AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Asexualité et attirance romantique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mrs.Robot

avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 24

MessageSujet: Asexualité et attirance romantique.   Sam 3 Juin - 18:04

J'ouvre le sujet ici puisque je ne peux pas accéder à la partie sexe.

Nous sommes sur un forum pour homosexuelles. Sauf que. On parle voir ouvre des sujets sur les bis, pans, mais je ne vois jamais de sujet sur les asexuelles qui auraient une attirance romantique envers les femmes.

Asexualité et normalité

L'omniprésence du sexe dans notre société et dans nos relations affectives est telle que l'asexualité est très mal perçue. Puisqu'elle est peu connue, les personnes asexuelles se retrouvent stigmatisées. Il y a peu, elle figurait dans le DSM. C'est finalement le DSM V qui reconnaîtra l'asexualité comme n'étant pas un trouble.

"The DSM-5 explicitly and clearly recognizes asexuality, and says that if a person is asexual, that they should not be diagnosed with Female Sexual Interest/Arousal Disorder or Male Hypoactive Sexual Desire Disorder.

This book reaffirms that you are valid, your feelings are real, and that you do not have a disorder for feeling that way."

Généralement, les gens ne conçoivent pas qu'une personne puisse ne pas éprouver d'attirance sexuelle pour quelqu'un. Ils s'imaginent qu'elle aura soit un dysfonctionnement sexuel, soit un manque de libido, soit aura été la victime d'un traumatisme, soit n'ayant pas rencontrée la bonne personne (tiens, ça me rappelle quelque chose...)... en tout cas ça ne leur paraît pas normal.

Une multitude d'attirance

Pour autant, l'asexualité ne signifie pas une absence de sentiment ni de relation ni de désirs. Et au même titre que l'orientation sexuelle, il existe l'orientation romantique (dirigée vers les hommes, ou vers les femmes, ou les deux, ou la personne). Si les asexuels ne ressentent pas d'attirance sexuelle, ils peuvent éprouver d'autres attirances telles que:

- L'attirance romantique (le désir amoureux). L'absence de cette attirance est nommée a-romantique.
- L'attirance sensuelle (le désir de contact physique mais non sexuel).
- L'attirance esthétique (connecté à aucun désir, ils apprécient l'aspect esthétique de l'autre).

... comme nous en fait. Je trouve que l'asexualité est une belle perspective, puisqu'elle met en valeur d'autres formes d'attirance, désir, plaisir, et partage, que l'on peut vivre avec une personne, en dehors de nos rapports sexuels, dans une infinité de possibilité et de formes de relation. Elle rappelle que la sexualité est infiniment plus complexe que "je suis homo/je suis hétéro", et que chacun devrait à minima s'écouter et écouter l'autre, sans hiérarchisation ni jugement.

J'entends souvent des femmes (ou des hommes) dire "Je suis attirée sexuellement par les femmes mais... c'est bizarre, des fois je suis attirée par un homme mais je ne le désire pas. Je ne suis pas normale?". Et pourquoi pas? Pourquoi s'enfermer ou se l'interdire si c'est ce qu'on ressent? Pourquoi ne pas se laisser aller à ces sentiments? Pourquoi devrait-on être obligé d'avoir des rapports sexuels? Pourquoi ne pourrais-je pas être profondément amoureuse de quelqu'un sans vouloir lui faire l'amour? Pourquoi ne pas être attirée sexuellement par les femmes, romantiquement par les hommes, sensuellement par les deux et décliner nos sentiments comme ça à l'infini tant qu'on le ressent?

Je ne sais pas s'il y a des asexuelles ici, mais, je serai personnellement ravie que vous puissiez partager votre expérience dans ce petit espace ouvert.

Les réactions des sexuelles sont évidemment les bienvenues, ou si vous connaissez des personnes ou avez vécu une relation avec une personne asexuelle, n'hésitez pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moox

avatar

Messages : 3025
Date d'inscription : 29/01/2016
Age : 24
Localisation : angers

MessageSujet: Re: Asexualité et attirance romantique.   Sam 3 Juin - 23:21

Je ne pense pas que ce soit un sujet tabou, du moins je ne l'espère pas, ce serait dommage.

Personnellement j'ai une connaissance qui se définit comme tel, discuter avec elle était très interessant, je ne pourrais cependant apporter ma touche de culture G sur ce sujet..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mrs.Robot

avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 24

MessageSujet: Re: Asexualité et attirance romantique.   Dim 4 Juin - 12:44

Moox a écrit:
Je ne pense pas que ce soit un sujet tabou, du moins je ne l'espère pas, ce serait dommage.

Pourtant il y a des débats autour de l'inclusion des asexuels chez les LGBT. Certains ne voient pas le rapport qu'il pourrait exister entre les asexuels et les LGBT, ni ne considèrent qu'ils peuvent vivre une forme d'oppression.

Moi je suis totalement pour l'inclusion des asexuels chez les LGBT.

Moox a écrit:
Personnellement j'ai une connaissance qui se définit comme tel, discuter avec elle était très interessant, je ne pourrais cependant apporter ma touche de culture G sur ce sujet..

Oh, le post ne se voulait pas forcément "culture G" ni porté sur les connaissances, c'est une introduction que j'ai faite parce que c'est peu connu et qu'on y est peut sensibilisé. Si je veux de la théorie pure, il me suffit de faire des recherches.

Non, comme n'importe quel post qui aurait pu être ouvert sur la communauté LGBT, une réflexion, des réactions, des témoignages, sont les bienvenus. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moox

avatar

Messages : 3025
Date d'inscription : 29/01/2016
Age : 24
Localisation : angers

MessageSujet: Re: Asexualité et attirance romantique.   Dim 4 Juin - 14:32

Bah les Asexuels n'ont pas a être ou non dans la communauté LGBT.

Tu as des Asexuels chez les LGBT et tu en as chez les personnes hétéros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FFDT

avatar

Messages : 562
Date d'inscription : 24/12/2016
Age : 42

MessageSujet: Re: Asexualité et attirance romantique.   Dim 4 Juin - 15:07

Mrs.Robot a écrit:
"Je trouve que l'asexualité est une belle perspective, puisqu'elle met en valeur d'autres formes d'attirance, désir, plaisir, et partage, que l'on peut vivre avec une personne, en dehors de nos rapports sexuels, dans une infinité de possibilité et de formes de relation."

Nos "rapports sexuels" ne sont pas que sexuels...selon moi ils viennent s'ajouter justement aux "attirances" que tu évoques...Rien que du bonus en quelque sorte ! Et ô combien divin EhEh

Tu ajoutes "Généralement, les gens ne conçoivent pas qu'une personne puisse ne pas éprouver d'attirance sexuelle pour quelqu'un."

...Je dirais d'une manière générale que dans nos interactions avec les autres, leurs pensées, émotions ou ce que tu voudras, nous renvoient toujours à ce que nous sommes, nous.
Donc forcément, sans basculer dans le jugement, on a néanmoins notre propre avis.
Perso, pour être plus claire, j'ai du mal à comprendre l'asexualité...parce que je ne peux que difficilement me projeter moi, dans une relation amoureuse où le sexe serait absent.
Mais ça ne m'empêche pas de "concevoir" que d'autres personnes puissent fonctionner autrement.


Ceci étant, je te rejoins complètement sur ta conclusion. Pourquoi s'enfermer dans des cases ? Nos relations à l'autre nous appartiennent et font partie de ce que nous sommes. Elles ne peuvent être épanouissantes que lorsque nous les acceptons à part entière comme étant nos propres besoins à nous. Il y a autant de définitions de la sexualité, du désir, de l'attirance quels qu'ils soient, que de petits humains au palpitant bien vivant. Qu'ils veuillent du sexe ou non.

cat








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mrs.Robot

avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 24

MessageSujet: Re: Asexualité et attirance romantique.   Dim 4 Juin - 16:10

Moox a écrit:
Bah les Asexuels n'ont pas a être ou non dans la communauté LGBT.

Tu as des Asexuels chez les LGBT et tu en as chez les personnes hétéros.

Point intéressant que tu abordes.

1/ Dans le mouvement LGBT, il y a aussi les transsexuels, transgenre. Hors, un transexuel, un transgenre, se retrouve tout aussi bien chez des personnes hétérosexuelles, c'est indépendant de leur orientation sexuelle.

2/ Le mouvement LGBT est un mouvement de défense et de soutien des droits d'un groupe d'individu (communauté) auquel on peut s'identifier, et plus largement si on parle de mouvement queer, qui se défend d'un hétérocentrisme, une hétéronorme. Éventuellement ça permet aussi d'éviter l'isolement.

3/ Une personne asexuelle qui aurait une orientation romantique se définissant homo, bi, pans, comment pourrait-elle se reconnaître à travers l'homo-bi-pans-sexualité qui expriment une attirance sexuelle (avec ou sans attirance romantique)?

Pourquoi donc n'existerait-il pas d'intérêt particulier à être plus inclusif, notamment envers les asexuels? Ne sont-ils pas eux aussi victime de l'hétérocentrisme, l'hétéronorme?

@FFDT: Merci pour ton apport, c'est intéressant Wink.

Citation :
Nos "rapports sexuels" ne sont pas que sexuels...selon moi ils viennent s'ajouter justement aux "attirances" que tu évoques...Rien que du bonus en quelque sorte ! Et ô combien divin EhEh

Certes, tu as raison de le rappeler. Wink C'est surtout pour dire et rappeler qu'une relation affective ne s'arrête pas à l'acte sexuel, et qu'elle peut prendre une forme tout à fait différente sans en enlever le fondement.

Citation :
..Je dirais d'une manière générale que dans nos interactions avec les autres, leurs pensées, émotions ou ce que tu voudras, nous renvoient toujours à ce que nous sommes, nous.
Donc forcément, sans basculer dans le jugement, on a néanmoins notre propre avis.

A mon sens, nous n'avons pas à donner notre avis sur la façon qu'une personne a de vivre ses relations amoureuses. C'est quelque chose d'intime, de personnel, et de privé. Comme les hétéros n'ont pas à nous dire qu'ils considèrent que nous ne faisons pas vraiment l'amour parce qu'il n'y a pas de pénis.

Citation :
Perso, pour être plus claire, j'ai du mal à comprendre l'asexualité...

C'est parce qu'en fait, tu n'as pas à le "comprendre". C'est quelque chose qui appartient à la personne  et qu'elle n'a pas à justifier. Comme l'homosexualité, ce n'est pas quelque chose qu'elle choisit, mais quelque chose qu'elle vit indépendamment de sa volonté. C'est comme ça.

Citation :
parce que je ne peux que difficilement me projeter moi, dans une relation amoureuse où le sexe serait absent.

D'où mon "qu'une relation affective ne s'arrête pas à l'acte sexuel". flower Moi je pourrai le concevoir à condition que j'éprouve l'attirance romantique et sensuel. C'est plutôt sans le contact sensuel que j'aurai du mal à le vivre: j'ai trop besoin de câlins et de contact physique. TropChou


Cela dit je ne me sens pas légitime à parler au nom de, et une asexuelle pourrait être en total désaccord avec ce que je dis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moox

avatar

Messages : 3025
Date d'inscription : 29/01/2016
Age : 24
Localisation : angers

MessageSujet: Re: Asexualité et attirance romantique.   Dim 4 Juin - 16:16

Le mouvement liée à la lettre T a beaucoup fait de mouvement c'est sur.

Après, je ne pense pas, enfin, du moins, des conversations que j'ai eu, qu'il y ai beaucoup de chose a revendiquer ou de progrés au niveau des lois a faire pour les personnes asexuelles, ce qui, en soit, le mouvement LGBT en soi, fait un gros travail sur la reconnaissance légale et juridique des "minorités", je pense, que beaucoup d'asexuels, n'ont pas ces besoin de revendications.


après oui, c'est très méconnu, certes Smile


pour moi, 'lhomosexualité n'est pas une attirance sexuelle envers une personne du même sexe, mais une attirance tout court, j'englobe donc toute formes d'attirances dedans, je ne vois donc pas, selon ma définition d'être dans le mouvement LGBT, pourquoi une personnes asexuelles ne pourrait pas débarquer me dire "je suis une femme, 'jaime les femmes, mais je suis asexuelle". ok, no problémo, tu vois ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mrs.Robot

avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 24

MessageSujet: Re: Asexualité et attirance romantique.   Dim 4 Juin - 16:47

Moox a écrit:
Le mouvement liée à la lettre T a beaucoup fait de mouvement c'est sur.

Après, je ne pense pas, enfin, du moins, des conversations que j'ai eu, qu'il y ai beaucoup de chose a revendiquer ou de progrés au niveau des lois a faire pour les personnes asexuelles, ce qui, en soit, le mouvement LGBT en soi, fait un gros travail sur la reconnaissance légale et juridique des "minorités", je pense, que beaucoup d'asexuels, n'ont pas ces besoin de revendications.

Ce n'est pas faux, si on exclut l'idée qu'il y a peu c'était considéré comme un trouble psychiatrique.

Mais luttons-nous uniquement pour l'aspect juridique et légale? Par exemple, nous, homosexuels, avons aujourd'hui quasiment les mêmes droits juridiques que les hétéros (en France au moins). Est-ce que pour autant l'homophobie n'existe plus? Qu'en est-il de l'isolement? Du déni d'une sexualité (ou absence de sexualité)? De la discrimination ou de la stigmatisation à l'encontre d'un groupe de personnes vivant une autre forme d'attirance que l'hétérosexualité? Qu'en est-il de la lutte contre des constructions sociales discriminantes et excluantes? Les lois sont des outils pour le traitement de fond, qui se tournent plus sur des questions sociales, sociétales, et égalitariste (ou d'équité).


Moox a écrit:
pour moi, 'lhomosexualité n'est pas une attirance sexuelle envers une personne du même sexe, mais une attirance tout court, j'englobe donc toute formes d'attirances dedans, je ne vois donc pas, selon ma définition d'être dans le mouvement LGBT

Justement, je trouve que c'est là que ça cloche. Tu dis englober dans l'homosexualité toute forme d'attirance, hors, l'homosexualité se définit par une attirance sexuelle envers une personne de même sexe (avec ou sans attirance romantique, si l'on veut). Hors, c'est partir du postulat qu'éprouver une attirance sexuelle est la norme, la base, qui pourra se substituer à d'autres formes d'attirance. Je trouve que c'est tout de même fondamentalement différent de l'asexualité avec une attirance homo-romantique qui, elle, ne définit pas ses relations amoureuses à travers une attirance sexuelle, et pour qui l'attirance sexuelle ne fait justement pas partie de son fonctionnement, de sa réalité. C'est en quelque sorte exclure l'idée qu'une relation puisse se définir indépendamment d'attirance sexuelle, et donc renier les relations et les attirances que vivent ces personnes. Est-ce que tu vois?

Citation :
pourquoi une personnes asexuelles ne pourrait pas débarquer me dire "je suis une femme, 'jaime les femmes, mais je suis asexuelle". ok, no problémo, tu vois ? Smile

Parce que ça le rend illégitime. Il existe déjà de la biphobie dans la communauté LGBT, pourquoi il n'y aura pas des formes d'exclusion envers les asexuels alors qu'on ne les reconnait pas? Inclure, poser des mots, c'est donner une légitimité à l'existence de, et le reconnaître.

Bon, cela dit, ça reste mon avis! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FFDT

avatar

Messages : 562
Date d'inscription : 24/12/2016
Age : 42

MessageSujet: Re: Asexualité et attirance romantique.   Dim 4 Juin - 16:53

@MrsRobot : Il n'est pas question pour moi de "donner mon avis"... MAIS...ça ne m'empêche pas de penser ! ( et de garder mes pensées dans mon petit cervelet) Wink

Tu as raison quand tu dis que leur asexualité ne regardent que les personnes asexuelles, idem pour les homos avec qui et comment ils couchent etc...C'est de l'ordre du personnel, comme tu le dis. Pas de souci avec ça, loin de là. Sorry si je me suis mal exprimée.

Aussi, je précise que le fait que j'aie "du mal" à comprendre l'asexualité, ne la rend pas pour autant inacceptable à mes yeux. Je le précise maintenant car je vois que ce que j'ai écrit semble ambigu.

Oki aussi avec le fait qu'il n'est nullement légitime de causer "au nom de ".

Voilà voilà !

Peace

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeLorean

avatar

Messages : 442
Date d'inscription : 14/04/2015
Age : 37
Localisation : Faut demander à mon GPS

MessageSujet: Re: Asexualité et attirance romantique.   Dim 4 Juin - 19:08

Au final, ne sommes nous pas tous asexuels dans certains aspects de nos vies ? Je veux dire par là que je peux considérer que je suis asexuelle avec mes amis mais sexuel avec mes amantes.

C'est surement tiré par les cheveux mais en y réfléchissant, j'aime mes amis profondément comme j'ai aimé des femmes profondément à la différence près que je n'ai pas de désir pour eux et cela indépendamment de leur sexe. Si je prends l'exemple de ma meilleure amie, je l'aime certes mais je n'ai aucun désir pour elle. Elle peut se balader à poil devant moi je la regarderai simplement en me disant qu'elle est belle et que je l'aime mais sans qu'aucun désir ne soit éveillé en moi car je n'ai pas cette pulsion vis à vis d'elle. C'est un amour asexué en quelques sortes. Rolling Eyes

Je fais cependant la différence fondamental entre un "asexuel pure" et moi car je ne peux pas concevoir mes relations amoureuses sans pécher de chair comme dirait l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mrs.Robot

avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 24

MessageSujet: Re: Asexualité et attirance romantique.   Dim 4 Juin - 19:56

FFDT a écrit:
@MrsRobot :  Il n'est pas question pour moi de "donner mon avis"... MAIS...ça ne m'empêche pas de penser ! ( et de garder mes pensées dans mon petit cervelet)  Wink

Bien sûr, on a tous spontanément une pensée envers ce qu'on ne connait pas, moi la première!

Et justement, quand des pensées, peut-être sans volonté de mal, s'insinuent insidieusement (par exemple: La relation amoureuse ne peut exister sans sexe, si elle n'est pas attirée sexuellement c'est parce que personne lui a donné envie...), sans en venir non plus à changer ce qu'on est, est-ce que ce n'est pas intéressant de réfléchir à ce qui nous pousse à penser de cette façon, pour comprendre pourquoi on ne conçoit pas les choses autrement? Ça prouve bien que nous avons encore tout à apprendre.

FFDT a écrit:
Aussi, je précise que le fait que j'aie "du mal" à comprendre l'asexualité, ne la rend pas pour autant inacceptable à mes yeux. Je le précise maintenant car je vois que ce que j'ai écrit semble ambigu.

Autant pour moi, j'ai mal compris!

@DeLorean: Ce que tu dis est vrai, mais c'est plus proche du concept de l'amour que de l'asexualité.
Il y a un texte intéressant à ce sujet: Contre l'amour: Que ta solitude soit accueillante aux tendresses

L'asexualité ne signifie pas forcément qu'une personne n'éprouve pas d'autres formes d'attirance (comme nous mais sans le sexe quoi), ni qu'elle ne souhaite pas d'une relation amoureuse. Hors, on n'éprouve pas d'attirance romantique pour nos amis ou notre famille (à moins qu'on ait raté notre coup, ou qu'on s'appelle Cersei Lannister EhEh ).

Citation :
Je fais cependant la différence fondamental entre un "asexuel pure" et moi car je ne peux pas concevoir mes relations amoureuses sans pécher de chair comme dirait l'autre.

Voilà, tu as bien résumer les choses. Wink

Et puis, songer aussi à la discrimination/stigmatisation/remise en question qu'un.e asexuel.lle peut vivre au quotidien depuis sa puberté du fait qu'il/elle soit asexuel.le (à savoir qu'il/elle n'éprouve aucune attirance sexuelle). Je ne pense pas que ça soit comparable en terme de vécu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FFDT

avatar

Messages : 562
Date d'inscription : 24/12/2016
Age : 42

MessageSujet: Re: Asexualité et attirance romantique.   Dim 4 Juin - 20:40

"(...) est-ce que ce n'est pas intéressant de réfléchir à ce qui nous pousse à penser de cette façon, pour comprendre pourquoi on ne conçoit pas les choses autrement? Ça prouve bien que nous avons encore tout à apprendre."

Of course ! Mais c'est un autre débat !
Sache quand même que je m'interroge et pense sans cesse...Que j'espère bien apprendre jusqu'à la fin de mes jours, et que, davantage encore, je sois toujours capable de me remettre en question ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phénix



Messages : 109
Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 29

MessageSujet: Re: Asexualité et attirance romantique.   Mar 6 Juin - 13:08

C'est vrai que tout ça est valable aussi pour les personnes non asexuelles. Et c'est intéressant de se rendre compte des différentes formes d'attirance qui peuvent exister. On a tendance à simplifier les choses, les réduire à une vision binaire en ne prenant en compte que l'attirance sexuelle : on est attirés sexuellement ou pas. 

Mais on sent bien, au quotidien, qu'il y a une multitude de choses qui se jouent et qui rendent nos perceptions plus complexes. Ce qui d'ailleurs perturbe souvent (ou alors je parle que pour moi) nos petits esprits "étriqués" qui sont habitués à classifier, à mettre dans des cases. C'est tellement plus reposant et rassurant. Alors que sentir qu'on est attirés par une personne de manière très pressante mais sans penser une seule seconde à une relation charnelle, ça peut laisser perplexe. Et vice versa, ressentir une forte attirance physique, sans avoir de connexion émotionnelle, peut troubler (quoique moins, bizarrement  Rolling Eyes).

Par contre j'ai du mal à identifier ce que peut être l'attirance sensuelle dont tu parles Mrs.Robot. S'il y a désir d'un contact physique, je trouve la limite entre ce désir et celui d'une relation sexuelle très mince. Ça vous est déjà arrivé comme attirance ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeLorean

avatar

Messages : 442
Date d'inscription : 14/04/2015
Age : 37
Localisation : Faut demander à mon GPS

MessageSujet: Re: Asexualité et attirance romantique.   Mar 6 Juin - 20:22

Mrs.Robot a écrit:
Et puis, songer aussi à la discrimination/stigmatisation/remise en question qu'un.e asexuel.lle peut vivre au quotidien depuis sa puberté du fait qu'il/elle soit asexuel.le (à savoir qu'il/elle n'éprouve aucune attirance sexuelle). Je ne pense pas que ça soit comparable en terme de vécu.

Certes mais pour le coup toute personne "différente" est confrontée à cette discrimination/stigmatisation/remise en question. Comme l'a souligné FFDT, nous ne pouvons pas connaître le ressenti d'une personne asexuelle si nous ne le sommes pas mais nous pouvons comprendre et peut-être admettre "plus facilement" cette différence et la respecter puisque nous sommes nous-mêmes "anormales" (au sens stricte du terme). Je te rejoins cependant sur le fait que cela puisse être beaucoup plus complexe dans notre société hyper-sexuelle que d'être homo, noir, rouge, petit, gros, chauve, unijambiste... A l'heure actuelle le sexe étant omniprésent y compris lorsque l'on nous vends un frigo il y a de quoi avoir du mal à trouver sa place pour quelqu'un qui n'éprouverait aucun désir sexuel.


Phénix a écrit:
Par contre j'ai du mal à identifier ce que peut être l'attirance sensuelle dont tu parles Mrs.Robot. S'il y a désir d'un contact physique, je trouve la limite entre ce désir et celui d'une relation sexuelle très mince. Ça vous est déjà arrivé comme attirance ?

J'aurais tendance à voir cela comme un désir tactile mais non charnel. Fondamentalement, je ne suis pas quelqu'un de tactile. En revanche, pour une raison que j'ignore, il m'arrive d'avoir cette envie ou ce besoin d'être physiquement proche de certaines personnes sans pour autant ressentir de désir. C'est ce que j'assimilerai à un désir sensuel. Mais ça n'engage que moi. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mrs.Robot

avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 24

MessageSujet: Re: Asexualité et attirance romantique.   Sam 10 Juin - 22:54

@Phénix: C'est super intéressant la réflexion que tu as sur notre façon de réduire les relations à une vision binaire.  Wink

Phénix a écrit:
Par contre j'ai du mal à identifier ce que peut être l'attirance sensuelle dont tu parles Mrs.Robot. S'il y a désir d'un contact physique, je trouve la limite entre ce désir et celui d'une relation sexuelle très mince. Ça vous est déjà arrivé comme attirance ?

C'est une bonne question et à vrai dire je n'ai pas de réponse... C'est vrai que la limite est flou pour nous. Je rejoins assez DeLorean, je le verrai plus comme une envie de tendresse physique, un échange affectif. Avoir envie d'une étreinte, un baiser, une caresse, sans intention de faire l'amour ni que ce contact provoque une excitation sexuelle, peut être simplement un plaisir physique, un bien être amoureux. C'est vrai que dans notre société on a tendance à énormément sexualiser le corps. Peut-être faut-il prendre du recul et les dissocier.

Après oui je l'ai déjà ressenti, même en relation amoureuse, je n'ai pas H24 envie de faire l'amour avec la personne, je peux juste avoir envie d'un contact qui me fait me sentir bien, sans intention ni que ça m'excite. Je me demande même si je n'ai pas déjà eu des sentiments pour quelqu'un (attirance romantique, sensuelle), sans pour autant avoir envie de lui. Mais c'est difficile à déterminer parce que comme tu le dis bien, on est très ancré dans nos schémas binaires. Peut être qu'à nos yeux c'est une simple amitié fusionnelle (parce qu'on divise amour et amitié), alors que pour un.e asexuel.lle ça prend tout son sens et sa spontanéité, je ne sais pas. Certainement qu'on ne vit pas pleinement ces choses là, et qu'on préfère les choses que l'on connait. Mais encore une fois je ne sais pas si c'est comparable à quelqu'un qui le vit de façon plus quotidienne.

Citation :
Certes mais pour le coup toute personne "différente" est confrontée à cette discrimination/stigmatisation/remise en question.

C'est certain. Wink Je parlais plus de la comparaison entre l'absence de désir pour les amis, la famille, et l'absence de désir sexuel envers quelqu'un dont on est amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phénix



Messages : 109
Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 29

MessageSujet: Re: Asexualité et attirance romantique.   Dim 11 Juin - 19:13

Oui, Mrs.Robot, (sans mauvais jeu de mot) tu mets le doigt sur un paramètre actuel essentiel : tout est sexualisé ! 

Avec vos explications je cerne mieux la définition de l'attirance sensuelle et c'est vrai que, comme tu le dis, en couple on ne ressent pas que de l'attirance sexuelle, puisqu'il y a bien sûr tous les élans de tendresse qui n'ont pas forcément à voir avec le désir sexuel. Par contre, hors du couple, je me verrais mal avoir un geste tendre (comme une caresse ou un bisous sur la joue, ni même une étreinte) avec des connaissances ou même des amis. J'en vois le faire mais ça me met toujours mal à l'aise, et je trouve ça suspect. C'est dommage. J'aimerais être moins psycho-rigide sur ça et plus ouverte à me laisser aller à toutes ces formes d'attirance qui sont pourtant naturelles ! 

Et t'as raison quand tu parles d'attirance romantique. Ça m'est arrivé un nombre incalculable de fois (oups) de ressentir une forte attirance romantique, mais si la relation reste en suspend, sans concrétisation, je ne ressens pas d'attirance sexuelle. Ça ne me traverse même pas l'esprit ! Ça me paraît d'ailleurs étrange. Et c'est peut-être étrange que ça me paraisse étrange.  Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karolinah

avatar

Messages : 653
Date d'inscription : 27/08/2016
Age : 40

MessageSujet: Re: Asexualité et attirance romantique.   Mer 14 Juin - 12:45

Bonjour


Dernière édition par Karolinah le Mer 2 Aoû - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mrs.Robot

avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 24

MessageSujet: Re: Asexualité et attirance romantique.   Dim 9 Juil - 14:24

Phénix a écrit:
Oui, Mrs.Robot, (sans mauvais jeu de mot) tu mets le doigt sur un paramètre actuel essentiel : tout est sexualisé ! 

Avec vos explications je cerne mieux la définition de l'attirance sensuelle et c'est vrai que, comme tu le dis, en couple on ne ressent pas que de l'attirance sexuelle, puisqu'il y a bien sûr tous les élans de tendresse qui n'ont pas forcément à voir avec le désir sexuel. Par contre, hors du couple, je me verrais mal avoir un geste tendre (comme une caresse ou un bisous sur la joue, ni même une étreinte) avec des connaissances ou même des amis. J'en vois le faire mais ça me met toujours mal à l'aise, et je trouve ça suspect. C'est dommage. J'aimerais être moins psycho-rigide sur ça et plus ouverte à me laisser aller à toutes ces formes d'attirance qui sont pourtant naturelles ! 

Comme tu le dis, tout est sexualisé. On peut tout à fait faire une caresse, une étreinte, à une personne pour qui on ne ressent pas d'attirance sexuelle, on peut le comprendre et l'accepter. Mais peut-être ce qui est difficile c'est que l'autre le comprenne de la même façon. Je pense notamment à ce qu'on appelle "d'allumeuse", parce qu'elles auront considéré qu'une étreinte n'est pas sexuelle, alors que la personne, si. Il y a bien des personnes qui pensent qu'un sourire, un regard, est signe de drague... C'est difficile de se placer dans tout ça, parce que dans une société, les personnalités sont multiples.

Phénix a écrit:
Et t'as raison quand tu parles d'attirance romantique. Ça m'est arrivé un nombre incalculable de fois (oups) de ressentir une forte attirance romantique, mais si la relation reste en suspend, sans concrétisation, je ne ressens pas d'attirance sexuelle. Ça ne me traverse même pas l'esprit ! Ça me paraît d'ailleurs étrange. Et c'est peut-être étrange que ça me paraisse étrange.  Rolling Eyes

Tiens, ce que tu dis me fait écho! J'ai déjà vécu ça. Je me poserai la même réflexion que toi, c'est étrange. Peut-être parce que la sexualité, l'excitation sexuelle en tout cas, n'a pas juste avoir le corps, il dépend aussi beaucoup de l'esprit. Du coup, peut-être qu'un esprit qui ne peut se projeter ne permet pas l'excitation ni l'attirance sexuelle. Mais dans ce cas là, je me demande bien pourquoi l'attirance romantique, elle, est possible. Peut-être qu'alors l'attirance sexuelle existe mais est réprimée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Asexualité et attirance romantique.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Asexualité et attirance romantique.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour vous, la soirée la plus romantique, c'est…
» Prix du livre romantique 2015
» Collection "C'est le printemps" en cours : Robes Tutu perlées 16/03
» Test : Attendez-vous trop de votre couple ?
» week end d'infer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde est Lesbien :: Le café du coin :: Discussion générale-
Sauter vers: