AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» Avec ou sans sucre? (OSEF c'est qu'une histoire... )
Aujourd'hui à 0:30 par samhea

» Vos citations du moment
Hier à 22:24 par Moox

» A quoi penses-tu ?
Hier à 22:20 par Moox

» Que lisez-vous en ce moment?
Hier à 22:20 par Moox

» Débat Glauque : La violence
Hier à 17:12 par Zoune

» des marnaises dans le coin ?
Hier à 17:11 par GwenGwenou51

» La transidentité
Hier à 17:08 par Zoune

» Hélène transgenre
Jeu 21 Juin - 20:24 par Shirahoshi

» Vos séries.
Jeu 21 Juin - 20:09 par Shirahoshi

Mots-clés
vous film toulouse leontine SITE video moox citations coming moment tatouage écoutez séries jour films image quoi magazine Toulon lille musique rennes rencontre humeur montpellier pensez
Sondage

Partagez | 
 

 Domination, soumission, équité dans la relation amoureuse

Aller en bas 
AuteurMessage
Mrs.Robot

avatar

Messages : 240
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 25

MessageSujet: Domination, soumission, équité dans la relation amoureuse   Dim 20 Aoû - 21:39

Toi qui penses que tu vas pouvoir parler de BDSM à gogo... tu te trompes.


#Trahison

En fait je me faisais une masturbation intellectuelle sur les rapports que nous entretenons avec les personnes qui nous attirent et avec qui nous vivions une relation amoureuse et/ou sexuelle (mais surtout amoureuse), suite à une vidéo de ma prédestinée (dont je vends la réussite de notre mariage à un pack de bière mensuelle à vie pour rappel parce que l'offre tient toujours  elephant ) sur le "type d'homme". Mais se masturber c'est toujours moins drôle qu'être à plusieurs.



*raclement de gorge*
Bon, je n'ai pas (encore) lu "De la domination masculine", mais Bourdieu conceptualise la lutte de classe/la disparité sexuelle à travers la notion de dominant-dominé en tant qu'organisation sociale. Loin de moi l'idée de traiter féminisme et lutte des classes en profondeur (bien qu'on peut hein, si vous voulez), mais quelque chose m'a fait tilt:

Les femmes ont plus tendances à être attirées par des hommes (plus) grands (qu'elles), (plus) forts (qu'elles), socialement/financièrement (plus) élevés (qu'elles) etc. Ma prédestinée explique qu'on suppose ces femmes avoir besoin d'être dans une situation où elles se sentent inférieures à l'homme (acquis que l'on suppose culturel, constructivisme social blabla) parce qu'étrangement, le contraire l'infériorise (tu suis?). Grossièrement, l'idée c'est que c'est la honte de se taper un mec au RSA alors que je suis cadre dans mon entreprise et que j'ai un salaire à 3500 euros, ce mec est donc une lopette et ne me mérite pas. Dans la même idée, l'homme se sentira moins à l'aise s'il est dominé par sa nana physiquement, socialement, financièrement... il a donc, lui, besoin de remplir un rôle où il est supérieur à sa nana.



On arrive à identifier ce rôle dominant-dominé entre homme et femme, mais je me suis demandée si le fait que j'étais lesbienne ôtait à mes relations ce rapport de domination-soumission. La première chose que je me suis dite, c'est que j'avais une vision équitable et égalitaire de nos rôles parce que nous étions femmes et donc non influencée par l'hétéronorme. Pourtant, je me suis rendue compte que, si je tenais des deux, j'avais une plus grande prédisposition à.

Plusieurs "caractéristiques" me viennent en tête quand je pense au rapport de domination-soumission en dehors de ce qui est suscité (liste à compléter):

-Protéger l'autre (qu'on suppose fragile) VS Se sentir protégée
-Décider VS Suivre
-Choisir VS Subir
-Donner des ordres/règles VS Obéir
-Se mettre en avant VS Se mettre en retrait
-Récompenser/punir VS Attente d'un jugement
-...

Bon bien sûr, ça peut être plus ou moins intense, plus ou moins problématique, plus ou moins toxique, et on peut y glisser des nuances mais vous saisissez l'idée.

Vous retrouvez-vous plutôt du côté des dominants (situation sociale et financière plus élevée, rôle protecteur, décisionnaire, autoritaire...) ou des dominées? Ou bien encore vous sentez-vous sur un pied d'égalité dans vos relations?


"Derrière le « dominant », il y a une souffrance liée à une dévalorisation et/ou une peur, qui peut-être celle d’être soi-même dominé, ou d’être abandonné, ou rejeté… Pour se sentir rassuré, il lui faut donc établir une relation de pouvoir sur l’autre et avoir une emprise ou une prise. Il a besoin de contrôler, de « soumettre » et de maîtriser.
Le dominé, répond à la « demande » du dominant, ce qui bien souvent le satisfait lorsqu’il n’y a pas d’excès de pouvoir sur lui. C’est pour lui l’occasion d’être déchargé d’un poids qui pourrait être celui des responsabilités, comme lorsqu’il était enfant où il était totalement pris en charge, ce qui pour lui est rassurant.
"

Puis si ça vous intéresse:
http://www.lemondepolitique.fr/cours/sociologie/contemporains/_pierre%20bourdieu.htm
http://www.monde-diplomatique.fr/1998/08/BOURDIEU/3940
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Domination, soumission, équité dans la relation amoureuse   Lun 21 Aoû - 0:34

Mrs.Robot a écrit:
Vous retrouvez-vous plutôt du côté des dominants (situation sociale et financière plus élevée, rôle protecteur, décisionnaire, autoritaire...) ou des dominées? Ou bien encore vous sentez-vous sur un pied d'égalité dans vos relations?

Pour moi, ta question se décompose en plusieurs parties. On peut déjà distinguer la situation sociale, pro et financière du rôle tenu dans le couple (protecteur, décisionnaire, autoritaire, etc). L'un n'implique pas automatiquement l'autre. Tout comme le décisionnaire et autoritaire peut être une personne différente du protecteur.

Partant de ce constat, ce découpage dominante/dominée n'est pour moi pas viable si l'on considère tous ces critères dans un même ensemble. Par contre, il peut être appliqué à chaque critère individuellement. Après je ne suis pas rentrée dans les détails en lisant les articles donnés en lien. Et peut être ai-je aussi mal interprété ta question. Wink

En ce qui concerne la situation sociale/pro/financière, j'ai été dans les 2 situations et cela m'est égal. Je ne vais pas chercher à fréquenter une fille sur la base de son métier ou du montant sur son compte en banque. Je juge avant tout la personne. D'ailleurs, j'ai la même politique avec mes amis, qui viennent de tous bords.


Quant au rôle tenu dans le couple, j'aurais plutôt un penchant protectrice et décisionnaire à cause de mon caractère mais je recherche avant tout l'égalité dans les relations. Je considère qu'une relation de couple est faite de communication, de choix communs, de responsabilités partagées et parfois de concessions. Une relation avec un gros déséquilibre me met mal à l'aise, et cela dans les 2 sens.
Revenir en haut Aller en bas
Keep_calm

avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 16/06/2017
Age : 28
Localisation : Ici et ailleurs

MessageSujet: Re: Domination, soumission, équité dans la relation amoureuse   Lun 21 Aoû - 1:49

Tout d'abord, merci à toutes ces décennies de patriarcat qui ont laissé croire que les relations entre humains ne pouvaient se faire sans cette notion de rapport de Force, de domination / soumission mettant automatiquement en avant le fait que la domination serait l'apanage de la gente masculine et la soumission celle la gente féminine! Et j'ose espérer que le genre de femmes, décrites dans ce poste, qui ne respirent qu'à travers un homme représentant la supériorité et la proctection qu'une femme ne peut "apparement pas" s'apporter seule, existe de moins en moins. Dans le cas contraire, tout compte fait, on n'aurait peut être pas dû nous donner le droit de vote en 1944 ( je précise que cest de l'humour noir Wink )

Mettons de côté la sexualisation (masculin, féminin) des rapports que chacun entretient avec autrui, je pense que nos relations sont faites de dualité et de complémentarité. Ainsi, pour moi l'idéal est de trouver une harmonie dans ce qui peut sembler désharmonieux. Les relations entre les êtres humains, c'est un peu comme une partition pleine de notes dissonantes, mais il y a toujours des accords magnifiques à créer en trouvant la bonne harmonie.
Donc, dominant-dominé, on s'en fiche tant que l'on se complète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renarde

avatar

Messages : 1907
Date d'inscription : 30/03/2016
Age : 45

MessageSujet: Re: Domination, soumission, équité dans la relation amoureuse   Lun 21 Aoû - 7:27

Mrs Robot a écrit:
Vous retrouvez-vous plutôt du côté des dominants (situation sociale et financière plus élevée, rôle protecteur, décisionnaire, autoritaire...) ou des dominées? Ou bien encore vous sentez-vous sur un pied d'égalité dans vos relations?

la première chose qui m'est venu à l'esprit c'est l'extrait du tao (Tao Te King de Lao Tseu) concernant le le vide et le plein, la façon dont ils se définissent et celle dont ils se font exister l'un l'autre. au final tout existe parce que le vide le permet. il prend l'exemple d'une maison, si la maison était pleine, personne ne pourrait rentrer s'y abriter.
l'oeil éduqué par le besoin se fixe sur ce qu'il pense être une perfection mais si elle existe, c'est bien parce qu'il y a autour d'autre choses imparfaite qui permettent de la mettre en valeur.

pour être plus clair, nous sommes motivé par le besoin. et le besoin est multiple. on a besoin de boire, manger dormir ... et une fois que ces 3 là sont satisfait, en cherchant sur google tu découvrira une palette de besoin qui se superpose de façon pyramidal.



comme tu peu le constater, le besoin de protection se situe en second degré sur la pyramide. il fait donc partie des incontournable. il est ce que tout le monde recherche mais chacun à sa manière. donc on peut le dénoncer comme quelque chose de trivial mais la pulsion sexuelle aussi et trivial et considéré comme immoral en plus. pourtant tout le monde en a une.

perso dans une relation j'aime être rassuré mais j'aime aussi être admiré. j'aime avoir le sentiment qu'on s'imbrique comme deux pièces de puzzle. mais soyons honnête, ça n’existe pas. si j'ai cette sensation parfois, c'est bien parce que l'autre répond à des besoins qui ne sont mien et que les siens trouve écho dans ce que j'ai justement à donner.

je crois que l'égalité est une utopie. une très belle utopie mais une utopie quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justecommeca

avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 14/08/2017
Age : 32

MessageSujet: Re: Domination, soumission, équité dans la relation amoureuse   Lun 21 Aoû - 8:09

KKOOaa ça parle pas du BDSM!! Ok..salut..radasse sur l'alcool et arnaque sur les sujets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justecommeca

avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 14/08/2017
Age : 32

MessageSujet: Re: Domination, soumission, équité dans la relation amoureuse   Lun 21 Aoû - 11:11

Bon pour faire simple..
Mrs.Robot a écrit:
Vous retrouvez-vous plutôt du côté des dominants (situation sociale et financière plus élevée, rôle protecteur, décisionnaire, autoritaire...) ou des dominées? Ou bien encore vous sentez-vous sur un pied d'égalité dans vos relations?

En couple, je pense qu'il y aura forcement des moments ou l'un "a le dessus"..mais ce qui m'importe c'est juste que ca serve de moteur pour les deux. Puis dans l'idéal, les tendances s'inverse en fonctions des situations.
Enfin voilà, jpense avoir testé des extremes pour arriver vers quelque chose de plus tranquilou et equilibré (pour moi) où la question de quelle place ai-je ne se pose plus.



Sinon questions?!
Tu pense qu'il y a un rapport etroit entre masculinité ^^/ feminité et ce que nous attribuontsà la domination/soumission?
C'est quoi l'heteronorme?
Le rapport de domination/soumission a un role "identitaire" important pour toi au sein du couple?


Dernière édition par Justecommeca le Sam 21 Oct - 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FFDT

avatar

Messages : 783
Date d'inscription : 24/12/2016
Age : 42

MessageSujet: Re: Domination, soumission, équité dans la relation amoureuse   Lun 21 Aoû - 13:16

Vaste sujet...!

...Ce qui va m'intéresser dans ton post, chère Mrs. Robot, c'est la notion d'équité évoquée dans son titre.
Dans ce mot, on a donc le préfixe "équi", qui désigne la forme de  l'égalité.
Voilà.
C'est sur ce principe que j'ai envie d'intervenir, plutôt que de chercher à rentrer dans une case qui ne me correspond pas...
Domination, soumission...j'ai envie de dire tout simplement que mes actes sont guidés par mes ressentis d'une part, mais aussi par ceux de ma partenaire, par nos besoins, comportements, attentes si toutefois il y en a etc.
En gros, tout un tas de paramètres qui bougent sans cesse. Paramètres qui, de surcroît, ne sont pas forcément les mêmes pour l'une ou l'autre.
Donc à mon sens, en partant de ce principe, l'égalité ne peut pas réellement exister, puisque, à la base, tous nos paramètres personnels ne seront pas égaux en terme de "quantité".
Et je ne fais que m'adapter selon les fluctuations.
Je ne sais pas si je suis très claire...
Mais c'est ici que ça se passe.
Je pense que nous sommes facilement trompés par la recherche de "l'égalité" à tout prix.
Je crois qu'il s'agit davantage, et avant toute chose, d'équilibre.
Une relation peut être équilibrée, et du coup "équitable" pour les personnes impliquées sans nécessairement que, si nous imaginons une balance, les deux plateaux soient au même niveau, ou atteignent le point zéro.
Or nous confondons souvent à tort ces notions, équilibre et égalité.

J'ai aussi envie d'aller un peu plus loin en évoquant également les principes du Tao dont parle Renarde...

Les notions opposées (qui n'ont rien à voir avec le "contraire de") prennent toute leur dimension ensemble. L'une n'existe pas sans l'autre.
Pas de notion de vide sans notion de plein, pas de mort sans naissance etc.
...On n'est pas ici dans de l'égalité, mais bien dans l'équilibre.

...Et l'équilibre, c'est du jonglage permanent. De l'écoute, de l'introspection, de la communication, de la remise en question, de l'adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FFDT

avatar

Messages : 783
Date d'inscription : 24/12/2016
Age : 42

MessageSujet: Re: Domination, soumission, équité dans la relation amoureuse   Lun 21 Aoû - 13:50

...Je m'aperçois que je ne réponds pas vraiment à la question initiale...à vrai dire je l'avais un peu perdue de vue bwahahah...

Donc, pour t'embrouiller un petit peu plus, y'a un truc qui me vient à l'esprit en te relisant, Mrs. Robot...

Pourquoi poser tes "caractéristiques", comme tu les appelles, en terme de X "contre" Y, plutôt qu'en X "avec" Y ?

...Dès le départ, dans la façon dont c'est écrit, il y a déjà une sorte de "rapport de force", qui risque de générer une "inégalité". Ou si tu préfères, ça me fait penser à un combat. L'un des deux sortira "vainqueur". Number one VS number two.

J'ai tendance à penser que l'équation posée ne trouvera pas de solution dans le "contre", mais bien dans la construction d'un "avec".

Autrement dit, "j'aime telle personne, qui est plutôt comme ci ou comme ça, moi même je suis plutôt une emmerdeuse comme ça, faisons "avec", et trouvons l'équilibre qui rendra nos rapports équitables".

Voilà voilà...

Je te souhaite une bonne réflexion, c'est toujours aussi plaisant de te lire.

cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renarde

avatar

Messages : 1907
Date d'inscription : 30/03/2016
Age : 45

MessageSujet: Re: Domination, soumission, équité dans la relation amoureuse   Lun 21 Aoû - 18:31

mince, quand tu parle de l'étymologie du mot équité, j'ai toujours cru que la racine équi venais de équidé qui chevauche et justement comme le disait si bien mon grand père pour faire maronner ma grand mère : Au femme, Au chevaux et à celles qui les montent !!! EhEh

#pastapersuispluslà !!! flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amethyst

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 29
Localisation : Meaux

MessageSujet: Re: Domination, soumission, équité dans la relation amoureuse   Mar 22 Aoû - 19:13

Sujet intéressant.
En ce qui me concerne je ne suis ni dominante ni dominé mais j'ai tendance à montrer les crocs si on veut me passer la corde au cou.
J'ai été dans le passé avec deux femmes plutôt masculine qui voulaient me transformer en femme au foyer. Donc sans travaille à élever les enfants et faire le ménage. J'ai bien vite comprit que ce n'était pas mon truc alors j'ai fui.
Dans ma relation j'ai plutôt tendance à être dans une certaine égalité. Je veux garder mon indépendance, et je ne vais pas non plus empiéter sur le "territoire" de ma copine. On a chacun des idée, des envies différentes. Le tout est donc de s'accorder.
Pour moi on a tous des situations ou on peut être dominant et ensuite dominé. Je peux être protecteur avec ma copine, mais j'attends d'elle la même chose si je suis dans le pétrin. Je peux prendre des décisions, mais les décisions communes j'en discutes avec ma copine et si ca ne concerne que elle je me contente de donner mon avis si elle a besoin et c'est tout. Je peux me mettre en avant, comme je peux me mettre en retrait.
Concernant la situation sociale et financière, je considère que la modestie est de mise. Je ne suis pas du genre à mettre en avant mes connaissances et autres pour "écraser" l'autre. J'attends la même chose de ma copine. Hors de question pour moi d'être avec une femme qui a fait de haute études ou a un bon travail et me regarde de haut en me descendant (comme ca a été le cas avec une de mes ex). Je me fiches du salaires ou de la situation sociale, c'est la relation qui m'intéresse. Et je ne veux pas d'une relation où l'on me domine en servant du niveau d'étude ou du niveau salarial comme "arme".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toiles-s-ferriol.skyrock.com/
Mrs.Robot

avatar

Messages : 240
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 25

MessageSujet: Re: Domination, soumission, équité dans la relation amoureuse   Mer 23 Aoû - 10:25

Merci à vos réponses, c'est super intéressant de voir votre vision (je ne pensais pas qu'elle diffèrerait autant de la mienne). Ça va être difficile de répondre à tout mais:

Cafuné a écrit:
On peut déjà distinguer la situation sociale, pro et financière du rôle tenu dans le couple (protecteur, décisionnaire, autoritaire, etc). L'un n'implique pas automatiquement l'autre. Tout comme le décisionnaire et autoritaire peut être une personne différente du protecteur.

Bien sûr, mais là pour le coup, dans ma tête, ça sonne plus équité (ou équilibre pour celles qui préfèreraient) que dans une tendance à. Exemple: On est tous un peu introverti et extraverti, si on différencie dans chaque domaine/critère/situation/contexte, si on jauge l'intensité par situation etc., pourtant on aura une tendance plus ou moins générale à aller vers l'introversion ou l'extraversion (ou le juste milieu). C'est le même principe pour moi. Grossièrement, je vois chaque comportement humain comme un spectre, avec une tendance à l'extrême gauche, extrême droite, et le juste milieu, ce qui nous rends si divers.

Citation :
Tout d'abord, merci à toutes ces décennies de patriarcat qui ont laissé croire que les relations entre humains ne pouvaient se faire sans cette notion de rapport de Force, de domination / soumission mettant automatiquement en avant le fait que la domination serait l'apanage de la gente masculine et la soumission celle la gente féminine!

L'analyse de Bourdieu ne se veut pas sexiste mais une analyse sociologique des rapports de lutte. Il y a d'un côté un groupe de personnes dominantes qui possèdent des privilèges, de l'autre un groupe qui est infériorisé et ont une restriction de droits, ou comme je le disais:

"Bourdieu conceptualise la lutte de classe/la disparité sexuelle à travers la notion de dominant-dominé en tant qu'organisation sociale."

On peut parler d'homme/femme, mais aussi classe ouvrière/classe bourgeoise, blancs/les autres.

Citation :
Et j'ose espérer que le genre de femmes, décrites dans ce poste, qui ne respirent qu'à travers un homme représentant la supériorité et la proctection qu'une femme ne peut "apparement pas" s'apporter seule, existe de moins en moins

Si ce n'était plus le cas, si ce rapport n'existait plus, le féministe non plus n'existerait plus (et nulle part ailleurs dans le monde d'ailleurs). Le genre de femmes décrites est encore largement présente, mais il ne faut pas le voir dans ce sens: ce sont les hommes qui ont des privilèges et un pouvoir de domination sur les femmes. Je suis presque sûre que tu pourras le constater dans ton entourage féminin, si tu analyses leur comportement en ce sens, comme tu pourras le constater dans la société et dans le monde globalement si tu analyses les choses dans ce sens.

Citation :
Dans le cas contraire, tout compte fait, on n'aurait peut être pas dû nous donner le droit de vote en 1944 ( je précise que cest de l'humour noir Wink )

L'histoire du droit de vote, c'est quelque chose qui nous choque aujourd'hui, mais à l'époque ce n'était pas si évident. Et c'est à peu près la même chose pour tout ce qui se fait encore de sexiste aujourd'hui: on se rendra compte bien plus tard que ce que l'on trouve naturel aujourd'hui est en fait sexiste, ce sera une évidence. Le fait que les hommes soient plus grands que les femmes, c'est quelque chose que l'on a acquiert de naturel, pourtant ça ne l'est pas tant que ça.

Citation :
Donc, dominant-dominé, on s'en fiche tant que l'on se complète.

Je trouvais ça en tout cas plutôt intéressant de se questionner sur le rapport qu'on entretient (ici, dominant-dominé), parce que ça nous permet de conscientiser et de ce fait, se connaître et avoir une plus grande maîtrise de soi.

@renarde: Merci pour les théories que tu abordes!

Citation :
KKOOaa ça parle pas du BDSM!! Ok..salut..radasse sur l'alcool et arnaque sur les sujets.

On attend toutes ton témoignage fiévreux et endiablé Justecommeca... EhEh

Citation :
Tu pense qu'il y a un rapport etroit entre masculinité ^^/ feminité et ce que nous attribuonts à la domination/soumission?

Dans nos conditionnements, oui. C'est pourquoi on parle de privilège et d'oppression.

Citation :
C'est quoi l'heteronorme?

Je ne sais pas comment mieux la définir que "la norme hétérosexuelle"  elephant . C'est ce qui fait que l'homophobie existe, en gros. Genre, le traditionnel mariage, c'est un héritage de cette norme, alors que les relations LGBT n'ont pas été édifié par cette norme, ce qui explique aussi pourquoi certains LGBT était contre l'institution du mariage ouvert aux homosexuels. Tu vois? Donc je me disais que logiquement,les LGBT n'étaient pas touchés par ces rapports.

Citation :
Le rapport de domination/soumission a un role "identitaire" important pour toi au sein du couple?

A vrai dire, pas avant d'avoir vu cette question soulevée. Je n'avais jamais fait gaffe. Mais maintenant que j'y réfléchis, ça m'éclaire sur pas mal de chose, que ce soit dans mes relations ou les relations des autres ou la relation que quelqu'un entretient avec moi. C'est un nouveau prisme que j'ai ajouté à mon analyse de l'étrangeté humaine.

Citation :
...Dès le départ, dans la façon dont c'est écrit, il y a déjà une sorte de "rapport de force", qui risque de générer une "inégalité". Ou si tu préfères, ça me fait penser à un combat. L'un des deux sortira "vainqueur". Number one VS number two.

Bonne question. A vrai dire quand j'ai écrit ça, je ne voyais pas les choses comme vainqueur-vaincu mais comme tu le dis, des comportements opposés, puisque dans ma tête, si je donne des ordres je ne peux pas en même temps obéir. Mais c'est une question intéressante que tu soulèves!

Citation :
Autrement dit, "j'aime telle personne, qui est plutôt comme ci ou comme ça, moi même je suis plutôt une emmerdeuse comme ça, faisons "avec", et trouvons l'équilibre qui rendra nos rapports équitables".

J'aime bien cette vision!

Merci pour vos témoignages, globalement, vous montrez toute l'envie et/ou vous êtes dans une relation d'équilibre et de complémentarité. Je vais réfléchir de mon côté maintenant. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FFDT

avatar

Messages : 783
Date d'inscription : 24/12/2016
Age : 42

MessageSujet: Re: Domination, soumission, équité dans la relation amoureuse   Mer 23 Aoû - 10:56

"C'est le même principe pour moi. Grossièrement, je vois chaque comportement humain comme un spectre, avec une tendance à l'extrême gauche, extrême droite, et le juste milieu, ce qui nous rends si divers."

Yes !!! Smile

La clé est ici.
Ce sont nos interactions avec toutes ces diversités qui composent chacun d'entre nous, qui vont guider nos propres réactions, comportements face à elles. Effet miroir. Une fois de plus.
Il est intéressant je crois, de considérer ces interactions comme de possibles "variantes" à nos attitudes face à elles.
Nous sommes dotés d'une essence qui nous est propre, et je pense que c'est elle qui va assurer une sorte de "constante", plus ou moins, et d'une certaine manière...
...Cette notion de "constante" s'oppose ainsi à cette notion de "variable", dont la valeur peut changer au cours d'un même problème (ou échange, ou interaction).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mrs.Robot

avatar

Messages : 240
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 25

MessageSujet: Re: Domination, soumission, équité dans la relation amoureuse   Mer 23 Aoû - 11:00

J'ai réfléchi à comment je voyais les choses vis à vis de vos visions à vous. Je pense que, certainement, je ne suis pas encore à un stade où j'ai pu essayer les deux extrêmes pour trouver ce juste milieu de "l'équilibre" et que je manque peut-être encore de maturité dans mes relations amoureuses et/ou sexuelles.

J'ai évolué d'un opposé à l'autre au fil des expériences que j'ai vécu. Je pense qu'avant, j'étais davantage dans la recherche d'une domination:

"Le dominé, répond à la « demande » du dominant, ce qui bien souvent le satisfait lorsqu’il n’y a pas d’excès de pouvoir sur lui. C’est pour lui l’occasion d’être déchargé d’un poids qui pourrait être celui des responsabilités, comme lorsqu’il était enfant où il était totalement pris en charge, ce qui pour lui est rassurant."

Je me reposais sur l'autre et ses capacités pour savoir faire là où je ne savais pas faire. Je me comportais comme une enfant, et je recherchais quelqu'un qui avait une situation sociale/économique/capacités supérieures aux miennes, parce que je pense que je ne me sentais pas capable d'atteindre un tel "niveau". Je m'infériorisais, donc. J'étais donc naturellement attirée par des personnes ayant une meilleure situation que moi, qui m'étaient "supérieures" dans ces domaines.

Aujourd'hui, je me rends compte que je cherche plutôt à dominer l'autre:

"il y a une souffrance liée à une dévalorisation et/ou une peur, qui peut-être celle d’être soi-même dominé, ou d’être abandonné, ou rejeté… Pour se sentir rassuré, il lui faut donc établir une relation de pouvoir sur l’autre et avoir une emprise ou une prise. Il a besoin de contrôler, de « soumettre » et de maîtriser."

J'ai du mal à supporter l'idée d'une relation où je pourrai être dominé par l'autre, j'ai donc tendance à aller vers l'autre extrême, avoir tendance à dominer. Sans parler manipulation (c'est pas le but) ou soumettre ou maîtriser l'autre, davantage dans un désir d'indépendance totale, où je refuse l'idée qu'à un moment donné, j'aurai besoin de l'autre pour me suffire, où il pourra avoir un contrôle sur moi et où il pourra me soumettre. J'ai intégré que la meilleure façon de le faire, c'était de ne me sentir inférieure à aucun moment.

Comme je le disais, je pense que je suis dans un état de recherche, de test, et que je n'en suis pas encore au stade où je sais à peu près où se trouve l'équilibre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FFDT

avatar

Messages : 783
Date d'inscription : 24/12/2016
Age : 42

MessageSujet: Re: Domination, soumission, équité dans la relation amoureuse   Mer 23 Aoû - 11:08

Tu sais, je crois que pour faire simple, je dirais que les relations les plus équilibrées sont celles où chacun est un pilier pour l'autre...le pilier soutient, mais ne "porte" pas tout. Il consolide. Il rend l'édifice plus costaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mrs.Robot

avatar

Messages : 240
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 25

MessageSujet: Re: Domination, soumission, équité dans la relation amoureuse   Mer 23 Aoû - 11:24

FFDT a écrit:
Tu sais, je crois que pour faire simple, je dirais que les relations les plus équilibrées sont celles où chacun est un pilier pour l'autre...le pilier soutient, mais ne "porte" pas tout. Il consolide. Il rend l'édifice plus costaud.

Ce sera certainement simple et évident lorsque j'aurai vécu une telle relation. elephant

Mais je ne suis qu'une jeune nenette qui expérimente encore beaucoup de choses je pense, et pour moi ce n'est pas si évident de savoir où se situe ces limites que tu parviens à entrevoir. Et puis, il y a des expériences qui marquent plus que d'autres. Parfois on pense détenir la clé et ça parait évident, et puis finalement, on se rend compte des incohérences que bien plus tard quand un mal ou une erreur est faite. L'apprentissage.

J'espère trouver un jour cet équilibre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FFDT

avatar

Messages : 783
Date d'inscription : 24/12/2016
Age : 42

MessageSujet: Re: Domination, soumission, équité dans la relation amoureuse   Mer 23 Aoû - 11:47

L'apprentissage dure toute la vie.
Je me connais bien, mais pour autant, je me plante régulièrement !
On va dire que cette connaissance de soi contribue à une meilleure compréhension des erreurs commises, ou du "pourquoi ça marche paaaaaas"
Elle ne les évite pas. "Je" ne les évite pas. Tout simplement parce que même quand au fond de moi, j'entends cette voix qui me dit de me tirer...j'essaye quand même, et avec une volonté encore plus féroce ahah ! ( et là quand c'est plantage, l'honnêteté me pousse à dire que ce n'est pas une surprise !)
Cependant je ne vais jamais à l'encontre de celle que je suis. La limite se situe à cet endroit précis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FFDT

avatar

Messages : 783
Date d'inscription : 24/12/2016
Age : 42

MessageSujet: Re: Domination, soumission, équité dans la relation amoureuse   Mer 23 Aoû - 11:57

Avoir la volonté d'expérimenter, c'est avoir envie de vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Domination, soumission, équité dans la relation amoureuse   Dim 10 Sep - 17:33

Ce topic me ramène à ce film 
qui m'a bouleversée , sur une jeune femme qui tombe amoureuse d'une autre  jeune femme qu'elle cache dans une cave pour la protéger des nazis
Elle entretient vite une relation amoureuse avec elle, qui de son côté se sert d'elle, pensant en réalité à un homme. 
Quand les nazis sont vaincus,  pour garder celle qu'elle aime,  elle lui tait la défaite de l'occupant et la maintient aussi prisonnière. 
Un film que je rapproche du Duke of Burgundy

Revenir en haut Aller en bas
Mrs.Robot

avatar

Messages : 240
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 25

MessageSujet: Re: Domination, soumission, équité dans la relation amoureuse   Dim 10 Sep - 21:09

@Karolinah: Tu m'as donné envie de le voir rien que pour l'intrigue. Et puis, l'esthétique du film a l'air bien recherché. En tout cas les images du trailer sont sublimes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Domination, soumission, équité dans la relation amoureuse   Dim 10 Sep - 21:59

Le premier film , polonais  ( l'une de mes nombreuses racines Wink ), connu sous le titre de in hiding ( dissimulation ) me parle beaucoup car la dominante , la détentrice de la liberté,  est au fond La victime et La dominée dans ce couple. 
Le second (qui me dérangeait il y a peu encore),  pour être dans un contexte totalement différent,  me ramène en effet beaucoup au premier , métaphoriquement, avec les mêmes préoccupations et terreurs humaines devant la crainte de l'abandon et de l'isolement. 
Ce Duke, où le papillon n'a de cesse de hanter nos esprits  ( comme dans le Silence des Agneaux ), à la manière d'un mystérieux message subliminal, bénéficie il est vrai d'un esthétisme rare.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Domination, soumission, équité dans la relation amoureuse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Domination, soumission, équité dans la relation amoureuse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faut-il parler de son passé dans le couple ?
» Ya t-il eu une vrai relation amoureuse Patrick P/ Helene?
» 5 signes que vous êtes dans une relation toxique et épuisante
» ASPEN/TREMBLE, la fleur de Bach pour l'agoraphobie et la phobie sociale?
» Bénéfices secondaires ou oppositions psychologiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde est Lesbien :: Le café du coin :: Discussion générale-
Sauter vers: