AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» Partage d'Oeuvres d'Art
Aujourd'hui à 10:01 par annette74

» Qu'écoutez vous en ce moment ?
Aujourd'hui à 9:56 par Leontine

» A quoi penses-tu ?
Aujourd'hui à 9:48 par Leontine

» Les lieux publics interdits aux femmes ... Et quoi encore ?
Aujourd'hui à 9:40 par minipoussin

» Voyage vers l'Étrange.
Aujourd'hui à 4:14 par Karolinah

» Vos citations du moment
Hier à 23:35 par Fred'

» Ça ou ça ?
Hier à 23:24 par renarde

» Couple Libre
Hier à 22:32 par AnneB

» Que lisez-vous en ce moment?
Hier à 21:58 par AnneB

Mots-clés
lesbienne film lesbien vidéo vous récit girl image Adèle écoutez première DRAGUE service love ebook rennes femme films amour belle saison kelysa kyss jour fois votre
Sondage

Partagez | 
 

 Le pardon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lullah



Messages : 712
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 36
Localisation : anywhere, anyway

MessageSujet: Le pardon   Sam 12 Mar - 17:56

Bonjour Bonjour

Je voulais partager avec vous un truc qui vient de me bousiller ma journée Neutral

Je viens de regarder un talk-show américain dans lequel l’invitée était Tisha Campbell (elle a joué dans "ma famille d'abord" pour celles qui connaissent). L’émission parlait du pardon en général (je n’ai pas vu le début) et à un moment donné elle explique comment elle a réussi à pardonner à une personne qui l’avait violée alors qu’elle n’avait que 3ans.
Cette femme doit bien avoir la 40taine et c’est seulement l’année dernière qu’elle a reçu une lettre d’excuse de 3pages de cette personne qui l’avait violée… bref, j’ai été touchée, très touchée par sa capacité à pardonner ce genre choses. D’autant plus touchée quand elle dit que le pardon n’est pas pour les autres, il est pour soi. Que lorsque tu ne pardonnes pas, c’est comme boire du poison et attendre que l’autre meurt. Ceci m’interpelle beaucoup !

Ma journée avait bien commencé, mais je viens seulement de m’apercevoir que je ne sais pas pardonner, ou alors j’ai une mauvaise conception de la notion de pardon… A quoi sait-on qu’on a pardonné ???

Le pardon, qu’est ce que c’est pour vous?

Et vous, vous pardonnez (le mal qu’on vous aurait fait, peu importe la nature du mal) ou pas ? Quels sont vos avis sur la question ? A quoi vous savez que vous avez pardonné ? Comment se sent-on quand on n’a pas pardonné ? Avez-vous l’impression (pour celles qui ont pardonné) d’avoir été libéré de quelque chose, d’etre délestées d’un poids ? Ou, au contraire, pour celles qui ne pardonnent pas de ne pas "avancer", de nourrir votre négativité ? Ou encore le fait de ne pas pardonner vous donne une attitude vengeresse qui booste vos actions pour aller de l’avant ?

Je n'ai pas vu si un topic avait déjà été posté sur ce sujet. désolée si je fais un doublon, mais J'adorerais avoir vos avis TropChou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumno



Messages : 1102
Date d'inscription : 24/02/2015
Age : 20
Localisation : Sur les routes de France

MessageSujet: Re: Le pardon   Sam 12 Mar - 18:41

Et vous, vous pardonnez (le mal qu’on vous aurait fait, peu importe la nature du mal) ou pas ?

Oui , actuellement il n'y a qu'une personne pour qui je ne veux pas pardonner et je sais que je devrai pour mon bien.

Quels sont vos avis sur la question ?
Mon avis à moi , c'est que pour que le monde tourne il faut du bien et du mal, des actions positives et négatives etc , il faut un équilibre.
Je dis pas que je suis content qu'on m'ai fait du mal, je dis juste que c'est arrivé et on ne peut plus le changer, et que ça m'a forcément appris quelque chose.
Et puis je suis surement le Mal de quelqu'un , alors oui sauf execption, je finis par pardonner.

A quoi vous savez que vous avez pardonné ?
Je le sais quand parler de l'événement  ne remue plus le volcan en moi, quand je commence à oublier certain details.
Et quand j'ai trouvé le positif que ça m'a apporté

Comment se sent-on quand on n’a pas pardonné ?
Quand je n'ai pas encore réussi à pardonner je saute sur la moindre occasion pour parler de l'évènement à quelqu'un, ou pour y penser. Je me pose des tas de questions, j'imagine comment ce serait si ce n'était pas arrivé et  ça me rend malade de sentir ma haine.
C'est comme jeter un charbon ardent sur sa cible, on a une chance sur 2 de bruler l'autre mais 100% de chance de nous bruler nous en l'attrapant pour le lancer.

Avez-vous l’impression (pour celles qui ont pardonné) d’avoir été libéré de quelque chose, d’etre délestées d’un poids ?
Oui

Ou, au contraire, pour celles qui ne pardonnent pas de ne pas "avancer", de nourrir votre négativité ? Ou encore le fait de ne pas pardonner vous donne une attitude vengeresse qui booste vos actions pour aller de l’avant ?
Ça me pousse à avancer seulement pour le cas du truc que je ne veux pas pardonner depuis des années mais c'est parce que j'ai battit mon caractère sur cette rage depuis mon enfance.
Et je suis sur qu'un jour pardonner ce truc me fera avancer encore plus vite et plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
minipoussin



Messages : 725
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: Le pardon   Sam 12 Mar - 19:27

Sujet complexe.

Je pense que le pardon, c'est comme la confiance, où le respect ... quelque chose qui a de nombreux paliers, qui se situe entre le sentiment et la démarche cérébrale.

Je crois que "pardonner" dans le sens présenté , c'est avant tout arrêter de SE faire du mal avec les actes dont une autre personne porte la responsabilité. C'est analyser la situation, tout remettre en ordre et parvenir à trouver la paix avec ce qui a été vécu et donc, n'avoir plus aucune raison d'en vouloir à l'autre. Ne pas rester accrochée à la colère , la honte, la culpabilité, le désir de vengeance.

C'est là que je dirais que c'est complexe. Est ce qu'on est forcément une personne qui pardonne tout ou une personne qui ne pardonne rien ? A mon avis, ça dépend des événements, de l'énergie que l'on met pour vivre avec , des moyens qui nous permettent de vivre avec, d'à quel point ça nous pourrit la vie etc.

Je ne sais pas si je suis quelqu'un qui "pardonne" : je sais que je suis quelqu'un qui peut comprendre, quelqu'un qui peut passer au dessus de beaucoup de choses, que je ne cherche pas la vengeance, plutôt la paix ...mais je suis incapable d'oublier ou de passer l'éponge dans le sens " ardoise à zéro" comme je suis incapable d'avoir une confiance aveugle en une tierce personne.

Je crois que cette histoire de pardon, c'est comme dire "je passe au dessus", "je laisse glisser" pour ne plus se faire du mal. A mon niveau, je laisse glisser les choses, mais ça n'est pas pour autant que je n'ai pas quelques échardes qui restent enfoncées de ci de là pour mémoire.

C'est aussi une démarche consciente : je n'ai qu'une vie, j'en suis responsable.

Trop de bons sentiments font de moi une cible ou une proie facile ( donc extrêmement dangereux ), pas assez et c'est l'aigreur ou l'auto dévorage intérieur ( donc mauvais ) ... pardonner, laisser glisser, savoir fermer des portes et passer son chemin, c'est la voie la plus paisible, la plus douce...mais je ne ferme pas les yeux, jamais, parce que si je prends un coup que j'ai déjà reçu, je m'estime responsable au moins en partie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://confidentielles.lightbb.com/forum
taureau



Messages : 1139
Date d'inscription : 15/04/2015
Age : 23
Localisation : nulle part - Nord

MessageSujet: Re: Le pardon   Sam 12 Mar - 19:59

Vaste sujet, qui pour moi présente de nombreux aspects Smile

(Yum, je te pique ta trame ^^)

Et vous, vous pardonnez (le mal qu’on vous aurait fait, peu importe la nature du mal) ou pas ?

Je pardonne au maximum, mais c'est comme un chemin de vie.
Il y a des choses qui pour moi sont faciles à pardonner, et d'autres qui ne le sont pas du tout. Il y a pleins de petites choses que j'ai déjà pardonné, mais il y en a plusieurs (en ce moment même) que je suis incapable de pardonner.Cela dépend des gens et de leurs expériences..; (enfin, c'est mon avis)

Pour moi, pour pardonner il faut voir ce qui nous a fait réagir, le comprendre, avancer sur ces sujets, ce servir de ces expériences pour avancer vis à vis de la vie et de nous meme.

Il y a quelque chose que j'ai appris, et qui peut etre difficile à comprendre ou accepter au début, et qui peut etre vachement compliqué à mettre en place selon les situations : les 5 pardons.

" 1.Je te pardonne
2.Je te demande pardon
3.Je me demande pardon
4.Je me pardonne
5 et j'entends que pour ma partie je suis responsable."
André Siméant

Quels sont vos avis sur la question ?

Je suis du même avis que Yum...
Et pour moi, si on a été atteint, c'est qu'on etait atteignable, et qu'il y a quelque chose en nous sur lequel on a a travailler pour ne plus etre atteint par ces choses. une fois qu'on a réussi a travailler sur ces points, pour moi, le pardon vient tout seul, parce qu'on a plus mal... (attention, je dis pas qu'on oublie, hein?)

A quoi vous savez que vous avez pardonné ?

Je ne me sens plus mal quand j'y pense, je ne suis plus en colère (contre l'autre et/ou moi même), je peux y penser et voir ce que cela m'a appris, je peux y repenser et voir le "décors",  ce qui a fait que j'ai pu être atteinte,

Comment se sent-on quand on n’a pas pardonné ?

Heu... pas bien ^^ mais comment je me sens, personnellement, dépend de la situation en fait...
Par moment, je peux etre pleine de colère, ou triste, après, je trouve qu'il y a plusieurs stades qui consistent en l'acceptation avant de pardonner ^^
Souvent, quand j'ai pas pardonné, je vais repenser à la situation régulièrement, à n'importe quel moment (même  quand y a rien pour m'y faire repenser, ca vient tout seul)

Avez-vous l’impression (pour celles qui ont pardonné) d’avoir été libéré de quelque chose, d’etre délestées d’un poids ?

Oui, même si je ne m'en aperçois pas forcément tout de suite.

Ou, au contraire, pour celles qui ne pardonnent pas de ne pas "avancer", de nourrir votre négativité ? Ou encore le fait de ne pas pardonner vous donne une attitude vengeresse qui booste vos actions pour aller de l’avant ?

Ca peut me faire avancer, avec la colère que je ressens, mais souvent, ca va me freiner.
et je vais me poser les questions du pourquoi je n'arrive pas à pardonner, pourquoi je ne sais pas passer au dessus, comment je peux faire, sur quoi je dois avancer pour pouvoir me libérer de ca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OsAnge



Messages : 509
Date d'inscription : 02/02/2016
Age : 44
Localisation : Maine Et Loire

MessageSujet: Re: Le pardon   Sam 12 Mar - 20:23

Pardonner c'est de ne plus ressentir de colère, de haine, etc, envers soi et "l'autre" ... mais tu n'oublies pas ...

Ne pas oublier ... est ce vraiment "pardonner" ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lullah



Messages : 712
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 36
Localisation : anywhere, anyway

MessageSujet: Re: Le pardon   Sam 12 Mar - 20:24

Yumno, quand tu dis ne pas VOULOIR pardonner cette personne alors que tu devrais, c'est dire que tu pourrais, que tu t'en sens capable, mais que tu maintiens exprès cette colère... pour quoi faire? Je veux dire, à quoi ça te sert de ne pas vouloir pardonner?
J'ai tiqué un peu quand tu dis que tu as conscience d'avoir pardonné quand tu as pu réaliser le positif que ça t'a apporté. Dans le cas de la femme dont je parle, qu'est ce que le fait d'avoir été violée à l'âge de 3ans peut avoir de positif? En disant ça, j'ai un peu conscience de poser une question idiote, mais juste pour dire faut-il qu'il y ait une conséquence positive à tirer d'un acte malveillant pour arriver à pardonner?
Enfin, cette rage sur laquelle tu dis avoir construit ton caractère qui t'a fait avancer jusque là, que deviendra t-elle quand tu auras pardonné?

Mini,
Je me retrouve un peu dans ce que tu es, notamment le fait de savoir comprendre et passer au-dessus sans pour autant parler de pardonner. Mais ceci, pour ma part, ne vaut que pour des "petits maux".  Aujourd'hui, je me rends compte que je ne suis pas quelqu'un qui pardonne, ou tout au moins pas consciemment. En réalité, je ne fais que tourner le dos parce que j'ai autre chose à faire et aussi parce que j'ai honte et je déteste me victimiser. Mais je m'arrange pour ne plus jamais me retrouver dans une situation similaire, preuve que je n'ai pas pardonné.
Et lorsque tu dis "...si je prends un coup que j'ai déjà reçu, je m'estime responsable au moins en ", tu arriverait à te pardonner toi-même et pardonner plus facilement l'autre du fait que tu sentes en partie responsable?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lullah



Messages : 712
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 36
Localisation : anywhere, anyway

MessageSujet: Re: Le pardon   Sam 12 Mar - 20:37

OsAnge a écrit:
Pardonner c'est de ne plus ressentir de colère, de haine, etc, envers soi et "l'autre" ... mais tu n'oublies pas ...

Ne pas oublier ... est ce vraiment "pardonner" ...



je pense qu'il ne faut justement pas oublier pour pardonner. La force du pardon n'est-ce pas de se souvenir de l'offense mais ne plus en être affecté? Parce que sinon c'est comme dire qu'une personne est courageuse alors qu'elle n'a jamais eu peur....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coe



Messages : 28
Date d'inscription : 12/03/2016
Age : 39
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Le pardon   Sam 12 Mar - 20:58

"elle dit que le pardon n’est pas pour les autres, il est pour soi. Que lorsque tu ne pardonnes pas, c’est comme boire du poison et attendre que l’autre meurt. Ceci m’interpelle beaucoup !"

Cela m'interpelle aussi et je crois qu'elle a raison. Après est-ce que tout est pardonnable à l'autre ? Je ne sais pas. Cela doit certainement dépendre de la force de chacun. Pour ma part je crois que l'on peut pardonner à quelqu'un quand on comprend les mécanismes qui l'ont poussé à vous blesser de façon volontaire ou pas d'ailleurs.
Mais on dit dans le langage commun, qu'on ne peut pas pardonner l'impardonnable (un viol par exemple), dans ce type de cas pardonner à l'autre est impossible je pense mais se pardonner oui effectivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pardon   Sam 12 Mar - 20:58

Pardonner c'est apprendre à vivre avec la douleur, comprendre le geste de la personne, et arriver à vivre avec

Perso j'ai pardonné mon agresseur qui m'a envoyé 4 jours à l'hosto sous morphine...
Revenir en haut Aller en bas
Lullah



Messages : 712
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 36
Localisation : anywhere, anyway

MessageSujet: Re: Le pardon   Dim 13 Mar - 0:13

Valou,
Tu as pardonné ton agresseur spontanément parce que tu as "compris son geste" ou parce qu'il t'a demandé pardon?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bymousse



Messages : 71
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 25
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Le pardon   Dim 13 Mar - 0:57

Je suis assez d’accord avec taureau, il y a plusieurs nuance dans le pardon.

Pour moi, le pardon se demande, se donne et il s’accepte. Dans le cas de T. Campbell et à travers ce que tu nous dis, j’ai l’impression qu’elle accepte son pardon mais elle ne pardonne pas. On pourrait dire que je joue sur les mots mais ça n’est pas le cas.
Ce que je retiens quand même de cette histoire c’est qu’en 40 ans, elle aurait pu dire à un moment « je lui pardonne », elle ne l’a apparement pas fait, elle a attendu la lettre et a accepté son pardon. 
Je trouve ça tellement plus fort et honorable. Elle lui a permis de se sentir "mieux", LUI, son agresseur. Elle aurait pu le laisser avec ce poids toute sa vie. 

Le pardon est quelque chose de très religieux aussi, on apprend dans toute sorte de religion que pardonner aide à surmonter les épreuves et surtout évite la rancoeur et la haine. 
Je connais un américain qui a perdu sa femme dans un accident de voiture il y a un mois. 3 de leur 5 enfants étaient dans la voiture pendant l’accident. Ils ont survécu mais été avec leur mère morte jusqu'à l'arrivée des secours. 
Le discours qu’il a eu lors de la cérémonie était à couper le souffle. Parler comme il l’a fait, une semaine seulement après la mort de sa femme, c’est tout simplement impossible et la force qu’il a puisé dans sa religion est admirable.
La personne qui a causé la mort de sa femme est aussi morte dans l’accident et il a demandé à tout le monde de prier pour elle et sa famille. Il rappelle aux gens qu’elle a une famille aussi et qu’ils sont tout comme lui entrain de pleurer sa mort. Shocked

Personnellement je ne suis pas aussi forte que lui et la religion ne m’est d’aucunes aides.
Je demande très peu pardon parce que je fait en sorte de ne pas avoir à le faire. Si je dis ou fait quelque chose qui ne plait pas, c'est tout réfléchit, je ne reviendrai pas dessus. 
Après on n’est pas parfait et il m’arrive de demander pardon parce que j’ai été con et/ou j’ai mal agis. C’est un acte tout à fait égoïste parce qu’on le fait juste pour se sentir mieux, ce qui est dit ou fait est fait.
Evidement si je demande pardon et que ça n'est pas accepté, le fait d'avoir fait la démarche ne me fait pas me sentir mieux.
Pour moi ne pas pardonner quelqu’un n’affecte en rien mon bien être et je ne donne mon pardon que si l’a personne me le demande (et encore).

C’est compliqué tout ça, il y aurait tellement de chose à dire!   
Apres on est tous différents et chacun a sa propre façon d'appréhender les choses. Ce qui compte au final, c'est d'être en phase avec soi-même Smile 


En quoi t'es tu rendu compte que tu ne savais pas pardonner Lulls?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pardon   Dim 13 Mar - 1:25

Lullah a écrit:
Bonjour  Bonjour

Je voulais partager avec vous un truc qui vient de me bousiller ma journée  Neutral

Je viens de regarder un talk-show américain dans lequel l’invitée était Tisha Campbell (elle a joué dans "ma famille d'abord" pour celles qui connaissent). L’émission parlait du pardon en général (je n’ai pas vu le début) et à un moment donné elle explique comment elle a réussi à pardonner à une personne qui l’avait violée alors qu’elle n’avait que 3ans.
Cette femme doit bien avoir la 40taine et c’est seulement l’année dernière  qu’elle a reçu une lettre d’excuse de 3pages de cette personne qui l’avait violée… bref, j’ai été touchée, très touchée par sa capacité à pardonner ce genre choses. D’autant plus touchée quand elle dit que le pardon n’est pas pour les autres, il est pour soi. Que lorsque tu ne pardonnes pas, c’est comme boire du poison et attendre que l’autre meurt. Ceci m’interpelle beaucoup !

Ma journée avait bien commencé, mais je viens seulement de m’apercevoir que je ne sais pas pardonner, ou alors j’ai une mauvaise conception de la notion de pardon… A quoi sait-on qu’on a pardonné ???

Le pardon, qu’est ce que c’est pour vous?
Et vous, vous pardonnez (le mal qu’on vous aurait fait, peu importe la nature du mal) ou pas ? Quels sont vos avis sur la question ? A quoi vous savez que vous avez pardonné ? Comment se sent-on quand on n’a pas pardonné ? Avez-vous l’impression (pour celles qui ont pardonné) d’avoir été libéré de quelque chose, d’etre délestées d’un poids ? Ou, au contraire, pour celles qui ne pardonnent pas de ne pas "avancer", de nourrir votre négativité ? Ou encore le fait de ne pas pardonner vous donne une attitude vengeresse qui booste vos actions pour aller de l’avant ?

Je n'ai pas vu si un topic avait déjà été posté sur ce sujet. désolée si je fais un doublon, mais J'adorerais avoir vos avis  TropChou

un jour sur face, j'ai lu un panneau plein de bon sens qui disait que pardonner, c'était avant tout d’accepter que le passer soit immuable ....

OUI MAIS ....?

quand ce passé à des répercutions néfastes sur le pressent ?
et bien comme je l'ai écrit incidemment sur un autre topic, le mieux c'est de garder en mémoire que certaine (certain) soit de véritable enfoirées dont la seule  jouissance consiste à faire du mal aux autres) de prendre ce paramètre en compte et de poursuivre route !

des enfoiré(e)s de ce genre, on en rencontrera tout  au long de sa vie. ça ne sert à rien de vouloir changer la donne : à chacun(e) son karma !
Revenir en haut Aller en bas
Flork



Messages : 950
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 29
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: Le pardon   Dim 13 Mar - 8:17

Le pardon, qu’est ce que c’est pour vous?


J'ai un rapport au pardon assez flou. Parce que je n'en veux jamais à personne.

Comme dirait renarde (encore que j'suis pas tout à fait de cet avis) :"certaine (certain) soit de véritable enfoirées dont la seule  jouissance consiste à faire du mal aux autres"

Et bien admettant que certaines personnes nous font du mal par nature, et bien c'est dans leur nature, leur chemin et leur karma. Je l'accepte.

J'ai pris des groooosses claques dans ma vie, ma confiance foulée au pied, mais je les ai prises avec enormement de compassion pour ceux qui les donnaient. Je suis limite triste pour ceux qui me blessent, désolée pour eux qui se trainent un boulet pareil, leur souhaite de changer en mieux, pour eux et pour les autres.

Je vous vois venir avec cette histoire de viol. Je peux pas dire, ça ne m'est jamais arrivée personnellement. Mais quoiqu'il en soit, meme pour l'assassin de ma mere, j'aurais de la compassion pour lui et lui souhaiterait de trouver la paix (en prison, cela va de soi ^^)

Celles de ce fo qui me connaissent m'ont peut etre entendu le dire : "j'ai les epaules tres larges ^^" mais c'est vraiment ça. ((Si quelqu'un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l'autre disait un mec chevelu, je sais plus son nom ;D ))

Bref j'ai le pardon spontané, et je me sens très bien dans ma vie aussi grace à ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pardon   Dim 13 Mar - 9:30

Flork, je trouve ça beau (:
Revenir en haut Aller en bas
Yumno



Messages : 1102
Date d'inscription : 24/02/2015
Age : 20
Localisation : Sur les routes de France

MessageSujet: Re: Le pardon   Dim 13 Mar - 9:56

Lullah a écrit:
Yumno, quand tu dis ne pas VOULOIR pardonner cette personne alors que tu devrais, c'est dire que tu pourrais, que tu t'en sens capable, mais que tu maintiens exprès cette colère... pour quoi faire? Je veux dire, à quoi ça te sert de ne pas vouloir pardonner?
J'ai tiqué un peu quand tu dis que tu as conscience d'avoir pardonné quand tu as pu réaliser le positif que ça t'a apporté. Dans le cas de la femme dont je parle, qu'est ce que le fait d'avoir été violée à l'âge de 3ans peut avoir de positif? En disant ça, j'ai un peu conscience de poser une question idiote, mais juste pour dire faut-il qu'il y ait une conséquence positive à tirer d'un acte malveillant pour arriver à pardonner?
Enfin, cette rage sur laquelle tu dis avoir construit ton caractère qui t'a fait avancer jusque là, que deviendra t-elle quand tu auras pardonné?


Oui je pourrai pardonner mais je ne veux pas tant que cette personne ne se sentira pas coupable ... Je crois que j'ai besoin qu'elle admette ses fautes pour que mes douleurs deviennent enfin légitimes et non pas juste une invention de mon cerveau.
Et il me faudra des excuses digne de ce nom pour vraiment pouvoir me libérer.
Et si je suis autant exigeant c'est parce que c'est ma mere.

Je ne pourrai pas dire ce qu'il y a a en tirer de positif, car je ne l'ai pas vécu et je n'ai pas le même passé que cette femme, mais personnellement ma vie marche à la positive attitude, c'est mon moteur.
Donc pour que j'avance j'ai besoin de trouver le positif dans ce qui apparait négatif aux premiers abords, après je ne pense pas que ce soit pareil pour tout le monde.

Je ne sais pas ce que deviendra ma rage et c'est en partie ce qui me fait peur et pourquoi je ne veux pas m'en séparer...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pardon   Dim 13 Mar - 10:17

Lullah a écrit:
Valou,
Tu as pardonné ton agresseur spontanément parce que tu as "compris son geste" ou parce qu'il t'a demandé pardon?

non je ne lui ai pas pardonné spontannément, car j'en dormais plus après ma sortie de l'hopital. J'ai mis quelques années avant d'accepter et de pardonner. C'est en apprenant à vivre avec mon petit handicap suite à cette agression que j'ai pardonné... Aujourd'hui je le croise dans la rue je ne le reconnaitrai pas. Comme le jour du procès où il avait bien changé... Il s'est excusé pendant tout le procès, mon pardon est récent.
Pendant des années j'avais peur d'etre seule la nuit dans la rue, maintenant c'est passé.

Avant quand je parlais de mon agression je pleurais... maintenant j'en parle librement.

Une chose que j'ai eu encore plus de mal à pardonner c'est que ca s'est passé le soir où je devais feter mes 20 ans....

le pardon, de mon point de vue c'est assumer- comprendre- savoir vivre avec et savoir tourner la page pour aller de l'avant et pas rester bloquée
Revenir en haut Aller en bas
taureau



Messages : 1139
Date d'inscription : 15/04/2015
Age : 23
Localisation : nulle part - Nord

MessageSujet: Re: Le pardon   Dim 13 Mar - 10:25

Valou, c'est une belle vision des choses que tu as je trouve Smile


Flork, Tout en pensant ce que tu as écris (qui est une belle façon de voir et prendre les choses) il n'y as pas des moments où même si tu vois les choses comme cela, tu as mal?

Je vois les choses plus ou moins comme toi, mais il y a certaines situations, ou même en voyant pourquoi l'action a été faite, dans quel état était la personne, quelles sont les répercussions pour cette personne, et que bah oui, ca aurait pu etre autrement mais que l’enchaînement des choses a fait que non, pour le moment, je lui en veut encore, et que j'ai pas envie pour le moment de lui pardonner.
Meme si je suis triste pour lui, parce que comme nous, il s'en est pris plein la tete, et que sa vie a diamétralement changée.

Et pourtant, une part de la manière dont je vois les choses pourrait être énoncé de la manière suivante :
1.Ce n'est pas l'événement qui est important, c'est ce que j'en fais.

2.Quoi qu'il m'arrive, j'ai tout pour y faire face.

3.Quoi qu'il arrive dans ma vie je suis :
AU BON ENDROIT
AU BON MOMENT
A FAIRE LA BONNE CHOSE
AVEC LA BONNE PERSONNE
A ME FAIRE DU BIEN

4.Ce qu'il m'arrive, c'est ce qu'il y a de mieux ici et maintenant en fonction de ce que je suis.

5.Tout ce qu'il m'est donné de vivre, m'est donné pour mon avancée.

6.L'autre, quel qu'il soit, m'est donné pour mon évolution.

7.Sur cette terre, je donne ce que je suis.

8.

9.


Une chose que j'ai pas précisé pour les 5 pardons : il est mieux de dire a la personne qu'on la pardonne, mais ce n'est pas une obligation, tant que le pardon est la.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
minipoussin



Messages : 725
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: Le pardon   Dim 13 Mar - 10:38

Lullah a écrit:

Mini,
Je me retrouve un peu dans ce que tu es, notamment le fait de savoir comprendre et passer au-dessus sans pour autant parler de pardonner. Mais ceci, pour ma part, ne vaut que pour des "petits maux".  Aujourd'hui, je me rends compte que je ne suis pas quelqu'un qui pardonne, ou tout au moins pas consciemment. En réalité, je ne fais que tourner le dos parce que j'ai autre chose à faire et aussi parce que j'ai honte et je déteste me victimiser. Mais je m'arrange pour ne plus jamais me retrouver dans une situation similaire, preuve que je n'ai pas pardonné.
Et lorsque tu dis "...si je prends un coup que j'ai déjà reçu, je m'estime responsable au moins en ", tu arriverait à te pardonner toi-même et pardonner plus facilement l'autre du fait que tu sentes en partie responsable?

Je crois que ce qui coince dans cette histoire de pardon c'est justement que je me responsabilise beaucoup.

Même si intellectuellement, je peux relativiser les choses, où les remettre en ordre en disant que je n'y suis pour rien...y'a toujours un fond de culpabilité chez moi.

De la même façon, je comprends l'autre, je passe au dessus, mais il reste toujours une partie de "non oubli"

J'ai déjà ressenti la haine et c'est une dérive dans laquelle je ne me laisserais plus jamais couler. Le désir de vengeance est dans la même veine : inutile et autodestructeur. C'est comme en vouloir à la vie, c'est un combat perdu d'avance.
Reste l'idée du "je n'y peux rien / je n'y pouvais rien" ... j'ai beaucoup de mal avec ça.

Comme j'ai beaucoup de mal avec les personnes qui se victimisent trop facilement.
Parce que je crois que les gens qui ont été dépossédé d'eux même, qui ont subi sans avoir pu faire quoi que ce soit, qui se sont retrouvé dans cet état de faiblesse ultime...ont un courage incroyable pour le dire, pour l'exprimer, et le dépasser. Ça c'est une force.

L'auto apitoiement facile , par contre, je suis au seuil du mépris vis à vis de ça. Justement parce qu'il faut ignorer totalement le sens "d'être victime" pour le brandir aussi facilement et se déresponsabiliser de tout, tout le temps. C'est pire que de la faiblesse, c'est de la manipulation.

Je rêverais de pouvoir fonctionner comme Flork, mais même si j'ai le dos très large aussi, les échardes restent accrochées...plus encore entre moi et moi que vis à vis de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://confidentielles.lightbb.com/forum
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pardon   Dim 13 Mar - 10:41

Merci Taureau Voui

Dans un autre domaine, j'essaie de pardonner à mes parents de m'avoir gacher mes rêves et ma jeunesse. Je vais pas développer, mais j'apprends et je me bats...
Pour l'instant c'est de l'indifference que j'éprouve à leur égard et je suis obligée de me battre pour redresser ma vie vers mes anciens reves de gamine

Pardonner c'est pas facile, ca prend du temps surtout pour accepter une situation pour avancer. Car c'est ca le plus important: pouvoir avancer en mettant "de coté" la douleur quelle qu'elle soit, pour évoluer soi meme avec cette douleur qui avec le temps s'appaisera pour ne devenir que détail du passé, et avec ou sans la personne qui a fait du mal.
Pardonner c'est aussi se liberer d'un poids inconsciamment enfoui au fond de soi...
Revenir en haut Aller en bas
taureau



Messages : 1139
Date d'inscription : 15/04/2015
Age : 23
Localisation : nulle part - Nord

MessageSujet: Re: Le pardon   Dim 13 Mar - 10:54

Un truc aussi, c'est qu'il n'y a as de recette pour pardonner, et que le pardon, je trouve, ne suis pas le même chemin pour se faire, en fonction des choses qui arrivent.

+1 avec ton 2nd paragraphe Valou,
et je dirais même que pardonner c'est aussi se libérer d'un poids enfoui au fond de soi, qui peut très bien être connu de nous même...

minipoussin a écrit:
Même si intellectuellement, je peux relativiser les choses, où les remettre en ordre en disant que je n'y suis pour rien...y'a toujours un fond de culpabilité chez moi.
Justement Mini, le pardon c'est aussi réussir à un moment à ne plus ressentir cette culpabilité... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moox



Messages : 1364
Date d'inscription : 29/01/2016
Age : 23
Localisation : angers

MessageSujet: Re: Le pardon   Dim 13 Mar - 11:04

Le pardon..


Pour ma part, je dirais que j'ai le pardon facile, trop facile même me dirait certaines personnes, je ne suis absolument pas rancuniére et je persiste à croire que naturellement, l'Homme est bon, qu'il y a toujours en lui de bien possible et que même si la personne a fait des erreurs, elle peux changer si elle le souhaite.

Oui j'ai été blessée et trainée dans la boue, Mais si la personne revient vers moi en me demandant de l'aide, du soutien, qu'importe, je ravalerai ma douleur pour être la. j'oublie pas, j'ai une trop bonne mémoire pour cela, mais je continue le chemin disons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
minipoussin



Messages : 725
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: Le pardon   Dim 13 Mar - 11:29

taureau a écrit:

Justement Mini, le pardon c'est aussi réussir à un moment à ne plus ressentir cette culpabilité... Smile

On peut être victime, mais on peut être coupable aussi.

Si tu portes en toi une culpabilité véritable ( comme par exemple, avoir participé à l’irréparable ), se pardonner est impossible, ou c'est passer à côté de soi ... la seule chose positive que tu puisses faire, c'est prendre tes responsabilités et agir de façon à ne plus revivre la même situation.

Si l'on se sait capable du pire, on peut aussi comprendre l'humanité dans son ensemble, et donc l'accepter / l'aimer mieux.

C'est l'équilibre qui est toujours difficile à trouver. J'aimerais être quelqu'un de léger, mais je ne peux pas l'être.
Je sais que je ne suis pas une blanche colombe, que je ne peux pas être parfaite...mais je fais du mieux que je peux avec ce que je suis ( même si je m'en veux quand je n'arrive pas à faire mieux bien entendu What a Face )

Quand tu creuses vraiment profondément, tu trouves de tout...et ce que tu es, ce que tu ressens réellement, les événements qui t'ont construites sont toujours à faces multiples.

Les émotions négatives : la colère, la haine, la destruction...elles existent parce qu'elles ont une raison d'exister. On ne peut pas les nier parce qu'on se fait du mal. Un jour où l'autre, ça t'explose à la figure. Il faut les accepter et les canaliser. Accepter d'être humain tout simplement.

L'idée du pardon pour moi, tel qu'évoqué plus haut ... je le perçois comme soit un truc super élevé auquel peu de gens ont vraiment accès ( et je n'en fais pas partie ) , soit comme une idée facile qu'on se dit pour se rassurer et penser qu'on a dépassé les choses.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://confidentielles.lightbb.com/forum
taureau



Messages : 1139
Date d'inscription : 15/04/2015
Age : 23
Localisation : nulle part - Nord

MessageSujet: Re: Le pardon   Dim 13 Mar - 11:46

minipoussin a écrit:


On peut être victime, mais on peut être coupable aussi.
Oui, je suis tout à fait d'accord

minipoussin a écrit:
Si tu portes en toi une culpabilité véritable ( comme par exemple, avoir participé à l’irréparable ), se pardonner est impossible, ou c'est passer à côté de soi ... la seule chose positive que tu puisses faire, c'est prendre tes responsabilités et agir de façon à ne plus revivre la même situation.
C'est la ou mon avis diffère du tiens.
Je ne sais pas quel aspect mes mots donnent à ce que je pense, mais pour moi, pardonner (et ici, CE pardonner) ce n'est pas oublier ce que l'on a fait, ou oublier quelles ont été les conséquences, ni meme considérer que cela n'a aucune importance, que ce n'est pas grave...
Pour moi, c'est voir qu'on a fait quelque chose de mal, s'en souvenir, et faire en sorte que cela ne se reproduise plus, mais en arretant de se blâmer, en arrêtant de se flageller à chaque fois que l'on y pense.

minipoussin a écrit:
L'idée du pardon pour moi, tel qu'évoqué plus haut ... je le perçois comme soit un truc super élevé auquel peu de gens ont vraiment accès ( et je n'en fais pas partie ) , soit comme une idée facile qu'on se dit pour se rassurer et penser qu'on a dépassé les choses.
Pour moi ce n'est ni l'un, ni l'autre.
C'est quelque chose que tout le monde peut faire (plus ou moins facilement selon ce qui est à digérer), mais qui n'est pas facile à mettre en place (quand on a blessé une personne à qui on tient, il est difficile souvent de se pardonner...)
A certains moments, si on pardonne trop rapidement, c'est qu'on est pas dans le pardon mais plus dans un déni, et que l'on se cache à soi même ce que l'on ressent

(je sais pas si ce que je dis t’éclaire...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellatrix T



Messages : 183
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 21
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Le pardon   Dim 13 Mar - 12:07

Que lorsque tu ne pardonnes pas, c’est comme boire du poison et attendre que l’autre meurt.
Cette phrase est juste magnifique et décrit à merveille ce que je ressens vis à vis du pardon.

A quoi sait-on qu’on a pardonné ???
Je ne le sais pas, j'estime ne jamais avoir réellement su pardonner... J'ai moins mal, j'ai remis les choses et les tords à leurs places... J'ai même téléphoné pour m'excuser de ma part des choses... Mais je n'ai jamais pardonné. J'estime que le pardon est rare et difficile... Et qu'il n'est pas toujours nécessaire. Pour moi, quelqu'un qui t'a fait un tel sale coup ne mérite pas ton pardon. Il a droit à tes excuses, tu as droit à la paix intérieure vis à vis de cela... mais le pardon pour moi est plus fort. Plus fort que la paix intérieure.

Le pardon, qu’est ce que c’est pour vous?
Quelque chose d'immense. Je sais que c'est plus que ce que j'ai jamais su faire. Je sais que ce n'est pas de l'oubli, et que ça doit faire un bien de malade. Mais pour moi le pardon n'est pas que pour soi. Pour soi on peut juste laisser aller, se rappeler des bons moments et ne pas ressentir de haine, transcender le tout. Mais le pardon doit, je ne sais comment l'expliquer dans ma conception, être bienfaisant pour les deux personnes. Je ne veux plus de tord, mais je ne veux pas encore le bien pour l'autre. Je n'ai sans doute jamais pardonné à qui que ce soit.

Et vous, vous pardonnez (le mal qu’on vous aurait fait, peu importe la nature du mal) ou pas ? Jamais réussi, et jamais trouvé nécessaire d'aller jusque là. Ca ne me fait plus mal. Mais je n'oublie pas.
Quels sont vos avis sur la question ?
Qu'il n'est pas necessaire, et que c'est ce qui le rend si beau. Il est donné et gratuit, et plein de bienveillance.
A quoi vous savez que vous avez pardonné ?
Aucune idée.

Comment se sent-on quand on n’a pas pardonné ?
Je ne souhaite pas le meilleur à cette personne.

Avez-vous l’impression (pour celles qui ont pardonné) d’avoir été libéré de quelque chose, d’etre délestées d’un poids ? Ou, au contraire, pour celles qui ne pardonnent pas de ne pas "avancer", de nourrir votre négativité ? Ou encore le fait de ne pas pardonner vous donne une attitude vengeresse qui booste vos actions pour aller de l’avant ?

La vengeance n'est pas pour moi quelque chose qui fait aller de l'avant. C'est comme la peur. Comme dirait la chanson " si la peur fait bouger, elle fait rarement avancer"... Pareil pour la vengeance. Ca agite, ça stimule, ça "bouge", mais ça n'avance certainement pas.

Non, le manque de pardon ne me blesse pas. J'ai mis les choses en place avec moi même, avec l'autre. J'ai vu ses tords et les miens. Je me suis excusée. J'ai fait ma part. Et la colère et la tristesse sont partis avec les années, mais je n'oublie pas. Il ne faut jamais oublier sinon, à quoi ça servirait ? On en retirerait pas les bonnes choses de ces expériences ! Pour moi, chaque expérience nous apprend, aussi dure qu'elle soit. Se serait dommage d'en oublier les détails et la douleur, comment éviter le prochain piège alors ?

Je pense que je pardonnerai à l'autre quand je me serai pardonnée à moi même, réellement et pleinement. Je crois que là, j'ai quelque chose à apprendre et je pense que c'est une étape nécessaire pour aller vers le pardon. S'auto-pardonner avant de pouvoir le faire pour les autres, réellement, et pas juste être confortable avec soi-même,avec l'autre et avec l'affaire.

Merci pour ce topic, ça m'a fait réfléchir et ça m'a fait du bien. Merci beaucoup. Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lullah



Messages : 712
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 36
Localisation : anywhere, anyway

MessageSujet: Re: Le pardon   Dim 13 Mar - 18:15

À vous lire toutes, je m’aperçois que le pardon est en effet quelque chose de très complexe, appréhendé différemment selon la personnalité, le vécu… là où nous nous rejoignons toutes c’est sur la vertu libératrice du pardon, et que le chemin pour y parvenir ne dépend que de soi-même
Entre Bymousse qui s’arrange à ne pas avoir à composer avec le pardon (dans un sens comme dans l’autre), Renard et Yumno qui le prennent avec philosophie, Valou et Flork qui gèrent super bien (d’un point de vue objectif), Taureau qui prend le chemin le plus long (un pardon, ça va encore, mais 5 c’est trop Poulette), Moox, Minipoussin et Bella qui ne veulent pas s’encombrer, he bien ce n’est pas simple du tout !
Finalement, je me sens beaucoup moins mal à l’aise par rapport au pardon… je suis dans la norme Very Happy

Merci pour vos avis, femmes! Fleurs Tout ca m'a bien fait réfléchir moi aussi, et je crois que je vais me contenter d'etre en phase, à défaut d'etre dans la "bonne attitude " What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taureau



Messages : 1139
Date d'inscription : 15/04/2015
Age : 23
Localisation : nulle part - Nord

MessageSujet: Re: Le pardon   Dim 13 Mar - 19:13

Bah, 5, c'est si tu décomposes ^^ en vrai, y en a que 2 (le je pardonne à l'autre, et le je me pardonne ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glycine



Messages : 209
Date d'inscription : 22/12/2015
Age : 63
Localisation : IDF

MessageSujet: Re: Le pardon   Lun 14 Mar - 8:07

Pour moi, le pardon, c'est comme le deuil. Pardonner c'est faire le deuil d'un évènement blessant. Et cela permet d'aller de l'avant ensuite. De ne plus rester bloquée. C'est essentiel lorsqu'il s'agit d'un évènement grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lullah



Messages : 712
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 36
Localisation : anywhere, anyway

MessageSujet: Re: Le pardon   Lun 14 Mar - 20:40

Perso, je pense pouvoir faire le deuil d'un évènement blessant sans pardonner celui qui l'a causé. Je trouve qu'il y a 2 dimensions dans le pardon et une seule dans le deuil...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pardon   Ven 25 Mar - 6:50

Je crois que pour ma part, je mets beaucoup de temps à passer outre, alors pardonner... Je ne sais pas si j'ai réellement pardonné à des personnes qui m'ont blessées. Je suis passé à autre chose. Si je ne suis pas dans la rancoeur, pour autant je n'ai pas oublié. Juste que j'ai accepté. Donc je crois que le pardon n'est pas pour moi...
Revenir en haut Aller en bas
Renantelle



Messages : 880
Date d'inscription : 09/10/2015
Age : 24

MessageSujet: Re: Le pardon   Ven 25 Mar - 7:04

Bon à moi

Je pardonne facilement, même si parfois il me faut du temps.
J'ai parfois du mal à comprendre les gens qui n'arrive pas à pardonner et passer au dessus d'un truc qu'ils ont mal pris ou qu'on a mal fait.

Les gens avec le temps changent, nos erreurs nous font avancer, et ces erreurs font qui nous sommes, en faisant des erreurs nous pouvons blesser les gens, même très profondément. La blessure peut-être telle que l'autre personne ressent de la rancoeur ainsi que de la rancune envers nous. Pourtant pour que cette personne puisse avancer et nous latéralement également qu'on puisse s'excuser ou comprendre notre erreur il faut le dialogue, et souvent quand les excuses sont sincères, on peut réussir à pardonner.

Pour ma part, je suis du genre à tellement pardonner vite, que les gens en profite pour me faire dans coups dans le dos plus souvent. Même si pour le moment je rumine quand même quelque chose qu'on m'a fait, cette personne est venue s'excuser plusieurs fois et m'a expliqué ses raisons. Je sais qu'un jour, je lui aurai complètement pardonner, et que je passerai au dessus. Et ce juste pour que je puisse avancer.

Ce n'est pas cool de toujours se rappeler que tel à fait ceci et que ça nous reste toujours en travers de la gorge.

M'enfin ce n'est que mon avis.
Et ce n'est pas parce que je pardonne que j'oublie Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/lipoas
taureau



Messages : 1139
Date d'inscription : 15/04/2015
Age : 23
Localisation : nulle part - Nord

MessageSujet: Re: Le pardon   Dim 17 Avr - 10:28

un lien que je trouve interessant sur ce sujet :
http://nospensees.fr/la-dure-decision-de-pardonner/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pardon   Dim 17 Avr - 10:46

Merci Taureau pour cet article. Je le trouve très intéressant. En effet déjà pour pardonner il faut que la personne qui nous a blessé demande pardon et que cela soit sincère. Je crois que c'est là que réside l'intérêt du pardon et la capacité à se faire pardonner ou à pardonner.
Revenir en haut Aller en bas
Sheena.



Messages : 46
Date d'inscription : 29/01/2016
Age : 19
Localisation : Lédignan

MessageSujet: Re: Le pardon   Dim 17 Avr - 11:04

Bonojur,

pour avoir connu un cas similaire que la demoiselle, je peux exposer mon avis sur ce type de pardon.

Moi, j'ai fini par lui pardonner. Pourquoi ?

Il fallait que je fasse la paix avec moi-même. Je pense qu'avant de pouvoir pardonner à autrui, il faut déjà se pardonner à soi-même. Accepter que l'événement a été blessant, mais il réside dans le passé. C'est avant tout faire un pas en avant, comme accepter le deuil de quelqu'un. Et, pour pardonner, il faut avoir l'ouverture d'esprit de s'ouvrir, se projeter, et essayer de comprendre les raisons pour lequel cette personne nous a blessé(e).
Il y a différentes circonstances aussi ; le lien qui nous unit à la personne. Pour moi, cela a été plus simple car j'avais le lien de sang mais le pardon est parfois plus amer à accorder pour quelqu'un qui avait notre totale confiance, ou non. Pour moi cela n'a pas été le cas, car je savais que cette personne avait un bon fond, même si beaucoup me disent que c'est impardonnable. Ce n'est pas pour autant qu'on finit par oublier, mais par... Accepter. Je n'avais pas envie de passer ma vie à haïr, alors que je pouvais aimer. Il faut aussi que la personne en face de nous reconnaisse ses tords, j'ai le pardon très simple, je ne peux pas argumenter de ce côté-là. Je peux simplement dire que d'avoir pu regarder la personne droit dans les yeux et lui dire "Je te pardonne." a été ma totale délivrance, comme si j'avais fait la paix avec ce traumatisme.

Je pense avant tout qu'il est question de tempérament, certains sont rancuniers, d'autres non. Moi, je ne le suis pas pour la simple et bonne raison que j'ai été élevée dans le sens "Aime, pardonne et avance." Beaucoup de facteurs sont en prendre en compte, je pense que le pardon il se vit. Ce n'est pas quelque chose que l'on peut expliquer, chacun le vit différemment. Tout dépend du contexte, tout dépend du vécu, il ya tellement à argumenter dessus.

Il faut plusieurs phases, comme pour le deuil. Finir par accepte et pardonner, sont les dernières étapes bien souvent les plus dures. Pardonner c'est un geste d'Amour à mon sens. On ne vit pas avec de la rancune, elle finit toujours par revenir que l'affronter en pardonnant, c'est la faire disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taureau



Messages : 1139
Date d'inscription : 15/04/2015
Age : 23
Localisation : nulle part - Nord

MessageSujet: Re: Le pardon   Dim 17 Avr - 14:56

Ciryis a écrit:
En effet déjà pour pardonner il faut que la personne qui nous a blessé demande pardon et que cela soit sincère
je suis en désaccord avec ta phrase...
Pour moi, il est important de pouvoir pardonner meme si la personne en face de nous n'a pas demandé pardon.
Pourquoi? parce que c'est pour toi même que tu pardonnes, avant que ce soit pour l'autre.
Et certaines personnes ne demanderont jamais pardon, parce qu'elles considèrent qu'elles ne le méritent pas...

Mais il est certain que quand la personne en face reconnais ses tords, il est plus facile de pardonner.

She, je suis d'accord avec toi, principalement avec les 2 derniers paragraphes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pardon   Dim 17 Avr - 15:07

Taureau, je comprends ton point de vue... je crois qu'il doit me manquer un peu de "sagesse" dans ce domaine... bien qu'au fond, je m'en fiche du pardon. J'en reviens à ce que je disais avant, je ne suis pas dans la rancoeur, pour autant, je ne crois pas que je pardonne. Je passe outre.
Revenir en haut Aller en bas
taureau



Messages : 1139
Date d'inscription : 15/04/2015
Age : 23
Localisation : nulle part - Nord

MessageSujet: Re: Le pardon   Dim 17 Avr - 15:48

Le fait de passer outre, c'est peut etre ta facon de pardonner, meme si c'est pas aussi conscient que ca... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lullah



Messages : 712
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 36
Localisation : anywhere, anyway

MessageSujet: Re: Le pardon   Dim 17 Avr - 20:03

Merci Taureau pour cet article en effet très intéressant sur la question. Voui

Je connaissais la citation de Gandhi qui disait «Le faible ne peut jamais pardonner. Le pardon c’est l’apanage du fort.». Autrement dit seules les personnes dotées d’une grande force intérieure sont capables du vrai pardon. Hummm ça me dérange d’être d’accord avec ça. Mais d’un autre côté, je ne peux m’empêcher de me demander jusqu’où on peut pardonner. Doit-on pardonner l’impardonnable au nom de la vertu libératrice du pardon ?

Et l’article aussi parle de « se libérer de la peur que les autres nous trahissent ou nous déçoivent à nouveau ». Faut-il donc abandonner toute prudence et prendre le risque d’être blessé à nouveau? Je doute que l’esprit humain soit conçu de cette façon. Il n’y a qu’à voir comment on peut perdre toute confiance en l’autre, même après avoir pardonné, que ce soit un ami ou un membre de notre famille qui nous a trahi ou même notre partenaire qui nous a trompé.
Tout ça me fait dire qu’il ne doit pas y en avoir des masses sur cette terre à l’avoir cette grande force intérieure...

J’ai aussi constaté que beaucoup de personnes, à l’instar de Sheena, liaient le pardon de l’autre au pardon de soi-même. Pourquoi ? Se pardonner de quoi si on n’a rien fait de mal alors qu’on est la victime d’une autre personne ?

En échangeant également avec certains de mes amis et collègues au sujet du pardon, j’ai le sentiment qu’on pardonne plus facilement à autrui les actes que l’on comprend ou que l’on est soi-même capable de poser dans certaines circonstances… des actes humains, en quelque sorte. Ce qui m’amène à cette question : peut-on pardonner un acte que l’on ne comprend pas ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taureau



Messages : 1139
Date d'inscription : 15/04/2015
Age : 23
Localisation : nulle part - Nord

MessageSujet: Re: Le pardon   Dim 17 Avr - 22:10

je suis d'accord avec la citation, mais en partie seulement.
en partie, parce que plein de gens prendront ca comme le fait que puisqu'ils pardonnent pas, ils ne sont pas fort.
Hors, c'est en apprenant a pardonner que ce type de force (parce que c'est une force parmi d'autres) se developpe.

(je vais essayer de repondre dans l'ordre ^^)

ce n'est pas ce que cela signifie. cela veut dire, en gros, que meme si on garde une certaine mefiance, il faut reussir à ne plus avoir peur, parce que ca nous fait louper des occasion.
Mais ne pas avoir peur, ca ne veut pas dire faire n'importe quoi...

et la force se construit, le pardon n'est pas inné, il se développe en fonction des situations, et pardonner peut etre plus ou moins difficile, en fonction des situations, et en fonction de notre vécu.

Se pardonner d'avoir été victime, de ne pas avoir su lutter, de ne pas avoir résisté, de ne pas avoir réussi à arreter la personne, de s'etre laissé berner, ... Toutes les phrases qui passent dans la tete des "victimes" qui se sentent responsables. et donc, il est necessaire de deculpabiliser, de se pardonner.

Je pense que oui, mais je pense aussi qu'il est nécessaire de comprendre les actes, meme si on ne les cautionne pas du tout. ca aide aussi à pardonner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pardon   Lun 18 Avr - 3:05

Je vous ai lues et je voulais juste dire que de nombreux temoignages m'ont emue. Vous avez toute ma tendresse et mon admiration Smile
Revenir en haut Aller en bas
renarde



Messages : 1120
Date d'inscription : 30/03/2016
Age : 44

MessageSujet: Re: Le pardon   Lun 18 Avr - 7:34

taureau a écrit:

et la force se construit, le pardon n'est pas inné, il se développe en fonction des situations, et pardonner peut etre plus ou moins difficile, en fonction des situations, et en fonction de notre vécu.

Se pardonner d'avoir été victime, de ne pas avoir su lutter, de ne pas avoir résisté, de ne pas avoir réussi à arreter la personne, de s'etre laissé berner, ... Toutes les phrases qui passent dans la tete des "victimes" qui se sentent responsables. et donc, il est necessaire de deculpabiliser, de se pardonner.

Je pense que oui, mais je pense aussi qu'il est nécessaire de comprendre les actes, meme si on ne les cautionne pas du tout. ca aide aussi à pardonner.

à mes yeux, il faut parfois se faire violence pour ne PAS pardonner. non pas qu'il faille entretenir l'animosité mais simplement que certaine personne sont tellement malsaine, qui FAUT garder le feu en soi pour les repousser ; pour les empêcher de revenir et de faire d'une possible maladresse (je laisse un doute raisonnable occupé la place qui lui est choie) une habitude.

se pardonner d'avoir été victime ça vaut quand tu sais que tu es suffisamment solide pour gérer les choses différemment si elles se représentent. de la même façon, comprendre les actes ne vaut pas toujours. si tu as eu à faire à un(e) pervers narcissique, même si tu comprend d'où vient sa perversion, il n'empêche que sont désir/besoin de faire du mal découle juste du plaisir de faire du mal. ça n'y changera rien de savoir le comment du pourquoi et dans ce cas la seule explication réside dans un simple choix renouveler volontaire et souvent (quand ils parlent à un tiers ) assumé.


je ne parle qu'en fonction de ma sensibilité et de mon vécu, cela va de soit.


un jour j'ai lu que le pardon, c'était d'accepter que le passer soit immuable. j'ai trouvé ça beau, mais ça ne l'est que pour certaine chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taureau



Messages : 1139
Date d'inscription : 15/04/2015
Age : 23
Localisation : nulle part - Nord

MessageSujet: Re: Le pardon   Lun 18 Avr - 9:49

sigil a écrit:
à mes yeux, il faut parfois se faire violence pour ne PAS pardonner. non pas qu'il faille entretenir l'animosité mais simplement que certaine personne sont tellement malsaine, qui FAUT garder le feu en soi pour les repousser ; pour les empêcher de revenir et de faire d'une possible maladresse (je laisse un doute raisonnable occupé la place qui lui est choie) une habitude.
J'ai du mal à comprendre ton point de vue... (pourtant j'essaye, mais je comprend pas... quelqu'un veut bien essayer de m'expliquer?)
Pour moi, pardonner ce n'est pas laisser la possibilité de laisser ces personnes revenir remettre le meme bazar...
pour moi, c'est une étape (et pas une fin) qui permet de prendre ce qu'il s'est passé plus sereinement, c'est une étape avancée du processus qui permet de faire en sorte que ce qui s'est passé nous atteigne de facon plus constructive, nous permettant de faire que ces situations ne se représentent pas, ou pas aussi gravement (bah oui, ca dépend de quelle situation on parle ^^) et d'y faire face plus sereinement, avec notre force interieur qui, pour moi, est plus douce et plus puissante que la peur ou la colère.
Ce n'est pas laisser l'autre revenir foutre le meme bordel...

sigil a écrit:
se pardonner d'avoir été victime ça vaut quand tu sais que tu es suffisamment solide pour gérer les choses différemment si elles se représentent. de la même façon, comprendre les actes ne vaut pas toujours.
pour moi, le fait de se pardonner permet justement d'aller vers le fait de savoir par la suite gerer  les choses différemment...
j'ai pardonné certaines personnes d'avoir agit comme elles ont agit, mais je sais que je suis encore atteignable par ce type de personne... parce que je ne suis pas un sage bouddhiste, ni un dieu, et que j'ai encore à apprendre Razz
chercher à pardonner (la personne et moi même) m'a permis de voir pourquoi j'etais en colère, de voir ce qui m'a fait mal, etc (merci aussi aux amies qui ont vachement aidé ^^), mais je sais que si une situation similaire se représente, je retomberai peut etre dans les mimes travers vis à vis de la situation, mais de façon moins profonde, qui me happera moins.

sigil a écrit:
si tu as eu à faire à un(e) pervers narcissique, même si tu comprend d'où vient sa perversion, il n'empêche que sont désir/besoin de faire du mal découle juste du plaisir de faire du mal. ça n'y changera rien de savoir le comment du pourquoi et dans ce cas la seule explication réside dans un simple choix renouveler volontaire et souvent (quand ils parlent à un tiers ) assumé.
La je suis pas d'accord, mais comme tu dis, c'est en fonction de nos expériences personnelles.

Citation :

un jour j'ai lu que le pardon, c'était d'accepter que le passer soit immuable. j'ai trouvé ça beau, mais ça ne l'est que pour certaine chose.
c'est que c'est quelque chose de vrai pour certaines personnes, mais qui doit etre complété pour d'autres ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pardon   Lun 18 Avr - 10:17

Supprime


Dernière édition par Loulou le Lun 18 Avr - 15:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
renarde



Messages : 1120
Date d'inscription : 30/03/2016
Age : 44

MessageSujet: Re: Le pardon   Lun 18 Avr - 14:55

taureau a écrit:
sigil a écrit:
à mes yeux, il faut parfois se faire violence pour ne PAS pardonner. non pas qu'il faille entretenir l'animosité mais simplement que certaine personne sont tellement malsaine, qui FAUT garder le feu en soi pour les repousser ; pour les empêcher de revenir et de faire d'une possible maladresse (je laisse un doute raisonnable occupé la place qui lui est choie) une habitude.
J'ai du mal à comprendre ton point de vue... (pourtant j'essaye, mais je comprend pas... quelqu'un veut bien essayer de m'expliquer?)
Pour moi, pardonner ce n'est pas laisser la possibilité de laisser ces personnes revenir remettre le meme bazar...
pour moi, c'est une étape (et pas une fin) qui permet de prendre ce qu'il s'est passé plus sereinement, c'est une étape avancée du processus qui permet de faire en sorte que ce qui s'est passé nous atteigne de façon plus constructive, nous permettant de faire que ces situations ne se représentent pas, ou pas aussi gravement (bah oui, ça dépend de quelle situation on parle ^^) et d'y faire face plus sereinement, avec notre force intérieur qui, pour moi, est plus douce et plus puissante que la peur ou la colère.
Ce n'est pas laisser l'autre revenir foutre le même bordel...
1

sigil a écrit:
se pardonner d'avoir été victime ça vaut quand tu sais que tu es suffisamment solide pour gérer les choses différemment si elles se représentent. de la même façon, comprendre les actes ne vaut pas toujours.
pour moi, le fait de se pardonner permet justement d'aller vers le fait de savoir par la suite gerer  les choses différemment...
j'ai pardonné certaines personnes d'avoir agit comme elles ont agit, mais je sais que je suis encore atteignable par ce type de personne... parce que je ne suis pas un sage bouddhiste, ni un dieu, et que j'ai encore à apprendre Razz
chercher à pardonner (la personne et moi même) m'a permis de voir pourquoi j'etais en colère, de voir ce qui m'a fait mal, etc (merci aussi aux amies qui ont vachement aidé ^^), mais je sais que si une situation similaire se représente, je retomberai peut etre dans les mimes travers vis à vis de la situation, mais de façon moins profonde, qui me happera moins.
2
sigil a écrit:
si tu as eu à faire à un(e) pervers narcissique, même si tu comprend d'où vient sa perversion, il n'empêche que sont désir/besoin de faire du mal découle juste du plaisir de faire du mal. ça n'y changera rien de savoir le comment du pourquoi et dans ce cas la seule explication réside dans un simple choix renouveler volontaire et souvent (quand ils parlent à un tiers ) assumé.
La je suis pas d'accord, mais comme tu dis, c'est en fonction de nos expériences personnelles.

Citation :

un jour j'ai lu que le pardon, c'était d'accepter que le passer soit immuable. j'ai trouvé ça beau, mais ça ne l'est que pour certaine chose.
c'est que c'est quelque chose de vrai pour certaines personnes, mais qui doit etre complété pour d'autres ^^

1) je pense que ce n'est pas qu'une question de résilience même si je conçois que parfois la reconstruction ne puisse passer que par le pardon. tu as des personnes qui sont plus faible que d'autre et/ou des situations qui restent inextricable. quand tu as en face de toi des prédateurs, ça sert à rien de "tendre l'autre joue" (je sais bien que ce n'est pas ça que tu as écris mais c'est pour la métaphore)  le truc c'est que même si tu considère que le pardon est une étape, qui permet de prendre du recul et de gérer les choses différemment, des fois, tu n'as pas la possibilité de passer par ces étapes, qui te permettent de prendre du recul, de pardonner, de te reconstruire ET de manoeuvrer differement tout bonnement parce que ton ou tes bourreaux t'ont toujours sous le coude. garder en mémoire que tel individu = tel douleur comme on mémorise que l'eau ça mouille, devient juste une question de survit. je vais prendre des exemple précis : les parents maltraitant ou les conjoints violent : tu peux avoir le désir de fermer les yeux, mais gare à l'oubli parce que ces gens là, ne feront pas l'impasse sur leurs déviances mais reviendront toujours te jouer du violon pour te culpabiliser et te remettre sous leur joug. ne pas pardonner est alors un acte de survit parce que ça permet de garder un feu salvateur, intacte.

du coup, j'ai fait un 1 et un 2 mais il me semble avoir répondu en une seul fois au 2 questions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taureau



Messages : 1139
Date d'inscription : 15/04/2015
Age : 23
Localisation : nulle part - Nord

MessageSujet: Re: Le pardon   Lun 18 Avr - 15:13

dans ce que tu dis, tu es toujours dans la situations, non?
quand j’énonce ce que j'ai ecrit plus haut, c'est quand tu es sorti de la situation...
et pardonner, pour moi, ne veut pas dire accepter sans rien faire ce qu'il s'est passé, et laisser le truc recommencer...

et le pardon, il est pas Toujours à la meme place dans l'évolution de la personne face aux différentes situations.

J'ai l'impression qu'on est sur 2 situations completement différentes pour en parler...
Bref ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le pardon   Aujourd'hui à 11:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Le pardon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le pardon de marchiennes 2010
» La fête de l'Aïd el Kébir (le grand pardon)?
» MASUMU DEMANDE PARDON AUX COMBATTANTS.SANS RIVAL NA POINTE
» La loi du pardon
» Le Pouvoir du Pardon Total

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde est Lesbien :: Le café du coin :: Discussion générale-
Sauter vers: