AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» Voyage vers l'Étrange.
Aujourd'hui à 4:14 par Karolinah

» Les lieux publics interdits aux femmes ... Et quoi encore ?
Aujourd'hui à 3:58 par Karolinah

» A quoi penses-tu ?
Aujourd'hui à 0:26 par Alma34

» Vos citations du moment
Hier à 23:35 par Fred'

» Ça ou ça ?
Hier à 23:24 par renarde

» Couple Libre
Hier à 22:32 par AnneB

» Qu'écoutez vous en ce moment ?
Hier à 21:58 par Fred'

» Que lisez-vous en ce moment?
Hier à 21:58 par AnneB

» Si tu étais ?
Hier à 21:49 par popkorn

Mots-clés
film récit jour DRAGUE lesbienne rennes Adèle girl vidéo lesbien kelysa amour service fois kyss vous femme saison première ebook écoutez image films love votre belle
Sondage

Partagez | 
 

 Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
minipoussin



Messages : 724
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 37

MessageSujet: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Mer 6 Avr - 22:51

Ci dessous un article que j'ai trouvé assez intéressant :

http://m.lalibre.be/debats/opinions/l-epilation-des-poils-sous-les-bras-est-le-voile-de-la-femme-occidentale-570281d435708ea2d43487a8

La question de la pilosité féminine semble revenir de plus en plus souvent.
D'un côté, le durcissement du diktat anti poil dans la société occidentale ( je note la même chose que l'auteure de l'article : à une génération de différence, l'exigence esthétique est d'une nature totalement différente ) , de l'autre, les célébrités qui s'affichent fièrement avec des poils sous les bras.

J'ai aussi une amie qui refuse depuis plus de dix ans toute épilation de quelque partie du corps que ce soit.

Pour être honnête, je comprends intellectuellement son point de vue, mais de l'autre, je reste choquée quand je vois les renards sous les bras What a Face

Bref, je suis moi même influencée par les diktats esthétiques de mon époque malgré ma compréhension du problème.

Et vous , quelle est votre point de vue sur la question ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://confidentielles.lightbb.com/forum
Moox



Messages : 1364
Date d'inscription : 29/01/2016
Age : 23
Localisation : angers

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Jeu 7 Avr - 0:06

débat interessant !

Personnellement, je m'épile ou non en fonction de mes gouts en envie, mais je reste trés ancrée dans l'épilation, ai je grandi avec, peut etre, mais c'est surtout parce que j'y trouve plusieurs aspects :

- esthétique d'abord, au niveau des bras, des jambes, je trouve cela plus harmonieux
- doux : c'est vrai, c'est tout doux des jambes epilées
- plaisant et non inconfortable pour tout ce qui est papouilles, caresses ou cunni, par exemple, je dis pas que j'aime tout épilé, non, un ptit duvet tout doux Wink
- hygiénique : la sueur dedans, ca gratte, brr, j'aime pas trop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renarde



Messages : 1120
Date d'inscription : 30/03/2016
Age : 44

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Jeu 7 Avr - 5:58

minipoussin a écrit:

Pour être honnête, je comprends intellectuellement son point de vue, mais de l'autre, je reste choquée quand je vois les renards sous les bras  What a Face

Et vous , quelle est votre point de vue sur la question ?

nan mais hééééééé !! j'te f'rais dire que je vais me fourrer où que j'veux, hein !
(enfin surtout où je peu en fait)

bon, sinon, je trouve ça plus sensuel sans les poils qu'avec. non pas par esthétisme mais parce qu'il y a plus de sensation. (oui parce que comme le dit la chanson sans poil y a pas de sas de décompression Wink )

par contre, pour la vie de tout les jours, je préfère avec parce que c'est plus sain. mais quand je dis avec, je ne parle pas d'adopter mes compatriote sous les ras Wink
le style george mikael m'a toujours fais planer (comprenez pas raser depuis 3 jours )
enfin sur moi, pas sur les autre ... quoi que ... Confus

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renantelle



Messages : 880
Date d'inscription : 09/10/2015
Age : 24

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Jeu 7 Avr - 14:05

Les poils en dessous des bras, est un truc qui me dégoûte quand il y a de trop.
Il arrive qu'il y ai des repousses, qu'on ait la flemme de se raser/s'épiler en dessous des bras, mais pas au point d'avoir une forêt vierge sous les aisselles...

Ce qui m'a sans doutes dégoûtée, c'est de grandir avec un père qui ne s'est sans doute jamais rasé les aisselles, et je trouve ça va vraiment, mais vraiment, mais alors vraiment dégoûtant.
Depuis si qqun a des poils d'aisselles dépanssant 2 cm, ça me dégoute, et c'est un tue l'amour magistrale XD

Voilou <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/lipoas
Lullah



Messages : 712
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 36
Localisation : anywhere, anyway

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Ven 8 Avr - 0:07

Moox a écrit:
débat interessant !

Personnellement, je m'épile ou non en fonction de mes gouts en envie, mais je reste trés ancrée dans l'épilation, ai je grandi avec, peut etre, mais c'est surtout parce que j'y trouve plusieurs aspects :

- esthétique d'abord, au niveau des bras, des jambes, je trouve cela plus harmonieux
- doux : c'est vrai, c'est tout doux des jambes epilées
- plaisant et non inconfortable pour tout ce qui est papouilles, caresses ou cunni, par exemple, je dis pas que j'aime tout épilé, non, un ptit duvet tout doux Wink
- hygiénique : la sueur dedans, ca gratte, brr, j'aime pas trop

Je valide!! +1

Et en y réfléchissant voir si je suis moi aussi soumise au diktat de notre société consumériste sur ce point, je m'aperçois finalement que non et qu'il s'agit plus d'un choix personnel de bien-être, autrement je ne me ferais que les aisselles et pas le maillot Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yohanane



Messages : 126
Date d'inscription : 11/03/2016
Age : 20
Localisation : Doubs (25)

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Ven 8 Avr - 1:09

Moi j'aime mes coupains les poils, j'aimerais donc les défendre :

- Ils ne poussent pas à l'infini (Non, on en fera jamais des nattes ou des dreads, ils sont différents des cheveux et poils de barbe) Shocked

- Ils ne sentent pas mauvais si on a une hygiène correcte (Même que sous les bras, vu qu'ils font barrière jamais aucune odeur ne "parfume" délicatement les dessous de bras des t-shirt. Pis d'ailleurs, les odeurs sont fortement liées à ce qu'on mange, non à la longueur des poils)

- Un poil ça ne pique que s'il est en pleine repousse verticale. Une fois à l'horizontal, c'est plus doux à la caresse. Et si on hydrate bien sa peau, ça aide aussi. Chat câlin

- Pis une petite info pour vous, les poils ont des capteurs sensoriels, ce qui fait qu'on découvre de nouvelles sensations (au moindre frôlement) lorsqu'ils ont une taille conséquente.
Rien que pour ça, je conseille d'essayer pendant quelques mois (disons l'hiver prochain Razz ) la pousse, afin d'expérimenter ce phénomène incongru de la caresse d'un courant d'air ou du hérissement d'un poil.

En ce qui concerne mon avis, les femmes je les aime avec ou sans poils, du moment qu'elles sont épanouis dans leurs corps. In Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taureau



Messages : 1139
Date d'inscription : 15/04/2015
Age : 23
Localisation : nulle part - Nord

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Ven 8 Avr - 9:54

Personnellement, l'épilation n'est pas mon fort, mais le rasoir est mon ami ^^

Les poils, de petite taille, ne me dérange pas, mais quand ils sont plus long, ca me fait penser à la barde de mon père, ses poils qui dépassent sous ses bras, et ceux qui dépassent de sa chemise quand il y a 2 boutons d'ouverts, Ce n'est pas une image que j'apprécie beaucoup Razz

Yohanane a écrit:
- Ils ne sentent pas mauvais si on a une hygiène correcte (Même que sous les bras, vu qu'ils font barrière jamais aucune odeur ne "parfume" délicatement les dessous de bras des t-shirt. Pis d'ailleurs, les odeurs sont fortement liées à ce qu'on mange, non à la longueur des poils)
J'ai pu tester que pour moi, en gardant la même hygiène, et la même alimentation, ma transpiration est bien plus odorante lorsque je ne suis pas rasée sous les bras...
C'est une des principales raison qui fait que pour moi, c'est rasé, ou très courts ^^

Pour notre intimité, je préfère sans les poils, c'est plus doux (et avec une partenaire, je trouve ca plus agréable :3 )

Lorsque les poils sont du duvet (ils peuvent etre long, mais ne se voient pas trop et sont doux), ca ne me dérange pas.
Par contre, lorsqu'ils sont long, épais, et qu'ils se voient (parce qu'ils sont aussi brins que vos cheveux) la, ca me dérange mais je crois que c'est lié à l'éducations, et aux différentes remarques que j'ai pu avoir plus jeune ^^ (ca fini par s'encrer au bout d'un moment ^^)

Concernant les personnes que je peux rencontrer, si elles sont poilues (mais avec une taille et une densité pas trop importante) cela ne me dérange pas (enfin, je crois x) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
minipoussin



Messages : 724
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Ven 8 Avr - 10:50

En fait, c'est un sujet que je vois revenir de plus en plus régulièrement depuis quelques années.

Je pense que ça a commencé à porter débats à partir du moment où l'épilation intégrale est devenue une sorte de norme officielle et où le poil est devenu un objet de phobie.

En gros, le soucis est toujours le même : on parle du corps de la femme et on parle d'un truc esthétique imposé supplémentaire.
En plus de l'injonction à la minceur , à la jeunesse, à l'attention permanente de son apparence, on ajoute une nouvelle norme de contrôle sur l'intimité.
Et dans l'idée ça me gêne profondément.

D'un autre côté, je ne vaux pas mieux que les autres parce que je subis aussi l'influence de mon époque.

J'ai pas de passion profonde pour les poils , je suis pas fan des débordements pileux ... mais dans 90% des cas, j'm'en fous un peu.
La plupart des nanas ne sortent pas avec des jambes de yéti ou des animaux vivants sous les bras. C'est pareil pour le pubis. Tant que c'est pas la forêt vierge, y'a pas de terrain impraticable je dirais What a Face

Je pense que c'est un leurre de croire que nous ne sommes pas sous influence dans notre rapport à notre apparence.
On est peu à s'habiller avec des tenues des années 90's, une coupe mulet ou une permanente, à se parfumer à l'eau de Cologne...parce qu'on veut plaire et se plaire, on colle aux normes de notre époque.
Il me semble tout de même bon de remettre les choses en perspective et d'avoir un recul critique là dessus.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://confidentielles.lightbb.com/forum
taureau



Messages : 1139
Date d'inscription : 15/04/2015
Age : 23
Localisation : nulle part - Nord

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Ven 8 Avr - 10:59

Minipoussin a écrit:
Tant que c'est pas la forêt vierge, y'a pas de terrain impraticable je dirais What a Face
tout à fait d'accord ^^

minipoussin a écrit:

Je pense que c'est un leurre de croire que nous ne sommes pas sous influence dans notre rapport à notre apparence.

Personnellement, j'ai commencé à me raser les jambes et les aisselles à cause de cette influence x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yohanane



Messages : 126
Date d'inscription : 11/03/2016
Age : 20
Localisation : Doubs (25)

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Ven 8 Avr - 23:47

taureau a écrit:


Yohanane a écrit:
- Ils ne sentent pas mauvais si on a une hygiène correcte (Même que sous les bras, vu qu'ils font barrière jamais aucune odeur ne "parfume" délicatement les dessous de bras des t-shirt. Pis d'ailleurs, les odeurs sont fortement liées à ce qu'on mange, non à la longueur des poils)
J'ai pu tester que pour moi, en gardant la même hygiène, et la même alimentation, ma transpiration est bien plus odorante lorsque je ne suis pas rasée sous les bras...
C'est une des principales raison qui fait que pour moi, c'est rasé, ou très courts ^^


Ca dépend peut-être d'une personne à l'autre ? Je transpire peu, personellement...

Pour les poils foncés, il est toujours possible de se les éclaircir/décolorer. On le fait bien pour le duvet de la lèvre supérieure ou les avant-bras, alors pourquoi pas ailleurs ? EhEh

M'enfin, duveteuse ou lisse, l'important c'est de bien se sentir dans son corps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
minipoussin



Messages : 724
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Ven 8 Avr - 23:59

La décoloration, pour une brune, c'est encore plus contraignant que de sortir le razoir ou gérer l'épilation, donc au final, je ne vois pas trop où se situe la liberté là dedans ^^
On en revient à la nécessité de correspondre à une norme esthétique.

Enfin, je ne vois pas trop le rapport avec l'hygiène...parce que la pilosité n'indique rien sur l'hygiéne corporelle, c'est surtout un truc qu'on nous a mis en tête...que c'était pas ragoutant.

Si vous regardez certains films des années 70's / 80's ... la norme était tout autre, et ça ne choquait personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://confidentielles.lightbb.com/forum
taureau



Messages : 1139
Date d'inscription : 15/04/2015
Age : 23
Localisation : nulle part - Nord

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Sam 9 Avr - 0:00

oui, ca dépend de chacun, chaque personne a une acidité de peau différente, et donc des personnes vont transpirer plus que d'autres; et la puissance de l'odeur de la transpiration de chacun varie aussi d'une personne à l'autre.

Petite question : as tu une chevelure plutot blonde ou une chevelure brune, quasiment noire?
parce que en fait, quand tu es brune, et encore plus brune foncé, ca revient bien moins cher de s'epiler ou de se raser que de faire une décoloration... et faire une décoloration de tes 2 jambes completes, heu... c'est chaud ^^

pour les personnes qui ont une chevelure foncée, il y a un autre point qui entre en jeu : les poils sont très souvent bien plus épais, ce qui n'est pas très agréable.
cela n'a en aucun cas une sensation proche du duvet ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena.



Messages : 46
Date d'inscription : 29/01/2016
Age : 19
Localisation : Lédignan

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Sam 9 Avr - 8:49

Personnellement, quelques poils ne me dérangent pas plus que cela.

Je suis la première à avoir, parfois, la flemme de m'épiler. Du moment que ce n'est pas non plus choubaka, je ne vois pas le problème. Les poils sous les bras sont bien le seul endroit où je ne supporte pas leur présence. Qu'il y est des repousses, ouais, enfin faut modérer et en plus quand tu transpires ; c'est assez désagréable.

Après, j'ai la chevelure brune et des poils relativement épais s'ils sont pas entrenus régulièrement. C'est un choix de le faire, j'ai pas forcément été influencée, je l'ai décidé moi-même étant donné que je n'ai jamais réellement apprécié avoir des poils.

Décision de chacune :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flork



Messages : 950
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 29
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Sam 9 Avr - 11:30

J'ai envie de dire : le regard des autres, le regard des autres, le regard des autres.

Je suis clairement le genre de fille que les poils ne dérangent pas sur elle dans la mesure où personne ne les voit. Je m'épile intégralement à cause du putain de regard des autres. J'suis hyper influencée.

Alors qu'en fait, les poils, ben j'aime bien. Autant sur moi que sur les autres.

Si vous avez un petit problème avec les écureuils sous les bras, je vous conseille de lire Nana de Zola. Dans le premier chapitre, Nana joue dans une pièce de théatre. Elle n'a aucun talent, mais au fil de la pièce, elle conquiert tout le public avec son sourire, sa façon de bouger.
De la même façon le lecteur se fait séduire sans s'en rendre compte et l'apothéose est atteinte quand Nana arrive pratiquement nue sur scène. Je cite :

" Un frisson remua la salle. Nana était nue. Elle était nue avec une tranquille audace, certaine de la toute puissance de sa chair. Une simple gaze l’enveloppait ; ses épaules rondes, sa gorge d’amazone dont les pointes roses se tenaient levées et rigides comme des lances, ses larges hanches qui roulaient dans un balancement voluptueux, ses cuisses de blonde grasse, tout son corps se devinait, se voyait sous le tissu léger, d’une blancheur d’écume. C’était Vénus naissant des flots, n’ayant pour voile que ses cheveux. Et, lorsque Nana levait les bras, on apercevait, aux feux de la rampe, les poils d’or de ses aisselles. Il n’y eut pas d’applaudissements. Personne ne riait plus, les faces des hommes, sérieuses, se tendaient, avec le nez aminci, la bouche irritée et sans salive. Un vent semblait avoir passé, très doux, chargé d’une sourde menace. Tout d’un coup, dans la bonne enfant, la femme se dressait, inquiétante, apportant le coup de folie de son sexe, ouvrant l’inconnu du désir. Nana souriait toujours, mais d’un sourire aigu de mangeuse d’hommes."

Sorti de son contexte, c'est moins troublant. Il faut se laisser porter par tout le chapitre pour finir en pamoison devant ce passage.




BREEEEEEEEEEEF !


Les poils, j'aime ça, chez les femmes que je fréquente aussi. Surtout que, comme dirait un grand philosophe de mes amis : "Quand y'a gazon, y'a match" Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Sam 9 Avr - 11:37

Flork a écrit:
"Quand y'a gazon, y'a match"


Oh c'est magnifique!! <3
Revenir en haut Aller en bas
LittleFlowe



Messages : 37
Date d'inscription : 28/03/2016
Age : 22
Localisation : Dans la nature sauvage de cette petite planète

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Sam 9 Avr - 13:38

Alors moi les poils, l'hiver je m'en fiche pas mal, je les rase quand ils commencent à me piquer et me gratter c'tout, par contre l'été j'avoue que là je me rase quand même quand je n'ai pas la flemme pare que c'est plus jolie (pour les autres) quand on est en bikini ! Oui parce que le regard des autres compte un chouia quand même :/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://littleflowe.tumblr.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Sam 9 Avr - 14:30

Mais pourquoi les autres?? Perso je m'en fous pas mal. Je m'epile parce que j'aime etre douce. C'est pas pour les autres, c'est pour moi. C'est comme porter de jolis sous vêtements alors que personne ne les verra de la journée, ou du vernis à ongles sur les pieds en hiver, ou une goutte de parfum au creux des poignets pour la nuit alors que tu dors seule, ou se faire un gommage corporel meme si personne ne t'effleure. C'est bon pour l'estime de soi. Ça ravigote la confiance. Ça réconcilie avec soi-même.
J'ai du mal à comprendre en quoi les poils sont une revendication à part entière. Un acte de résistance. On les ôte ou on les garde parce qu'on se sent mieux avec, ou sans. Ce qui importe c'est de se plaire à soi, avant toute chose (:
Revenir en haut Aller en bas
minipoussin



Messages : 724
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Sam 9 Avr - 16:38

Justement c'est une revendication et un acte de résistance à partir du moment où il y a pression pour obliger à entrer dans une norme.

La femme est liée à son apparence et au soin qu'elle est sensée y porter depuis sa plus tendre enfance.
Le corps de la femme semble devoir toujours être sous contrôle.

La pilosité, c'est un signe de l'animalité qui se doit d'être domestiquée ou annihilée chez la femme pour être esthétiquement acceptable.
On gomme et lisse la peau, on gomme les odeurs naturelles, on retire les poils, on corsète le corps...en société, on élimine tous les débordements corporels : les femmes ne pètent pas, ne rotent pas, ne font pas caca.

Après, la culture et la personnalité réelle finissent par être tellement imbriquée que c'est à chacune de faire son ptit frichti pour être à l'aise tant avec soi qu'avec le monde qui l'entoure.

Mais globalement, je connais peu de femmes qui se disent bien dans leur pompe et qui ne sont pas obnubilée à l'idée de changer quelque chose qui dépasserait du cadre chez elles.

Le soucis, c'est quand la norme devient une violence qu'on s'impose, où une violence dans le regard des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://confidentielles.lightbb.com/forum
Louvea



Messages : 17
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 41
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Sam 16 Avr - 23:20

Beurk les poils ! Donc perso épilation intégrale Danse joie Je préfère = plus doux, plus propre, plus lisse ! Cela fait tellement longtemps pour moi que je ne m'imagine plus avec le moindre poil lol ! C'est un choix perso qui n'a rien à voir avec une mode ou le regard des autres !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hirika



Messages : 151
Date d'inscription : 13/02/2016
Age : 18
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Dim 17 Avr - 15:48

Personnellement je pense que le fait de s'épiler soit uniquement l'influence de la société sur notre corps. Parce que si ce n'était pas le cas, pourquoi est-ce que très très très peu d'hommes se rasent (s'épilent etc etc)? Parce que ça ne les dérange tout simplement pas (et dieu sait qu'ils en ont plus que nous haha).. m'enfin en écrivant je me dis aussi peut-être que la société influe sur eux en les obligeant à être viril et donc à garder leurs poils... bref je m'égare et me contredis, comme d'hab.

Enfin en tout cas, je sais qu'une femme avec des poils ne me dérangerait ABSOLUMENT pas, bien que cela me semble contraignant pendant l'acte ^^ Tout ce qui compte c'est d'être bien dans son corps c'est la plus belle des beautés!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
minipoussin



Messages : 724
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Dim 17 Avr - 16:53

Pour poursuivre sur le thème, une petite vidéo réalisée par Antisexisme.net

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://confidentielles.lightbb.com/forum
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Dim 29 Mai - 15:57

Alors comme j'ai la cagne de tout, aujourd'hui, je transfère de chez moi vers ici un post (mais comme il n'y a guère d'évolution depuis sinon que je suis passée au rasage lesbien de base CAD ticket de métro...). Donc ma pierre sur le cairn de ce gazon maudit qui est le nôtre :

"Alors, moi sur l'autre fo, j'avais dit comme vous, que je préférais genre épilation brésilienne que totale....

puis tout dernièrement, ( je sais pas ce qui m'a pris ou plutôt si : à force de mater du X et des nanas à poil dans les magazines pour mecs comme une grosse obsédée que je suis et de voir qu'elles sont toutes épilées totalement ) , j'ai décidé d'aller chez l'esthéticienne me faire épiler intégral....

affraid  J'étais motivée.... ( la folle ! )....

Bon alors, je vous raconte :  Rolling Eyes

Déjà,je suis pudique mais pas tout le temps donc ça m'a pas gêné... par contre, je suis chatouilleuse au possible donc ça, c'était un peu chaud quand je me tortillais comme une dinde sur la table dès que la madame me passait les doigts sur le ventre ( après plus... Vue la douleur lol ).  Evil or Very Mad

Donc j'y suis allée genre Gorilles dans la brume, hein et elle m'a arraché tout ça à la cire....

Déjà, faut bien dire ce qui est : c’est pas jouissif, hein ! Mais bon.... C'est faisable.... La douleur et la peur, c'est subjectif. Chacun la ressent différemment. Moi, je suis très tatouée donc... Je sais que si je veux vraiment quelque chose, je peux supporter la douleur.... ( je lui ai quand même trempé sa table de sueur ( si si on peut transpirer de la cha**e, hein !  Twisted Evil  j'en suis la preuve vivante... je suis ni incontinente ni femme fontaine...  Evil or Very Mad  ).

Donc me vla rentrée chez moi après la séance de torture.... Et très vite, je me suis retrouvé avec la cha**e à Madame Bonhomme Michelin ( plus communément : je me suis fait un superbe œdème... J'avais le pubis, heu... Comment dire ? Comme un tit coussin moelleux  Rolling Eyes  Je vous raconte pas la douleur ).

Puis comme si c'était pas suffisant : un bel urticaire, plaf, en plein dessus est venu se mettre...

Mhum.... Bonheur !!!!!

Je suis donc allée ma cha**e à la main voir la toubib qui a retenu un grand fou rire jusqu'à ce qu'elle voit l'engin....

Là, elle m'a dit cette phrase très pro : " Hou là, ma pov dame !!!!"

J'ai eu droit d'aller m'acheter un tube de Cicalfate de chez Avene ( qui m'a coûté un bras ) et me tartiner les grandes lèvres, le pubis et tout le Saint-frusquin deux fois par jour.....  Rolling Eyes

Bref ! Je n'aurais qu'un mot à rajouter :

Et que vivent les poils !!!!!

Bon, ça, c'était avant que je ne m'offre pour mon anniv mon épilateur laser Luméa qui tue tous les poils façon pistolaser
Revenir en haut Aller en bas
renarde



Messages : 1120
Date d'inscription : 30/03/2016
Age : 44

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Dim 29 Mai - 16:13

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Dim 29 Mai - 16:20

Y a un bug dans la matrice ou c'est moi ? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Tweety162002



Messages : 585
Date d'inscription : 22/01/2014
Age : 26

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Dim 29 Mai - 17:06

Questions pilosité pour certaine c'est pour le regard des autres
Et il est sur aussi que pour d'autre ses surtout question de confort pour moi je pense que sous les bras ses ultra important que se soit raser ou épiler pour moi ses un gros tue l'amour les poils sous les bras après ben les jambe je le fais quand j'ai pas la flemme et idem pour le pubis après j'avoue que quand je sais où que je me doute qu'il y a une possibilité d'avoir un rapport avec une femme je suis plus du genre à avoir le ticket de métro et si ma partenaire n'es pas épilé ou raser je me dit que si elle se sent bien ainsi ben autant qu'elle y reste mais bon faut pas non plus que tout soit en mêlée la dessous par ce que pour mettre la main ses pas pratique ^^
Chacun sa version de la beauté et de la pilosité Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CandySona



Messages : 219
Date d'inscription : 22/06/2016
Age : 20

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Jeu 14 Juil - 18:57

Un débat franchement intéressant.

Je n'aime pas réellement les poils. Au pattes, encore, ça va, mais lorsqu'il y en a trop comme pour les garçons, et bien ... Ce n'est pas sexy. Sous les aisselles, c'est la même choses. Mais par contre, au niveau du pubis, si pas entretenue, ça devient vite dégueulasse ...
Une femme qui n'entretient pas son corps ( avoir de la pilosité n'est pas un soucis ! ) et qui se laisse aller, ça fait de suite vraiment crade, mais si c'est une personne qui fait attention à elle, il n'y a pas de soucis.

Je ne passe chez l'esthéticienne que quand c'est réellement critique ... Sinon, je me rase tout de même, mais ce n'est pas la première chose que je fais. Je le fais surtout pour être "plus propre" ( au niveau des aisselles haha ^^') mais les jambes, ce n'est pas un soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Mer 20 Juil - 11:35

J'avais trouvé ces mini-reportage Arte, bien faits, alors je les poste ici
http://creative.arte.tv/fr/poilorama

(J'ai voulu aussi recherché le travail d'une illustratrice féministe dessinant des femmes poilues, dans un style très graphique mais impossible de retrouver son nom.)

Sinon pour l'article je trouve la comparaison épilation/voile, un peu bancale, et presque en fait gênante, surtout depuis la recrudescence des actes malveillants, islamophobes envers les femmes voilées, qui subissent des peines et discriminations multiples :/

Revenir en haut Aller en bas
Roxtedy



Messages : 124
Date d'inscription : 23/07/2016
Age : 33
Localisation : Crest (26)

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Jeu 28 Juil - 13:20

Je n'ai jamais aimé mes poils car j'ai pas eu vraiment de chance en terme de pilosité (l'Espagne vit en mouuuaaaa). Du coup dès que j'ai pu je les ai lasérisé (si ça se dit !!) ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paradox



Messages : 232
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 30
Localisation : some where in mars

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Lun 1 Aoû - 21:29

poils aisselles et parties intimes je dis beuurrrk, je déteste. je ne trouve rien de beau dans le fait de soulever les bras et d'avoir une touffe ou de risquer d'avaler un poil Razz
Mais pour le reste ça va, personnellement je ne suis pas velue et des autres ça ne me dérange pas que ce soit sur les parties du corps autre que les aisselles et les parties intimes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://30ansthenwhat.e-monsite.com/
Yohanane



Messages : 126
Date d'inscription : 11/03/2016
Age : 20
Localisation : Doubs (25)

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Jeu 11 Aoû - 19:42

Je reviens ici à cause de la campagne de pub Veet que j'ai vu sur Facebook,  dont les messages sont pour la plupart incompréhensibles et sexistes (et aussi parce que je voulais répondre à certaines ^^).
C'est mon ressenti, que j'ai largement exprimé par message à la page Veet. Le plus dommage c'est que les illustrations ont un style sympa et sont parfois drôles.



Je vous partage les illustrations accompagnées de commentaires que j'ai trouvé cocasses (dont deux de moi parce que je suis narcissique), dites moi ce que vous en pensez en bien ou mal.


Et sinon, est-ce que les barbituriques sont fournis ?:
 
 lol!


(De moi) Injustice : des hommes à barbe épanouis, mais une femme à blâmer pour trois trois poils sous les aisselles?:
 


Pas besoin de cacher ses jambes même si on s'épile pas. Coucou oppression de la femme.:
 

Ah et ça aussi : "ah oui, et le détail de presque un peu grassouillette à poils avec des cheveux lourds et pas coiffables, donc "moche" contre ouhouhh pas de poils, des cheveux trop huhu, une silhouette plus fine.. et beh... vous vivez dans un monde bien triste"


[Révélation] Contrairement à ce qu'on pensait, les combinaisons ne servent pas à protéger du froid et des méduses mais à cacher les poils disgracieux !:
 


(De moi encore, je m'aime) Les poils repoussent (poils/repousse, vous l'avez ?) les animaux et rendent le temps gris et maussade. Les menstrues font tourner les mayonnaises et faner les fleurs. Lolilol.:
 


C'est pas gentil de dire que les filles qui s'épilent sont des filles faciles:
 


Pourquoi ne pas simplement dire, vous êtes plutôt "option 1 avec poils" / "option 2 sans poils" ? avec une femme épanouie de chaque côté ?:
 


Une que je trouve sympa:
 




minipoussin a écrit:
La décoloration, pour une brune, c'est encore plus contraignant que de sortir le razoir ou gérer l'épilation, donc au final, je ne vois pas trop où se situe la liberté là dedans ^^
On en revient à la nécessité de correspondre à une norme esthétique.

Ma liberté c'est de laisser les poils et d'en faire ce que je veux, notamment quelque chose de beau pour moi même! cheers
Au même titre que mes cheveux, je me décolore et teints les poils sous les aisselles *fait péter l'arc en ciel*.
Ca me plait, ça ne me fait pas souffrir comme peut le faire un rasoir ou de la cire. Je ne le fais pas souvent et de préférence en même temps que mes cheveux, donc gain de temps.

Pour mes jambes, j'éclairci quand j'en ai envie, en me citronnant et me mettant au soleil (pas longtemps évidement, le but n'est pas de cuire). Ou je ne fais rien et ça me va très bien. J
e suis nettement plus heureuse comme cela, surtout quand je me remémore l'angoisse que j'avais à arracher une bande de cire engluée sur mon aine.

Et je suis brune, cheveux presque noirs !

Chacune fait comme elle préfère, du moment qu'elle est épanouie. Amoureux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikka-Do



Messages : 185
Date d'inscription : 12/08/2016
Age : 22
Localisation : Versailles

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Mar 23 Aoû - 0:03

Moi personnellement je m'en fou mais royalement chez les autres. Les poils ne me dérangent pas mais du moment que ce soit bien entretenu, et qu'il y est quand même une hygiène quotidienne car sinon je trouve pas ça très agréable pour la partenaire.

Pour moi, je ne me sens pas à l'aise avec des poils, j'ai l'impression que ma peau respire pas un truc comme ça. Donc je fais l'intégrale et je met du talc pour bébé pour éviter rougeurs et irritations et avoir la peau douce. Je me sens plus belle et à l'aise comme ça.
Mais au passage je conseil vivement le talc pour les filles souffrant de peau sèche et irrité après rasage ou épilation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelou76



Messages : 85
Date d'inscription : 15/06/2016
Age : 27
Localisation : Normandie LH

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Ven 26 Aoû - 0:04

Paradox a écrit:
poils aisselles et parties intimes je dis beuurrrk, je déteste. je ne trouve rien de beau dans le fait de soulever les bras et d'avoir une touffe ou de risquer d'avaler un poil Razz

lol! +1 rien à ajouter ! xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kanaria



Messages : 641
Date d'inscription : 15/02/2015
Age : 32
Localisation : quelque part sur terre

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Ven 26 Aoû - 10:11

je suis du même avis que paradox et adelou76, quand tu veux faire un cunni et que c'est la forêt en bas perso ça me rebute (avaler un poil beurk lol) même si l'envie est plus que présente. sur les jambes certaines ça ne se voient pas car elles sont blondes donc leurs poils sont clairs mais c'est largement plus agréable quand la femme est épilée ou rasée pour les caresses du moins perso je préfère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
minipoussin



Messages : 724
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Ven 26 Aoû - 12:02

Je reviens un peu sur le thème du sujet parce que beaucoup disent ce qu'elles préfèrent ou pas...mais il y a finalement peu d'interrogations sur le fait que ces préférences soient liées aux normes esthétiques de l'époque.

On dirait que quand on baise, il faut baiser "propre" ... genre t'es passée par le sas de décontamination avant, t'as bien viré tous les poils, lissé tout ce que tu pouvais, pour que le sexe soit civilisé. Au passage, y'a quand même de gros risque de transpiration , et d'échanges de liquides divers et variés plus ou moins identifiés ... mais étrangement, on passe au dessus , comme d'ailleurs, on passait au dessus des poils quand tout le monde s'en foutait.

Idéologiquement, je trouve ça bien que des nanas décident de ne plus s'épiler les aisselles. Ca ne présage en rien de leur hygiène générale, comme l'intégrale n'est pas indication que la dernière douche ne date pas de plusieurs jours What a Face

J'ai jamais vu de forêts vierges impraticables, genre où tu pourrais faire des tresses avec. J'ai surtout l'impression qu'on nous met des trucs dans la tête et que, quand ça arrive, ça s'implante très rapidement.

Alors, le soucis, c'est que le savoir ou se questionner dessus ne va pas nécessairement changer immédiatement notre rapport au corps ( le notre et celui des autres) , mais j'aime pas trop que la culture où les médias me disent ce qu'il est de bon ton d'aimer ou de faire avec mon corps.

Perso, j'aimerais bien être plus forte que ça et être comme ces nanas qui s'en foutent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://confidentielles.lightbb.com/forum
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Ven 26 Aoû - 12:52

Peut être aussi, Minipoussin, que l'épilation est un mieux dans l'histoire de la féminité. Peut être que ça équivaut à la banalisation du tampon ou de la couche jetable quand nos ancêtres se ruinaient les mains à laver des langes et des garnitures en gros coton. Peut être qu'il ne faut pas toujours rejeter ce que la civilisation présente comme évolution. Peut être que cela permet à certaines d'avoir un regard plus bienveillant vis à vis d'elles-mêmes, que cela les conforte dans une certaine zone de bien etre, de réassurance. Si ça leur fait du bien alors c'est une bonne chose.
Je pense que le véritable progrès, c'est d'avoir le choix. Et d'avoir les moyens modernes de s'epiler sans douleur et en dix minutes si on en a envie, ou de laisser la nature maître de son corps si ça nous chante. De faire ce que l'on veut, et d'être en accord avec soi même, sans jugement de la part des autres. Je pense que le débat ne se situe pas au niveau de ce que la société nous transmet comme image de la féminité, mais au niveau de la tolérance generale et individuelle.
Par ailleurs certaines femmes brandissent leurs poils comme gage d'esprit supérieur et différent, comme signe de reconnaissance d'une rébellion à la fois intellectuelle et corporelle, se positionnant dans un refus de la féminité stéréotypée et socialement admise. Je pense personnellement que le poil n'est pas forcément la façon la plus adéquate pour s'exprimer et se différencier, ou faire valoir son esprit libre et décomplexé. Il y a selon moi d'autres combats plus nobles (et plus intéressants, moins vains et moins egocentrés) à afficher et à mener. Ces meufs qui se font photographier en exhibant fièrement leurs aisselles poilues, pour faire parler d'elles, me laissent assez pantoise. Que chacun fasse ce qu'il veut, c'est très bien et ça me va, mais honnêtement la revendication au travers des poils je trouve cela...assez grotesque. Simone de Beauvoir, George Sand ou Simone Veil ont trouvé d'autres moyens nettement plus intéressants et valorisants pour libérer la femme.
Revenir en haut Aller en bas
minipoussin



Messages : 724
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Ven 26 Aoû - 14:14

Léontine, quand on parle des différentes biais de lutte féministe, on a souvent comme réponse "il y a plus important" ou "c'est ridicule". Lutter contre les injonctions esthétiques faites aux femmes me semble , au contraire, courageux et important dans la lutte pour l'émancipation.

On ne peut pas comparer les luttes de différentes époques. Aujourd'hui, les lois sont là, mais les lois sont loin de résoudre des siècles de domination. Le changement passe par le langage, la culture, la représentation.

Je pense qu'on est loin du pouvoir de faire ce que l'on veut de son corps. La question du burkini qui enflamme les passions depuis plusieurs semaines en est un exemple parfait.

Je pense que, parmi les personnes présentes ici , peu oseraient se laisser pousser les poils sous les bras et se balader en débardeur. Pourtant, un bon nombre sont des lesbiennes assumées... il semble donc plus difficile d'assumer socialement des poils féminins qu'une sexualité hors norme. Est ce toujours si ridicule de se poser la question du pourquoi et du comment ?

On voit ici les commentaires de dégoût concernant les poils. C'est ça que je trouve ridicule et excessif, et effectivement, les nanas qui se font photographier le font justement pour banaliser un truc qui était banal il y a vingt ans.

Je ne vois pas en quoi chasser le poil en permanence est un "mieux" pour la féminité, ni une facilité moderne. On peut se sentir mieux dans sa peau parce que c'est un élément de contrôle sur soi qui permet de rentrer dans les standards esthétiques actuels ( même si c'est galère, ça reste beaucoup plus simple que d'être plus grande, plus petite, avoir des seins de la taille qu'il faudrait, le cul rebondit comme il faudrait, le poids qu'il faudrait ) .

Je ne fustige pas du tout l'épilation, je ne suis pas non plus adepte de la forêt vierge me concernant, mais si je rencontre une nana qui n'a pas envie de passer son temps à s'épiler, j'vais pas me mettre en tête que c'est un manque d'hygiène ou un truc débectant.

C'est un peu toujours le même problème : on s'inflige un truc parce qu'on intègre que c'est normal...sans se poser plus de questions que ça...et parce qu'on a intégré cette obligation, on la reporte sur les autres.

Et c'est à peu près toujours le corps féminin qui est la cible prioritaire de ces injonctions. Et comme souvent, ce sont les femmes les premières à défendre cette injonction comme légitime sans se poser de question.

Le tampon, tout aussi chimique et questionnable que cela puisse être, c'est une vrai évolution, un vrai progrès pour la vie quotidienne des femmes. Se retirer les poils à perpet moyennant souffrance, argent et auto flagellation si c'est pas fait...faudra qu'on m'explique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://confidentielles.lightbb.com/forum
Carbone



Messages : 469
Date d'inscription : 14/05/2015
Age : 27
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Ven 26 Aoû - 14:22

Mais du coup, quid de l'épilation définitive ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lullah



Messages : 712
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 36
Localisation : anywhere, anyway

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Ven 26 Aoû - 14:27

Carbone a écrit:
Mais du coup, quid de l'épilation définitive ?

Hummm... chais pas trop. Je préfère garder la main quand-même pour ne pas avoir à regretter mes poils Laughing car sur le plan anatomique, ils ont bien un rôle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirrah



Messages : 150
Date d'inscription : 27/07/2016
Age : 33
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Ven 26 Aoû - 14:35

l'épilation définitive, ça reste chère non ?
J'avoue que les poils au niveau des parties intimes, j'suis pas fan, je ne suis pas la seule dans ce cas mais j'aurais aimé être imberbe ici ! ^^

Savez vous si l'épilation définitive intégrale du maillot ce n'est pas dangereux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lullah



Messages : 712
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 36
Localisation : anywhere, anyway

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Ven 26 Aoû - 14:40

Je pense que ce n'est pas sans conséquences. Après, lesquelles? J'en sais. Je ne l'envisage pas, donc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carbone



Messages : 469
Date d'inscription : 14/05/2015
Age : 27
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Ven 26 Aoû - 14:42

On ne sait pas encore, c'est trop récent comme pratique. Mais c'est une utilisation au laser et rien n'est jamais sans conséquence de toute manière. Et oui, c'est très cher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirrah



Messages : 150
Date d'inscription : 27/07/2016
Age : 33
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Ven 26 Aoû - 15:08

Donc pour le moment, vaut mieux retirer nos poils des façons que nous utilisons déjà couramment !
Peut-être que lorsque la pratique sera plus répandu ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Ven 26 Aoû - 15:22

Moi je les garde tous. Je les met dans ma boîte à poil. Tous les ans selon un tirage au sort effectué sous le contrôle d'un huissier assermenté, j'offre le contenu de cette dernière à un heureux bénéficiaire masculin, qui pourra disposer librement de l'image de ma pauvre condition de femme imposée par la société. Après tout, c'est notre devoir à tous de faire quelquechose pour l'égalité des sexes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Ven 26 Aoû - 16:01

Je ne suis pas convaincue du pouvoir du poil dans le débat sur la condition de la femme.... Je pense que le port du poil (bwahahaha) doit rester une demarche intime, et non revendicative. Après tout ça ne concerne que la principale intéressée, son mec ou sa meuf. Un peu comme le choix du string ou de la gaine sous un slim. C'est personnel. Personne n'a à prendre parti. Je suis pour la liberté du poil, mais je n'ai pas franchement envie qu'on vienne me coller des photos d'aisselles poilues (qu'elles soient feminines ou masculines) sous le pif.
Revenir en haut Aller en bas
Lullah



Messages : 712
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 36
Localisation : anywhere, anyway

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Ven 26 Aoû - 16:11

Et ça va être un loooong débat car le "pourquoi je m'épile" ne correspond pas au même "parce" chez toutes les femmes s'adonnant à cette pratique.

Mais on parle de quelle épilation déjà ? La toison pubienne, les jambes, les aisselles, le visage (oui, y’ aurait beaucoup de chubaka si l’épilation n’existait pas), ou bien tout ça ?

Je suis pour la liberté de choix. En m’épilant, parce que je lui trouve un coté pratique et, oui un certain esthétisme, je ne me sens pas du tout, même inconsciemment, victime d’une quelconque oppression sociale. Je le fais de mon propre chef, en toute liberté, d’autant plus que la personne qui m’accompagne se fiche pas mal que je sois épilée ou non. Donc que ce soit l’épilation intégrale, en ticket de métro, en moustache d’hitler ou forêt vierge, ça reste un jardin à entretenir. Et si y en a qui préfèrent la savane ou la petite broussaille à la forêt amazonienne, c’est une question de goût…
C’est pareil, du coté des hommes pour la barbe, la moustache, les "favoris"…. Y en qui aiment, d’autres pas. J’ai justement un collègue qui est rentré de vacances en ayant laissé pousser sa barbe alors qu’il a tjrs été imberbe. Aux pourquoi (des femmes pour la plupart), il a simplement répondu « bah vous changez bien de coiffure tout le temps, vous ! » (et toc !!!)

Nous avons la chance de vivre dans un pays ou chacun fait ce qu’il veut de son corps. Si certaines se sentent « obligées » de s’épiler pour suivre un certain code esthétique, ou même pour des raisons culturelles, au détriment de leurs envies, de leur bien-être, de leurs droits sur les corps, il faut garder à l’esprit que d’autres femmes n’aiment vraiment pas le poil sans avoir à les taxer de se leurrer sur les véritables raisons de leur tendance à s’épiler.

Mais il est vrai que le rapport de la femme avec son corps tient beaucoup de la pression sociale, et si on regarde bien les origines de l’épilation, ce sont les hommes qui l’ont imposé aux femmes pour marquer la différence corporelle. Donc oui, l’épilation fait bien partie des diktats de la beauté moderne pour beaucoup de femmes. Faut-il alors prôner l’arrêt de l’épilation, donc, d ce fait, instaurer un autre diktat ?

A Mon humble avis, l’origine de l’influence à s’épiler ou pas s’épiler n’est pas la même pour tous, tout comme la liberté de se soumettre à cette influence. On ne peut donc pas mettre tout le monde dans le même sac, et faire fi de tout intégrisme naturaliste ou esthétisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Ven 26 Aoû - 17:33

Finalement, je suis d'accord avec Leontine. (Elle m'a menacée de me priver de sexe je n'ai pas le choix.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Ven 26 Aoû - 17:43

....

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Ven 26 Aoû - 17:45

Tu peux même avoir ma boîte <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Ven 26 Aoû - 18:01

BEUAH.
Tu floodes. C'est mal. Jvais te balancer à Minipoussin. Avec tous tes poils.
Revenir en haut Aller en bas
Yohanane



Messages : 126
Date d'inscription : 11/03/2016
Age : 20
Localisation : Doubs (25)

MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Dim 11 Sep - 7:31

Leontine a écrit:
Je ne suis pas convaincue du pouvoir du poil dans le débat sur la condition de la femme.... Je pense que le port du poil (bwahahaha) doit rester une demarche intime, et non revendicative. Après tout ça ne concerne que la principale intéressée, son mec ou sa meuf. Un peu comme le choix du string ou de la gaine sous un slim. C'est personnel. Personne n'a à prendre parti. Je suis pour la liberté du poil, mais je n'ai pas franchement envie qu'on vienne me coller des photos d'aisselles poilues (qu'elles soient feminines ou masculines) sous le pif.


Je vais demander la même chose pour les femmes qui s'épilent/rasent : Couvrez vos aisselles, vos jambes lisses et vos sexes imberbes que j'entrevois quand vous portez des bikini échancrés, je ne saurais voir votre revendication de la désherbification du corps. Et pis arrêtez de poser sans vos poils dans des pubs pour des bandes de cire ou de rasoirs x)

Concrètement si chacun-e est maitre-esse de son corps et de l'esthétisme qu'elle/il souhaite lui donner, c'est difficile de ne pas tomber sur des personnes prenant la pose pour se montrer. On s'expose bien quand on a une nouvelle coiffure, un nouveau vêtement ou quand on commence à voir de jolis muscles qui se dessinent sur nos bras/cuisses, alors pourquoi pas quand on prend la décision de garder ses poils ou de se les teindre ? C'est un choix esthétique comme un autre et/ou empreint de nos valeurs, ce n'est pas une obligation de rester de l'ordre du personnel. Se montrer (quoi qu'on montre de nous-mêmes), c'est dire "ça, c'est moi, c'est qui je suis à cet instant et je m'assume". Rien que pour ça c'est important de se montrer, que tout le monde comprenne enfin que "femme" ou "homme" ou "autre" représentent une multitudes d'individus qui n'ont pas l'obligation de faire les mêmes choix et d'avoir les mêmes envies ou les mêmes but, et que la différence existe (et pas que chez les autres).

Oui je digresse et alors. Ce sont mes poils en trop grandes quantités qui me perdent. Na =p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité   Aujourd'hui à 7:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Femmes et rapport au corps : La question de la pilosité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tout corps plongé dans un liquide... - de Christian Daumas
» Coaching collectif autour du rapport au corps et à la nourriture
» LA QUESTION DU TRANSFERT DES CORPS : 1915-1934
» Vrai corps des femmes après la grossesse
» Question Rqap

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde est Lesbien :: Le café du coin :: Discussion générale-
Sauter vers: