AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» Voyage vers l'Étrange.
Aujourd'hui à 4:14 par Karolinah

» Les lieux publics interdits aux femmes ... Et quoi encore ?
Aujourd'hui à 3:58 par Karolinah

» A quoi penses-tu ?
Aujourd'hui à 0:26 par Alma34

» Vos citations du moment
Hier à 23:35 par Fred'

» Ça ou ça ?
Hier à 23:24 par renarde

» Couple Libre
Hier à 22:32 par AnneB

» Qu'écoutez vous en ce moment ?
Hier à 21:58 par Fred'

» Que lisez-vous en ce moment?
Hier à 21:58 par AnneB

» Si tu étais ?
Hier à 21:49 par popkorn

Mots-clés
vidéo amour vous lesbien ebook fois première récit kyss love image service rennes saison kelysa DRAGUE Adèle belle votre lesbienne film écoutez jour films girl femme
Sondage

Partagez | 
 

 j'ai la niake !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
emilieopsire



Messages : 174
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 49

MessageSujet: j'ai la niake !   Dim 25 Oct - 10:41

Un texte issu d'un petit livre en construction pour les ados
Texte imaginatif...

J'AI LA NIAKE !


Parce que j'étais un enfant de l'assistance publique, de père inconnu et d'une maman m'ayant abandonné, ma vie était fichue ? Parce que mon épouse eut, elle aussi des déboires dramatiques dans son enfance, ils nous étaient impossible de pouvoir nous aimer et parcourir ensemble notre chemin ?

Et bien non ! Notre parcours le prouve et si vous saviez comme nous en sommes fiers !

Je vais vous relater ma carrière professionnelle.

Pour avoir donc connu la souffrance très tôt je pense, cela développe en nous une rage phénoménale que les gens "normaux" n'ont pas, et une envie de réussir malgré tout, dépassant parfois la raison. Tant mieux ! Un pari à soi-même peut-être, un pari pour prouver aux autres, éventuellement à ceux qui nous ont enfoncés, que l'on peut grimper les marches de la réussite, nous aussi !!!

J'ai volé pour manger, j'ai volé pour tricher. J'étais un gamin perdu sur le chemin tortueux de la vie qui commença mal pour moi. J'aurai pu me laisser aller, devenir un véritable voyou, sombrer dans l'alcool ou autres artifices, où on m'aurait trouvé tout de même, des circonstances atténuantes....

Et bien non ! Je n'ai pas voulu de cette vie là et je me suis battu comme un lion.

J'ai commencé avec rien ! Pas un sou, pas un soutien de quiconque, pas un seul bien.

Rien !

A l'issue de la 5ème, j'ai voulu me diriger vers la mécanique. Une véritable passion. J'ai passé mon C.A.P. et tout aussitôt je trouvais un emploi. C'est dans celui-ci que je me suis épanouie. Très vite, les pannes n'avaient pas de secret pour moi. Aussi, je fus repéré par mon employeur qui n'hésita pas à me former davantage en m'envoyant en stage. J'avais une soif d'apprendre et de me perfectionner encore, d'autant que mon niveau scolaire à la base était faible. Il m'a fallut donc, apprendre, apprendre, apprendre... Il me manquait en effet, beaucoup de théories en tous genres. Toutes ces formations m'ont permises de développer tous mes sens, non encore exploités. Ce n'était pas facile d'apprendre, avec mon niveau si bas, mais je l'ai fait ! J'ai pautassé comme on dit. Donc, d‘année en année, j'ai gravi les échelons et fini par être Chef d'Atelier.

Quel parcours n'est-ce pas ? Parti de rien, je vous le rappelle. C'est donc possible !

Je remercie pour l'occasion mon épouse qui m'a toujours épaulé dans nos projets et cru en moi. Elle m’a secoué aussi lorsque je buttais sur telle ou telle leçon à apprendre. Sans elle, je l'avoue aussi, mon chemin aurait été plus sinueux, je pense. Merci ma chérie. Elle est toute mon énergie. Je puise en elle l'amour qu'elle me donne, mon "carburant", pour faire avancer la machine...

Mais à l'approche de la quarantaine, je devais prendre une décision. Terminer ma carrière en restant Chef ou gravir encore une étape supplémentaire. Pas facile, ce choix. Après mûres réflexions avec mon épouse, j'ai décidé donc de reprendre un garage automobile pour en être le Chef d'entreprise. Combien de doutes ai-je eu ? En suis-je capable ? Vais-je réussir ? Des craintes montaient en moi mais une petite lumière me disait qu'il fallait le faire ! Alors, j'ai foncé là encore. Pas seul cette fois. Je me suis entouré de gens compétents (comptable, banque) pour mettre de mon côté, toutes les chances et me suis lancé.

Cela ne fut pas simple. Pour se mettre à son compte, il faut une niake d'enfer comme disent les jeunes. C'est un véritable parcours du combattant. Il faut y croire et se lancer dans le projet comme un fou. Chose que nous avons faites....

Aujourd'hui, après 3 ans de dures labeurs, mon entreprise se fructifie d'année en année. J'ai deux mécanos pour me seconder et j'ai même embauché mon fils pour la partie plus administrative, qui j'espère reprendra le garage plus tard.... En atelier Carrosserie, j'ai également deux compagnons qui travaillent pour moi. Je suis heureux dans mon emploi.

Bilan de ce parcours : une fierté de se dire, que malgré un mauvais départ dans la vie, on est en droit de pouvoir réussir si on le veut vraiment. Cela n'a pas été simple. Nous avons rencontré de nombreuses difficultés mais jamais nous avons baissé les bras. Je me rappelle un jour, à l'occasion d'un entretien pour obtenir un prêt, le banquier nous demandait ce que nous avions comme garantie. Ah ces garanties qui freinent l'innovation... A sa grande surprise et par provocation je lui ai répondu : "Aucune garantie, si ce n'est la tête de ma femme qui excelle dans toute la partie administrative et financière et moi, de l'huile de coude !" De l'huile de coude, les jeunes, c'est de la force dans les bras et du courage pour aller bosser.. Il fut abasourdit par cette réponse quelque peu naïve mais cela lui prouva toute la motivation que nous avions pour notre projet et il nous a fait confiance. Heureusement qu'il existe aussi des Hommes qui ne sont pas que des financiers et qui ont un bon instinct.

Bilan de ce parcours encore : Il y a quinze jours, on vient de réaliser le rêve de notre vie. Nous avons revendu notre petite maison pour en acquérir une autre plus belle et spacieuse sur un immense terrain agrémenté de pins autour d'un champs de lavande. Quelle fierté là encore, si vous saviez. Le p'tit mec de l'assistance publique à qui on ne donnait pas cher de sa vie, a réussi ! Le p'tit mec de l'assistance publique a réussi dans la vie et a réussi sa vie !

Alors, à ceux qui n'ont pas d'espoir ou qui n'en n'ont plus, je le hurle, que tout est possible quand on le veut !

Foncez sans vous retourner. Laissez derrière vous, ce passé qui peut vous ronger et ne regardez que DEVANT !

Faites vos études les gamins, bossez comme des fous et vous réussirez, c’est obligé ! Demain, j'espère, vous raconterez votre histoire....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
j'ai la niake !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde est Lesbien :: Zone de partage :: Créations-
Sauter vers: