AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» Voyage vers l'Étrange.
Aujourd'hui à 4:14 par Karolinah

» Les lieux publics interdits aux femmes ... Et quoi encore ?
Aujourd'hui à 3:58 par Karolinah

» A quoi penses-tu ?
Aujourd'hui à 0:26 par Alma34

» Vos citations du moment
Hier à 23:35 par Fred'

» Ça ou ça ?
Hier à 23:24 par renarde

» Couple Libre
Hier à 22:32 par AnneB

» Qu'écoutez vous en ce moment ?
Hier à 21:58 par Fred'

» Que lisez-vous en ce moment?
Hier à 21:58 par AnneB

» Si tu étais ?
Hier à 21:49 par popkorn

Mots-clés
love première récit ebook rennes kyss lesbien votre lesbienne vous amour fois belle femme film image kelysa girl jour service vidéo Adèle DRAGUE films écoutez saison
Sondage

Partagez | 
 

 Lettre à ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
kelysa



Messages : 306
Date d'inscription : 13/08/2014
Age : 23
Localisation : region parisienne

MessageSujet: Re: Lettre à ...   Jeu 25 Déc - 22:02

J'écris cette lettre car j'ai besoin de me vidé et je n'ose me confier à personne en fasse je suis incapable de demandé de l'aide pourtant jai toujours reponce à tous quand les autres vont mal j'arrive toujours à les réconforter.

Je t'ai aimé six ans jai eu du bonheur avec toi mais à qu'elle prix ?
Jai perdu tout mes amis de l'époque pour toi je t'ai fait passez devant ma famille.
Mais pourquoi je suis resté avec toi dés le début jai senti que quelque chose n'allait pas.
Pourquoi je ne suis pas partie quand tu me trompais hein? Car tu avait une vie très dur un passé horrible je voulais me persuadé que tu cherchais de laide et que comme je t'aimais je devais te réparé.
Je savais que tu ne m'apporterais que des problèmes mais jai voulus me battre comme une cône.
Malgre sa je reste personne ne sais que tu ete nocif.

Je m'en veut telment de ne pas être partit loin de toi à temps la je tais quitter car je souhaite avoir une vie stable et heureuse sa tu ne la jamais compris .

Pour toi je te securisais trop et j'étais trop positive sur la vie, sache que depuis que je tes quitter jai petit a petit une vie sociale je sort et je voie du monde japprecie mon boulot jai juste voulus sortir de ton enfer et de ton engrenage infernal et voilà que tu ne l'accepte pas donc tu me menace jai assez subie ta violence aussi je tai mais telment que je ne voulais pas te frapper pour me défendre par peur de te blaisser portent j'ai plus de force que toi mais ce n'est pas normal de violenter ce qu'on aimes ou les autres.
Je n'aime pas cette sensation d'insécurité que je ressens à cause de toi et de tes menace et ce qui me fait peur c'est que comme tu dit tu n'a rien à perdre .

Jai eu une vie dur pas d'affection et alors les autre es non pas à payer et la vie n'est pas que négatif moi je croie au bonheur jai le droit de sourrire d'avoir des projet tu les trouve ridicule comme tu trouve ridicule que je soit positive sur la vie je ferais toujours en sorte de me battre .

La seul chose qui me fait mal c'est le peux de confidence que je donne aux autres et le faite d'être bloquer pour me confier et surtout de couture un danger à cause de toi à cause de tes menasses tu te sens invasible .
Sa mengoisse et j'en pleur se soir je suis inquiète pourquoi tu ne vé pas que je soi heureuse je ne t'aime plus tu est une femme que j'avais aimer mais tu va telment mal que tu détruit tout et devient méchante et sa c'est pas possible je peux tout encaisser mais pas la méchanceté .
J'espère que tu ne le fera pas je suis jeune jai mon rêve a réaliser ouvrier mon association pour femme tu gâchera tous sa je tais pas fait ni voulus de mal à par te quitter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kelysa



Messages : 306
Date d'inscription : 13/08/2014
Age : 23
Localisation : region parisienne

MessageSujet: Re: Lettre à ...   Jeu 25 Déc - 22:05

Je suis désoler des fautes j'écris sur mon téléphone et je n'ais pas fait attention j'ai écrit sur le cou de l'émotion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kelysa



Messages : 306
Date d'inscription : 13/08/2014
Age : 23
Localisation : region parisienne

MessageSujet: Re: Lettre à ...   Jeu 25 Déc - 22:59

J'écris cette lettre car j'ai besoin de me vidé et je n'ose me confier à personne en fasse je suis incapable de demandé de l'aide pourtant j'ai toujours réponse à tous quand les autres vont mal j'arrive toujours à les réconforter.

Je t'ai aimé six ans j'ai eu du bonheur avec toi mais à qu'elle prix ?
J'ai perdu tout mes amis de l'époque pour toi je t'ai fait passez devant ma famille.
Mais pourquoi je suis resté avec toi dés le début j'ai senti que quelque chose n'allait pas.
Pourquoi je ne suis pas partie quand tu me trompais hein? Car tu avait une vie très dur un passé horrible je voulais me persuadé que tu cherchais de l'aide et que comme je t'aimais je devais te réparé.
Je savais que tu ne m'apporterais que des problèmes mais j'ai voulus me battre comme une conne.
Malgré sa je restait personne ne savais que tu était nocif.

Je m'en veut tellement de ne pas être partit loin de toi à temps la je tais quitter car je souhaite avoir une vie stable et heureuse sa tu ne la jamais compris .

Pour toi je te sécurisais trop et j'étais trop positive sur la vie, sache que depuis que je tes quitter j'ai petit a petit une vie sociale je sort et je voie du monde j’apprécie mon boulot.

Je veux juste voulus sortir de ton enfer et de ton engrenage infernal et voilà que tu ne l'accepte pas donc tu me menace j'ai assez subie ta violence aussi je t'ai mais tellement que je ne voulais pas te frapper pour me défendre par peur de te blesser portent j'ai plus de force que toi mais ce n'est pas normal de violenter ce qu'on aimes ou les autres.

Je comprend ta souffrance que tu te sente abandonné mais il fallait y pensé avant.

Je n'aime pas cette sensation d'insécurité que je ressens à cause de toi et de tes menace et ce qui me fait peur c'est que comme tu dit tu n'a rien à perdre .

J'ai eu une vie dur pas d'affection et alors les autre es non pas à payer et la vie n'est pas que négatif moi je croie au bonheur j'ai le droit de sourire d'avoir des projet tu les trouve ridicule comme tu trouve ridicule que je soit positive sur la vie je ferais toujours en sorte de me battre .

La seul chose qui me fait mal c'est le peux de confiance que je donne aux autres et le faite d'être bloquer pour me confier et surtout de courir un danger à cause de toi à cause de tes menasses tu te sens toute puissante .
Je n'aie pas peur de toi et je n’aie jamais eu peur de personnes, mais de ce dont tu est capable.
Sa m’angoisse et j'en pleur se soir je suis inquiète pourquoi tu ne veux pas que je soi heureuse je ne t'aime plus tu est une femme que j'avais aimer mais tu va tellement mal que tu détruit tout et devient méchante et sa c'est pas possible je peux tout encaisser mais pas la méchanceté .
J'espère que tu ne le fera pas je suis jeune j'ai mon rêve a réaliser ouvrier mon association pour femme tu gâchera tous sa je ne t'aie pas fait ni voulus de mal à pare te quitter.


J'ai corriger certaines choses c'est pour cela que cette lettre et écrite deux fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju23



Messages : 1940
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 28
Localisation : MONTARGIS

MessageSujet: Re: Lettre à ...   Mer 6 Mai - 22:21

Je prends "une feuille de papier" avec l'intention d'écrire comme j'ai pu le faire pour m'adresser à chacune des femmes que j'ai aimé (ou que j'aurais voulu aimer ?)

J'ai le sentiment, l'impression d'être (comme) liée à toi. Quand j'enfile cet "anneau" (de collier fantaisie) je pense à celui que j'aimerais avoir à mon doigt dans les prochaines années.

J'aimerais t'avoir à mes côtés et en même temps à chaque fois que j'ai un message j'espère et appréhende en même temps qu'il vienne de toi.

Peur que tu m'acceptes et me dise "je t'aime" ou peur que tu m'envoies "bouler" une fois de plus ? Les deux je crois.

Je pense que c'est une bonne chose que tu sois loin. On a chacune à notre façon trop besoin de notre liberté et je ne pense pas être vivable au quotidien et le seul à me supporter est mon chat.

Mon @nge, mon amour, ma puce ... tous ces mots que l'on prononce, que je prononce et aimerais prononcer avec le sourire et à l'attention d'une femme qui l'accepte.

Je ne suis peut-être pas prête ou bien je m'interdis de l'être et en même temps en ai suffisamment envie pour le montrer encore et encore.

Je t'aime sincèrement. Mais ça fait envie et ça fait peur.

Je ne suis certainement pas la femme dont tu rêves et il est vrai que je n'ai pas eu de coup de foudre en te voyant la première fois.

Le premier endroit où je me suis sentie vraiment bien avec toi était cette église à Clermont (dans laquelle nous avions envie d'entrer toutes les deux), on a fait le tour, on a parlé de tout et de rien et aussi des vitraux (je t'ai un peu parlé de ce que je savais de la technique ... l'occasion pour moi de de crâner un peu ^^). J'aurais pu te prendre la main à cet instant, comme lorsque nous sommes sorties nous balader dans les rues et sommes allées à cette exposition (lors de notre second "rendez-vous"). J'avais l'impression d'être une gamine qui découvre tout un tas de nouvelles sensations.

Je me sens moi (et en même temps un peu intimidée) auprès de toi.

On a un respect mutuel. Ce respect (mélangé avec une appréhension certainement de ta réaction) m'a amené à te laisser vivre cette expérience avec Elle (en espérant qu'elle ne t'enlèverai pas à moi et que ça ne durerait pas, qu'elle n'était pas la seule, l'unique, celle qui te rendrais heureuse).

Ce respect mélangé à ma crainte m'ont amené à ne pas prendre les devants avant la dernière fois où nous nous sommes vues et où j'ai lâché un "je t'aime" en larmes avant de partir.

Respect que tu dis avoir trop envers moi pour accepter de simplement coucher avec moi.

Et si je t'avais embrassé, comment aurais-tu réagis ? Serions-nous ensemble aujourd'hui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krystalien



Messages : 7
Date d'inscription : 07/05/2015
Age : 52
Localisation : montpellier

MessageSujet: Re: Lettre à ...   Lun 11 Mai - 17:55

Quelle belle idée cet espace de liberté pour poser les mots, les poèmes et l'amour que l'on ne peut pas déclarer ! Bravo et merci juju23 de l'avoir proposé !
Que de belles lettres aussi j'ai pu lire ici !
Puis-je me permettre d'en profiter ...?
Voici ma lettre et quelques poèmes...

Dimanche 5 avril à 2h du matin…
Bouleversement, stupéfaction, inattendu, surprenant !
Tu m’émeus au plus profond, au plus haut point, aussi.
Je ne m’explique rien, je ne cherche pas d’ailleurs…
Je n’ai rien vu venir ; l’évidence est là et s’impose à moi !
Je n’y puis résister et pourtant je ne ferai rien !!!
J’attendrai… un moment propice, s’il se put qu’il y en est…
J’attendrai, sans espoir s’il le faut, sans rien risquer de peur d’abîmer…
Me dompter, dompter ce sentiment puissant salvateur et dévastateur : tu n’y peux rien, je n’y peux rien !
Cela me traverse en dehors des temps de travail, car dans ces temps-là, seul, ce à quoi je suis occupée, m’occupe et me remplit… Mais dès que l’informel se présente, dès que le temps amical fait son apparition, alors, je perds pied et je ne sais plus comment … ?
Comment me positionner, comment me cacher, comment me taire… Comment rater ou provoquer les occasions trop rares de te voir, t’entendre, te parler, te sourire et t’aimer enfin, car c’est cela que je veux et que j’espère sans y croire…
Je les rate sans cesse ces occasions et m’en veux ! Un massage ; diable !!! Un week-end, même de travail… Je dis non ? Mais pourquoi ?
A…, que dire ??? Sans flancher dans le ridicule du sentiment violent, inassouvi, impossible et présent ? Je t’aime, bordel de merde ! Et oui, c’est bien de cela qu’il s’agit !!!
Comment préserver notre amitié naissante, notre relation de travail naissante… Comment sauter l’obstacle des orientations sexuelles ? Comment sauter les obstacles et comment s’empêcher de les sauter ??? Comment dois-je me débrouiller de ce sentiment neuf ??? Pourquoi cela m’arrive-t-il maintenant et avec toi ?
Lettre morte ou vivante ??? Lettre à donner ou à taire ? Lettre ??? Amour !!! Oui !!! Mais peur aussi, beaucoup, et pas tranquille, et blessée aussi, d’aimer si fort au tournant d’un temps d’amitié amorcé et de travail engagé…
Tu me manques déjà et nous nous sommes quittées depuis si peu… Mon esprit virevolte et joue avec le temps et les occupations essentielles de la vie quotidienne pour revenir vers toi, voulant, apaisé, se poser et souffler…et chavire de ne pouvoir le faire… Je t’aime ! Seule cette pensée, sans toi au travail, sans moi au travail, occupe mon esprit fébrile, heureux et douloureux de t’aimer déjà si fort, si vrai, si sûr !!!
Aucun horizon possible ? Aucun soulagement possible ? Je ne sais … J’attendrai donc et me tairai tant que je peux… mais autant que tu le veux !
Je t’aime !!!!!

Je brûle d’envie de t’envoyer mes mots et résiste fort au désir de le faire jusqu’à ce que …
Je ne puisse plus !

Ombre sombre tu es sombre
Une Célimène sommeille en toi
Ce sentiment si fort m’encombre
Je ne peux me détacher de toi
Fildefériste tu excites mes nerfs
Tu joues à la corde sensible
Et moi j’ai besoin d’air
Je ne sais plus qui est la cible
Où regarder et dans quel sens
Te garder ou bien te perdre
De l’amour tuer l’essence
Et seule l’amitié feindre
Sortir de ma prison
Vivre et rire encore
Regarder l’horizon
S’échapper à l’aurore
Et rire
Rire
Vivre
Délivre
Moi
Toi !


Peau feutrée, peau soyeuse et plissée par endroit
Lumière décousue dans cet œil de velours
Rire et soupir d’un corps et d’un cœur maladroit
Bouche pleine rebelle qui appelle l’amour
Désir tendu et creux, un couteau dans la plaie
Fantasme bruyant sur le silence qui plait
Imaginaire à vif, écourté dans l’élan
Aigre douceur du regard … ambivalent !



Extase fébrile, c’est en rêve, je peux
De ma bouche, parcourir les contours de ton corps,
Effleurer en aveugle, de mes doigts, je le veux,
Ta peau et la douceur du désir le plus fort.
Fantasme douloureux, permis puisqu’il est tu,
J’imagine sans peine ; le goût de tes seins nus,
Le sel de tes efforts coulant le long des reins,
L’humide tremblement intense et souverain !
Et te dire l’amour sans rire et en riant
Tendrement te contraindre plonger au fond du bois
Dans la source subtile, se perdre en aimant
Le feutre chavirant du cri de tes émois.


Je m’abîme à y croire, à en rêver sans cesse,
J’imagine ton corps tremblant sous mes caresses
Et pourtant, oui, je voudrais que tout cela cesse !
Respirer enfin et que ce silence qui blesse
Retrouve l’amitié dégagée des contraintes
Des sentiments coûteux qui empêchent l’étreinte
Chaste et innocente, afin qu’aucune astreinte
Vienne troubler nos mots, nos regards dans l’empreinte
Vaine et inutile de la passion nommée !
Eteindre le fantasme avant que de tomber
Dans l’aigreur et la peine de ne pas être aimée.
Et sourire à nouveau pour qu’à la nuit tombée,
Seul souvenir de toi sur un livre fermé,
Je puisse vraiment rire, ma sœur, mon amie
D’avoir cru un instant te mener à mon lit
Et t’entendre aussi rire, à ton tour chère amie
De toute cette aventure, en hommage à la vie !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grumpy



Messages : 4337
Date d'inscription : 01/05/2013
Age : 29
Localisation : Grand Ouest

MessageSujet: Re: Lettre à ...   Jeu 28 Mai - 9:09

Le jour qu'on a  commencé à parler ma vie à changé,
Elle a su me comprendre, me rendre le sourire,
Même si au début avant notre rencontre j'avais peur,
Maintenant c'est l'amour avec un grand A
Je ferai tout pour la rendre heureuse,
Je ferai tout pour changer cet chose, car je t'aime ma chérie

Embarassed :calin: :MohBuzou: :232love:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babylilou



Messages : 15
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 18

MessageSujet: Ah je me sens concernée ^^   Mar 23 Juin - 5:09

polochonne a écrit:
J'osais pas poster de lettre mais bon la faut que je me vide, merci du topic c'est une idée géniale Smile

Maman,

Aujourd'hui j'ai 15 ans et j'ai l'impression qu'on s'aime que depuis moins d'un an. Autant dire que je veux rattraper ce temps perdu. Dans cette lettre je veux m'excuser pour toutes les choses que j'ai pu faire et qui t'ont surement profondément inquiétée, blessée, déçue... En vérité je ne sais pas trop ce que tu ressens vis-à-vis des événements qui se sont passés. Tu montres pas vraiment tes sentiments du moins tu n'aimes pas les dires, et comme les chiens ne font pas des chats j'ai hérité de ce trait de caractère. J'ai toujours cru que tu préférais Caroline à moi. Aida c'étais encore différent elle était grande et je voyait vraiment l'amour qu'elle me portait (parfois trop, tu trouves pas? :p). Je passais tellement de temps avec elle en même temps. Elle m'emmenait toujours voir Kévin, Jonathan, Nicolas (paix à son âme...) et tous ces copains. Mais toi je le voyais pas... C'est bizarre. Papa j'avais toujours eu une complicité avec lui. Et papa je l'aimais tellement! Mais aujourd'hui avec le recul je dois avouer que moi non plus je t'ai pas montrer mon amour... Et j'en suis désolée... Et désolée aussi d'avoir penser très longtemps que tu préférais Caro à moi alors que tu fais aucune différence et je m'en rend compte aujourd'hui. Je t'aime mamoun si tu savais. Et puis mars 2012 encore une galère en plus de toutes les autres merdes que tu as. Si seulement on savait que ce problème durerait 2 ans et demi... La première année a par les rendez-vous à l'hôpital, les recherches pour un traitement qui enlève ma douleur quasi-constante et les vieux médecins incompétents qui me dise d'aller voir des psys c'étais pas super mouvementé. Puis je suis rentrée en troisième et dès le début de l'année scolaire les galères s'enchaînent. Mes crises de paniques, mes problèmes de stress qui m'empêchait d'aller en cours et puis ma jambe qui s'empire. Je peux plus marcher, je rate quatre mois de cours et tous les problèmes administratifs. Mais durant ces quatre mois ça a été dur... La dépression avec toutes ces conséquences... Heureusement que tu a été là pour me soutenir pour essuyer mes larmes le soir. Mais au final, toutes ces épreuves et ces "pétages de câbles" on permit qu'on se retrouve. Et aujourd'hui la complicité que j'avais avec papa c'est inversé je m'entends beaucoup plus avec toi qu'avec lui. C'est compliqué dans ma tête je crois. En tout cas contrairement à lui tu as su garder ton sang froid, tu as su me soutenir dans tous les moments, tu as su me défendre, me protéger, me faire retrouver le sourire et je te remercierais jamais assez. Désolée pour ce que j'ai fait durant ces quatre mois j'espère que tu m'en veut pas trop... En tout cas je suis heureuse d'avoir une maman comme toi parce que tu es la meilleure! Et aujourd'hui je te promet de faire de mon mieux pour m'en sortir et pour réussir même si parfois j'aurais pas le courage je penserais fort à toi et je me relèverais plus forte. Forte comme toi tu l'es parce qu'il y a pas plus forte que toi ça j'en suis sure. Et plus tard tu pourras être fière de moi parce que c'est un de mes plus grands objectifs que tu sois fière de moi, même si je suis sûre que tu l'es déjà. Je t'aime ma p'tite maman. Merci de m'accepter comme je suis et de pas me rejeter parce que j'aime aussi les filles, et j'espère que tu n'es pas déçue par rapport à ça. J'ai eu la meilleur des éducations et c'est grâce à toi. Merci de pas m'avoir renier pendant ma phase chiante de la crise d'ado :p et c'est peut être un détail mais heureusement que tu l'as pas fait (merci encore jte kiff!!) c'est d'avoir jeter toutes les affaires par terre dans ma chambres quand c'étais le bordel parce que mon dieu il y aurait plus eu grand chose a par mon lit (et encore). T'es ma maman chérie et ça changera plus jamais je te le promet.
C'est la fin la plus nulle que j'ai fait à tous mes textes (que tu as pris le temps de lire ou d'écouter merci ^^) mais c'est déjà bien!
Je t'aime mamoun d'amour <3





je trouve ta lettre trop mimi. j'ai envie de dire la même chose à ma mère mais malheureusement je n'arrive pas à exprimer mes sentiments que ça soie à l'oral ou à l’écrit. De plus j'aurai tellement de chose à dire. Du faite d'avoir accumuler de nombreux sentiments inexprimés, il m'est très difficile désormais de les retranscrires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettre à ...   Aujourd'hui à 5:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre à ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Lettre ouverte à M. Haddaoui et à qui de droit
» petite lettre au père noël
» Signification de la lettre sur la coque des navires ?
» Lettre ouverte à ZEROUAL
» Envoyer une lettre recommandée depuis la poste.fr.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde est Lesbien :: Zone de partage :: Créations-
Sauter vers: