AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» Voyage vers l'Étrange.
Aujourd'hui à 4:14 par Karolinah

» Les lieux publics interdits aux femmes ... Et quoi encore ?
Aujourd'hui à 3:58 par Karolinah

» A quoi penses-tu ?
Aujourd'hui à 0:26 par Alma34

» Vos citations du moment
Hier à 23:35 par Fred'

» Ça ou ça ?
Hier à 23:24 par renarde

» Couple Libre
Hier à 22:32 par AnneB

» Qu'écoutez vous en ce moment ?
Hier à 21:58 par Fred'

» Que lisez-vous en ce moment?
Hier à 21:58 par AnneB

» Si tu étais ?
Hier à 21:49 par popkorn

Mots-clés
jour lesbien film vous love ebook récit kyss votre Adèle films saison image fois amour vidéo belle femme première écoutez kelysa rennes DRAGUE service lesbienne girl
Sondage

Partagez | 
 

 Article féministe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
minipoussin



Messages : 724
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 37

MessageSujet: Article féministe   Mar 31 Mar - 16:37

Jaddo, médecin, tient le blog très suivi Juste après dresseuse d'ours, sur lequel elle raconte ses «histoires d'une jeune généraliste, brutes et non romancées». Elle y a publié le 28 mars ce texte sous le titre «La faute à Eve» que nous republions ici.

Peut-être que ce qui compte, pour parvenir à l'égalité hommes-femmes, ce n'est pas l'égalité des salaires. Peut-être que ce qui compte, c'est la déconstruction des clichés, des préjugés, du langage.

Qu’il faut que les femmes aient le même salaire que les hommes pour le même travail, ça me paraît évident.

Qu’elles puissent avoir le droit de vote, le droit d’avorter, qu’elles soient traitées en égales, c’est la putain de moindre des choses. Évidemment, il faut se bagarrer pour.

Nos ancêtres (merci à elles) se sont déjà bien bagarrées, et elles ont fait un énorme boulot. On est quand même pas si mal loties que ça en France au vingt et unième siècle grâce à elles, même s’il y a encore des combats à mener.

J’ai un respect infini pour les féministes des dernières décennies. (J’ai même été élevée par une, c’est vous dire…)

Mais quand même, pardon de le dire, à l’heure actuelle, aujourd’hui, je crois que s’il y a un truc qui me gonfle encore plus que les machos, c’est bien les féministes.

Y a des trucs essentiels, le salaire, le travail, tout ça. Mais le coup des jouets un peu trop roses, ou de la petite case sur un formulaire, un «madame» ou un «mademoiselle», mais SÉRIEUSEMENT, y en a qui ont de l’énergie et du temps à dépenser là-dessus? On en a quoi à carrer, au juste, de cocher madame ou mademoiselle? C’est insultant? C’est une offense? Sérieux?

Qui est assez con pour penser que puisque les jouets sont roses ça veut dire qu’on est obligées de se mettre à l’aimer ?

Vous êtes pas assez tranquilles dans votre tête pour ne pas passer au-dessus de ça?

Attends, l’autre jour, en cours d’histoire, le prof arrive, il nous dit «Alors les garçons, vous avez pensé quoi du match de foot ce week-end?», et là y a Mélanie Lemercier qui se met debout, limite elle monte sur la table, pour dire «Ouiiiiii, c’est dégueulaaaaassse, les filles aussi ont le droit d’aimer le foooooooot», patati patata.

Mais ÇA VA, quoi! Je me sens suffisamment l’égale des hommes, j’ai assez confiance en moi pour pas avoir besoin de monter sur la table et d’enfoncer des portes ouvertes dès que quelqu’un fait une généralité un peu débile. Le mec a pas dit que les filles avaient pas le droit d’aimer le foot, il a juste fait une généralité un peu con, qui correspond quand même à un fait statistique….

Voilà. Ça, c’est le discours que j’ai tenu pendant longtemps.

Vraiment longtemps. Jusqu’à mes 20, 21 ans peut-être. Et j’étais super-fière de dire que les féministes me gonflaient.

Jusqu’à il y a encore quelques années, je divisais les filles en deux clans. Y avait les vraies filles, qui hochaient leur coupe au carré de gauche à droite en ricanant avec «Tu m’étonnes!» ou «C’est clair» pour 90% de vocabulaire, et qui avaient pour but ultime d’assortir leur vernis à ongles et leur sac à main, et qui m’ennuyaient profondément.

Et puis y avait les fausses filles, dont je faisais bien sûr partie, qui avaient de l’humour, du répondant, des choses à dire et des jeux vidéo, et qui s’en cognaient pas mal des sacs à main. On était tout un clan de fausses filles, avec mes copines, et on se moquait bien des vraies.

J’ai eu ça dans la tête pendant vraiment longtemps. En un poil moins caricatural avec les années, mais quand même. Au moins un schéma un peu comme ça jusqu’à mes 28-29 ans.

Et puis un soir, j’ai découvert que j’étais raciste.

Et puis un soir, il m’est arrivé un truc moche. Vraiment moche.

Que j’hésite presque à vous dire, mais qu’il va bien falloir que je raconte pour continuer à dire ce que je vais essayer de dire.

Je me lance…:

Un dimanche soir, à 21h52, j’ai découvert que j’étais raciste.

Moi.

MOI, BORDEL.

Moi qui ai été élevée par deux parents aimants et tendres et très ouverts et très de gauche, moi qui ai appris à 7 ans qu’on avait «jamais le droit d’être intolérant, sauf peut-être avec l’intolérance».

Moi qui ai manifesté une seule fois dans ma vie, par honte, par désespoir, en avril 2002, alors que jamais aucun autre combat n’avait réussi à me faire lever mes fesses de mon canapé un dimanche de grasse mat.

J’étais sur Twitter, et j’ai cliqué sur une vidéo. Ambiance «Caméra cachée dans la rue aux Etats-Unis, pour dénoncer les préjugés ambiants».

Le truc, c’était de montrer un môme de 19 ans qui découpe à la pince l’antivol d’un vélo, en pleine rue et en plein jour. L’idée c’était de montrer un gamin blanc, et puis un gamin noir, dans la même mise en scène, et de comparer la réaction des gens.

La vidéo commence, avec le blanc, et faut bien avouer que je me serais pas retournée plus que ça non plus. Il avait une bonne bouille, et surtout un côté tellement décomplexé et normal, à pas se cacher, en pleine rue, en plein jour, comme ça, que ça donnait vraiment l’impression qu’il avait paumé ses clés comme tout un chacun et qu’il essayait de se débrouiller comme il pouvait pour récupérer son vélo.

Et la voix off s’offusquait: regardez comme personne ne dit rien! Regardez comme tout le monde passe à côté comme si de rien n’était.

Et je me disais que bon, ouais, c’était quand même un peu gros.

Et puis ils ont montré la même scène, avec le gamin noir.

Et là, vraiment, SINCÈREMENT, je vous jure, ça rendait pas pareil. Là mon bide a crié: «Aaaah, oui, là ok, oui! Là on dirait un voleur!», avant que j’aie eu le temps de réagir.

Ma tête s’est cabrée un peu. Elle a cherché pourquoi ça avait l’air d’une scène de vol alors que celle d’avant avait l’air d’une scène d’étourderie touchante.

Ma tête a crié: «Ouais mais attends, c’est normal, t’as vu comment ils l’ont habillé en racaille, aussi…», parce que le gamin avait une casquette à l’envers et un T-Shirt large.

Et, je vous jure que c’est strictement vrai et pas une espèce de manœuvre de style, à la SECONDE où ma tête terminait sa phrase de justification, la voix off disait «Et nous les avons habillés exactement pareil», en remettant côte à côte les deux images. Les deux gamins, la même rue, le même vélo, la même casquette à l’envers.

Malaise, malaise, malaise.

J’ai continué à grommeler un peu. Ils avaient peut-être trié les gens, ils avaient peut-être fait un montage, forcément quand on veut prouver un truc on peut trouver des façons de présenter les choses qui…

Mais n’empêche qu’on pouvait dire tout ce qu’on voulait, retourner le truc dans tous les sens, il fallait bien affronter la réalité: mon ventre avait crié au vol devant le gamin noir et s’était attendri devant le gamin blanc.

MOI.

J’ai eu l’impression d’être Ellen Ripley.

J’ai eu le sentiment physique, palpable, que quelqu’un avait mis un truc dans mon ventre sans mon consentement et sans même que je m’en rende compte. Un fœtus gluant et sordide qui n’était pas moi, qui ne m’appartenait pas, et que pourtant je laissais grandir en moi, en le nourrissant sans même y penser.

Et j’ai cherché qui m’avait fait ça.

Et j’ai trouvé. C’était pas mes parents: ça ne pouvait pas être mon éducation primaire puisque c’en était l’opposé absolu. Ça ne pouvait pas non plus être un discours réel, posé, que j’aurais entendu avec mes oreilles et auquel j’aurais adhéré; je ne m’étais jamais jamais jamais laissée convaincre, même un tout petit peu, même d’un demi-degré par les quelques argumentaires racistes que j’avais pu entendre dans ma vie.

C’était forcément secondaire, et c’était forcément insidieux. Un truc rentré en moi, et, puisque je n’avais jamais laissé les mots entrer, forcément rentré en moi par syllabes, par lettres, par atomes. Un truc glissé en intraveineuse au goutte-à-goutte.

C’était la télé, c’était les films, les clichés un peu trop vus mais tellement faciles et presque rassurants

C’était la télé, c’était les films, les clichés un peu trop vus mais tellement faciles et presque rassurants, c’était le discours ambiant, c’était les préjugés idiots qu’on entend en n’étant pas d’accord au fond en théorie mais qu’on entend quand même huit fois, dix fois, quatre-vingt-seize fois par jour et qui filtrent, petit à petit, et qui laissent une humidité à peine visible mais qui se transforme quand même en moisissure.

J’avais écrit la même chose sans le savoir, pourtant, des années avant, en parlant d’autre chose, en parlant de perversion. J’avais écrit que c’était plus facile de lutter contre un mec qui hurle «Je vais te tuer salope» que contre un mec qui fait de tout petits pas insidieux. Et bin c’est vachement facile d’être pas d’accord avec un mec qui dit «Les arabes c’est rien que tous des voleurs», et vachement plus dur de se révolter contre des images subliminales dans un film ou des habitudes innocentes de langage.

Et j’ai réalisé d’un coup.

Moi qui passais mon temps à me face-palmer des médecins qui reçoivent les visiteurs médicaux en jurant que ça ne les influence pas, j’avais eu exactement le même aveuglement.

«Non mais j’entends mais j’écoute pas.»

Dans tes rêves.

Moi qui passais mon temps à brailler contre les biais dans les études et les stats à la con qui font dire aux journalistes que le chocolat ça rend heureux et que éjaculer une fois par semaine ça fait vivre plus longtemps, j’ai réalisé des années après que c’est pas PARCE QUE les garçons aiment le foot qu’on parle de foot aux garçons, mais peut-être bien l’inverse.

Ce sont les putains de petits cailloux qui font les putains de grandes rivières

J’ai touché du doigt à quel point ce sont les putains de petits cailloux qui font les putains de grandes rivières.

J’ai avalé la pilule rouge, sans préavis.

J’ai revu les livres pour enfants, les cartables roses, les stylos pour filles, les déguisements d’infirmières et les déguisements de médecins, les espionnes en talons aiguilles de mes séries, les profs qui demandent aux mecs ce qu’ils ont pensé du match, les cases mademoiselle et madame, et je les ai lus autrement.

J’ai compris, enfin, l’histoire de ma mère qui, quand je lui avais raconté mon exaspération du débat du mademoiselle, m’avait raconté sa concierge qui s’était mise à la regarder dans les yeux et à lui sourire quand ma mère avait enfin pu troquer son mademoiselle en madame, quand elle avait enfin cessé de vivre dans le péché.

Depuis j’essaie d’apprendre. C’est difficile, c’est beaucoup de choses très ancrées à aller chercher et détricoter, pas à pas.

J’essaie d’arrêter de dire «avoir des couilles» pour dire «être courageux»; j’essaie d’arrêter de dire «c’est pas un steak de PD»


J’essaie d’arrêter de dire «avoir des couilles» pour dire «être courageux». Parce que oui, c’est un pauvre putain de détail, mais c’est un détail essentiel.

J’essaie d’arrêter de dire aux petits garçons que je mesure contre le mur de se tenir «très droit, comme un petit soldat» et de dire aux filles «la tête bien droite, comme une danseuse étoile».

J’essaie d’arrêter de dire «c’est pas un steak de PD», ou «allez bien tous vous faire enculer».

C’est difficile pour moi, parce que j’aime bien dire des gros mots et j’aime bien dire des trucs avec couilles.

Comme vous pouvez le constater, j’ai pas encore tout à fait réussi à arrêter de dire putain.

Et des fois, quand j’essaie d’expliquer un peu tout ça à des gens, je les écoute me répondre ce que j’ai dit moi-même pendant tellement d’années que je ne peux pas vraiment leur en vouloir, même si j’ai envie de leur fracasser la boîte crânienne à grands coups de pilule rouge.

Voilà.

Du coup, j’en suis à penser que c’est peut-être au fond tout l’inverse de ce que je pensais.

Que peut-être, quand on dit que le vrai truc important c’est l’égalité des salaires, et qu’il faut commencer par ça, peut-être que justement il faut commencer par l’autre bout des choses.

Peut-être que le jour où on arrêtera d’apprendre à nos gosses qu’il y a des couleurs, des jeux, des métiers pour filles et des pour garçons, peut-être que quand on commencera à accepter les féminins de mots traditionnellement masculins, peut-être que quand on arrêtera de rire grassement à la blague d’un pote qui commente pas méchamment pour rire les cuisses d’une fille qui passe dans la rue, peut-être que quand on aura mené ces combats ô combien dérisoires, d’eux-mêmes, sans révolution, les gens se mettront à payer les femmes du même salaire que les hommes.

Jaddo

http://www.slate.fr/story/99699/vrai-cliches-egalite-hommes-femmes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://confidentielles.lightbb.com/forum
Roxy85



Messages : 34
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 40
Localisation : Pays de la Poire

MessageSujet: Re: Article féministe   Mar 31 Mar - 19:08

Très intéressent...grandes questions de l'identité de genre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Article féministe   Mar 31 Mar - 22:31

plein de trucs à dire je repasse demain! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Article féministe   Mer 1 Avr - 10:32

C'est un sujet très complexe. Je me reconnais un peu dans l'article sauf pour la partie "raciste". la vidéo en question je l'avais vu et l'avais trouvé à l'époque un peu manipulatrice.
Revenir en haut Aller en bas
pastelgreen



Messages : 337
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 23

MessageSujet: Re: Article féministe   Mer 1 Avr - 15:44

l'article en lui-même, je l'ai trouvé long voire pénible à lire à cause du style un peu ampoulé, genre "voyez comme j'étais c*, moi qui aimait débiter mes 50mille gros-mots par seconde  affraid  Rolling Eyes "

Citation :
Peut-être que le jour où on arrêtera d’apprendre à nos gosses qu’il y a des couleurs, des jeux, des métiers pour filles et des pour garçons, peut-être que quand on commencera à accepter les féminins de mots traditionnellement masculins, peut-être que quand on arrêtera de rire grassement à la blague d’un pote qui commente pas méchamment pour rire les cuisses d’une fille qui passe dans la rue, peut-être que quand on aura mené ces combats ô combien dérisoires, d’eux-mêmes, sans révolution, les gens se mettront à payer les femmes du même salaire que les hommes.

mais la conclusion est tellement juste, s'attaquer aux combats pour l'égalité des sexes sans que les consciences aient évolué pour un sou, ça reste vain et rien de concret ne s'instaure vraiment hormis quelques vagues réformes matérielles... qui ne marqueront jamais d'évolution dans l'histoire....

en effet il faudrait commencer par s'attaquer à la racine (là pour l'instant on en est aux folioles et au superficiel qui dépasse!...) c'est à dire à l'éducation et dans ce que reçoivent les individus comme "message" tant que leur esprit est encore immature, là où il y a encore le plus de "plasticité cérébrale"...  avec stop aux images ou mots "subliminaux" qui s'implantent bien trop tôt dans l'esprit des enfants, de façon assez irréversible et insidieuse; après difficile voire quasi-impossible de débarrasser les consciences des stéréotypes, bien que ceux-ci se situent en profondeur et qu'en surface tout le monde pourrait se revendiquer "féministe" ou d'avoir un esprit insensible au facteur "sexe biologique" (....alors qu'en vrai il n'en est rien  Evil or Very Mad )

en renversant les données binaires ou plutôt en les supprimant lors de l'éducation, ça pourrait déjà changer beaucoup plus de choses, et sur le long terme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Article féministe   Mer 1 Avr - 22:02

Ouf j'ai lu tout l'article, hyper intéressant! Et je suis d'accord avec elle/lui, les petits torrents font les grandes rivières...

Par contre faut arrêter avec le féminisme, notre société est complètement dominée par les femmes, leur sexe, leur toute puissance maternelle, leur corps, et je suis étonnée de ne pas encore voir émerger de mouvement masculiniste comme au Quebec :/
Revenir en haut Aller en bas
minipoussin



Messages : 724
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: Article féministe   Mer 1 Avr - 22:27

Quand j'ai lu l'article je ne l'ai pas trouvé long ... je n'ai vu la longueur que quand j'ai du copier /coller ...sans doute parce que le sujet m'intéresse ( effectivement, ça n'est pas une grande plume qui l'a écrit, on s'accordera là dessus )

Je l'ai mis, en sachant que la lecture en découragerait plus d'une, mais en me disant que la construction de sa pensée était la bonne et qu'elle diffusait le bon message.

Je suis loin de penser qu'il s'agit d'enfoncer des portes ouvertes car, malheureusement, j'ai souvent entendu des phrases sur les "hystériques" qui se décrédibilisaient en luttant sur des mots ( comme la fameuse case "mademoiselle" sur les formulaires ). Je vois également la difficulté qu'il y a a éviter la genrifiation précoce et forcée des enfants ( les filles sont comme ci elles aiment ça, les garçons sont comme ça , ils aiment ci ).

Je pense d'ailleurs que c'est un peu comme vouloir vider l'océan avec une petite cuillère même s'il ne faut pas baisser les bras pour autant et espérer que la prise de conscience s'élargisse.

@Ilsa : j'ai rarement vu autant de paradoxe en trois phrases. Je ne vois pas comment tu peux être d'accord avec le texte et dire autant d'énormités sur la position de la femme dans la société. J'espère vraiment que tu trolles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://confidentielles.lightbb.com/forum
pastelgreen



Messages : 337
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 23

MessageSujet: Re: Article féministe   Mer 1 Avr - 22:29

@Ilsa aussi : Le féminisme ça ne veut pas dire vénérer la femme Suspect  
ensuite à chaque femme ((féministe)) un féminisme, le féminisme peut se décliner sous plein de visions et nuances différentes; pour ça qu'on ne me considère pas comme une féministe puisque tout le monde a une idée toute faite de ce que ça veut dire.


Ilsa a écrit:
Par contre faut arrêter avec le féminisme, notre société est complètement dominée par les femmes, leur sexe, leur toute puissance maternelle, leur corps,

:petard:

et je pense Ilsa, qu'il faudrait que tu fasses la différence entre ton propre écœurement de la femme (ou peut-être de toi-même  confused ), qui flirte beaucoup beaucoup avec la misogynie  Exclamation , et la réalité des choses, tu pourras peut-être ensuite réfléchir avant de poster des bêtises pareilles.


Ilsa a écrit:
plein de trucs à dire je repasse demain!

effectivement... on a lu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Article féministe   Mer 1 Avr - 22:48

Ah bon? Consulte les statistiques sur le nombre de mamans à qui l'on confie la garde des enfants VS le nombre de papas.

Et puis crée une fiche "homme" sur un site de rencontre et parle à des femmes, compte ton pourcentage de réponse, puis fais pareil avec une fiche "femme" en parlant à des hommes.

Professionnellement on est encore biaisées, mais socialement les femmes sont les reines en tout...ça ne me dérange pas d'en profiter, mais d'un autre côté j'ai souvent mal au coeur pour les hommes :/ Je suis surtout pour l'égalité...

D'un autre côté on observe ces mêmes différences entre les personnes minces et les personnes rondes, les jolis visages et les visages laids etc...Ca doit être humain tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
minipoussin



Messages : 724
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: Article féministe   Mer 1 Avr - 23:00

Ilsa a écrit:
Ah bon? Consulte les statistiques sur le nombre de mamans à qui l'on confie la garde des enfants VS le nombre de papas.

Sors moi les stats du nombre de père qui DEMANDENT la garde. La garde exclusive à la mère est souvent donnée faute de combattant.
Les pères qui demandent ont aujourd'hui souvent la garde alternée au minimum , sauf soupçon de mauvais traitements.
En cas de mésentente des parents à ce sujet, les deux doivent démontrer qu'ils sont le plus à même de s'occuper de l'enfant au quotidien, en apportant des élements de preuves pour compléter le dossier ( qui achète les vêtements, qui l'emmène à l'école, qui passe du temps avec l'enfant pour les loisirs, qui va avec l'enfant chez le médecin )
Si autrefois la garde était systématiquement donnée aux femmes, la loi est aujourd'hui totalement égalitaire à ce sujet.
Bref, vieux cliché masculiniste.

Citation :

Et puis crée une fiche "homme" sur un site de rencontre et parle à des femmes, compte ton pourcentage de réponse, puis fais pareil avec une fiche "femme" en parlant à des hommes.

Tu vas en boite, tu as aussi plus d'hommes candidats à la coucherie que de femmes réceptives.
Rien à voir avec un quelconque "pouvoir" des femmes, si ce n'est justement un problème d'éducation inégalitaire. Les femmes sont éduquées à ne "pas être des salopes" alors qu'on considère qu'un homme a d'emblée une sexualité active et potentiellement débridée, que c'est inscrit dans ses gênes.
Éducation égalitaire = femme plus libres de leurs désirs, hommes plus libres de s'exprimer sentimentalement.

Les mêmes hommes sur les sites écartent les femmes d'un certain âge, les femmes avec enfants , les femmes trop rondes à leur goût etc.

En bref, je ne vois pas ce que ça démontre sur la "puissance" des femmes.

Citation :

Professionnellement on est encore biaisées, mais socialement les femmes sont les reines en tout...ça ne me dérange pas d'en profiter, mais d'un autre côté j'ai souvent mal au coeur pour les hommes :/ Je suis surtout pour l'égalité...

En tant que lesbienne, tu profites de quoi ? T'as un job de rêve où t'es payée en fonction de tes réelles compétences ? Tu peux espérer avoir la garde des chats en cas de séparation ?
Seriously ... What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://confidentielles.lightbb.com/forum
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Article féministe   Mer 1 Avr - 23:12

Notre société n'est pas dominée par les femmes, loin s'en faut. Elle est dominée par l'image que l'homme se fait de la femme et de lui-même. Et c'est pour cette raison que les femmes ont majoritairement la garde des enfants, ou encore que sur un site de rencontre on pense qu'il est plus sécurisant de parler à une femme qu'à un homme. Le monde est dominé par les clichés tout simplement.
Je suis d'accord avec toi sur une chose : les hommes sont également victimes de ces clichés véhiculés par leurs propres congénères...mais également certaines femmes (exemple du tea party aux états unis).
Et c'est là que le féminisme, ou plutôt, le combat pour l'égalité des femmes prend tout son sens. Le féminisme c'est avant tout dire que la femme est l'égal de lhomme dans ses qualités...et ses inombrables défauts.
Revenir en haut Aller en bas
Seed



Messages : 181
Date d'inscription : 12/01/2015
Age : 24
Localisation : Ailleurs.

MessageSujet: Re: Article féministe   Jeu 2 Avr - 2:39

Ilsa a écrit:

Professionnellement on est encore biaisées, mais socialement les femmes sont les reines en tout...

Je suis curieuse de savoir où tu as été pêcher ça. C'est grave de véhiculer des idées pareilles sans avoir conscience de la réalité des choses.  Même si tu ne t'en rends sûrement pas compte.
Et en passant, les inégalités professionnelles sont des inégalités sociales. Mais ça sert à rien que je m'étende sur ce sujet, je crois.
Juste, fais attention à ce que tu dis, tu mélanges tout ! Et tu blesses certainement des gens sans le vouloir dans la foulée, surtout.

Pour en revenir à l'article, je trouve intéressant que l'auteure ait eu la présence d'esprit de comprendre qu'elle est raciste et de se remettre en question, ce qui est loin d'être le cas de tout le monde. C'est rassurant, quelque part.
Et pour le reste, je me suis déjà exprimée dans d'autres sujets similaires, donc je m'arrête là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Article féministe   Jeu 2 Avr - 6:06

Aaah je comprends mieux. Si on est lesbiennes on ne se rend pas forcément compte de ce pouvoir-là, mais les hétéros l'ont très bien compris.

Faites le test, enfilez des jolis vêtements féminins, un beau sourire et testez. On vous pardonnera quasi tout, et si vous avez envie de sexe, ça vous prendra 15 minutes pour trouver quelqu'un. Même là, en abordant quelqu'un dans la rue.

Un homme qui a envie de sexe ne trouvera pas quelqu'un en si peu de temps, du moins pas gratuit.

Après c'est vrai que si vous n'aimez pas coucher avec des gars cet avantage féminin ne servira à rien Very Happy

Quant aux sites de rencontre, payants pour les mecs, pas pour les filles.
Revenir en haut Aller en bas
Smoothy10



Messages : 1096
Date d'inscription : 23/03/2015
Age : 33
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Article féministe   Jeu 2 Avr - 9:29

Ilsa a écrit:

Quant aux sites de rencontre, payants pour les mecs, pas pour les filles.  

Tout simplement parce que la "demande" des hommes est plus importantes sur les sites de rencontre et que (des copines hétéros me l'ont expliqué), une majorité sont là pour des plans Q. Visiblement l'inscription payante en dissuade une partie.

Tu as tes idées, développées par ta propre expérience, mais je ne te suis sur pratiquement rien.

Je te l'accorde, très longtemps et encore un peu maintenant, la garde des enfants est confiée aux femmes. Parce que dans "l'imaginaire" collectif et des juges, la femme est celle qui s'occupe des enfants donc il est normal qu'elle en ait la garde. Ce sont les idées ancrées dans la société qui font que certaines choses perdurent.
Le sujet est très vaste, il y a énormément à dire et je ne pourrais pas m'étendre mais je reviendrai plus tard pour développer.

J'ai adoré cet article et il est assez représentatif (vidéo + prise de conscience hormis) de mon cheminement vis-à-vis de la position de la femme dans la société actuelle.

Enfin pour conclure ce matin, Françoise Giroud disait, il y a plus de 30 ans, "La femme serait vraiment l'égale de l'homme le jour où, à un poste important, on désignerait une femme incompétente.""
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chocolina



Messages : 145
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 36
Localisation : sud

MessageSujet: Re: Article féministe   Jeu 2 Avr - 9:53

Ilsa a écrit:
Aaah je comprends mieux. Si on est lesbiennes on ne se rend pas forcément compte de ce pouvoir-là, mais les hétéros l'ont très bien compris.

Faites le test, enfilez des jolis vêtements féminins, un beau sourire et testez. On vous pardonnera quasi tout, et si vous avez envie de sexe, ça vous prendra 15 minutes pour trouver quelqu'un. Même là, en abordant quelqu'un dans la rue.

Un homme qui a envie de sexe ne trouvera pas quelqu'un en si peu de temps, du moins pas gratuit.

Après c'est vrai que si vous n'aimez pas coucher avec des gars cet avantage féminin ne servira à rien Very Happy

Quant aux sites de rencontre, payants pour les mecs, pas pour les filles.  

Wow, mais en quoi c'est avoir le pouvoir de devoir se déguiser pour obtenir du sexe ? Ensuite pouvoir coucher avec qui on veut (ce qui est quand même pas le cas tous les mecs ne sont pas des bêtes je suis désolée ça aussi c'est un cliché) ce n'est pas une preuve de pouvoir mais justement le contraire, tu te fais la p*te gratuite de ces mecs et tu crois que tu as le pouvoir ? What a Face
Les sites gratuits pour les filles c'est justement pour attirer les filles qui vont payer moins naturellement pour des rencontres. Ca a toujours été le cas aussi dans les boites de nuit, il faut attirer des filles pour que les mecs viennent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seed



Messages : 181
Date d'inscription : 12/01/2015
Age : 24
Localisation : Ailleurs.

MessageSujet: Re: Article féministe   Jeu 2 Avr - 12:11

Ilsa a écrit:
Aaah je comprends mieux. Si on est lesbiennes on ne se rend pas forcément compte de ce pouvoir-là, mais les hétéros l'ont très bien compris.

Faites le test, enfilez des jolis vêtements féminins, un beau sourire et testez. On vous pardonnera quasi tout, et si vous avez envie de sexe, ça vous prendra 15 minutes pour trouver quelqu'un. Même là, en abordant quelqu'un dans la rue.

Mais bordel, les gens ne sont pas des morceaux de viande !! Pour toi, toutes les interactions sociales tournent donc autour du sexe ?? Heureusement que c'est loin d'être le cas !

Et parce qu'on est lesbienne, on est pas capable de comprendre ce que ressentent les hétéros ? Contrairement à ce que tu sembles penser on est pas enfermées dans notre monde, et beaucoup sont celles qui ont eu un passé avec des gars ! Les gens sont avant tout des personnes, quelles que soient leur orientation ou que sais-je, et les cases ne sont là que pour coller des étiquettes. Faut arrêter de tout réduire à des facettes qui ne représentent absolument rien.

Ça me tue de lire des trucs pareils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Article féministe   Jeu 2 Avr - 12:33

Je.... pale
Ilsa, les participantes ont déjà pas mal réagi à tes messages, j'ajoute ma pierre à l'édifice.
Tu ne peux pas tenir un discours pareil, qui est totalement faux. Je ne me pose en détentrice de la vérité absolue mais là , là juste non. Non à tes idées, à tes mots, t'as un discours totalement oppressif. C'est assez hallucinant.
T'es un troll masculiniste c'est ça?
Je sais même pas par où commencer, je suis totalement prise au dépourvue, les femmes ne dominent pas le monde, les féministes demandent l'égalité ( il y a plusieurs féminismes, qui peuvent parfois avoir des idées très divergentes et oh magie elles ne se résument pas aux Femens ).
Ensuite non avoir des trucs gratuits comme l'inscription sur les sites de rencontre ou en boîte ce n'est absolument pas un bon exemple, parce que servir de proie je sais pas j'ai beau réfléchir je vois pas en quoi c'est cool?
Ensuite ton discours sur les vêtements, la rue, et tout , c'est tellement gros, la rue est un espace principalement réservée aux hommes, nous devons nous battre pour obtenir une place, on aimerait juste pouvoir en profiter comme des êtres humains, non comme des êtres sexués, disponible au bon vouloir des hommes. Pour tous pleins de raisons, qui vont de "merde fiche moi la paix je ne veux pas te parler, je veux juste pouvoir marcher tranquillement dans la rue sans que tu me donnes ton avis sur mon physique, ou quoique ce soit d'autre." à "je ne suis pas hétéro" par exemple.
Le harcèlement de rue, tu vois...ou pas? sinon tu peux trouver pleins de ressources sur internet.
Et l'allusion aux rapports sexuels non tarifiés est vraiment maladroit. Je....ouais j'ai même pas de mots là.
Maintenant ça serait cool si tu pouvais te poser quelques questions, et puis que tu lises quelques trucs aussi. Le blog de Crêpe Georgette par exemple.
L'homme blanc ( hétéro et cis) est dominant, nous vivons dans une société patriarcale, dans laquelle on continue de penser que bah ouais les femmes peuvent avoir un salaire moins important, et ouais ce sont elles qui vont s'occuper des enfants (si enfants il y a, enfin une femme sans enfant c'est louche non? c'est un peu là pour ça non, les femmes? ) et des tâches ménagères, oui tu vois on a pas le même cerveau c'est peut-être pour ça, ça doit le justifier non??? Laughing . Ouais c'est normal qu'elles subissent diverses oppressions, qu'elles subissent des violences, que la culture du viol soit ainsi glorifiée ( DSK relaxé!? c'est qui déjà? ah mais ouais un homme blanc riche avec beaucoup de pouvoir, tiens tiens, juste un exemple médiatique parmi des millions d'autres qui ne le sont pas)
Les femmes ne dominent pas le monde. Osez dire le contraire c'est une insulte à toutes les femmes.
Ouais trop cool la parité pour les élections, tellement ouf' qu'on n'a cessé de le rabâcher, genre hunhunhun comme on est avancé ici en France, n'est-ce pas? la Parité quoi!oui mais non, il a fallu attendre tant de temps pour ça, tu acceptes ça toi? Et encore, je vois ce concept surtout comme un joli papier cadeau avec un ruban, mais qu'en est-il réellement? Et le droit de vote des femmes on en parle ou pas? Et l'avortement?
Que les petits garçons et les petites filles grandissent bien sagement dans de jolies cases roses ou bleues?
Les femmes sont sans cesse juger sur leur physique, leurs vêtements, leurs vie et orientations sexuelles, leurs choix de vie, leurs désirs, tout! Sur tout! Tu acceptes ça toi?
Toi qui est une femme, non hétéro qui plus est. Tu vas donc peut-être penser que certaines choses ne te concernent pas, mais comme le dit Seed dans son message avant bah c'est plus complexe que ça justement.
Que parce que tu es femme on ne te considèrera jamais vraiment tout à fait capable? Tu acceptes qu'on te considère comme inférieure? Tu acceptes que certains métiers, filières d'études ne te soit pas ouverte ou si peu? Tu acceptes de ne pas oser sortir la nuit parce que ça peut craindre? Tu acceptes d'avoir peur? Tu acceptes que des femmes meurent sous les coups de leurs compagnons, maris? Tu acceptes tout ça.... la liste est tellement tristement longue? Si oui, dis moi pourquoi? Je voudrais comprendre.
Et tu acceptes de cracher comme ça aux visages d'autres femmes? Pourquoi?
Le sexisme, la misogynie sont partie intégrante de nos sociétés, mais pas de toutes les sociétés, comme quoi certaines questions sont culturels, et c'est tellement flagrant, tellement fatiguant, tellement présent. PARTOUT.
 Lire tes messages ça m'a fait bouillir, je vais passer pour la mégère de ce forum! héhéhé  Mad
Je sais que j'ai pas mal dévier du sujet initiale mais difficile de ne pas donner d'autres exemples pas forcément pertinents je sais bien, mais j'espère sincèrement que tu réfléchiras à tout ce qu'on a pu t'écrire.
Et tu vas croire que je t'en veux personnellement, c'est pas la première fois que je réagis négativement à un tes messages, je ne vais pas m'excuser, le débat est ouvert, le forum sert aussi à ça.
Revenir en haut Aller en bas
Roxy85



Messages : 34
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 40
Localisation : Pays de la Poire

MessageSujet: Re: Article féministe   Jeu 2 Avr - 13:49

ilsa...tu sors et ferme la porte dernière toi.... :fessée!:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
minipoussin



Messages : 724
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: Article féministe   Jeu 2 Avr - 15:58

La prostitution, les arrangements de mariage etc. ont toujours été, à la base, créé par le décalage économique entres hommes et femmes.

Les arguments sortis par Ilsa ne font que démontrer le "problème" : les femmes sont réduites à leurs corps, leur sexe et n'ont de pouvoir qu'en le marchandant auprès de ceux qui ont la position sociale et les moyens nécessaires pour se les procurer.
C'est cette position terriblement enviable de "marchandise" qui est ici considérée comme "avoir tout le pouvoir" (non mais LOL quoi clown )

Sans compter que toutes les femmes ne sont pas égales en tant que "marchandise consommable" ... il y en a des plus ou moins fraîches, des plus ou moins appétissantes aux yeux des maîtres potentiels.

Yes, tu peux être jeune, mignonne et fraîche et passer au travers de certaines situations avec un joli sourire ... mais ça ne te fera pas avoir une promotion. Pour ça , il vaut mieux être un mec quoi qu'il arrive ( beau gosse et viril ... la beauté aide qu'on soit un homme ou une femme, il ne faut pas se leurrer ... sauf qu'un mec moche, on pourra toujours lui reconnaître des capacités professionnelles ou intellectuelles valorisantes...une femme moche, c'est juste un rebus de la société )

L'éducation des filles veut que les femmes ne veulent pas être des "putes" ou des "salopes" , l'éducation fait que les hommes sont valorisés par leur nombre de conquêtes mais n'épouseront pas une "salope" .... voilà le fond du problème entre l'offre et la demande sexuelle et elle a été créé par ... les hommes, pour contrôler la sexualité des femmes, qui les effrayaient.
Bon, c'était intéressant tant qu'ils avaient droit de cuissage sur les femmes de petite condition, ou que le viol d'une femme était monnaie courante et jamais puni ( les femmes, si elles sont des objets sexuels, c'est de leur faute, c'était bien l'idée....les hommes ne savent pas contrôler leur sexualité, c'est toujours la belle idée ancestrale toujours en vigueur de nos jours ).

Et bien je trouve que toutes ces idées sont insultantes, pour les hommes comme pour les femmes.
Je suis pour l'égalité, l'éducation et l'épanouissement sans contrainte des petites filles et des petits garçons ... je suis pour que les filles puissent être autre chose qu'un sexe ou un ventre ambulant, et que leur valeur ne dépende plus de leur âge ou de leur coïncidence avec les critères de beauté en vigueur.
Je suis pour qu'on donne le droit aux garçons de s'intéresser à leur vie intérieure sans que l'on utilise des termes féminisés en terme d'insulte ( fillette, femmelette ) ou des termes homophobes ( occupation de pd , de tapette etc. )

Bref, il y a bien un mouvement masculiniste en France ( Zemmour et consort, notamment les fameux pères de famille qui sont montés sur des grues pour dénoncer le fait qu'ils ne pouvaient plus voir leur enfants alors qu'ils avaient été éloignés pour violence ... ) mais la France n'a pas besoin de masculinistes. La merde est tellement imprégnée dans les esprits que les femmes sont souvent leurs meilleures ennemies, soit disant défendant la cause des "pauvres hommes" mais ne faisant que desservir autant les uns que les autres.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://confidentielles.lightbb.com/forum
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Article féministe   Jeu 2 Avr - 20:59

Il y a beaucoup de paranoia les filles, non désolée je n'arrive pas à voir de vrais comportements anti-femmes dans notre société (à part les lourdeaux de rue, parce qu'ils viennent de pays où on leur fait croire que la femme occidentale est une dépravée qui ne demande que ça, mais une fois de plus c'est une histoire de culture, vivement que ça se tasse). Perso je ne vois QUE des avantages à être une femme.

Pour le boulot heu...je vois autant de femmes que d'hommes dans les postes à responsabilité, la seule chose sur laquelle on est biaisées comme je disais, c'est la possibilité d'une grossesse qui effraie, à juste titre hélas car selon certains boulots parfois c'est congé maladie dès le premier mois :/

Mais sinon les filles, vous avez un souci avec le sexe? L'amour en couple c'est beau, mais la sexualité en général même avec des amis ou des inconnus c'est quelque chose de formidable, ça n'a pas moins de valeur. Vous ne pouvez pas traiter une fille de salope parce qu'elle profite de son corps, là pour le coup avouez ça fait mégère un peu ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Article féministe   Jeu 2 Avr - 21:12

Hum...as-tu lu ce qu'on a écrit ou pas?
Alors déjà "(à part les lourdeaux de rue, parce qu'ils viennent de pays où on leur fait croire que la femme occidentale est une dépravée qui ne demande que ça, mais une fois de plus c'est une histoire de culture, vivement que ça se tasse)" ça c'est raciste!!!!! Et FAUX! là j'ai vraiment plus de patience, on s'efforce de répondre et tu passes complètement à côté!
Je sais plus quoi dire! et le pire dans tout ça c'est que c'est toi qui a amené certains arguments, et là en fait t'es en train de le faire à l'envers et de dire "oh bah dis donc vous être drôlement coincées par ici"
Non mais lol!
Relis!
Revenir en haut Aller en bas
minipoussin



Messages : 724
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: Article féministe   Jeu 2 Avr - 21:13

Je pense surtout que c'est pas des œillères que tu as aux yeux, ce sont des paravents.

Je passe sur les propos racistes ( genre, le harcèlement de rue et les remarques perpétuelles ça ne vient que de personnes d'origines étrangères )

Le plafond de verre, on doit être nombreuses à l'avoir fantasmé ... même les fameux stats que tu affectionnes particulièrement sont là pour prouver que les postes de pouvoir sont très majoritairement occupés par des hommes.

Ca n'a rien à voir avec le fait de se sentir mal en tant que femme tout court.

Quant à la sexualité, je pense que tu n'as simplement pas compris ce qui a été expliqué. Tu sembles faire une grosse fixette sur le sujet d'ailleurs.
On s'en fout nous que tu couches avec x ou y quand bon te semble. Ce qui pose problème, c'est le regard que la société peut avoir sur certains comportements féminins.
Tu vis dans un microcosme protégé ? ( en Alsace j'en doute... ) ben tu as bien de la chance si tu t'en sors sans étiquette sur le front.
Perso , je m'en fous du pouvoir que mon sexe peut avoir sur la gente masculine. C'est bien ce qu'on reproche généralement aux lesbiennes : je m'en tape , je fais sans, j'ai pas besoin de ... ( mec ).
Les hommes de mon entourage sont des hommes qui sont là parce que je les AIME, pas en tant que paire de couilles ambulantes, ou pas pour leur portefeuille ... parce que ce sont des personnes que j'aime.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://confidentielles.lightbb.com/forum
Starbuck



Messages : 125
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 38
Localisation : 62

MessageSujet: Re: Article féministe   Jeu 2 Avr - 21:28

C'est juste de la grosse provoc, laissez tomber les filles de toute façon son compte vient d'être supprimé apparemment Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velvet



Messages : 129
Date d'inscription : 11/04/2015
Age : 24
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: Article féministe   Mer 20 Mai - 14:26

Bon je crois que vous avez très bien répondu à cette personne, je vais donc m'abstenir.

Pour ce qui est de ton article, je le trouve particulièrement intéressant. Parce que j'ai eut le même cheminement de pensée que cette femme. Je ne me suis rendue compte que récemment que j'étais pétrie de préjugés et d'idées préconçues par la société. Et qu'on est nourrit à ça toute notre vie.

c'est réellement un bain social et culturel, qui fait que tout nous semble normal, et qu'il n'y a pas à se plaindre. Certes, nous avons beaucoup plus de droits que dans d'autres pays, mais à côté de ça, il y a toujours moyen d'avancer plus!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mori-no-kurage.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Article féministe   Mer 24 Juin - 10:52

Merci pour ce très bel article.
Élevée par des parents féministes, je me considère féministe depuis plusieurs années (depuis que je m'intéresse explicitement au statut des femmes par rapport à celui des hommes en fait). J'ai rarement pensé que les combats féministes étaient excessifs. Mais je n'avais aucun argument face à ceux qui traitent les féministes d'extrémistes.
Et puis, j'ai réalisé que si on voulait une égalité homme - femme à tous les niveaux, il fallait changer même les choses qui paraissent futiles, comme le mademoiselle/madame. Et c'est en changeant détail par détail que le changement global va apparaître.
Le problème est qu'on vit dans une société genrée remplie de stéréotypes. On baigne dans les clichés depuis notre naissance, et cela contribue au sexisme ambiant sans que les gens s'en rendent compte.
Il y a une semaine de cela, une collègue orthophoniste a partagé son désarroi sur un groupe Facebook de critiques de matériel. On venait de recevoir une publicité pour un jeu "la princesse et le chevalier", où il était écrit noir sur blanc que le côté violet du plateau (et la princesse) était le côté fille, et le côté bleu avec le chevalier le côté garçon. Beaucoup de collègues se sont indignées, mais quelques unes ne comprenaient pas pourquoi, en avançant le fait que les enfants étaient libres de choisir leur côté du plateau. Alors, quel intérêt de mentionner fille/garçon, déjà ? Et un deuxième "argument" était celui que les filles choisissent "naturellement" le rose et les princesses (en majorité) et les garçons le bleu et les chevaliers. Sauf qu'en réalité il ne s'agit pas d'un choix. Ils sont conditionnés depuis leur naissance à aimer des choses genrées. Combien de fois on peut entendre "ah mais j'ai aucun problème à ce que ma fille joue à des jeux de garçon" (ou l'inverse, mais c'est plus rare). Il n'y a PAS de jeux de garçons ou de jeux de filles. Il y a des jeux, point.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Article féministe   Aujourd'hui à 5:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Article féministe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BB écrit au Figaro Madame, l'article puant de Pure People !
» Un bel article de journal
» Pour poster un article de presse
» article : exclusif ou diversification
» article 21 avril Journal de Québec

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde est Lesbien :: Le café du coin :: Discussion générale-
Sauter vers: