AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Récit Lez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Récit Lez   Jeu 8 Sep - 18:22

Ah mais crois moi je profite un max! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Bloondy



Messages : 2689
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 23
Localisation : Gironde

MessageSujet: Re: Récit Lez   Jeu 8 Sep - 19:44

Ohh oui :p je croyais qu'avec la fermeture de l'autre forum, on aurait plus d'histoire de Vico qui fond rêver Sad Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/anne.georget
vico59



Messages : 335
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: Récit Lez   Jeu 8 Sep - 22:20

devile a écrit:
Vico parce qu'on connait ta passion pour les rebondissement douloureux ^^

N'awen profite c'est tellement rare que je sois d'accord xD

Même pas vrai...
Et encore tu n'as pas tout vu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
devile



Messages : 875
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Récit Lez   Jeu 8 Sep - 22:25

vico59 a écrit:

Et encore tu n'as pas tout vu
C'est ce genre de commentaire qui nous rend encore plus impatiente, t'en ai consciente au moins?
Non parce que si on en vient a te harceler par mp tu seras seule responsable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Récit Lez   Jeu 8 Sep - 22:26

T'inquiète Devile, j'ai un moyen de pression infaillible pour lui faire poster des suites plus vite Wink

Revenir en haut Aller en bas
vico59



Messages : 335
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: Récit Lez   Jeu 8 Sep - 23:30

devile a écrit:
vico59 a écrit:

Et encore tu n'as pas tout vu
C'est ce genre de commentaire qui nous rend encore plus impatiente, t'en ai consciente au moins?
Non parce que si on en vient a te harceler par mp tu seras seule responsable

Je n'ai rien dit, c'est barré Very Happy
Meme pas peur du harcelement..

N'Awen a écrit:
T'inquiète Devile, j'ai un moyen de pression infaillible pour lui faire poster des suites plus vite Wink


Alors là n'en sois pas si sure..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Récit Lez   Jeu 8 Sep - 23:32

Ah oui ? ça a marché aujourdhui pourtant...
Revenir en haut Aller en bas
vico59



Messages : 335
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: Récit Lez   Jeu 8 Sep - 23:40

N'Awen a écrit:
Ah oui ? ça a marché aujourdhui pourtant...

C'est parce que je l'ai bien voulu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Récit Lez   Jeu 8 Sep - 23:41

Hum, m'ouais j'en suis pas convaincue mais... J'réessayerais quand même.
Revenir en haut Aller en bas
vico59



Messages : 335
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: Récit Lez   Jeu 8 Sep - 23:49

N'Awen a écrit:
Hum, m'ouais j'en suis pas convaincue mais... J'réessayerais quand même.

Moi je suis convaincue... Mais quand tu veux tu réessayes Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Récit Lez   Jeu 8 Sep - 23:50

Joueuse.
Revenir en haut Aller en bas
vico59



Messages : 335
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: Récit Lez   Ven 9 Sep - 0:03

N'Awen a écrit:
Joueuse.

Tout a fait Wink

Allez suite... Bonne lecture...
_______________________________
Chapitre 45

Ils se retournent vers moi à cause du bruit de la moto et la plupart me font un signe de la main. Je parcours quelques mètres, j'arrive à une intersection et à ce moment une voiture qui vient de la droite me passe devant alors que je suis prioritaire étant donné qu'il y a un stop au niveau de la rue d'où il vient. Je freine brutalement et je tourne vers la gauche pour éviter la voiture cependant à cause du freinage et du virage, la moto penche dangereusement vers la gauche, je pose le pied à terre mais avec mon genou je ne peux empêcher la chute. Et donc je pose mon bras à terre pour éviter de me faire mal. Je tombe, j'entends un cri. Je ne me suis heureusement pas fait mal en tombant. Mais je suis coincée par le poids de la moto et je ne peux me relever.

« Pauline ca va? » me demande Marie d'une voix paniquée.

J'enlève mon casque, elle s'est accroupie à cote de moi,

« Oui ca va, je n'ai rien »

J'aperçois ses amis derrière elle.

« Vous pouvez m'aider à relever la moto car je suis coincée en dessous »
« Pas de problème » me répond en cœur Mathieu et Romain.

Ils saisissent la moto à deux et en deux temps, trois mouvements elle est relevée et sur sa béquille. J'essaye de me relever, Marie m'aide. Une fois debout, elle se met contre moi en me serrant dans ses bras.

« Mon dieu, j'ai eu trop peur »
« Désolée, ne t'en fait pas je vais bien »

J'entends une voix derrière moi qui demande si tout va bien. Je me retourne et je vois une personne que je ne connais pas, c'est surement le conducteur de la voiture puisque celle-ci à la portière ouverte. Je me détache de Marie et j'avance vers lui. Mais je n'ai à peine le temps de reagir que Marie se met à parler,

« Vous ne savez pas ce que c'est un stop? »
« Je suis desolée je ne l'ai pas vu »
« Mais vous êtes aveugle ou quoi? Un stop ca se voit quand même. Vous avez eu votre permis dans une pochette surprise ? »
« Eh ce n'est pas la peine de m'insulter »
« Je ne vous ai pas insulté mais à cause de vous? J'aurais pu être blessé »
« Personne n'est blessée donc tout va bien »
« Non mais c'est quoi ce mec? Vous grillez un stop, encore un peu une personne était blessé et comme ce n'est pas le cas vous dites que ce n'est pas grave . Mais vous vous... »
« Pauline, calme toi, s'il te plait, ça ne sert à rien » me dit Marie

J'acquiesce

« Bon c'est vrai que personne n'a été blessé et c'est le principal mais ca aurait pu, vous devrez faire attention... » continue Marie
« C'est bon je me suis excusée, ca arrive »
« Peut-être mais dites vous qu'en moto, on est plus fragile, je n'aurais pas réagi, je vous serais rentrer dedans et qui s'est ce que j'aurais pu avoir. Vous rien car c'est votre voiture qui prend mais en moto c'est l'homme qui prend... »
« Oui je sais et je suis encore une fois désolé, vous êtes sur que tout va bien? »

Je m'éloigne pendant qu'il parle pour regarder l'état de ma moto. Ça va rien ne semble abimé.

« Oui » répond Marie
« Bon je vais vous donner ma carte s'il y a un problème, n'hésitez pas à m'appeler »

Il cherche son portefeuille et donne une carte à Marie, il s'excuse à nouveau et il repart vers sa voiture.

« Attends tu le laisse partir comme ça » dis-je à Marie
« Ben oui il n'y a pas de dommage physique ni matériel donc c'est tout »
« Attends à cause de lui, j'aurais pu... »
« Je sais mais tu n'as rien et c'est le principal donc ca ne sert à rien de s'énerver. »
« Je sais mais ça m'énerve. »

Je suis énervée, je me détourne et je retourne vers ma moto en grimaçant à cause de mon genou. Élodie me demande si je suis sûre que ça va. Je dis que oui d'un ton assez énervé. J'attrape mon casque et je vais pour l'enfiler.

« Tu me fais la tête » m'interroge Marie
« Non mais je suis juste énervée car c'est à cause de mec comme lui qu'il y a beaucoup de morts en moto »

Je vais pour enfiler mon casque mais à nouveau Marie m'arrête.

« Tu es sure que ça va? Tu boites beaucoup quand même tu ne veux pas allez aux urgences pour te faire soigner? »
« Non ça va, je t'assure. Allez file on se retrouve chez toi et ne t'inquiète pas ça va aller »
« On peut rentrer en voiture si tu veux et on reviendra chercher ta moto demain »
« Non c'est bon je te le jure »
« Comme tu veux mais fais attention »
« Promis à tout à l'heure »
« A tout de suite »

Je l'embrasse puis je dis au revoir à tout le monde, ils se remettent en route. Une minute plus tard je repars en direction de chez Marie. Quinze minutes plus tard je suis chez elle, j'entre avec la clé qu'elle m'a donné. J'ai vraiment mal au genou, il faut que je fasse quelque chose. Je vais dans la cuisine, j'attrape un torchon puis je sors des glaçons que je mets dans le torchon et je le noue. Je vais dans le salon, j'essaye d'enlever mon jean ce qui est un peu difficile veut qui est gonflé. Mais je réussis à l'enlever en tirant un coup sec dessus ce qui provoque une vive douleur. Je m'assois sur la canapé, je mets mes jambes sur celui-ci et je pose le torchon sur mon genou. C'est très froid mais ça me fait du bien, J'entends alors la porte d'entrée s'ouvrir, quelques secondes plus tard c'est celle du salon qui s'ouvre. Et..

« Qu'est ce que vous faites là? » dis-je
_________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
devile



Messages : 875
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Récit Lez   Ven 9 Sep - 0:10

Non mais t'es sérieuse là? Lapider
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sosso22



Messages : 1408
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 45
Localisation : bretagne

MessageSujet: Re: Récit Lez   Ven 9 Sep - 0:16

encore vico!!c'est crop bien ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vico59



Messages : 335
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: Récit Lez   Ven 9 Sep - 22:59

QUe 2 commentaires et bien, elles ne vous passionnent plus mon histoire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Récit Lez   Ven 9 Sep - 23:00

oh mais si on adore !! Smile
Revenir en haut Aller en bas
vico59



Messages : 335
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: Récit Lez   Ven 9 Sep - 23:02

Allez une petite suite pour vous. Bonne lecture..
__________________________________

Chapitre 45 bis

C'est Élodie et Romain.

« On est venus pour regarder ton genou, Marie nous l'a demandé »
« Mais ce n'est pas la peine, ça va. Elle est où Marie? »
« Elle raccompagne Lina et François, elle ne devrait plus tarder » me répond Romain
« Et comment vous avez eu les clés? »
« Ben j'ai les clés depuis longtemps c'est Marie qui me les a donné au cas où j'en aurais besoin et depuis elles sont dans mon sac. »
« Ah ok »
« Donc nous voila »
« Ok mais bon ce n'était pas la peine de venir je mets des glaçons et c'est tout »
« Peut être mais maintenant on est là donc laisse nous regarder »

Ils commencent à s'approcher, je saisis alors mon jean que je pose sur moi.

« Tu sais on est médecin on a déjà vu beaucoup de gens en sous-vêtements » me dit Romain
« Je vous dis que j'ai rien, c'est juste un coup donc pas la peine de vous donner tant de mal »
« Attends Pauline on t'a vu boiter... »
« Normal j'ai mal au genou donc je boites. Mais j'ai l'habitude un peu de repos et ça va passer »
« Peut être mais ça ne coute rien de regar.. »

Elle est interrompu par le bruit de la porte d'entrée, Marie arrive dans la pièce quelques secondes après,

« Alors comment va ce genou ? » dit-elle
« Et bien on ne sait pas Pauline refuse qu'on regarde » lui répond Élodie
« Quoi ? »
« Ben oui ce n'est pas grave »
« Tu n'es pas médecin alors laisse les regarder... »
« Mais.. »
« Il n'y a pas de mais qui tienne, laisse les t'examiner, s'il te plait... pour moi »
« Pff si tu me prends par les sentiments aussi... Bon c'est bon je me rends »

Marie vient s'asseoir à coté de moi, elle me prend la main pendant que Élodie et Romain s'agenouillent près de mon genou, Élodie enlève la glace.

« Attends, mon ange tu dis que c'est rien mais tu as vu comment il est enflé »
« C'est impressionnant mais ce n'est pas grand chose »
« On va regarder ça » dit Élodie

Pendant deux minutes, Romain et Élodie examinent mon genou sous toutes les coutures, je dois plier la jambe, la lever...

« Bon je ne pense pas que tu as quelque chose de casser » me dit Romain « Mais il faudrait faire une radio pour être sur. Tu n'as qu'à venir demain à l'hôpital et je te la ferais »
« Mais je ne veux pas aller à l'hôpital »
« C'est juste pour une radio tu n'en auras pas pour longtemps. Bon pour ce soir on ne peut rien faire. Prends un antidouleur, mets de la glace et c'est tout » me dit Élodie
« Ça marche »
« Je t'attends pour 9h demain »
« Je serais là »

Ils me donnent encore quelques recommandations comme éviter de m'appuyer sur mon genou, comme si je ne le savais pas, puis ils s'en vont. Marie les raccompagne, pendant son absence j'essaye de me lever ce que j'arrive à faire.

« On t'a dit de ne pas bouger, t'exagères »
« Je sais mais je suis crevée, il faut que je dorme et je ne vais pas dormir sur le canapé quand même »
« Il vaudrait peut-être mieux, comme ça tu n'as pas à monter les escaliers »
« A moins que ce soir tu veux dormir seule... »
« N'importe quoi, comme si je voulais dormir seule alors que tu es là »
« Bon et bien c'est réglée, tu vas m'aider à monter et ça ira »

Elle acquiesce, elle se met à cote de moi, j'en profite pour l'embrasser

« Ne commence pas car sinon je ne vais pas réussir à te soutenir, mes jambes vont flancher »
« Intéressant »
« Quoi? »
« Et bien avec rien qu'un baiser je peux te faire flancher quand je disais que tu ne pouvais pas me résister... »

Elle me frappe à l'épaule ce qui me fait basculer légèrement et me fais appuyer sur mon genou. J'échappe un cri de douleur

« Je suis désolée, mon Ange, mais je n'ai pas fait attention et puis c'est toi qui me cherche. « Allez on monte? »
« C'est parti »

On commence à avancer, mon bras gauche est sur son épaule et je m'appuie légèrement sur elle mais j'ai peur de lui faire mal donc je ne m'appuie pas vraiment, je ne retiens.

« Appuie toi sur moi, je ne suis pas en sucre. Je vois bien que tu te retiens, N'hésite pas »

Malgré ses paroles je ne m'appuie pas franchement sur elle. On finit par arriver dans la chambre, je ne couche sur le lit tout en entrainant Marie avec moi. Elle se retrouve au dessus de moi. Je l'embrasse elle répond d'abord à mon baiser avant de me repousser en prétextant devoir se changer. Je ris puis j'entreprends d'enlever le reste de mes vêtements puisque mon jean est resté en bas, Marie me regarde avec un air intéressé.

« Le spectacle te plait? »
« Beaucoup même »
« Et bien je suis désolée mais il va falloir te retenir car j'ai trop mal pour... »
« De toute façon ça ne serait pas raisonnable pour ton genou donc on va dormir sagement, pour une fois »

Elle part se changer et 5 minutes plus tard elle me rejoint dans le lit et elle retrouve sa place, la tête posée sur mon épaule, mon bras autour de sa taille et sa main sur mon ventre. Je m'endors rapidement épuisée par la journée.

La semaine se passe assez tranquillement, j'ai fait ma radio du genou et comme prévu je n'ai rien, je dois juste me reposer et éviter de m'appuyer dessus. Des mercredi, il va mieux , le bleu est sorti et il commence à désenfler. Je suis toujours en vacances, j'en profite pour lire et je cuisine pour ma douce. Quand elle rentre, elle n'a rien à faire et je m'occupe d'elle. C'est ma façon de lui renvoyer l'ascenseur car elle l'a fait pour moi la semaine dernière et puis j'adore m'occuper d'elle. C'est ma façon de lui montrer ce que je ressens pour elle.

Nous sommes lundi. J'ai repris les cours aujourd'hui et demain je reprends le travail. Cette semaine m'a fait du bien, j'ai pu profiter et prendre soin de moi ce qui ne m'est pas arrivée depuis longtemps. En plus vendredi j'ai eu la joie d'apprendre que j'ai eu mon semestre avec 14,73 de moyenne ce qui fait mention bien. Marie était très contente pour moi. Le week-end a été très cool puisque nous n'avons pas bougé de chez elle. On a voulu profiter l'une de l'autre avant que les cours ne reprennent et aussi que je reprends le boulot car après ça va être plus difficile.

Ce soir on a décidé d'aller au ciné puis ensuite elle doit venir dormir chez moi car mon appartement n'est pas loin du ciné. On s'est données rendez-vous devant l'UGC, rue de Béthune, l'une des plus grandes rues commerçantes de Lille. J'ai décidé d'y aller à pied pour profiter de la beauté de Lille en début de soirée.

Je sors de chez moi, je ferme un peu plus mon blouson de cuir car en cette fin janvier, il ne fait pas très chaud à peine un ou deux degrés comme je suis en avance je décide de faire un petit détour. Au lieu de prendre la rue Escroquerie et de remonter vers la Grand'Place, je prends la rue Basse puis je remonte la rue Lepelletier. J'arrive alors sur la place du Théâtre, j'observe un moment la façade d'un vieux immeuble où des boulets de canon sont incrustés dans le mur rappelant la résistance lilloise face aux Autrichiens lors du siège de la ville en 1792. Je continue puis je passe devant la Vieille Bourse, qui se trouve à ma gauche, lieu de commerce au 17eme siècle et aujourd'hui rendez-vous des bouquinistes dans sa cour intérieure. A ma droite se trouve l'opéra, théâtre de style néo-classique construit au début du 20eme siècle.

Âpres la Vieille Bourse, je tourne à droite pour récupérer la Grand'Place, je passe devant le théâtre du nord et je tourne à gauche rue Neuve, début des rues commerçantes de Lille. Je tourne à droite rue de Béthune, je passe devant les Galeries Lafayette et j'arrive au ciné. Marie est déjà là. On se dit bonjour mais on ne s'embrasse pas car on est en public et il vaut mieux éviter de se faire griller. On a décidé d'aller voir une comédie romantique, Marie insiste pour payer et je finis par abandonner. De l'extérieur on dirait une ciné entre amies mais les regards qu'on se lance démontre le contraire. Ce sont des regards de tendresse, de plaisir, d'envie, de désir. Une fois dans le noir, nos mains se retrouvent et s'enlacent. Le film est très plaisant et le temps passe rapidement. On rentre à pied chez moi tout en parlant du film. Alors que le silence s'installe je lui dis:

« Tu sais que c'est la dernière nuit qu'on passe ensemble avant un moment? »
« Quoi? Mais pourquoi? »
« Et bien demain je reprends le boulot donc je finis dans le nuit et je ne peux pas venir dormir avec toi »
« Ah oui c'est vrai. Mais bon tu peux venir me rejoindre la nuit ça ne me dérange pas »
« Je sais que ça ne te dérange pas mais ce n'est pas raisonnable je vais te réveiller »
« Et alors un réveil en pleine nuit ça peut être intéressant »
« C'est vrai mais demain ce n'est pas possible »
« Ah bon? Tu vois quelqu'un? »
« N'importe quoi! Mais je finis à 5h donc je ne serais pas chez toi avant 5h30 et on a cours ensemble à 9h30 donc il faut que je dors un peu or si je te vois je ne pourrais pas dormir »
« Ça va faire bizarre de ne pas dormir ensemble »
« Oui beaucoup même »

On arrive chez moi. La nuit est très agitée, on s'aime plusieurs fois jusqu'à s'endormir épuisées mais comblées.
________________________________________
Pas de sadisme là...

Athéna a écrit:
oh mais si on adore !! Smile

Je plaisantais Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Récit Lez   Ven 9 Sep - 23:32

=D merci encore pour cette suite. A quand la prochaine?

Et évidemment qu'on adore toujours Wink
Revenir en haut Aller en bas
tripleL



Messages : 5150
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: Récit Lez   Ven 9 Sep - 23:36

c'est toujours un plaisir de te lire Vico
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Récit Lez   Sam 10 Sep - 0:26

Yes ! Merci Vico ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Wolf



Messages : 1295
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 23
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Récit Lez   Sam 10 Sep - 18:31

yesssssssssssss j'arrive avec beaucoup de retard et j'ai BEAUCOUP à lire Very Happy

suite....suite....suite, on sait jamais si je l'appelle elle va peut être arrivé >.<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
devile



Messages : 875
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Récit Lez   Dim 11 Sep - 21:27

Merci pour ce chapitre mais a quand la suite ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vico59



Messages : 335
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: Récit Lez   Lun 12 Sep - 0:17

Normalement des images de Lille devait accompagner la suite de vendredi mais je n'ai as voulu vous déranger avec cela donc voila.

Merci les filles pour vos messages et désolée pour hier c'était une soirée sans. Allez la suite c'est pour tout de suite. Bonne lecture
__________________________________________

Chapitre 46



Le lendemain matin se passe tranquillement. On se lève pour déjeuner puis Marie se prépare car elle a cours ce matin.

« Tu vas faire quoi aujourd'hui, mon Ange ? » me demande-t-elle
« Et bien j'ai cours cet après-midi et ce matin je vais trainer un peu »
« J'aurais aimé rester avec toi mais ce n'est pas possible »
« Et oui c'est la vie »
« Alors on ne se voit pas ce soir? »
« Et non je suis désolée mais je bosse »
« Ce n'est pas grave, je comprends »
« Tu vas me manquer tu sais? »
« Toi aussi mais bon on se voit demain en cours »
« Normalement oui si j'arrive à me lever. Ça va être dure de te voir sans pouvoir te toucher ou t'embrasser »
« A qui le dis-tu... Mais il le faut.. »
« Tout à fait mais pour l'instant je peux encore t'embrasser comme je veux.. »

En parlant je me rapproche d'elle et je la prends dans mes bras, je pose ma main sur sa joue et je l'embrasse d'abord doucement puis elle entrouvre la bouche, sa langue vient à la recherche de la mienne, je joue un peu avec elle, en ne lui donnant pas ce qu'elle veut et en laissant ma bouche fermée. Elle passe alors sa langue sur mes lèvres puis elle me mordille la lèvre inférieure pour m'inciter à ouvrir mes lèvres, un soupir de protestation arrive à mes oreilles, Je souris quand sa langue passe à nouveau sur mes lèvres et je décide de capturer cette langue intrépide en ouvrant ma bouche. Ma langue rejoint la sienne et un doux ballet prend forme mêlant tendresse et passion. Mes mains sont passées sous sa veste et son haut, je lui caresse le dos, On s'embrasse quelques minutes puis on s'écarte, je souris en constatant que son souffle est court,

« Et bien quel baiser! Je vais te manquer d'après ce que je vois » lui dis-je
« Et comment! Bon pour mon plus grand regret je dois y aller »
« Puisqu'il le faut »
« Tu vas me manquer, bon courage pour ce soir. Je t'aime »
« Merci moi aussi, Passe une bonne journée ma douce. »
« Merci mon ange toi aussi »

Après un dernier baiser, elle s'en va. Ma journée se passe tranquillement, j'ai cours de Droit civil puis à 18h j'arrive au bar. Le retour est joyeux, tout le monde est content de me retrouver et moi je suis heureuse de revenir, j'aime mon boulot, j'aime cette ambiance de la nuit et j'avoue que ça m'a un peu manqué pendant ces 15 jours même si j'ai adoré être avec Marie.

La reprise est un peu difficile, il me faut quelques instants avant de reprendre le rythme. A une heure je reçois un message de Marie :

« Je n'arrive pas à dormir, je tourne en rond dans mon lit, tu me manques trop, ta présence et tes bras me manquent, quant à tes lèvres je n'en parle même pas... Je t'aime »

Je reste pendant un moment sans réagir face à ce message. Je n'en reviens pas de ce qu'elle m'a envoyée, ce n'est pas son style mais je suis heureuse qu'elle l'a fait... Je lui réponds :

« Si je pouvais, je serrai à tes cotes et je te prendrai dans mes bras pour t'aider à t'endormir.. Toi aussi tu me manques.. Essaye de dormir un peu quand même. Je dépose un baiser derrière ton oreille pour te souhaiter une bonne et douce nuit.. »

J'ai choisi derrière l'oreille car c'est un point très sensible chez elle. Le reste de la soirée se passe très bien sauf à la fin où on a un problème avec des clientes qui ont un peu trop bu et qui ne veulent pas partir. Résultat au lieu de rentrer à 5h je rentre à 6h15.

Je suis réveillée par mon portable et la sonnerie m'indique que j'ai un nouveau message. Je l'attrape et je vois que Marie m'a envoyé un nouveau message, je l'ouvre :

« Impatiente de te voir, je t'aime »

Et bien la journée démarre fort. A ce moment là; je vois l'heure 9h!! Mince j'ai cours dans 30 minutes. Je saute du lit et je file sous la douche. A 9h20, je suis en bas sur ma moto. Quinze minutes plus tard, j'arrive à la fac, je suis en retard, je cours presque dans les couloirs pour rejoindre l'amphi. Je m'arrête devant la porte menant à l'arrière de l'amphi pour reprendre mon souffle, j'entre discrètement et je m'assois à la première place libre et à ce moment je regarde vers le tableau. Marie est debout à coté de celui-ci, elle fait un schéma au tableau tout en l'expliquant. C'est dingue je l'ai vu hier et des centaines de fois dans différentes situations comme au réveil, entrain de pleurer, de dormir, de manger mais je la trouve toujours aussi magnifique comme le premier jour et même plus. Quel spectacle je suis encore et toujours sous le charme.

Elle porte un tailleur jupe, je profite qu'elle est debout pour admirer à nouveau ses jambes, je connais leur douceur, leur texture; leur goût mais l'effet est toujours le même. Des papillons apparaissent dans mon ventre et des images de Marie et moi enlacées contre ce tableau me viennent à l'esprit. Bon Pauline, on se calme ce n'est pas le moment de penser à ça. Je sors mes affaires, à ce moment là, Marie se retourne, elle scrute l'amphi tout en continuant à parler et elle m'aperçoit, son visage s'éclaire, elle s'arrête de parler pendant deux secondes puis elle reprend comme si de rien était. Quand on ne la connait pas, on peut juste penser qu'elle a eu un moment d'hésitation mais pour moi qui la connait bien, je sais ce que ça veut dire, elle a été troublé et déstabiliser de me voir. Elle a surement du penser que je ne viendrais pas et comme elle ne m'a pas entendu rentrer... Je vois qu'elle est contente de me voir au vue du regard qu'elle me porte.

J'essaye de suivre le cours mais ce n'est pas facile car je ne peux pas m'arrêter d'observer Marie. De temps en temps, nos regards se croisent et ils se parlent. Je n'ai qu'une envie, me lever et la rejoindre pour la prendre dans mes bras et l'embrasser à en perdre le souffle mais je ne peux pas donc je me contrôle. La pause arrive à grand pas, juste avant j'envoie un message à Marie.

« Ma puce, un café avec moi, ça te dit? »

Comme d'habitude son portable est sur le bureau à cote d'elle donc elle le voit s'allumer, je la vois alors qui le regarde discrètement comme si elle regardait l'heure, elle veut surement savoir qui lui envoie un message. Dès que c'est fait, elle me cherche du regard et elle sourit discrètement. Deux minutes plus tard, elle annonce la pause et elle prend directement son portable pour regarder mon message. Elle lève la tête et fait un signe de tête montrant son approbation. Je souris et je descends la retrouver comme il y a du monde pas loin, je la joue étudiante modèle.

« Bonjour Mlle L., je peux vous poser une question? »
« Bonjour, bien sûr mais j'ai besoin d'un café donc venez avec moi. »
« Pas de problème »

Elle se place à cote de moi et on avance vers la sortie. Galamment, j'ouvre la porte et je la laisse passer, elle en profite pour me frôler.

« Ne commence pas » lui dis-je dans les dents et en chuchotant au vue du sourire qu'elle m'adresse je sais qu'elle a compris. On se dirige vers la machine à café.

« Non pas celle-là. Viens »

Je la suis et elle m'emmène à l'autre bout de la fac dans un endroit isoler et où il y a une machine et deux tables avec des tabourets. Personne n'est dans les environs.

« Voilà c'est plus tranquille non? »
« Je vois que tu connais les bons coins. Tu prends un café? »
« Oui mais c'est moi qui paye »
« Pas question, c'est moi qui t'es invitée donc c'est moi qui paye. Assis toi »
« Ok. Ça c'est bien passé hier? »

Tout en lui répondant je prends à la machine un café et un chocolat.

« Oui très bien à part la fin on a eu un problème et je suis rentrée que vers 6h15 »
« Quoi? Quel genre de problème? Tu n'as dormi que 2h30 alors? »
« Des filles qui ne voulaient pas partir et oui je n'ai pas dormi beaucoup »
« Je ne sais pas comment tu fais. En plus, tu as l'air en pleine forme. Tu m'as surprise tout à l'heure je pensais que tu ne viendrais pas vu que tu n'étais pas là au début. Et puis ça aurait été préférable tu aurais du te reposer »
« Et loupé ton cours? Hors de question, j'adore te regarder faire cours et puis je n'ai pas cours cette après-midi donc je me reposerais à ce moment là »
« OK t'en mieux tu en as besoin »
« On mange ensemble ce midi? »
« Ben j'ai cours à 14h donc je ne peux pas m'éloigner et on ne peut pas déjeuner à la fac ni à coté ensemble ça fera trop suspect »
« Oui c'est sûr et bien tant pis »
« Ou alors... On déjeune dans mon bureau »
« Ben ça ferait encore plus suspect »
« Non pas du tout si on part ensemble oui mais si on se retrouve à mon bureau, personne ne le verra »
« Sûre? »
« Sûre et certaine et je t'avoue que j'ai très envie de te voir en tête à tête, tu m'as vraiment manqué hier. »
« Toi aussi tu m'as manqué »

On se prend la main quelques instants car on en avait besoin.

« Bon on ferait mieux d'y aller »
« Bon alors je te rejoins dans ton bureau après le cours alors? Je m'occupe d'aller chercher des sandwichs »
« Tu es un amour tu sais!
« Oui je sais, je sais »

On éclate de rire.

« Ça serait mieux si on arrive séparées en amphi non? »
« Oui c'est sur. Bon à toute à l'heure alors »
« Oui »

Elle va pour partir mais je ne résiste pas, je regarde si personne ne nous voit, comme c'est le cas je la retiens et je l'embrasse. C'est un baiser passionné qui dure quelques instants puis je me sépare d'elle et je la quitte en souriant.

« A tout à l'heure ma puce »

Je pars, j'ai hâte d'être à ce midi, moi...
___________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Récit Lez   Lun 12 Sep - 1:28

=) Merci Vico. J'avais bien besoin d'un peu de lecture en rentrant. Vivement demain.
Revenir en haut Aller en bas
vico59



Messages : 335
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: Récit Lez   Lun 12 Sep - 12:43

N'Awen a écrit:
=) Merci Vico. J'avais bien besoin d'un peu de lecture en rentrant. Vivement demain.

Alors tant mieux Wink. Merci à toi.. Pourquoi demain, enfin aujourd'hui? Je n'ai pas dit que je mettrais une suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Récit Lez   Lun 12 Sep - 12:44

Meuh si tu va en mettre une, tu nous a habituées a au moins une par jour!

Au pire, je te convaincrais..
Revenir en haut Aller en bas
devile



Messages : 875
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Récit Lez   Lun 12 Sep - 12:46

vico59 a écrit:


Alors tant mieux Wink. Merci à toi.. Pourquoi demain, enfin aujourd'hui? Je n'ai pas dit que je mettrais une suite...

Si t'es obligée, vue le peu de lecture de ce weekend faut qu'on puisse ce rattraper
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Récit Lez   Lun 12 Sep - 14:58

Bon j'ai lu ton récit sur 2 jours et je suis totalement fan ! Je crois même que je suis accro à ton récit, la preuve hier soir en débauchant à 1h j'ai préféré lire ton histoire au lieu d'aller dormir lol
Donc comme toutes les filles le disent ici : UNE SUITE !!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
vico59



Messages : 335
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: Récit Lez   Lun 12 Sep - 16:04

devile a écrit:

Si t'es obligée, vue le peu de lecture de ce weekend faut qu'on puisse ce rattraper

Je vois pas ce qui peut m'y obligé...

N'Awen a écrit:
Meuh si tu va en mettre une, tu nous a habituées a au moins une par jour!

Au pire, je te convaincrais..

Ben ce WE il n'y en a pas eu une par jour..
Pretensieuse tu y arriveras pas non mais c'est moi qui decide..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Récit Lez   Lun 12 Sep - 16:05

Moi je pense que si , j'y arriverais Wink. Ce week end tu as dis que tu avais eu une soirée de moins bien, alors on t'excuse,mais depuis le début c'était une par jour, tu aime être sadique hein ^^
Revenir en haut Aller en bas
vico59



Messages : 335
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: Récit Lez   Lun 12 Sep - 16:07

bette a écrit:
Bon j'ai lu ton récit sur 2 jours et je suis totalement fan ! Je crois même que je suis accro à ton récit, la preuve hier soir en débauchant à 1h j'ai préféré lire ton histoire au lieu d'aller dormir lol
Donc comme toutes les filles le disent ici : UNE SUITE !!! Very Happy

Bienvenue Bette. J'espere que tu n'ai pas trop fatigué alors.. Je suis ravie que tu aimes mon histoire, merci à toi

N'Awen a écrit:
Moi je pense que si , j'y arriverais Wink. Ce week end tu as dis que tu avais eu une soirée de moins bien, alors on t'excuse,mais depuis le début c'était une par jour, tu aime être sadique hein ^^

Comment t'es.. Apres tout le monde va croire que j'ai du mal à te ressister.. Oui j'aime etre sadique lol.. Il y a des fois je n'ai pas posté..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Récit Lez   Lun 12 Sep - 16:10

Mdr ! Ouais bon ça va on peut rêver un peu ^^
Revenir en haut Aller en bas
vico59



Messages : 335
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: Récit Lez   Lun 12 Sep - 16:12

N'Awen a écrit:
Mdr ! Ouais bon ça va on peut rêver un peu ^^

Oui c'est vrai on peut toujours rêver lol..

Bon j’arrête de vous embêter et de faire ma sadique.. Je mettrais sûr une suite ce soir Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Récit Lez   Lun 12 Sep - 16:14

Very Happy Twisted Evil Cool mdr merci vico !


Dernière édition par N'Awen le Lun 12 Sep - 16:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
devile



Messages : 875
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Récit Lez   Lun 12 Sep - 16:14

Vico on peu avoir une ptite suite? Disons 20 ou 30 chapitre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vico59



Messages : 335
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: Récit Lez   Lun 12 Sep - 16:18

N'Awen a écrit:
Very Happy Twisted Evil Cool mdr merci vico !

Ne me remercie pas comme tu l'as dit c'est une suite par jour sauf quand je ne peux pas Wink.

Spoiler:
 

devile a écrit:
Vico on peu avoir une ptite suite? Disons 20 ou 30 chapitre

La je crois que tu exageres legerement Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
devile



Messages : 875
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Récit Lez   Lun 12 Sep - 16:22

Non mais comme ça pendant au moins 2 bonne heures on t'embête plus^^
C'est histoire que tu sois tranquille Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Récit Lez   Lun 12 Sep - 16:23

Bien tenté mais j'crois qu'on va devoir se contenter d'une seule suite..
Revenir en haut Aller en bas
devile



Messages : 875
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Récit Lez   Lun 12 Sep - 16:26

N'Awen a écrit:
Bien tenté mais j'crois qu'on va devoir se contenter d'une seule suite..

Chut casse pas mon argumentation toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vico59



Messages : 335
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: Récit Lez   Lun 12 Sep - 16:49

Devile.. Mais vous ne m’embêtez jamais Very Happy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vico59



Messages : 335
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: Récit Lez   Lun 12 Sep - 21:13

Allez une petite suite.. Bonne lecture à vous, j'espère qu'elle vous plaira..

Bonne lecture à vous
___________________________________
Chapitre 47

Je retourne donc dans l'amphi. Je croise Valentin devant la porte donc on discute en attendant le retour de Marie. Puis je la vois arriver, elle s'approche de nous vu que nous sommes devant la porte. Arrivée à notre hauteur, elle dit :

« J'espère que votre pause a été agréable mais maintenant on arrête de parler et on va en cours »

Elle dit ça avec un grand sourire qu'elle prend dès qu'elle veut plaisante, on retourne donc dans l'amphi et à notre place. Le reste du cours se passe comme la première partie, j'essaye de suivre mais le plus souvent je regarde ma douce et de temps en temps j'ai le bonheur de croiser son regard. Arrive la fin du cours, Marie range ses affaires sans se presser, moi je me dépêche car il risque d'avoir du monde à la sandwicherie. Quand je passe devant le bureau et que je dis au revoir à Marie en même temps qu'un clin d'œil, elle me sourit. Je sors de la fac et j'ai le bonheur de voir qu'il n'y a pas grand monde, juste trois ou quatre personnes. Je suis donc servie assez rapidement puis je vais à la boulangerie juste à coté et je prends le dessert préféré de Marie, un merveilleux et le mien une tarte au fruits. A 12h50, je rentre à nouveau dans la fac et je me dirige vers le bâtiment abritant les bureaux des professeurs. Arrivée devant le bureau de Marie, je vérifie qu'il n'y a personne dans le couloir, une fois que c'est fait je frappe à la porte et j'entends ma douce me dire d'entrer, ce que je fais. Ma douce est assise derrière son bureau.

« Bonjour, je rapporte le repas de Mlle L. » dis-je en fermant la porte.
« Merci Mlle »

J'approche du bureau et j'y dépose mes paquets sur celui-ci. Marie voit le paquet de la boulangerie et la boite de gâteau.

« Tu as été à la boulangerie? Tu es un amour... »
« Je sais je sais »

Je déballe les affaires, je tends à Marie son sandwich et je m'assois en face d'elle sur l'une des deux chaises qui font face à son bureau.

« Et bien tu me fais la tête ? » me demande-t-elle
« Bien sûr que non »
« Alors pourquoi je n'ai pas eu le droit à mon baiser ? »
« Parce que déjà c'est moi qui devrait avoir un baiser car j'ai ramené à manger et après j'aime t'embêter et te faire languir »
« Ah oui... Très bien »

Elle se lève, se dirige vers la porte qu'elle ferme à clé.

« Tu me séquestres ? »
« Tout à fait! Non c'est pour être tranquille »

Elle vient s'asseoir à coté de moi, elle rapproche la chaise de façon à ce qu'elle soit proche de moi et de profil par rapport à moi, c'est-à-dire moi face au bureau et elle face au mur qui est à ma droite. Je déplace à mon tour ma chaise pour me retrouver face à elle. On est très proche, sa jambe est entre les miennes et pareil pour la mienne. Sa main se pose sur ma joue et elle m'embrasse doucement, j'essaye d'approfondir ce baiser mais elle me dit qu'on ne peut pas car ce n'est pas le lieu et qu'elle a faim. On commence alors à manger tout en parlant. Une fois nos sandwichs terminés, Marie se lève pour récupérer les desserts, je me lève aussi, elle me tourne le dos, je me colle à elle. Mes mains glissent sous son haut.

« Pauline qu'est-ce que tu fais ? »
« J'en peux plus, j'ai envie de toi depuis que je t'ai vu dans l'amphi. »

Je l'embrasse dans le cou, j'attrape le lobe de son oreille avec mes dents et je le mordille, mes mains ont atteint ses seins qui je caresse au dessus de son soutien-gorge...

« Arrête on ne peut pas faire ça ici »
« Et pourquoi pas? On est seule, tu as fermé la porte à clé, personne ne peut venir »

Je continue à l'embrasser et à lui mordiller le cou. Elle gémit plusieurs fois. Ma main droite quitte ses seins pour atteindre sa cuisse et le haut de son genou puis je remonte doucement passant sous sa jupe.

« Tu me rends complètement folle... » me dit-elle

Elle se retourne alors et on s'embrasse avec passion comme si ça faisait des mois qu'on ne s'était pas embrassées alors que c'était hier. Ses mains s'insinuent à leur tour sous mon pull, elle me caresse mon ventre puis mon dos et enfin mes flans... Elle finit par m'enlever mon pull, qui fini à terre, son haut le suit de très près puis nos soutiens-gorges. Tout en s'embrassant, je la fais asseoir sur le bureau, nos mains se sont posées en même temps sur nos poitrines et nos caresses se répondent; Elle me pince un téton, je lui pince un de ses siens. Elle me masse un sein, je lui masse un sien. Je finis par quitter sa délicieuse bouche pour descendre et m'occuper avec ma bouche de sa poitrine. Je pose ma bouche sur son sein gauche, j'aspire son téton, je lui mordille, je le lèche, je le suce, je le fais durcir puis je fais pareil au droit.

Elle ne reste pas inactive et ses mains ont quittés mes seins, une entreprend de déboutonner mon jean et l'autre s'est posée sur mon entrejambe qu'elle presse et caresse au dessus de mon jean. Elle arrive, enfin, à déboutonner mon jean et aussitôt sa main se faufile à l'intérieur, je la sens effleurer mon clitoris, mes jambes commencent à trembler.

« J'en peux plus » lui dis-je
« Je le sens, mon ange, tu es toute mouillée, prête... »

Je remonte sa jupe avec son aide car assise ce n'est pas facile, nos lèvres se rejoignent à nouveau, je la fais avancer de manière à ce qu'elle soit au bord du bureau. Ma main se pose sur son entrejambe que je caresse au dessus de sa culotte, elle me fait là même chose puis elle franchit la dernière barrière de mes vêtements et sa main nue se pose sur mon mont Venus aussitôt je lui fais subir la même chose. On s'embrasse toujours, mon autre main est posée sur le bureau pour éviter de tomber car mes jambes tremblent de plus en plus. Je parcours de mes doigts le moindre repli de sa féminité, d'abord, son clitoris que je caresse, pince puis ses grandes lèvres. Sa main me fait subir exactement le même sort.

« Vas y, maintenant, mon ange, je n'en peux plus » me dit-elle.

Je réponds à son invitation et j'entre en elle, elle gémit.

« Chut ne fais pas de bruit... »

C'est à son tour de rentrer en moi. Je perds pied, mes jambes tremblent de plus en plus. Je ne suis pas loin du plaisir et Marie non plus. On se répond pendant quelques moments à coup de va et vient avec mon pouce je lui caresse le clitoris pour multiplier ses sensations.

Quelques minutes je sens Marie se contracter autour de mes doigts

« Vas-y ma puce lâche toi » lui dis-je

Elle est entrain de jouir, je la regarde, elle est tellement belle pendant l'amour que je me lâche également et on finit par jouir en même temps.

On reste un moment dans les bras l'une de l'autre pour récupérer notre souffle. Puis je regarde l'heure et je me rends compte qu'il est 13h50 or Marie a cours à 14h.

« Ma puce? »
« Oui mon ange? »
« Il va falloir s'activer il est 13h50 »
« En effet »

On s'écarte l'une de l'autre et on se rhabille.

« Pauline? »
« Oui ma puce? »
« Merci »
« Pourquoi? »
« Pour ce merveilleux moment, ce midi, merci d'être entrée dans ma vie et d'y rester, merci de me faire partager tant de choses merveilleuses, merci d'être là pour moi. Merci pour tout. Tu es vraiment un ange et je suis fière de pouvoir dire que tu es le mien »

Je m'approche d'elle et je la prends dans mes bras.

« Tu n'as pas à me remercier ma puce pour tout ça. Je t'adore tellement que je ferais tout pour toi, j'aime être avec toi, j'aime partager des moments merveilleux avec toi. C'est moi qui te remercie pour tout »

Je l'embrasse doucement et je lui signale qu'elle va être en retard. Comme il est préférable que je ne pars pas en même temps qu'elle, je récupère mes affaires...

« On n'a même pas mangé le dessert.. » lui dis-je
« Oui c'est vrai tant pis on le mangera ce soir »
« Ben je bosse encore ce soir, tu sais »
« Oui je sais tu finis à quelle heure? »
« 3h »
« Et tu as cours le jeudi? »
« Pas au matin »
« Ok et bien moi aussi je n'ai pas cours donc viens me rejoindre cette nuit »
« Sûre? »
« Oui »
« Ok on fait ça »

Je l'embrasse une dernière fois et je pars.
___________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sosso22



Messages : 1408
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 45
Localisation : bretagne

MessageSujet: Re: Récit Lez   Lun 12 Sep - 22:26

hooo elles sont trop amoureuses,ça me donne trop envie Smile

Merci vico Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
devile



Messages : 875
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Récit Lez   Mar 13 Sep - 11:53

Une suite !
Une suite!
Une suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Récit Lez   Mar 13 Sep - 11:53

Moi aussi, tout pareil que Devile !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Récit Lez   Mar 13 Sep - 13:50

c'est clair ça donne trop envie !

Et pareil que Devile et N'Awen, on veux une suite lol
Revenir en haut Aller en bas
Wolf



Messages : 1295
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 23
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Récit Lez   Mar 13 Sep - 17:05

merci mamzelle Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
devile



Messages : 875
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Récit Lez   Mer 14 Sep - 22:26

Ben alors comme ça aujourd'hui on a pas droit a notre petit chapitre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Récit Lez   Jeu 15 Sep - 15:49

Moi je suis déçue, je voulais une suite lol
Tu te rend pas compte Vivo, je suis accro à ton histoire, je regarde plusieurs fois par jour si tu as posté ^^
Revenir en haut Aller en bas
sosso22



Messages : 1408
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 45
Localisation : bretagne

MessageSujet: Re: Récit Lez   Ven 16 Sep - 22:34

J'èspère que vico va bien?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnum



Messages : 191
Date d'inscription : 05/09/2011
Age : 22
Localisation : Vendée

MessageSujet: Re: Récit Lez   Ven 16 Sep - 22:51

vraiment une superbe histoire... Ca donne envie d'etre amoureuse et de vivre cette réciprocité, cette passion... c'est trop beau <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Récit Lez   Aujourd'hui à 1:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Récit Lez
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde est Lesbien :: Zone de partage :: Créations-
Sauter vers: