enlacer dans nos bouches. Tu embrasses merveilleusement bien, j’adore ton goût, m’en délecte voluptueusement. Tes mains lâchent les miennes et viennent se poser délicatement sur mon visage. J’en fais de même. Nos lèvres ne se quittent plus, nos mains se caressent, s’enlacent puis se caressent à nouveau. Nous faisons durer une éternité ce premier baiser… Puis tu viens sur moi, ton corps sur le mien, mes bras enserrant ta taille. Nos corps entrant en contact nous arrachent un petit frisson de plaisir. Peau contre peau, corps contre corps, bouche contre bouche.. nos mains se dégagent de leur étreinte et commencent à explorer nos corps respectifs. Je te fais rouler sur le cote et me retrouve sur toi. Je te donne mon baiser magique, tu sais, celui dont je t’ai parlé plusieurs fois ? D’abord, je fixe tes yeux et descend sur ta bouche sans te lâcher du regard. J’effleure ta lèvre supérieure, embrasse ta lèvre inférieure avant de sceller mes lèvres sur les tiennes dans un baiser langoureux. Nous nous allongeons l’une à coté de l’autre, nos jambes emmêlées et continuons de nous embrasser. Mon dieu que j’aime la douceur de tes lèvres et de tes baisers. J’aime tout de toi, j’aime tout en toi, j’aime tout ce qui te représente, je t’aime tout court. J’ai très envie de toi, envie d’adorer cette femme pour laquelle mon cœur bat plus fort chaque jour. Je quitte ta bouche et descends lentement sur ton cou que je couvre de milliers de baisers. Ma langue dessine sur ta peau des fleurs imaginaires. Je descend encore, mes mains caressent ta taille. Je descends toujours et m’arrête sur tes seins, deux seins magnifiques dont j’embrasse les pointes. Ma langue s’en mêle et prend la relève de mes baisers. Mes mains explorent la douceur de ton corps, et te délivrent d’infinies caresses. Elles viennent se poser sur tes seins quand ma bouche ne le fait pas. Tu fermes les yeux. Je ferme les miens. Je me délecte de toi, de ta peau, de ton odeur. Pas une parcelle, pas un seul centimètre carré de ton corps n’échappera à mes étreintes. Je t’adore, je te chéris, je t’aime. Ma langue dessine le contour de la pointe d’un de tes seins, la titille, l’énerve, mes dents la mordillent. L’autre sein réclame son dû et je m’exécute. Ma main prend le relais. La main restante commence à ouvrir le passage sur le bas de ton corps. Je me glisse entre tes jambes. Ma bouche te prodigue toujours des milliers de baisers, mes mains leurs caresses. J’entends que sortent de ta bouche des petits soupirs… tu me rends mes caresses. Je remonte au niveau de tes lèvres, les prends à pleine bouche… Tu dévores les miennes voluptueusement, je te les offres sans détour, je te laisse me dévorer. Je recommence ma descente vers le bas de ton corps, je te caresse à en user ma peau . J’embrasse chaque parcelle de ta peau, chaque parcelle de toi, chaque parcelle de ton corps. Tes mains caressent mes cheveux. Je descends encore. Tes jambes s’élargissent d’avantage afin d’aider au passage de mon corps. Ma bouche est à présent sur ton ventre, mes mains sur tes seins qu’elles ne cessent d’aimer. Tout ton corps n’est que plaisir, tendresse, sensualité et j’aime ce corps qui commence à s’ouvrir à mes caresses, à ce corps qui commence à s’éveiller au plaisir. J’ai tellement envie de t’aimer que je ne te laisse pas une seconde de répit. Je descend encore plus bas, jusqu’à la naissance de ton antre du plaisir, en déposant à chaque millimètre un nouveau baiser. Je sens ta respiration s’accélérer, ton souffle se saccader, j’entends monter du plus profond de ton être des petits cris de plaisir. Je sens ton plaisir croître sous mes caresses et fais en sorte que tes cris se transforment en râles. Je descend encore plus bas et ma bouche embrasse l’intérieur de chacune de tes cuisses, au point le plus sensible, là où l’étreinte devient insoutenable…. Mes lèvres déposent enfin un doux baiser sur ton sexe, puis un second, puis un autre encore. Ton souffle devient court. Mes lèvres couvrent ton sexe. Ma langue cherche et honore ton bouton d’amour. Mes mains te prodiguent toujours des milliers de caressent et sentent ton corps qui commence à onduler. Ma bouche te gobe et je commence à te goûter. Doucement et délicatement d’abord, puis les caresses de ma langue s’intensifient et le rythme s’accélère. Tes hanches commencent à imprimer un mouvement de va et vient qui fait monter en moi des vagues d’un plaisir indicible. Ma bouche vient au plus profond de toi, tu gémis de plaisir. Je remonte vers ta bouche et je sens ton souffle brûlant contre la mienne, je t’embrasse pendant que ma main continue ses caresses sur ton sexe. Mes doigts se crochètent et commencent leur excursion en toi. Je t’arrache un nouveau cri de plaisir qui m’invite à continuer, à aller au plus profond de toi… à te procurer un maximum de bien être. Je quitte tes lèvres et remplace mes mains. Je veux te goûter, je veux te sentir venir, je veux que tu exploses sur ma bouche…..

Je reprends mes caresses, de plus en plus fort, de plus en plus intensément. Tes dents pincent tes lèvres, tes râles s’intensifient… je te goûte toujours…. Je me délecte de toi, de ton essence, je me délecte de tout ton être…. Tes mains se crispent sur ma peau, et enfin, tu viens, je sens la jouissance te gagner, je t’entends libérer enfin le cri du plaisir suprême. Tu te cambres, je t’embrasse à pleine bouche afin que tu puisses savourer quelques instants encore ce moment merveilleux.
Une sonnerie stridente résonne dans la chambre, perturbant impunément nos ébats. Je t’entends maugréer après je ne sais quoi. Tu allumes la lumière, regardes autour de toi. Tu me cherches, je ne suis plus dans ton lit. Tu frottes tes yeux , les ouvre péniblement et tu comprends. Ce maudit téléphone que tu as programmé pour te réveiller vient d’interrompre ton rêve… un rêve, tout cela n’était qu’un rêve…


Dernière édition par mielpops le Sam 13 Sep - 20:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Massage coquin (OS)   Sam 13 Sep - 15:08

Non pardonner ne veut pas dire oublier le mal, le mal malheureusement reste à jamais, les cicatrices s'ouvrent au moindre grain de sel que l'on jette dessus. Mais la personne qui souffre doit savoir que parfois, je dit bien parfois, certaines personnes qui font les mauvais choix en assument les conséquences et vivent avec et surtout regretteront leur passé et le regretteront jusqu'à se détruire, tellement elles ont honte de leurs choix.

Ma mémoire a subit des dommages, pas pour tout, l'amer, la trahison est toujours présente, mais tes textes réveillent certains souvenirs magiques...et les larmes coulent.

Revenir en haut Aller en bas
mielpops



Messages : 653
Date d'inscription : 12/09/2014
Age : 50
Localisation : Midi-Pyrénées

MessageSujet: Re: Massage coquin (OS)   Sam 13 Sep - 15:42

Je suis désolée de provoquer un tel remue ménage chez toi Angebleu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Massage coquin (OS)   Sam 13 Sep - 15:53

Ne le sois pas Mielpops c'est salvateur. Te lire est un réel plaisir, je ne suis pas maso, j'aime à être apnéiste. De temps en temps il est bon de descendre au plus profond de soi, d'y chercher les zones d'ombres, de noirceurs et d'essayer de les éclairer avec ce que nous avons de bon en nous.
C'est ce que je fais régulièrement.
C'est parfois douloureux mais nécessaire à mes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Massage coquin (OS)   Aujourd'hui à 22:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Massage coquin (OS)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ah! Willy le coquin !!!
» Photos SWAP Coquin
» Pour vous un menu coquin ça donne quoi ?
» Questionnaire Coquin
» Poème du coquin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde est Lesbien :: Zone de partage :: Créations-
Sauter vers: