AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Vous souvenez-vous des signes avant-coureurs de votre homosexualité?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
AngriePin

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 07/11/2016
Age : 16

MessageSujet: Re: Vous souvenez-vous des signes avant-coureurs de votre homosexualité?   Mar 8 Nov - 18:02

Il y avait tant de signes avant coureurs quand j'y repense, mais qui sur le moment ne m'avait pas fait plus réagir que cela. Le tout premier, je pense, c'est que j'ai toujours aimé le corps féminin, le dessiner, l'admirer. Je trouvais les femmes plus agées que moi très douces, elles me passionnaient. Je me souviens avoir été prise d'une passion folle pour une prof au collège. Puis, ensuite j'ai vu La Vie d'Adèle parce que ce film m'intriguait, trouvant l'amour de deux femmes magnifique, j'ai enchaîné les films traitant de ce sujet. Sans m'en rendre compte, bien sûr. Je pensais juste "découvrir" un nouveau genre de cinéma. Je me disais que ça enrichirait mes connaissances ! Puis je me suis coupé les cheveux, sûrement comme pour m'identifier au portrait type de la lesbienne, je suis devenue un vrai mec. Puis il y avait cette fille, je la connaissais depuis 2 ans mais je vouais mes journées à elle, j'étais folle d'elle. J'admirais les filles, mais en réalité c'était bien plus qu'une admiration. Je passais mon temps à dessiner des femmes, les observer, rêver d'elles, vouloir être proche de mes amiEs. Puis finalment, en seconde je me suis réellement rendu compte de tout ça, car j'ai eu ma première véritable copine. Mais avant, j'étais totalement aveugle et je ne pensais absolument pas à ce que cela signifiait vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous souvenez-vous des signes avant-coureurs de votre homosexualité?   Mar 29 Nov - 13:15

Non. Pas de signe avant coureur pour moi parce que "Du plus loin, que me revienne, l´ombre de mes amours anciennes", j'ai toujours aimé les femmes, je crois. Dès la maternité, je suis sûre que je suis tombée amoureuse de la gentille infirmière... C'est dire !
Revenir en haut Aller en bas
Angie37

avatar

Messages : 2421
Date d'inscription : 24/08/2015
Age : 47

MessageSujet: Re: Vous souvenez-vous des signes avant-coureurs de votre homosexualité?   Jeu 1 Déc - 19:50

J'ai toujours été attirée par les femmes et ma vie a collé à mon apparence jusqu'au jour ou je me suis rendue compte de mon erreur et ai décidé de corriger. Aujourd'ui je suis une "jeune" femme qui aime toujours les femmes, qui n'a aucun doute sur son orientation mais qui a perdu tant de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
heyjude45

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 01/12/2016
Age : 17

MessageSujet: Re: Vous souvenez-vous des signes avant-coureurs de votre homosexualité?   Jeu 1 Déc - 20:49

Salut tout le monde ! Bonjour
désolé je suis un peu perdue sur ce forum, c'est la première fois que je l'utilise..
Où peut on poser des questions sur ce forum ? Rougis
merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jodie75

avatar

Messages : 556
Date d'inscription : 04/09/2016
Age : 42

MessageSujet: Re: Vous souvenez-vous des signes avant-coureurs de votre homosexualité?   Jeu 1 Déc - 22:47

Bonjour Heyjude
Il faut d'abord passer par la case présentation. Tu te décris en quelques lignes, tes passions etc. Puis tu choisis une rubrique dans laquelle tu souhaites écrire. Peut être "à qui tendre la main"? Tu crées ton sujet et c'est parti!

A bientôt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
heyjude45

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 01/12/2016
Age : 17

MessageSujet: Re: Vous souvenez-vous des signes avant-coureurs de votre homosexualité?   Jeu 1 Déc - 23:38

Ca marche Smile merci Jodie75 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolap

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 27/08/2016
Age : 29
Localisation : dinan

MessageSujet: Re: Vous souvenez-vous des signes avant-coureurs de votre homosexualité?   Lun 16 Jan - 22:03

Hello ,

pour ma part les choses on étaient plutôt complexe et confuse , mon premier baiser était avec une
fille j'ai adoré , je n'étais pas attiré par les mecs en général je préféré traîner avec eux , à l'adolescence je suis sortis avec un garçon , puis deux puis trois et cela jusqu’à 23 ans repoussant l'acte le plus tardivement possible me comptant de dire que je ne me sentais pas prête et quand j'ai fini par me laisser aller je n'est pas aimais du tout la première a était mis sur la cause classique , plus de ou trois fois mais rien nada le plat je n'essayé même pas de faire semblant à quoi bon ,sans jamais êtes satisfaite redoutant chaque contact, chaque intimité , puis un jours , j'ai croisé ma nouvelle voisine j'ai eu comme un déclic , je suis tombé sous son charme , peu de temps j'ai appris qu'elle était lesbienne mais déjà prise , j'ai tentais d'ignorer les signes mais des souvenirs , les signes dis avant coureur étaient la depuis toujours je refusai juste de les voir , j'avais embrassé plus d'une fille , étant plus jeune appréciant chaque échange , flatté par les femmes qui me dragué quand d'autre les repoussé , je préférai regardé les femmes quand j'ai décidé dans faire part mes amis mes plus proche deux le voyait comme une évidence , me rappelant quelque anecdote , j'ai fini par admettre que j'étai belle et bien lesbienne mais maintenant je suis face à une famille qui me crois hétéro et cela engendre un blocage .Pour conclure je pense que il y a toujours des signes avant coureur qu'on les voient ou non .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ventisla-tis

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 24/01/2017
Age : 25
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Vous souvenez-vous des signes avant-coureurs de votre homosexualité?   Mar 24 Jan - 1:24

Première réponse pour ma part à un sujet très intéressant...

En fait, depuis mon adolescence, j'ai eu une attirance envers les filles. Une fille que je trouvais très jolie, une autre que j'ai eu envie d'embrasser... je crois que la première fois était devant un film. Deux adolescentes s'embrassent, et j'ai ressenti un mélange de jalousie, d'envie et d'excitation devant cette scène !
Sensation que j'ai retrouvé ensuite avec des séries et des livres traitant du sujet.

Néanmoins, cette attirance ne m'a pas empêché de fréquenter quelques hommes (déni?), et je suis toujours dans une phase de découverte de mes envies, même 10 ans après !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gioia



Messages : 8
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 20

MessageSujet: Re: Vous souvenez-vous des signes avant-coureurs de votre homosexualité?   Dim 26 Fév - 14:50

(excusez moi d'avance pour ce pavé, j'étais un peu trop inspirée xD)

Allez je me lance. C’est ce topic -sur lequel je suis tombée un peu au hasard et que j’ai trouvé très intéressant- qui m’a fait connaître ce forum. Je ne suis jamais sortie avec une fille mais j’ai réaliser assez récemment que j’aimais les femmes.

Petite déjà, quand mes amies ont commencé à s’intéresser aux garçons, à vouloir se faire belle etc, je ne me sentais pas vraiment concernée par leurs discussions et j’ai commencé à m’éloigner d’elles pour jouer avec les garçons. Sans être garçon manqué (et d’ailleurs je ne pense absolument pas que les lesbiennes le soient ou l’aient nécessairement été), disons que j’ai toujours été bien loin du stéréotype de la petite fille qui se déguise en princesse et attend son prince charmant.

Au collège, quand beaucoup de filles commençaient à avoir des petits copains, je me sentais un peu à part, parce que je n’avais même pas un « crush » dont j’aurais pu parler, histoire de me sentir normale. Par contre, j’étais folle d’une de mes profs, j’avais envie d’être avec elle, de lui offrir des cadeaux, j’aurais eu envie de la prendre dans mes bras, je voulais qu’elle me remarque, c’était quelque peu obsessionnel. Jamais pourtant je n’ai imaginé que ça puisse être une attirance plus qu’amicale, et pourtant les sentiments étaient là.

En fin de collège, j’ai embrassé une amie dans le cadre d’un stupide pari d’adolescents. A l’époque, j’étais un peu timide et je passais toujours pour la fille sage, l’intello coincée. On ne m’avait donc pas vraiment attribué de pari, et j’ai moi-même demandé à participer. J’avais envie de voir ce que ça faisait, car je n’avais jamais embrassé personne. J’étais venue avec une amie, et embrasser une fille ne me gênait absolument pas. L’amie en question était clairement hétéro, pour elle ça n’était qu’un jeu. Pourtant, moi j’ai ressenti quelque chose de très fort ce jour-là.

Au lycée, toujours pas de petits copains, toujours aucun désir de regarder les garçons. Par contre, j’étais devenue quelque peu obsessionnelle à propos de quelques actrices. J’aimais les regarder, me repasser en boucle mes scènes préférés, j’avais envie de tout savoir sur elles, et l’idée de ne jamais pouvoir les rencontrer me faisait mal. Un comportement courant d’ado, soit, mais les célébrités en question n’ont toujours été que des femmes.

Toujours au lycée, un garçon adorable et mignon me donne des rendez-vous en dehors du lycée. Je le trouve gentil, je décide d’y aller mais je m’esquive dès que les choses menacent de devenir un peu trop intimes. Rien ne se passe donc. Je finis par l’éviter, et lui finit par m’avouer ses sentiments pour moi par sms. J’étais troublée. Je n’avais jamais été amoureuse, et c’était comme si ma raison me disait « c’est une chance, il est gentil, te correspond en tous points, des gars comme ça, ça ne court pas les rues etc. » Oui mais mon coeur, lui, ne ressentait absolument rien. Alors j’ai encore esquivé, essayant de l’éviter parce que je ne comprenais pas moi-même ce qui me retenait de me jeter dans ses bras. Je me suis inventée des excuses, comme quoi je n’étais pas prête, qu’il fallait attendre un garçon dont je tomberais éperdument amoureuse…

Pourtant les années passent et toujours rien. Je me demandais pourquoi mes amies fantasmaient sur des hommes, et que leurs discussions, les photos qu’elles me montraient me laissaient complètement indifférente. Je me demandais si j’étais normale et me forçais à regarder les garçons, à suivre les autres, à être comme mes amies du même age. En vain.

Assez signifiant également, le fait que jamais je n’ai ressenti l’envie de toucher un garçon, ni même d’en être proche. Par contre, je suis parfois assez tactile avec les filles. Par exemple, un soir, j’étais avec l’une de mes meilleures amies - pour qui pour le coup je ne ressens à priori que de l’amitié malgré mon comportement ambigüe-, et donc nous discutions sur le canapé, super à l’aise l’une avec l’autre, et je lui caressais les cheveux, le visage, sans arrière pensée certes, mais quand même avec un certain plaisir pour ma part …
C’est tout récemment que j’ai eu comme un flash « et si finalement tu étais lesbienne ? » Etrangement je n’y avais jamais pensé, et pourtant ça sonne en moi de plus en plus comme une évidence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mrs.Robot

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 24

MessageSujet: Re: Vous souvenez-vous des signes avant-coureurs de votre homosexualité?   Dim 26 Fév - 22:54

Peut-être que ce n'est que moi, mais cette notion de "signes avant-coureurs" me dérange un peu. Un peu comme lorsqu'on cherche les symptômes d'un trouble que l'on pourrait prévoir à l'avance si on pouvait catégoriser des signes (symptômes) et les classifier.

Était-ce vraiment le signe de votre homosexualité que vous préfériez les jeux de garçon? Est-ce que le signe avant coureur ne pourrait pas être aussi de passer son temps à tripoter ses barbies? Ou que vous n'ayez que des amies et pas des amis? Est-ce que vous n'auriez pas aimé ces jeux, ou ces amies, si vous aviez été hétérosexuelles? Est-ce que l'homosexualité s'étend en dehors de notre attirance sexuelle et transforment nos attirances cinématographiques, amicales ou encore nos loisirs, nos goûts esthétiques ou bien culinaires?

Maintenant que j'ai fait ma fille relou, j'ai compris que j'étais homosexuelle quand j'ai capté que j'aimais les boobs à l'âge où ils rentrent même pas encore dans les mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous souvenez-vous des signes avant-coureurs de votre homosexualité?   Dim 26 Fév - 23:19

Je suis bi, mais j'ai une grosse préférence pour les femmes quand même. J'ai été élevée dans un cercle familial hyper tolérant, un de mes cousins que j'adore est homosexuel (et puis alors, vraiment, le genre de gay où tu le lis sur sa tête Laughing Un personnage de film! Adorable.) du coup, je ne me suis jamais vraiment "posé la question", en fait... quand j'ai ramené une rose le jour de la st valentin, mes parents m'ont demandé "ohhh, qui t'as offert ça?" et j'ai tout naturellement répondu que j'avais une copine depuis des mois, que je n'avais juste pas daigné leur en parler Laughing et je me souviens de la réaction de ma maman, qui m'a faite beaucoup rire à l'époque, et qui me fait toujours sourire maintenant... "oh, j'aurais pas de petits enfants alors? ... Bon, comment elle s'appelle? Elle vit où? Ca fait depuis quand exactement? Elle est gentille au moins? Et elle est comment?" Elle a eu un moment un peu bancal, un peu déçu et puis ça lui est passé quasiment de suite. A l'heure actuelle, elle me remercie de ne pas vouloir de gosse EhEh

Je pense que, même si c'était un amour d'enfant, j'étais "amoureuse" de ma première meilleure amie. Puis j'ai été "amoureuse" de quelques garçons, à l'époque, puis de ma prof d'Espagnol, puis... bon... Laughing Pour le reste, je suis assez d'accord avec Mrs.Robot : j'ai jamais été hyper féminine juste parce que ça me gonfle, je n'ai jamais aimé les "jeux de garçons" parce que je trouvais ça trop violent, je préférais traîner avec les filles parce qu'en général plus douces que les garçons (et j'étais très bisounours, je le suis toujours assez sur certaines choses) ... rien à voir avec mon orientation quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Galila



Messages : 6
Date d'inscription : 28/02/2017
Age : 31
Localisation : Tours

MessageSujet: Topic   Mar 28 Fév - 0:59

Topic génial en effet j'ai lu beaucoup de vos posts et en effet, je n'ai pas du tout capté les signes. Je me pensais bi.
Mon premier coup de coeur fût pour ma prof d'anglais au lycée j'avais 17 ans ( oui banal ), puis je suis sortie avec des garçons, puis deux filles, mais là pression familiale ( un tantinet homophone pour certains ), m'a fais faire 3 bonds en arrière.
Je suis passé de relations en relations avec des hommes, je n'ai jamais réussis à me stabiliser, les femmes me revenaient toujours à l'esprit, je me sentais vide.
Je pensais aussi être frigide avec les hommes
Puis le dernier, m'a ouvert les yeux, je ne le remercierais jamais assez.
Maintenant je me sens enfin moi, même si je n'ai rencontré personne, je me sens libre et moi.
Deux membres de ma familles sont au courant et l'on acceptés sans problèmes, pour le reste c'est pas demain la veille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gioia



Messages : 8
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 20

MessageSujet: Re: Vous souvenez-vous des signes avant-coureurs de votre homosexualité?   Mer 1 Mar - 20:57

Mrs.Robot a écrit:
Peut-être que ce n'est que moi, mais cette notion de "signes avant-coureurs" me dérange un peu. Un peu comme lorsqu'on cherche les symptômes d'un trouble que l'on pourrait prévoir à l'avance si on pouvait catégoriser des signes (symptômes) et les classifier.

Était-ce vraiment le signe de votre homosexualité que vous préfériez les jeux de garçon? Est-ce que le signe avant coureur ne pourrait pas être aussi de passer son temps à tripoter ses barbies? Ou que vous n'ayez que des amies et pas des amis? Est-ce que vous n'auriez pas aimé ces jeux, ou ces amies, si vous aviez été hétérosexuelles? Est-ce que l'homosexualité s'étend en dehors de notre attirance sexuelle et transforment nos attirances cinématographiques, amicales ou encore nos loisirs, nos goûts esthétiques ou bien culinaires?
Je comprends tes réticences. Mais interpréter, chercher à tout comprendre et à tout savoir, n’est-ce pas juste un comportement tout ce qu’il y a de plus humain ? Wink

Bien sûr que l’homosexualité n’est pas un trouble; mais être dans le doute, le déni ou l’incompréhension peut-être perçu de la sorte. Chercher des signes ne serait dans ce cas pas un moyen d’identifier un trouble, mais plutôt de se rassurer en réalisant que notre orientation sexuelle n’est justement pas « un trouble » passager mais une part de notre personnalité, une part qui a toujours été là, avant même que nous en prenions conscience.

Je ne suis ni chercheuse, ni psy ni Dieu, je ne sais pas si l’orientation sexuelle est le fruit du hasard, de la génétique, si elle est déterminée à la naissance ou si elle se forge en grandissant, mais la question est intéressante.

Et si l’orientation sexuelle est inhérente à notre personnalité, et que la personnalité se construit dès la petite enfance, alors nos jeux, nos comportements d’enfant pourraient être révélateurs. D’autant plus que les notions de couple, de sentiments amoureux, de trouver quelqu'un et de fonder une famille etc.. sont si ancrées dans notre société qu’elles ressortent forcément consciemment ou non dans les jeux et comportements des enfants.

Maintenant, je ne sais pas ce que peut signifier tel ou tel jeu ou comportement, et notre interprétation est ici clairement influencée. C’est comme faire une analyse de texte guidée. En sachant ce que l’on cherche, il est facile de trouver. Wink

Donc je comprends que tu aies des doutes sur ces « signes avant-coureurs » et sur la nécessité même de les chercher, puisque tout n’est qu’interprétation. Reste que certains signes sont assez révélateurs, et que se pencher sur son passé peut parfois aider à mieux se connaître et ainsi à mieux s’assumer. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mrs.Robot

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 24

MessageSujet: Re: Vous souvenez-vous des signes avant-coureurs de votre homosexualité?   Jeu 2 Mar - 19:00

@gioia: Je disais plutôt que les signes pointés n'ont pour moi rien à voir avec l'homosexualité et est "pathologisant"... Si j'ai du mal à me projeter dans cette question, c'est parce que l'homosexualité n'est pour moi en rien un trait de personnalité. C'est donner beaucoup trop de place à une simple orientation sexuelle, qui ne définit, elle, en rien une Personne (avec un grand P). L'homosexualité décrit uniquement une orientation sexuelle dont l'attirance sexuelle est portée vers les personnes de même sexe. Si on veut repérer des "signes" d'homosexualité, ils se trouvent donc, pour moi, dans nos attirances sexuelles... et non pas dans nos préférences personnelles, variables d'un individu à l'autre. Qu'une homosexuelle préfère jouer au papa plutôt qu'à la maman, ce n'est pas déceler un signe d'homosexualité. L'humain est tellement complexe que j'ai du mal à me dire qu'un signe qui n'a rien à voir avec l'expression d'une attirance sexuelle peut être l'expression d'une homosexualité. Homosexualité qui est, en soit, une donnée absolument banale et qui n'a rien de si envahissant. C'est, à la limite, se conforter ou se construire socialement à travers le stéréotype de la lesbienne.

Les remarques types : "Ah, lui il est gay parce qu'il aime le rose" ; "Elle c'est une lesbienne parce qu'elle aime le foot" ; "Non mais c'est impossible que tu sois homosexuelle, tu es trop féminine" sont des affirmations qui se reposent sur le même principe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gioia



Messages : 8
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 20

MessageSujet: Re: Vous souvenez-vous des signes avant-coureurs de votre homosexualité?   Jeu 2 Mar - 20:31

@Mrs.Robot : Finalement j'ai l'impression de te rejoindre. Je suis d'accord sur le fait que les ''signes'' pré-adolescence sont en effet très peu pertinents, ce ne sont que de pures interprétations infondées. Lorsque je disais dans mon dernier message que certains signes étaient révélateurs, j'avais en tête des ''signes'' post-adolescence, qui ne sont en y regardant bien que l'expression de l'attirance sexuelle, mais qui ne sont pas forcément tout de suite perçus comme tel. Par exemple, une adolescente peut-être physiquement attirée par quelqu'un sans pour autant être prête mentalement à faire quoi que ce soit. Dans ce cas, la dite-adolescent ne réalise pas forcément que ce qu'elle ressent est une attirance sexuelle parce que lorsqu'on a grandi sans homos dans son entourage, on est facilement formaté à penser que l'attirance ne se produit qu'envers des hommes. Tu vois ce que je veux dire ? Et donc plusieurs années plus tard, lorsque l'on connait son orientation sexuelle, on peut regarder en arrière et reconnaître ces signes avant-coureurs non pas de notre homosexualité mais de la prise de conscience de notre homosexualité. Ca n'a pas forcément d'intérêt de les chercher, mais c'est toujours amusant de faire de petites introspections. Bref, c'est comme ça que je vois ce topic. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous souvenez-vous des signes avant-coureurs de votre homosexualité?   Mar 28 Mar - 17:31

Galila a écrit:

Je suis passé de relations en relations avec des hommes, je n'ai jamais réussis à me stabiliser, les femmes me revenaient toujours à l'esprit, je me sentais vide.
Je pensais aussi être frigide avec les hommes
Puis le dernier, m'a ouvert les yeux, je ne le remercierais jamais assez.


c trois phrases resument ma vie x'D

premier baiser avec une personne, a 14 ans, avec ma meilleure amie, 2 mois a se pecho la bouche des qu'on le pouvait ><'
et apres, je n'ai cessé d'y pensé les 20 années qui ont suivit.
j'ai toujours ete qu'avec des hommes.
j'ai tjrs mis mes envie de femmes sur le dos du fantasme.
a coté de ca, je suis actuellement avec un homme, (qui a hanté mes pensé 15 ans egalement avant de me 'remettre' avec lui) et la .. ce qui c'est passé, je m'y attendais pas ! ah -ah
bah en fait, au bout d'un an, j'me rend compte que meme lui, me fait rien au lit, et que je me comporte avec lui plus comme un pote que l'autre personne de mon couple. et mon coté 'sterile des sentiments amoureux' .. Je comprends mieux ><

35 ans avant d'me reveiller .. pourtant c't plutot clair, je me pensais juste tres ouverte d'esprit  TropChou
voila, ca fait moins d'une semaine que je pense m'etre reveillé, et ca me fait bizarre, tout bizarre. mais en bien !

je crois que j'ai fait un ptit HS ><'
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vous souvenez-vous des signes avant-coureurs de votre homosexualité?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous souvenez-vous des signes avant-coureurs de votre homosexualité?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Vous souvenez-vous de vos quarts à la coupée ?
» Engagez vous, rengagez vous...
» Comment vous maquillez vous a 30ans?
» Vous souvenez-vous de la soupe de 10h à bord ?
» Vous souvenez-vous des sortes de cigarettes à bord ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde est Lesbien :: Le monde est vraiment lesbien...! :: Problématiques LGBT-
Sauter vers: