AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» test-questionnaire-styles-d-humour.jpg
Aujourd'hui à 21:03 par Prunetille

» suite logique
Aujourd'hui à 21:00 par popkorn

» Qu'écoutez vous en ce moment ?
Aujourd'hui à 20:56 par ArielPink

» A quoi penses-tu ?
Aujourd'hui à 20:52 par renarde

» Horloge baragouineuse
Aujourd'hui à 20:44 par Prunetille

» Qui est la suivante ???
Aujourd'hui à 19:59 par Tweety162002

» Photos by Ambrose
Aujourd'hui à 19:57 par Lizzie83

» Dernière lettre du mot = première du suivant
Aujourd'hui à 19:55 par Lizzie83

» Là je sèche ... un titre ? ... Ma vie ..
Aujourd'hui à 19:54 par Lizzie83

Mots-clés
récit première Adèle image saison service film kyss films vidéo jour vous belle kelysa femme lesbienne love ebook girl votre lesbien fois rennes écoutez DRAGUE amour
Sondage

Partagez | 
 

 Mon premier livre qui s'intitule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
emilieopsire



Messages : 174
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 49

MessageSujet: Mon premier livre qui s'intitule   Sam 7 Nov 2015 - 6:37

30 ans de mensonges...

synopsis :

Ceci est mon histoire, tu ouvres ce livre et qui que tu sois, je te souhaite la bienvenue, tu es peut-être adolescent et tu as des potes qui t' attendent sur mns, tu es femme au foyer mariée et heureuse, tu es active, surbookée ou retraitée dynamique, tu es homosexuelle et tu te sens incomprise, tu es un homme, une femme sans problème apparent avec des idées bien tranchées, tu es une étudiante dans le doute de qui tu es, qui tu veux devenir, pleine d' interrogations sur ton avenir, tu es homophobe par ignorance ou par conviction personnelle, tu connais un ami homosexuel, tu as une sœur peut-être homosexuelle, un cousin, tu es grand-mère, tu es maman d’homosexuel (les), papa... ....Ce livre est pour toi.... Je ne sais pas qui tu es mais je sais que tu peux en lisant mon histoire influer sur ta propre histoire ou celles d’autres  personnes et pour cela, je te dis merci à l' avance.... tu comprendras pourquoi au fil de ces pages. Viens, entre dans mon salon avec les autres, installe-toi, mets toi à l’aise, je vais te raconter ma réelle et terrible histoire…
L’homophobie existe dans notre monde depuis toujours. Et malgré l’évolution de la société au fil des siècles, cette forme de ségrégation continue à perdurer, ses victimes attendant désespérément que l’humanité gagne en sagesse et en tolérance. Mais on est tous un jour ou l’autre  la bête noire  de quelqu’un !
A 36 ans, j’étais mariée, maman tranquille, épouse sage, femme… qu’elle femme étais-je ?
L’étais-je seulement ?
J’étais malade aussi…
C’est alors  qu’un baiser de jeune fille commença à semer le doute, ou plutôt le confirmer... C’est Elle qui bouleversa ma Vie, c’est Elle à qui, en écrivant ce livre, je rends hommage.
Pourquoi ? Parce qu’elle me révéla… Je ne l’ai pas compris sur le coup et nous avons essuyé de nombreuses disputes mais… mois après mois, année après année… elle avait raison la petite… Je dis la petite, car elle avait 20 ans !
Comment  ce baiser  est-il arrivé dans ma vie ? Comment ce baiser de femme à femme a-t-il fait frémir mon être intérieur, à en tomber par la suite, malade, à crever sur mon canapé dans mes silences si sourds ? Dans ma culpabilité d’être « ça » !
HO-MO-SEXU-ELLE, LESBIENNE, GOUINE. Le « ça », c’est une honte qui vous transperce au début. la honte dès le commencement de mon parcours. C’est contre cela que je vais me battre en me racontant dans ce livre. Ouvrir les consciences : l’homosexualité ne doit pas être une honte.
Il  fut si long ce parcours et je fus si seule…  Enormément de douleurs ! Qui pouvait s’en douter ? Emilie la dynamique, la battante, le sourire aux lèvres chaque jour…
Mais qui a idée de cela ? Mais qui imagine cette souffrance d’être « différente » (terme sur lequel je reviendrai également tout au long du livre), cette souffrance de ne pas avoir le sentiment d’avoir une identité sexuelle ? Mais qui imagine ce grand bouleversement quand on fut mariée de si longues années et mère de deux enfants ?
Je souhaite que les jeunes de notre société s’y retrouvent ainsi que toutes ces femmes  fantasmant sur la Femme dans le secret de leur âme et de leur corps, à celles qui ont des liaisons extraconjugales, parce que c’est plus fort qu’elles, elles aiment les femmes ! (Et inversement pour les hommes). Elles sont attirées, elles vibrent, elles le ressentent à leur premier contact. Ce sont elles trompées comme moi ? Durant de si longues années ? Est-ce un passage, un accident de parcours, une attaque microbienne dont le traitement n’a pas encore été trouvé ? ?
Au nom de l’Amour, au nom de la vérité, au nom du respect de vous-même, allez jusqu’au bout du chemin déroulé pour vous, ici. Prenez ma main, je vous emmène à la découverte du parcours si douloureux qui a été le mien,  de la petite fille à la maman, des maladies au  divorce pour arriver à l’éclosion d’une petite fleur qui s’appelle : «Jolicoeurdeschamps ». J’adore ce petit surnom. Une véritable naissance, d’un MOI INTERIEUR, enfoui, refoulé, puis admis enfin ! Avec toute la souffrance imposée par cette étrange et presqu’invincible machine qu’on appelle « la société »
Avez-vous idée du désordre que représente la découverte de son homosexualité lorsqu’on est mariée et maman ?
Avez-vous idée de la honte que l’on peut ressentir en prenant conscience de son homosexualité  à 36 ans, de la culpabilité poignante qui nous saisi puisque la seule issue possible est le déni de soi ou la souffrance assénée à  ceux que nous aimons ?
Avez-vous idée de ce que c’est d’être obligée de mentir pour comprendre, se trouver dans un corps qui ne s’appartient pas ?
Avez-vous idée de ces années de maladie à crever en silence sur un canapé ? A continuer de sourire… Avez-vous idée de ce qu’est la maladie et  d’en engendrer d’autres parce que votre corps exprime la vérité de toutes les manières à sa disposition jusqu’à ce que votre esprit l’accepte enfin ou en meure.
Mais avez-vous idée de la somme de courage nécessaire pour avancer encore et encore, chaque jour ?
Mais avez-vous idée ?????

Au nom de l’Amour, ouvrez vos cœurs,
Au nom de l’Amour, enlevez vos œillères,
Au nom de l’Amour, aimez nous, aimez vos enfants homosexuels, vos enfants, tout simplement, nos enfants aussi…
Au nom de l’Amour, changez votre regard et ne cherchez pas à nous changer. C’est en nous, tout au fond de nos tripes, apprenez à nous connaître avant de juger.
Comment puis- je vous hurler cette violence d’être MOI aujourd’hui ? Ce bonheur…enfin
Comment dois je écrire, décrire, ce fantastique voyage vers la Femme que j’ai entamé depuis 6 ans ?
Ai-je le droit de vous conter enfin le vrai bonheur parce que je vis avec ma femme ? Comparaison pouvant être faite, il était d’une évidence que ma vie était avec une femme, en l’occurrence la mienne et non un homme même s’il m’a rendue heureuse pour différentes raisons et offert deux merveilleux enfants qui sont le fruit d’un Amour vrai ?
Ai-je le droit de crier que je vais bien aujourd’hui ?
………………………………………………..


CONCLUSION
Ce récit je le veux pour tous ces adolescents qui pensent au suicide quand ils découvrent leur attirance envers le même sexe. Rappelons tout de même que 10 % des suicides chez les adolescents viennent du fait qu’ils se découvrent homosexuels ! Incroyable non ? Alors ? Si marginale que cela l’homosexualité ? Qui existe depuis la nuit des temps? N’est-il pas grand temps d’en parler davantage? Sachant que des millions encore ne sont pas répertoriés dans les statistiques... je souhaite qu’ils assument le plus rapidement possible pour ne pas faire comme moi : rentrer dans le moule de la société et en arriver au divorce après...
Une peur pour le renouvellement de la race ? Je
souris... non, aucune inquiétude, il y aura toujours des hétérosexuels ! Rassurez-vous.
Ce récit je le veux aussi pour lutter contre l’homophobie. En effet, peut-être qu’un témoignage authentique, sans tabou permettra aux plus réfractaires de comprendre, de réaliser que l’homosexualité n’est pas un choix ! Elle se subit, elle engendre souffrance déjà ! Nous restons des êtres humains qui méritons de vivre heureux comme les autres, sans avoir à se cacher, sans avoir peur surtout. On nous tue encore dans certains pays ! Il faut que cela cesse !
Ce récit je le destine également à tous ces parents qui se culpabilisent. Qu’ai-je fait ou n’ai-je pas fait pour qu’il soit homosexuel ? NON ! Rien de tout cela ! C’est en NOUS et vous n’y êtes pour rien.
………
Ce sont ma femme et mon fils qui m’ont poussée à écrire ce livre. Ils croient en moi ! Un jour, Pierre du haut de ses 14 ans me dit : « C’est bien beau d’écrire des livres, mais si tu les laisses dans ton ordinateur... » Parce-que en effet, j’en ai d’autres en attente. Mais là, il me touche considérablement. C’est mon petit bonhomme qui me pousse à raconter notre histoire. N’est-ce pas formidable ? N’a-t-il pas envie lui aussi d’y faire passer peut-être un message ? Et ce n’est qu’un enfant... mais justement, ne faut-il pas y réfléchir ? C’est ma fille, Marie la première qui a répondu au questionnaire en toute liberté. Merci les enfants. Merci d’avoir voulu vous impliquer, je suis si fière de vous.
C’est donc à eux, la prunelle de mes yeux, que je laisse le soin de clôturer ce témoignage. A travers leurs dires, vous comprendrez comme une évidence aujourd’hui, qu’il est grand tant temps que nous évoluions tous et assez rapidement sur cette question des droits et libertés des homosexuels pour enterrer très vite toutes ces souffrances du regard porté sur nous, du rejet, du jugement...
Cette liberté, cette égalité à pouvoir vivre librement son homosexualité le plus tôt possible éviterait bien plus tard à des situations de divorces, très nombreuses, très douloureuses et encore tabous malheureusement par rapport à cela.
QUESTIONNAIRE AUX ENFANTS


Tu peux le trouver ici :

http://www.thebookedition.com/30-ans-de-mensonges-de-emilie-opsire-p-91995.html
Un livre à offrir pour celles et ceux qui n'arrivent pas à assumer leur homosexualité, à celles et ceux qui sont homophobes, à celles et ceux qui furent mariés comme moi avant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumno



Messages : 1102
Date d'inscription : 24/02/2015
Age : 20
Localisation : Sur les routes de France

MessageSujet: Re: Mon premier livre qui s'intitule   Sam 27 Fév 2016 - 19:52

Ça donne envie de le lire !
Tu as réussie à en vendre quelques exemplaires ?

L'anecdote sur ton fils m'a fait sourire, moi aussi il faudrait que je m'occupe de mes histoires qui trainent dans mes cahiers et que je n'ai jamais finit Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emilieopsire



Messages : 174
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 49

MessageSujet: Re: Mon premier livre qui s'intitule   Dim 28 Fév 2016 - 6:15

Bonjour Yumno,

Oui oui j'en vends et j'ai en général un bon retour mail.
http://www.thebookedition.com/30-ans-de-mensonges-de-emilie-opsire-p-91995.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninie17



Messages : 735
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 42

MessageSujet: Re: Mon premier livre qui s'intitule   Dim 28 Fév 2016 - 10:01

Je vais l acheter est il dispo a la fnac ou juste par correspondance?merci en tt cas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emilieopsire



Messages : 174
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 49

MessageSujet: Re: Mon premier livre qui s'intitule   Dim 28 Fév 2016 - 11:12

il n'est disponible que sur le lien que j'ai pu mettre.

j'espère qu'il vous fera du bien....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumno



Messages : 1102
Date d'inscription : 24/02/2015
Age : 20
Localisation : Sur les routes de France

MessageSujet: Re: Mon premier livre qui s'intitule   Dim 28 Fév 2016 - 11:31

On doit se sentir libérer de terminer un livre non ?
Je me suis toujours posé la question parce que quand on écrit il arrive souvent d'avoir la peur "de la feuille blanche" mais personnellement je pense qu'inconsciemment j'ai peur de finir une histoire , comme si après tout allait s'arrêter, que mon esprit serait vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emilieopsire



Messages : 174
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 49

MessageSujet: Re: Mon premier livre qui s'intitule   Dim 28 Fév 2016 - 17:59

oui on se sent RENAITRE totalement.
C'est bon de lâcher toutes ses émotions, d'écrire ce qui n'arrive pas à sortir par la parole...
ça fait un bien fouuuuuuuuuuuu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon premier livre qui s'intitule   Aujourd'hui à 21:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon premier livre qui s'intitule
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le premier livre illustré de mes petits enfants
» Livres, Methodes... pour apprende le Polonais chez soi :)
» Le premier livre grand public sur la mésothérapie
» Premières lectures
» A quel age vos enfants ont lu leur premier "vrai" livre?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde est Lesbien :: Zone de partage :: Créations-
Sauter vers: